Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hôtel de ville - Page 2

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE CONSACREE A NOTRE PATRIMOINE

    Les journées Européeennes du Patrimoine seront un temps fort de cette fin semaine à Vanves avec de nombreuses manifestations. En dehors des incontournables qui seront ouverts au public, la salle Darien de l’hôtel de ville inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 2001, l’Eglise Saint Remy inscrite à l’ISMH en 1928, le Prieuré Saint Bathilde qui a reçu le label « Patrimoine du XXéme siécle » avec des rencontres avec les sœurs, une exposition des œuvres de Sr Marie-Boniface… la librairie du Monastére sera ouverte avec possibilité de déguster des produits monastiques voilà quelques rendez-vous durant ces deux jours. Durant ce week-end, au lendemain de leur envoi en mission par Mgr Daucourt Evêque du diocése des Hauts de Seine à la Cathédrale Sainte Geneviéve, le nouveau Foyer d’accueil à Saint François, Lucie et François-Xavier Choutet ont invité les paroissiens samedi à 19H à un apéritif  suivi d’un dîner en formule « auberge espagnole » pour mieux faire connaissance.   

     

    Samedi 14 Septembre

    De 10H-12H et de 15H30-17H30 (jusqu’au 21 sept.) à la Mairie : Exposition sur « la maison de santé de Vanves (1822-1932)

    A 14H au Lycée Michelet : Visite du lycée qui célèbre ses 150 ans et inscrit à l’ISMH en  1929

    A 15H au cimetiére communal : Visite conférence du carré militaire 1914-18 organisée par l’association des généalogistes de Vanves qui a travaillée ses derniers mois sur ses 212 vanvéens morts pour la France qui y reposent dont 15 russes, 10 maghrébins. Sachant que plus de 700 vanvéens sont morts pour la France entre 1914 et 1918 sur une population de 14 500 habitants à l’époque. Elle a recensé la fiche photo, l’acte de décés, le registre matricule…découvrant ainsi que 5 tombes sont doubles, rassemblant des fréres, et une le pére et son fils.  

    A 17H30 à  la Mairie : Une conférence du docteur Jean Parie Mouthon  sur l’histoire de la maison de santé, ses médecins et ses pensionnaires

    A 18H15 au Prieuré Saint Bathilde : Concert « Paroles & Musique » sur le théme du « Patrimoine caché au patrimoine révélé » avec des textes de St Bernard et de Frére Yves Emery, moine de Taizé avec Pascal Boëls à la guitare classique 

    Dimanche 15 Septembre

    A 14H30 : Départ d’un parcours commenté dans Vanves sur le patrimoine du XXéme siécle (inscription auprès du Syndicat d’Initiative) : Chapelle de la Maison de retraite Larmeroux, Prieuré Saint Bathilde, LEP Dardenne

    A 15H à la Chapelle Orthodoxe de la Sainte Trinité et des Nouveaux Marturs dfe la terre russe : Visite commentée

    A 17H au centre culturel Israélite : visite commenté du nouveau entre culturel israélite inauguré le 25 Novembre 2012

    A 17H30 à l’hôtel de ville : Visite conférence sur « Henry Darien (1864-1923) peintre aux deux visages »

  • UN CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES RONRONNANT : questions, précisions, informations…sur de nombreux sujets d’intérêt vanvéen

    Rien de bien normal durant ses 2H30 de conseil municipal avec 27 délibérations à l’ordre du jour,  pendant lequel la pluie a recommencé à tomber, les élus se sont expliqués longuement sur les tarifs de l’ESCAL, le maire en a profité pour apporter de multiples informations et précisions devant une tribune du public toujours clairsemé avec de jeunes étudiantes d’une école d’infirmiére chargé de faire un diagnostic territoral sur Vanves pour leurs études. La grande nouvelle de ce Conseil est la confirmation que la CVS (Circonscription de la Vie Sociale) reste bien à Vanves et qu’elle devrait s’installer dans les locaux de l’ex-trésorerie principale rue Mary Besseyre à côté de la Poste, même si ces effectifs ont baissé, et ont été mutualisé avec la CVS d’Issy les Moulineaux, la conduisant à n’ouvrir chaque jour de la semaine qu’une demie journée. Isabelle Debré l’a confirmé en  répondant à une question orale de Jean Cyril Le Goff (PS).

