Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

urbanisme

  • VANVES VILLE IDEALE : DES AVIS PARTAGES

    Vanves est classée 117ème sur les 2007 villes notées parmi 6807 communes classées par le site ville idéale sur lequel des habitants de ces villes les notent et donnent leur avis. Parmi les 10 premiers, 9 villes franciliennes aprés le premier de la classe, Aix les Bains que le mont Revard domine où se trouve le chalet de la féclaz au Col du Sire : Maisons Lafitte (78),  Vincennes (94), Sceaux (92), Saint Gratien et Enghein les Bains (95), Antony (92), Saint Maur des Fossés(94), Joinville le Pont (94) et Saint Germain en Laye (78). Les villes voisines se classent 60e pour Issy les Moulineaux, 51e pour  Clamart.  Vanves obtient des notes moyennes de 5,62 pour l’environnement, 7,17 pour les transports, 4,87 pour la sécurité, 5,91 pour la Santé, 6,09 pour le sports et loisirs, 5,10 pour la culture, 7,08 pour l’enseignement, 4,86 pour le commercrs, 5,76 pour la qualité de vie

    Les commentaires des vanvéens qui ont noté la ville de Vanves ne sont pas tristes et très partagés :

    Urbanisme : «Comment peut-on encore s'étonner des commentaires peu élogieux et largement mérités à propos de cette ville dortoir bas de gamme sans charme, parsemée de barres HLM disgracieuses ou petits fonctionnaires et retraités rasent les murs pour rentrer chez eux dès la tombée de la nuit» remarque Gregory B. «Beaucoup de locaux ne se rendent même plus compte de l'état déplorable de la ville qui est loin d'avoir de pouvoir soutenir la comparaison avec les autres villes du département à part peut être Bagneux, visez plutôt Issy, Boulogne ou Montrouge si vous souhaitez ne pas tomber trop bas.  Quant aux «villes pourries de Seine St Denis», certaines n'ont pas à rougir face à Vanves, prenez Les Lilas ou St Ouen, la qualité de vie y est bien meilleure» ajoute-t-il.  «Laid et sale. Ce sont les premiers éléments qui frappent: l'architecture est triste et inharmonieuses. Des barres d'immeubles immondes parsèment l'ensemble du territoire communal. Les nouveaux programmes immobilier rehaussent un peu la note, mais l'ensemble reste ce qu'il est et la cité du plateau est de ce point de vue emblématique» selon Carole Ziegler. « Le prix des locations sur Vanves est cher » Selon Miniel .

    Espaces Verts : «Peu de verdure, seul le parc Pic dénote quand il n'est pas occupé par des alcooliques ou des racailles » selon Carole Zeigler

    Propreté : «Sale, pas parce que les services de la mairie ne passent pas, car ils le font, mais bien parce qu'une partie de la population se moque complètement de dégrader son environnement direct: poubelles ouvertes, dépôts sauvages avec des déchets s'éparpillant un peu partout dans la rue, des caddies laissés à l'abandon » selon Carole Zeigler qui habite le Plateau « Aujourd'hui Vanves est devenue une véritable poubelle, les rats y circulent en toute aisance comme nous pourrions croiser des pigeons (parc Pic)» selon Dominique qui vit à Vanves depuis 40 ans. «  Les commentaires aussi sur une ville soit disant sale... Il y a peut-être plusieurs Vanves dans le 92 car là où je vis à part une erreur de conception dans le passage des reflets vers le métro, la ville est plutôt bien tenue » selon Salut.

    Commerces : « Cela manque de variété: vieux rad miteux, bars PMU, kebab... Quelques adresses sortent du lot, mais il en faudrait plus » selon carole Zeigler «Peu de commerces en dehors du carrefour market, aucun dynamisme surtout lorsque l'on compare aux villes alentour» selon Maeva92.

