Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

urbanisme

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL : QUESTION SUR DES PERMISDE CONSTRUIRE A VANVES

    Lors du Conseil municipal du 15 octobre 2020, une question orale avait été posée par le groupe «Vanves En Marche» sur le nouveaux projets immobiliers dont un concerne les deux pavillons de la rue Fratacci qui pourrait être confié au promoteur/constructeur Eiffage : «De nouveaux permis de construire sont affichés dans la ville. Si nous trouvons désolant la disparition des dernières belles maisons Vanvéennes, nous sommes tout aussi désolés de voir disparaitre les arbres et jardins qui les agrémentaient et faisaient jusqu’à présent le charme de notre ville. Dans la période de réchauffement climatique où nous nous trouvons, nous voulons avoir l’assurance que la délivrance de ces permis de construire tient compte de la nécessité absolue de préserver des espaces verts afin de créer des ilots de fraicheur, il en va de votre volonté. En ce qui concerne le permis de construire délivré rue Fratacci, l’ensemble prévu se situe à proximité immédiate de l’espace Cabourg, dont le groupe scolaire est très minéral. Nous serons extrêmement vigilants sur ce point d’espaces verts à préserver dans les nouvelles constructions afin de garantir la protection des enfants lors des épisodes de canicule. Pouvez-vous d’ores et déjà nous confirmer que ce point est acté ?» a demandé Séverine Edou (LREM). 

    «Plusieurs chantiers sont en cours sur Vanves et, en effet, des permis de construire délivrés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, sont affichés dans la ville, sur les terrains concernés. S’agissant des « nouveaux permis de construire » évoqués dans la question, il s’agit probablement des demandes de permis de construire en cours d’instruction, qui donnent lieu à un affichage devant le Centre Administratif, en application de l’article R.423-6 du Code de l’urbanisme. Sur les 34 dossiers figurant sur la liste ainsi affichée, 4 portent sur des terrains abritant aujourd’hui des maisons, dont la démolition est envisagée à l’occasion de ces projets. Lors de l’instruction de ces dossiers, comme d’ailleurs lors de l’instruction de tous les dossiers, une attention particulière est apportée au respect des règles du PLU en matière d’espaces verts (règles que la commune souhaite voir renforcées lors d’une prochaine évolution du PLU) et au respect des recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France sur la protection du patrimoine bâti. Sur ce point, il est précisé que la commune a d’ores et déjà demandé à l’Etablissement public territorial (EPT)  Grand Paris Seine Ouest  (GPSO) de réaliser une étude du patrimoine bâti et paysager, qui comportera notamment des recommandations susceptibles d’être intégrées dans le règlement du PLU lors d’une prochaine évolution de ce document» a indiqué le maire adjoint chargé de l’urbanisme. «S’agissant du «projet rue Fratacci » cité dans la question, il s’agit probablement du projet envisagé sur le terrain sis 40 et 42 rue Antoine Fratacci. La commune, qui n’est pas à l’initiative de ce projet, n’a pas été consultée avant le dépôt de la demande de permis de construire intervenue fin septembre. Ce dossier est aujourd’hui en cours d’instruction. Aucune autorisation, contrairement à ce qui est indiqué dans la question, n’a donc été délivrée sur ce terrain».

  • URBANISME A VANVES : PLEIN DE PROJETS MAIS L’ARCHITECTE DES BATIMENTS DE FRANCE VEILLE

    Plusieurs projets immobiliers en gestation viennent d’être confirmés : Tout d’abord le projet de Bouygues Immobilier rue Marcheron (sur la photo) vient d’être validé par la mairie de Vanves, malgré l’opposition de l’ARRM (Association des Riverains de la rue Marcheron) qui n’a pas été entendu puisqu’il y aura peu de place pour les piétons sur le trottoir, pas d’arbres, avec balcons surplombant le trottoir. D’ailleurs dans sa beneveillance, l’avocat de Bouygues avait prévenu son collègue défendant les intérêts des Riverains, que le projet reprenait, dés le lendemain du 2e tour des Municipale, démontrant ainsi que l’avis et l’intérêt des vanvéens compte peu pour certains décideurs privés et publics.

    Mais ce n’est pas tout, car le projet immobilier prévu à l’emplacement des deux pavillons rue Antoine Fratacci, face à la mairie et devant le groupe scolaire scolaire Cabourg aurait été confié à Effiage qui aurait déposé le permis construire pour un immeuble de 6 étages, avec abattages des arbres donnant sur l’école   

    Enfin, dans le Centre Ancien, un nouveau projet immobilier pourrait voir le jour et concerner une partie de l’îlot compris entre les rues Kléger et Vieille Forge où se trouve le garage du Centre Ancien qui aurait finalement vendu, et l’immeuble dont les travaux d’extension et de ravalement se sont soudainement arrêté. Pour raisons de désaccords entre les deux entreprises chargées du chantier selon les explications officielles. Personne n’y croit un seul mot bien sûr