     

    Il a tout d’abord voté le compte administratif 2012. Bernard Gauducheau en a rappelé les éléments essentiels : recentrage des investissements sur le patrimoine et les économies d’énergies après l’effort effectué sur Cabourg les années précédentes, et  permettre à la ville de commecer à se désendetter. « L’exercice budgétaire 2012  a ouvert une période difficile pour les finances locales : diminution de 780 000 € des recettes provenant des droits de mutation, baisse des dotations de l’Etat , péréquation prise en charge en 2012 par GPSO ». Enfin, nécesssité de garder une vigilance renforcée sur les dépenses de fonctionnement. « Nous devons tenir un discours courageux » a-t-il conclut. PS et PC ont voté contre tout « en n’ayant pas constaté d’anomalies » mais « parce que nous n’aurions pas fait les mêmes choix que la majorité et qui s’exprimeront lors des prochaines élections municipales » comme l’a expliqué Anne Laure Mondon : « On s’était inquiété de l’emprunt de 3 M€ lors du débat sur le budget 2013 et de ses conséquences sur les charges financières. L’encourt de la dette sur la population a augmenté depuis 2010. La DGF ne cesse de diminuer depuis le compte administratif de 2009, et pas  uniquement depuis l’élection de François Hollande ». Le groupe EELV s’est abstenu

     

    Il a ensuite voté un fonds concours de la ville de Vanves de 1 M€ à GPSO pour la construction du conservatoire de musique. Jean Cyril Le Goff (PS) a noté que « l’on lui avait expliqué que c’était un jeu d’écriture » en s’étonnant que « ce soit bien une majoration du coût qui aurait pu retarder sa réalisation. On n’a pas envie de prendre du retard, mais cela va se répercuter sur les ménages vanvéens ».  Le maire a confirmé que c’était bien un  dépassant du coût originel qui améne le conseil municipal à voter ce fonds de concours qui sera versé en deux annualités de 50%. « Cela ne m’enchante guére, mais c’était la seule alternative ou l’abandon du projet. On a obtenu cet étalement sur 2 ans » tout en rappelant que « la ville avait déjà contribué par l’apport du terrain d’une valeur de 4 M€ ».  Il a expliqué aussi qu’un certain nombre de contraintes administratives, juridiques (avec certains riverains) ont retardé la construction de 3 mois, comme il l’avait fait lors de la réunion publique du quartier des Hauts de Vanves, et le chantier qui devrait durer un an, commencera cet été avec l’installation de la grue en juillet.

     

    A l’occasion de la subvention demandée au Conseil Régional pour l’élaboration et la mise en œuvre de l’agenda 21 communal, Claire Papy (EELV) est revenu sur la réunion de mardi soir du Comité Consultatif Développement Durable/environnement, en regrettant que les vanvéens n’en aient pas été mieux informés, que la réunion n’ait pas permis de présenter beaucoup mieux lers enjeux : « Il s’agit de se mobiliser ensemble pour imaginer un mode de développement plus soutenable. Les animateurs de cete réunion auraient eu besoin d’être secondé pour bien présenter ces enjeux et les axes de Progrés. Le bureau d’Etudes Inddigo peut faire mieux ».  Bernard Roche, maire adjoint UDI qui a présidé cette réunion, a indiqué qu’une seconde réunion est prévue en Septembre, et Bertrand Voisine, maire Adjoint UMP que le 1er Comité de pilotage de cet agenda 21 communal devrait se tenir en Juillet. Bernard Gauducheau a insisté sur le fait que « la ville n’a pas pris de retard dans ce domaine, car on a beaucoup fait au niveau de « l’Agglo ». Beaucoup d’actions ont été entreprises dans notre commune ». Il a profité de la subvention demandée au SIPPEREC pour les travaux de renovation de l’hôtel de Ville, pour préciser que « si des échaffaudages ont été installés autour du bâtiment ce n’est pas pour ravaler les façades mais refaire le toît qui date de plus d’un siécle et de ses fenêtres ».