    Stationnement : «Pas de problème pour se garer à Vanves, s'il n'y pas de place de stationnement, se mettre en double file ou devant les sorties de parking est une pratique acceptée » rlmarque carole Zeigler.

    «Je ne comprends pas les avis négatifs en dessous de 5 de moyenne, on dirait que vous notez une ville de banlieue «pourrie» du 93 ! On parle beaucoup de nuisances sonores et d'insécurité, je n'ai jamais rien vu de tel ! Il y a des jeunes sur le Plateau, mais ils sont paisibles» réagit Vanvéene Heureuse qui vit à Vanves depuis 3 ans maintenant, entre le lycée Michelet et le Plateau, très heureuse ici. «Mon quartier est bordé d'immeubles en briques et de jolies maisons. Très calme. A 15 mn à pied de Porte de Versailles. Population familiale et jeune. J'ai l'impression que ces notes visent la politique du Maire. Si vous êtes mécontents, demandez un rdv à la mairie, mais ne mentez pas ici ! » selon Vanvéenne Heureuse

    «Pour le reste, fort heureusement, la proximité avec Paris ou Issy et Malakoff font qu'il est facile d'aller trouver ailleurs tout ce que Vanves n'a pas. (Ciné, restaurant, lieux culturels). La marie semble peu intéressée à améliorer les choses, et on la comprend, il ne faudrait pas donner l'envie à d'autres population de venir s'installer, au risque de perdre son électorat constitué de retraités et de petits fonctionnaires. Le principal espoir de Vanves réside dans l'arrivée des classes moyennes et supérieures, poussées par la flambée des loyers de Paris et du reste de la petite couronne, qui amèneront un peu de diversité sociale » ajoute Carole Ziegler,  

    «La Mairie fait de belles promesses, mais comme beaucoup, seulement en période électorale; et la circulation! parlons-en.. ville engorgée de part et d'autre, des travaux, des modifications de voiries qui n'ont de sens que d'accroître d'avantage l'engorgement, c'était à priori le projet escompté que de dissuader et diminuer les traversées par cette ville des utilisateurs du périphérique, résultats : pic de pollution et circulation très/trop bruyante... encore tellement de point négatifs (impôts, roms au rond point de l'insurrection, réfugiés aux feu rouge, bande de jeunes zonard à la sortie du tunnel du métro, etc.........) qu'elle devient chaque jour une ville à fuir, quel gâchis bien dommage! » selon Dominique

    A SUIVRE…avec les avis sur la sécurité

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL : QUESTION SUR DES PERMISDE CONSTRUIRE A VANVES

    Lors du Conseil municipal du 15 octobre 2020, une question orale avait été posée par le groupe «Vanves En Marche» sur le nouveaux projets immobiliers dont un concerne les deux pavillons de la rue Fratacci qui pourrait être confié au promoteur/constructeur Eiffage : «De nouveaux permis de construire sont affichés dans la ville. Si nous trouvons désolant la disparition des dernières belles maisons Vanvéennes, nous sommes tout aussi désolés de voir disparaitre les arbres et jardins qui les agrémentaient et faisaient jusqu’à présent le charme de notre ville. Dans la période de réchauffement climatique où nous nous trouvons, nous voulons avoir l’assurance que la délivrance de ces permis de construire tient compte de la nécessité absolue de préserver des espaces verts afin de créer des ilots de fraicheur, il en va de votre volonté. En ce qui concerne le permis de construire délivré rue Fratacci, l’ensemble prévu se situe à proximité immédiate de l’espace Cabourg, dont le groupe scolaire est très minéral. Nous serons extrêmement vigilants sur ce point d’espaces verts à préserver dans les nouvelles constructions afin de garantir la protection des enfants lors des épisodes de canicule. Pouvez-vous d’ores et déjà nous confirmer que ce point est acté ?» a demandé Séverine Edou (LREM). 

