Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

travaux

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    COVID-19 : Le maire de Vanves a annoncé sur le site de Vanves être positif au Covid-19 et avoir été pris en charge par « les soignants de l’AP-HP dont je salue le professionnalisme et l’incroyable dévouement. Mon état de santé est stationnaire et le suivi médical me permet de traverser cette épreuve du mieux possible. Soyez plus que jamais vigilants car la circulation du virus est toujours aussi élevée et nos services hospitaliers sont extrêmement sollicités. La COVID-19 est particulièrement contagieuse et nous devons toutes et tous impérativement respecter les gestes barrières» écrivait il le 25 Février dernier. Le Blog lui souhaite un prompt rétablissement et de retrouver vite son bureau à la mairie

    VACCINATIONS : Même s’il est prévu un peu plus de doses pour élargir la campagne de vaccination dans les Hauts-de-Seine, dans les Hauts de Seine, ce n’est pas encore cela : 228 doses supplémentaires sur les 420 hebdomadaires pour le Centre d’Issy-Vanves. Même si cette montée en puissance intervient timidement, que tous les maires des Hauts-de-Seine appellent de leur vœu depuis des semaines. La préfecture table désormais sur 24 000 injections pour le mois de mars, avec « une répartition équitable entre les centres, entre 228 et 240 doses par centre, soit 3 054 premières doses par mois ».

    PANDEMIE : Vanves fait partie des villes les moins touchées par la pandémie avec Marnes la Conquette, Vaucresson, Ville d’Avray avec un taux d’incidence inférieur à 150 pour 100 000 habitants recensés. Les Hauts de Seine ne font pas partie des départements les plus touchées en Ile de France comme la Seine Saint Denis. Mais le virus a progressé dans la quasi-totalité de ses communes depuis un mois. 14 de ses 36 communes ont un taux d’incidence compris entre 250 et 500, ce qui est supérieur à la moyenne nationale (dont le taux est de 205,3), selon les données de Santé publique France. Les communes les plus touchées dans le sud :  Garches, Saint-Cloud, Boulogne-Billancourt, Issy Les Moulineaux, Clamart, Chaville et Bourg-la-Reine. Dans les autres communes du Sud entre 150 et 250 cas pour 100 000 habitants sont relevés

    CONFINEMENT  : Tout se décidera cette semaine pour un confinement territorialisé le week-end comme à Nice et à Dunkerque en Ile de France. Jean Castex a présidé samedi matin une réunion avec les préfets et directeurs généraux des Agences régionales de Santé des 20 départements placés en « surveillance renforcée », parmi lesquels figure toute l'Ile-de-France. Des concertations doivent ensuite être menées localement, entre préfets et élus, afin d'aboutir prochainement aux nouvelles restrictions nécessaires si la situation épidémique continue de se dégrader. La proopsition émise par la ville de Paris d’un confinement total pendant 3 semaines de la Capitale sera étudié selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Mais «les mesures, il faut qu'elles aient un sens au niveau territorial et quand on réfléchit sur Paris, il faut réfléchir sur la région Île-de-France car il n'y a pas de no man's land derrière le périphérique»,a-t-il assuré sur France Inter vendredi dernier, qualifiant un reconfinement «d'ultime recours». Cette proposition de la mairie de Paris a provoqué une levée de bouclier dans l'opposition parisienne, la droite et le centre dénonçant une proposition «aberrante : « Anne Hidalgo ne peut pas instrumentaliser les Parisiens aux travers de coups de communication» ont accusé les LR parisiens. Valérie Pécresse (Libres!) présidente de la Région,  a qualifié «d'illusions d'éventuelles décisions sanitaires prises au niveau départemental en Ile-de-France. Si on peut éviter un reconfinement total, il faut essayer de trouver un chemin qui permette de le faire», son entourage ajoutant  qu'il «faudra sans doute des mesures de restriction supplémentaires mais qu'il faudra doser pour préserver l'activité économique».

  • PLATEAU DE VANVES : DES PROJETS ET DES REALISATIONS DE WOODEUM A L’ALLEE DES CARRIERES

    A l’occasion de la réunion publique du quartier du Plateau, à l’école Marceau,  en dehors de la sécurité, plusieurs sujets ont été abordés : Tout d’abord le projet Woodeum porte Brançion qui a évolué. « La DRIEE a demandé à la société Woodeum de réaliser une étude d’impact et d’évaluation environnementale  qui accompagnera le dossier du permis de construire au printemps 2019. Il y aura une participation du public qui pourra, par voie électronique donner son avis en Juin 2019, dans la mesure où il n’y aura pas d’enquête (et donc déclaration) d’utilité publique. La synthése des observations et propositions seront publiés sur Internet pendant 3 mois » a indiqué Pascal Vertanessian, maire adjoint à l ’urbanisme.

    Il a apporté quelques précisions à la suite de plusieurs de questions : « Nous allons réaménager la voirie tant à Paris qu’à Vanves. Nous travaillons avec GPSO là-dessus ensemble pour assurer une cohésion. Le skate park ne bougera pas. Les terrains de football et basket seront réimplantés ailleurs » a-t-il précisé. « Ils seront repousés au-delà du square, et un seul terrain multisport sera réalisé » a ajouté Bernard Gauducheau qui reste convaincu que « ce n’est pas l’idéal. Mais nous avons peu de foncier pour le réimplanter ailleurs ! ». Il a noté qu’il y a «un mouvement qui tend à démontrer qu’il y a un problème d’environnement avec les véhicules Diesels, des concours et des réflexions sur le devenir du Bd Périph  (et les voies rapides de la région parisienne) pour le transformer en bd urbain afin de reconquérir cet espace, avec l’idée d’une jonction entre Paris et la petite couronne, pour atténur les nuisanceset améliorer la qualité de vie »

    Ensuite la requalification du Plateau qui se poursuit avec GPSO : Après le square des Droits de l’Enfant en 2017, ce fut au tour de la place des provinces – 350 000 € pour rénover l’éclairage, le réseau d’assainissement, la dalle, avec de nouvelles plantations – et la galerie commerciale – 327 000 € pour refaire l’éclairage et le plafond- en 2018. En 2019,  il est prévu de s’attaquer au square Rabelais, à l’aire de Jeux du square Jarousse et à l’allée des Carrières. Il est prévu pour cette allée de la sécurisé avec des clôtures, pour éviter le passage des deux roues, et surtout des regroupements le soir, puisqu’elle sera fermée. En dehors de cela, l’objet est de mettre en valeur le parvis de l’école, l’aire de jeux, renouveler la plalette végétale, refaire l’éclairage et aménagér des jardins partagés.

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : UN AIR DE VACANCES PLACE DE LA REPUBLIQUE

    La place de la République avait pris un petit air de vacances hier, grâce à des travaux de réfection de la voirie pavée. La rue de la République avait été barrée comme en été lorsque cette place est rendue aux piétons. Avec ce temps ensoleillée, les clients des cafés ont pu profiter d’une certaine quiétude sur les terrasses du Tout Va Mieux et du nouveau restaurant japonais qui vient d’ouvrir ses portes lundi à l’emplacement du Pavillon Bleu. Et ce chantier va continuer jusqu'au 28 avril, bloquant la rue entre 8H et 17H.