     

    Enfin, ce conseil municipal a accepté de classer dans le domaine public en même temps que la rue de l’avenir,  son impasse et l’allée Vernes et de lancer à l’automne l’enquête publique, d’organiser un troisiéme mois du commerce du 20 Septembre au 20 Octobre 2013, de modifier les tarifs de l’ESCAL, JC Le Goff (PS) en profitant pour demander qu’il y ait un même tarif pour les vanvéens et les non-vanvéens originaires de communes de GPSO,  à condition qu’il y ait réciprocité. La Ville a passé une convention de partenariat avec un sportif de haut niveau, Catherine Madec, lanceuse de marteau, l’oppositon demandant que dans ce cas, ce sportif s’implique dans une activité sportive auprès des jeunes vanvéens, ce qui est son cas, puisqu’elle donne des cours à la section Athlétisme. La ligue Contre le Cancer a reçu une subvention de 923 € pour son opération « Nager contre le cancer ». Dorénavant, les subventions versées par le département des Hauts de Seine à des associations vanvéennes, le seront par la ville de Vanves, conséquence de la Convention triennal Ville de Vanves/Conseil Général signée tout récemment : 59720 € au total en 2013 seront versés par le Conseil Général à des associations vanvéennes 

     

     

  • CEREMONIE DE NATURALISATION A VANVES : Une première depuis 2006/07 !

    Une soixantaine de vanvéens avaient été invités pour une réception des nouveaux naturalisés lundi derrnier à L’hôtel de ville que certains découvraient pour la première fois, impressionnés même. C c’est aussi beau qu’à l’hôtel de ville de Paris » confiait l’un d’entre eux. Ils s’étaient mis sur leur 31, ainsi que tous les élus, majorité et opposition présentes, avec les écharpes triclores pour le maire et ses adjoints « pour montrer l’importance de cette cérémonie » a insisté Bernard Gauducheau. Une cérémonie qui ne s’était pas déroulée depuis 2006/07, à cause des années où se déroulent une élection ( ?)  durant laquelle tous les élus leur ont remis un exemplaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. « C’est un texte fondateur de notre République qui est très bien écrit » a indiqué le maire  après un discours, pour marquer cet événement important où il a été question de natuiralisation, de nationalité française…

     

    « On a officialisé le sentiment d’être français et de se reconnaitre dans la République. On fait partie de la communauté française en reconnaissant l’ordre républicain » qui repose sur le tryptique « Liberté, Egalité, Fraternité » a expliqué le maire qui a insisté sur le fait qu’ils jouissent maintenant de tous les droits politique, et de vote maintenant. Il a quelque peu disgressé sur le droit de vote des étrangers, en insistant sur le fait que « le droit de vote vos donne le droit de participer ». Il a ajouté le devoir de responsabilité car « on peut être aussi un acteur en apportant sa contribution » à la vie citoyenne. Il a parlé d’identité nationale : « Les différences ne devraient plus exister. Les droits et les devoirs devraient être les mêmes pour tous. La France ne sera jamais une mosaïque car cela ne peut entraîner que la division. Le comunautarisme ne doit pas avoir sa place. Chacun doit se sentir concerné par l’autre ». Enfin, il a reconnu que la naturalisation prend du temps. « C’est la meilleure solution pour une intégration réussie. J’espére que ce soir, vous êtes heureux. Nous le sommes. Notre pays sagradit. Et de surcroît vous êtes vanvéens. Nous ne pouvons que nous réjouir que les rangs de notre communauté s’agrandissent ».

     

    Si ces propos ont été apprécié par l’ensemble de l’assistance, ce n’était pas le cas de Valérie Mathey (PS) qui a été choqué par les propos du maire sur le droit de vote des étrangers : « Etait-ce vraiment l’endroit et le moment ? ». Elle aurait préféré entendre parler de la France, de cette terre accueillante, avec de belles phrases comme celle-ci lors d’une telle cérémonie dans une autre mairie tenu par un député de la République pour montrer combien  il était sensible à tout ce qui touche à l’humanité de l’être, et donc à cette cérémonie symbole d’un combat, d’une lutte d’une histoire et d’une humanité :   « Aucune civilisation ne détient l’apanage des ténèbres ou de l’auguste éclat, aucun peuple n’a le monopole de la beauté, du progrès, de la science ou de l’intelligence. Chaque homme porte la forme entière d’une humaine condition » ou encore celle d’un maire qui expliquait que « On porte en soi sa nationalité et sa citoyenneté, grandes valeurs et appartenances républicaines. La République doit d’ailleurs accompagner l’histoire de chacun ! »