    «Plusieurs chantiers sont en cours sur Vanves et, en effet, des permis de construire délivrés depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, sont affichés dans la ville, sur les terrains concernés. S’agissant des « nouveaux permis de construire » évoqués dans la question, il s’agit probablement des demandes de permis de construire en cours d’instruction, qui donnent lieu à un affichage devant le Centre Administratif, en application de l’article R.423-6 du Code de l’urbanisme. Sur les 34 dossiers figurant sur la liste ainsi affichée, 4 portent sur des terrains abritant aujourd’hui des maisons, dont la démolition est envisagée à l’occasion de ces projets. Lors de l’instruction de ces dossiers, comme d’ailleurs lors de l’instruction de tous les dossiers, une attention particulière est apportée au respect des règles du PLU en matière d’espaces verts (règles que la commune souhaite voir renforcées lors d’une prochaine évolution du PLU) et au respect des recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France sur la protection du patrimoine bâti. Sur ce point, il est précisé que la commune a d’ores et déjà demandé à l’Etablissement public territorial (EPT)  Grand Paris Seine Ouest  (GPSO) de réaliser une étude du patrimoine bâti et paysager, qui comportera notamment des recommandations susceptibles d’être intégrées dans le règlement du PLU lors d’une prochaine évolution de ce document» a indiqué le maire adjoint chargé de l’urbanisme. «S’agissant du «projet rue Fratacci » cité dans la question, il s’agit probablement du projet envisagé sur le terrain sis 40 et 42 rue Antoine Fratacci. La commune, qui n’est pas à l’initiative de ce projet, n’a pas été consultée avant le dépôt de la demande de permis de construire intervenue fin septembre. Ce dossier est aujourd’hui en cours d’instruction. Aucune autorisation, contrairement à ce qui est indiqué dans la question, n’a donc été délivrée sur ce terrain».

  • URBANISME A VANVES : PLEIN DE PROJETS MAIS L’ARCHITECTE DES BATIMENTS DE FRANCE VEILLE

    Plusieurs projets immobiliers en gestation viennent d’être confirmés : Tout d’abord le projet de Bouygues Immobilier rue Marcheron (sur la photo) vient d’être validé par la mairie de Vanves, malgré l’opposition de l’ARRM (Association des Riverains de la rue Marcheron) qui n’a pas été entendu puisqu’il y aura peu de place pour les piétons sur le trottoir, pas d’arbres, avec balcons surplombant le trottoir. D’ailleurs dans sa beneveillance, l’avocat de Bouygues avait prévenu son collègue défendant les intérêts des Riverains, que le projet reprenait, dés le lendemain du 2e tour des Municipale, démontrant ainsi que l’avis et l’intérêt des vanvéens compte peu pour certains décideurs privés et publics.

    Mais ce n’est pas tout, car le projet immobilier prévu à l’emplacement des deux pavillons rue Antoine Fratacci, face à la mairie et devant le groupe scolaire scolaire Cabourg aurait été confié à Effiage qui aurait déposé le permis construire pour un immeuble de 6 étages, avec abattages des arbres donnant sur l’école   

    Enfin, dans le Centre Ancien, un nouveau projet immobilier pourrait voir le jour et concerner une partie de l’îlot compris entre les rues Kléger et Vieille Forge où se trouve le garage du Centre Ancien qui aurait finalement vendu, et l’immeuble dont les travaux d’extension et de ravalement se sont soudainement arrêté. Pour raisons de désaccords entre les deux entreprises chargées du chantier selon les explications officielles. Personne n’y croit un seul mot bien sûr

    Heureusement dans cette frénésie de constructions, un personnage clef veille, notamment aux abords des sites historiques ou classés : l’architecte des bâtiments de France dont le titulaire compétent pour Vanves vient de changer. Et il est particulièrement pointilleux. Il aurait retoquer le permis de construire d’un petit immeuble à l’emplacement d’un pavillon, rue Raphaël, proche du lycée Michelet