    Heureusement dans cette frénésie de constructions, un personnage clef veille, notamment aux abords des sites historiques ou classés : l’architecte des bâtiments de France dont le titulaire compétent pour Vanves vient de changer. Et il est particulièrement pointilleux. Il aurait retoquer le permis de construire d’un petit immeuble à l’emplacement d’un pavillon, rue Raphaël, proche du lycée Michelet

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    SALLES MUNICIPALES A VANVES

    Lors du Forum des associations, leurs présidents avait été informé que la ville avait arrêté un protocole sanitaire de l’utilisation des salles municipales dont les mesures leur ont été envoyé par mail, le maire de Vanves précisant lors de son discours inaugural qu’il fallait limiter leur utilisation surtout dans les écoles à deux fois au lieu de 10 par exemple lorsqu’elle était régulière, au cours de l’année. Comme par hasard, les formations politiques de Vanves qui ont demandé la possibilité de réserver une fois par mois, une salle municipale, comme c’est l’habitude, se sont vus refuser cette possibilité, que ce soit la section PS dont a fait état Anne Laure Mondon sur les réseaux sociaux, ou les autres groupes politiques représentés à Vanves (LREM, FG/PC, EELV)… sous couvert bien sûr de crise sanitaire, dans la plus grande hypocrisie que ce soit. Histoire d’empêcher les opposants au maire de Vanves de tenir réunion, et de faire entendre leur voix, dans le respect d’une certaine démocratie. "C’est véritablement l’application du fait du prince dans la plus parfaite hypocrisie que ce soit, avec de bonnes raisons grâce à cette crise sanitaire" selon ses opposants qui ne sont pas nés de la dernière pluie, d’autant plus que Vanves est l’une des rares commune où c’est le maire lui-même qui signerait lui même les autorisations, pour faire la police, comme s'il n’avait que cela à faire en des temps ci !.   Mais qu’en est il de la section UDI qui se réunit tous les mois ?... dans une salle municipale ?  

    ATTAL UTILISE STOP COVID

    Gabriel Attal,  porte-parole du gouvernement, était sur France Inter dans la matinale lundi dernier, a indiqué qu’il utilise l'application de traçage Stop Covid sur son smartphone, et que celle-ci ne l'avait pas prévenu d'un possible cas contact après le test positif du ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. «Je crois que je ne suis pas considéré comme cas contact » a dit le conseiller municipal LREM de Vanves en annonçant que «Les tests antigéniques vont être déployés à partir du mois d'octobre». Face au délai d'attente, parfois très long, des résultats de tests PCR, ces tests, réservés aux personnes qui n'ont pas de symptômes et qui ne sont pas « cas contact», seront réalisés à partir de prélèvements dans les narines, par écouvillon, mais contrairement au test RT-PCR qui requiert une analyse en laboratoire, le test antigénique «agit en 15 à 20 minutes», avait affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. Ces tests arrivent donc «dans quelques jours, quelques semaines» a indiqué Gabriel Attal, en précisant «qu'il y en aura 5 millions pour la France, ce qui va permettre de désengorger et d'avoir des résultats plus rapidement, sur ce point on progresse ! ».

    RENTREE POUR EXPOGRAPH VANVES

    Les deux équipes de football entreprise de l’A.S. Expograph étaient (enfin) sur le pont le week-end dernier, pour la reprise du championnat, en R1 pour l'équipe Première et R3 pour la réserve. Avec seulement 12 valides en première et 11 valides (à peine...) en réserve, les deux matches s'annonçaient difficiles, et il est évident que les coaches Hicham et Yann attendaient avec impatience que les dernières licences en attente soient validées, pour permettre de compléter les feuilles de match et donner plus de choix dans les compositions. L’équipe 1  s’est déplacée à Champigny (94) pour y affronter l’équipe 1 de Chatelet AS FC. Le résultat, match nul sans but (0 à 0), s’est avéré poussif et très décevant, avec un manque de justesse technique, beaucoup de déchets et une absence de cohésion. Ainsi, l’équipe d’Expograph fut quasiment inoffensive, avec peu d’occasions de but malgré un adversaire plutôt moyen. Toutefois, des points positifs doivent être retenus malgré cette prestation: aucun but encaissé et une défense centrale solide. Maintenant, il va falloir se concentrer sur la prochaine journée qui devrait être plus simple à préparer avec de la qualification de plusieurs joueurs qui permettront au groupe de s’étoffer.

    L'équipe réserve s’est  déplacé à elle à Chambourcy (78)  pour y affronter une vieille connaissance, l’équipe 2 de Best Training Chambourcy dans le cadre de la 1ere journée de championnat R3, poule D, de Football Entreprise Critérium. Un match frustrant pour la réserve, face à une bonne équipe de Chambourcy, elle aussi courte en effectif, malgré la présence de quelques joueurs habitués à l'équipe 1. Malgré la défaite, le bilan sur le plan du jeu et de l'état d'esprit est très positif, avec une mention notamment pour Khalil Affi et Vincent Gomes, qui ont accepté de jouer malgré leurs blessures, et qui ont permis d'éviter un forfait qui aurait fait tâche pour commencer la saison.