Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la poste

  • PLATEAU DE VANVES : UNE ANNEXE DE LA POSTE REMPLACE PAR 3 RELAIS POSTAUX

    Comme lors de la 1ére réunion publique de quartier à l’école Larmeroux (pour les Hauts de Vanves), voilà quinze jours, la dernière s’est déroulée lundi soir à l’école Marceau (pour le Plateau) sous l’orage et des pluies diluviennes, ce qui a peut être dissuadé certains vanvéens de venir. «Cela arrose les jardins, cela dissuade ceux qui se scotchent en bas des immeubles» commentait le maire de Vanves qui a permis d’aborder deux grandes questions d’actualité, en dehors des travaux et du budget 2018, le devenir de la poste sur le plateau, et la sécurité en présence du commissaire de police

    «Voilà quelques mois, la Poste nous a informé de nouvelles orientations : Sa volonté de maintenir la poste cetrale place de l’insurrection, et remplacer l’annexe du Plateau par trois relais postal. 15 ans après ouvert cette annexe, on nous dit que La Poste avait besoin de se réorganiser. Car elle ne peut plus fonctionner comme elle l’a fait jusqu’à présent. L’enjeu est trés important pour elle, avec tous ces emplois à la chef (230 000). Elle joue sa survie actuellement » a constaté le maire en prévenant son représentant présent à la réunion « qu’il n’est pas question de partir tant que vous n’avez pas trouvé un relais postal ! ». Celui-ci a fait une présentation de la situation de la Poste qui vit une période difficile à cause de l’évolution de son métier, en remplaçant certaines activités traditionnelles en baisse (plis distribués) par d’autres en progression  (colis, banque postale), la gestion des bureaux de poste étant touché par une baisse de fréquentation de la clientèle (à cause de de la dématérialisation) devenant difficile surtout pour assurer leur maintien.

    «Nous modernisons les bureaux de poste là où ils fonctionnent, comme ce sera le cas pour le bureau de l’hôtel de ville, pour le moderniser. On va transformer cette annexe, mais on ne la ferme pas en laissant des services chez un partenaire commerçant ou enseigne comme c’est le cas dans les Hauts de Seine avec 20 relais postaux (pour des dépôts et retraits de colis, des affranchissements, des achats de produits soit 80% de l’activité de ce bureau annexe) avec des amplitudes horaires plus large s(8H-21H) » a-t-il expliqué en citant le seule exemple à Vanves de l’épicerie de Rachid rue de Châtillon et en donnant des chiffres intéressants sur la fréquentation :  Le bureau de Vanves Hôtel de Ville  a connu une baisse de 7% de clientèle, l’annexe du Plateau de 13,5% avec une centaine de clients par jour dont 80% pour des retraits ou dépôts de colis, et 17 par jour pour des opérations bancaires. Mais voilà, pour l’instant, il n’a pas trouvé de partenaires sur le Plateau pour ouvrir ses relais postaux, même s’il y aurait une piste, ce qui explique la condition mise par le maire   

    Evidemment, certains participants ont reproché à la Poste d’avoir supprimé le conseiller de la banque postale, avec pour conséquence, l’installation de 3 agences bancaires sur le Plateau, d’avoir installés des automates, et de n’avoir plus comme présence qu’un ou deux agentsà mi-temps. « Si vous aviez voulu sauver ce bureau de poste, vous l’auriez fait ! » lui a reproché une participante. Alors que d’autres s’inquiétaient du respect de la confidentialité des opérations, exercés par des agents postaux assermentés et qui le seront maintenant par des commerçants

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE MAUVAISES NOUVELLES

    L’événement cette semaine devrait être l’annonce de la fermeture du bureau de poste du Plateau par l’association Agir sur Le Plateau sur son profil facebook. En tous les cas, c’est ce qu’aurait annoncé le maire de Vanves lors de cette réunion publique voilà prés de quinze jours, avec un investissement de 50 000 € de travaux sur l’agence postale de la place de l’insurrection, beaucoup de vanvéens se demandant bien pourquoi faire. Ainsi Vanves fera partie des huit villes où des bureaux de postes ferment.  

    C’est d’ailleurs la semaine des mauvaises nouvelles : Alors que le Parisien-Hauts de Seine titrait « Les Hauts de Seine, terre de basket », Vanves n’en fera pas partie : D’après certaines sources d’informations, la constitution d’une grande équipe de basket GPSO à partir de l’équipe première de la section Basket du stade de Vanves aurait été abandonné, le manque de soutien de la municipalité aurait décidé PC Baguet, président de GPSO et maire de Boulogne, à jeter l’éponge. Dommage. D’autant plus que les jeunes de la section basket sont champion des Hauts de Seine.

    Lundi 28 Mai

    A 19h30 à l’école Larmeroux : première des trois réunions publiques semestrielles de quartier pour les Hauts de Vanves 

    A 20H30 à Panopée (ainsi que Mardi et Mercredi) : « Les règles du savoir-vivre dans la société moderne » par la Compagnie Turtle Bay : « Une fougue combative, naïve, de femme possédée, dont on ne sait évaluer la part de désespoir qui ronge secrètement la certitude, un éclairage troublant de la passion aristocrate définissent l’interprétation de Sophie Paul Mortimer qui trace sa voie entre la séduction et l’archaïsme risible du faux bel autrefois. L’excellente mise en scène de Roger Bensky et Sophie Paul Mortimer ponctue ce solo enfiévré de musiques qui vont de Gounod au chant primitif. La baronne de Jean-Luc Lagarce n’avait sans doute jamais livré autant de secrets… » selon Gilles Costaz, journaliste et critique dramatique

    Mardi 29 Mai

    A 18H30 à l’espace Giner : Vernissage « Insta’Vanves » Initiée au début de l’année 2018, l’exposition « Insta’Vanves » naviguera ensuite dans toute la ville pour permettre aux vanvéens de découvrir les Instagrammers vanvéens et leur travail.

    A 21H au Théâtre : « La Maison Tellier »par la compagnie l’Echauguette dans le cadre du festival « Le V de rideau »

    Jeudi  30 Mai

    A 9H au Conseil Régional : Le maire de Vanves participe à uneséance plénière qui devrait durer deux jours

    A 10H au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré partcipe à l’assemblée générale de l’Etablissement public interdépartemental 78/92

    Vendredi 1er Juin

    A 14H place de la République : Grand marché autour des mpratiques éco-responsable dans le cadre de la semaine européenne du développement durable.

    Samedi 2 Juin

    A 9H à L’espace Jean Monnet : troc de graines et plantations dans le cadre de la fête des Jardins

    A 14H à La Palestre : 7ème Rencontres Chorales à l'initiative de l'association Vanvéenne « Hauts de Scènes Chansons », avec le soutien de la ville de Vanves. 7 chorales, composées de chanteurs de tous âges, présenteront des répertoires très variés : jazz, gospels, classique, variétés Françaises ou étrangères, pop contemporaine, chansons drôles, décalées… 

  • FERMETURE DE LA POSTE DU PLATEAU DE VANVES : RIEN N’AVANCE, CHACUN CAMPE SUR SES POSITIONS, ET LA POSTE FAIT CE QU’ELLE VEUT !

    Les questions orales, à la fin  du conseil municipal de mercredi dernier ont permis à l’opposition municipale d’interroger la municipalité sur quelques sujets d’actualité : La fermeture de l’agence postale du Plateau revient régulièrement  comme c’est le cas depuis le début de l’année. «Je proposais au Conseil Municipal du 7 décembre 2016 un vœu – rejeté - relatif à la défense et au développement du service public de la Poste, abordant les défauts du Contrat de Présence Postale Territoriale 2017-2019, ainsi que les fermetures de bureaux de Poste dans les Hauts-de-Seine, et demandait la remise à niveau des services du bureau de Poste du Plateau, la dégradation de ceux-ci montrant clairement des risques de fermeture» rappelait Boris Amoroz (FG/PC) en revenant sur les propos échangés qui, avec le recul, «montrent malheureusement l’absence de vision de la réalité du risque chez tous ceux qui n’ont pas soutenu le vœu : Le Maire-adjoint précisait «l'émission d'un vœu formel par le Conseil Municipal ne nous paraît pas aujourd'hui être la forme adéquate pour traiter avec efficacité ce dossier sensible». Le Maire iindiquait «Pour l'instant, ils sont dans l'idée du maintien du service tel qu'il est assuré, en tous les cas pas de sa suppression […] mais je ne veux pas que les relations deviennent conflictuelles, et un vœu […] pourrait […] envenimer les choses». Le leader du groupe ni-opposition ni-majorité «Aujourd'hui, ce n'est pas d'actualité On est assez sur votre position, Monsieur le Maire, de continuer le dialogue». Bref, suite à votre absence d'anticipation du risque et à votre absence de volonté politique sur la défense du service public postal, nous avons tous pu apprendre brutalement dans la presse il y a quelques jours que plusieurs bureaux de Poste allaient à nouveau fermer dans le département, dont celui du Plateau à Vanves. Je crois que maintenant Monsieur le Maire, après votre aveuglement, vous allez enfin admettre que les risques de fermeture étaient réels, en lien avec la dégradation des services» expliquait il avant de poser ses questions sur «l'évolution du bureau de Poste du Plateau de Vanves, dans le cadre du contrat de présence postale territoriale 2017-2019, face à la volonté manifeste de la direction de la Poste de le fermer, et de le transformer en « partenariat » c’est-à-dire en agence postale communale ou en magasin, comme nombre d'autres bureaux en France ? » et sur « la remise à niveaux des services du Bureau de Poste du Plateau, avec conseiller financier, horaires d'ouverture complets, effectifs suffisants ? »

    «Vous vous êtes effectivement préoccupé de l’avenir du bureau de poste Vanves Plateau en toute fin d’année 2016 et je me permets de vous rappeler qu’à cette date Monsieur le Maire était déjà intervenu 5 mois auparavant pour demander à la direction départementale de cette entreprise publique le maintient de ce bureau sur le même site en conservant le même niveau de service» a rappelé Xavier Le Maire, maire adjoint. «La lettre de Monsieur le Maire en date du 23 août 2016 insistait notamment sur la nécessité pour La Poste de tenir compte du projet de rénovation de l’espace public engagé par la Commune et GPSO, rappelait tous les efforts entrepris par les opérateurs publics et privés pour encourager le dynamisme du quartier et demandait clairement à la Poste en tant qu’entreprise chargée d’un service public de proximité d’assumer aussi son rôle. Cette position n’a jamais varié et elle a été renouvelée tout aussi clairement par lettres du 09 janvier 2017, puis du 23 mars 2017 dans lesquelles la Commune demandait expressément l’engagement d’une réflexion conjointe pour renforcer l’attractivité du bureau de Poste Vanves Plateau en évoquant notamment la nécessité d’une meilleure communication sur ce service public local, le maintien de l’ensemble des prestations d’usagers (notamment le conseil financier) et même la mise en place de nouvelles activités. Il a  proposé à de nombreuses reprises à la direction de La Poste que la Commune s’associe à cette réflexion  et mette à disposition les supports de communication dont elle dispose dès lors, que l’entreprise La Poste respectait le préalable incontournable d’un maintien sur site du bureau Vanves Plateau. Il est également intervenu sur la question des horaires d’ouverture du bureau Vanves Hôtel de Ville en demandant que l’accueil du public soit possible jusqu’à 19 heures ce qui a d’ailleurs été accepté » a t-il indiqué.

    «Vous pouvez donc constater que la Commune a maintenue une attention tout à fait spécifique sur le fonctionnement de ce service public dès que les premiers signaux concernant un risque de désengagement nous sont apparus à la mi 2016. Votre question concernant notre engagement à défendre le maintien de la même activité, aux mêmes horaires et avec les mêmes services peut donc sembler anachronique sachant que nous avons largement répondu positivement et par écrit sur tous ces points. Par ailleurs, nos échanges avec La Poste se poursuivent et nous aurons très prochainement l’occasion de rencontrer la direction départementale de cette entreprise pour évoquer ensemble ce sujet qui fait partie depuis plusieurs années maintenant des priorités de la Municipalité.  Si La Poste choisissait de se désengager, la Commune engagerait tous les moyens et s’opposer à ce choix, bien évidemment l’avis du Conseil Municipal serait sollicité». Un voeu pieu !