Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne hidalgo

  • Le décés de l’ancien président VGE suscite de nombreuses réactions à Vanves et ailleurs

    Hospitalisé à Tours depuis la mi-novembre, l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing (1974 à 1981) est décédé le 2 Décembre, des suites du Covid, était âgé de 94 ans. Les réactions sont nombreuses tant sur le plan international et national que sur le plan régional et local . Notamment André Santini, maire d’Issy les Moulineaux et ex-déoputé UDI de la 10e circonscription tweetait : «Ce fut un président moderne et porteur d’espoir. Ses réformes (majorité, loi sur l’avortement...) ont démontré son progressisme et son indéniable sens de l’anticipation». Le maire de Vanves tweetait : « J'ai une pensée pour les siens, ses proches et notre famille ID. Le legs de cet Homme d'Etat visionnaire, réformateur de la société, promoteur de notre chère Europe, est immense. Je salue cet esprit libre»

    Mais c’est Anne Hidalgo, maire de Paris qui a parfaitement résumé ce que lui doivent tant les français et les franciliens : «J'apprends avec émotion la disparition de l’ancien Président de la République Valéry Giscard d’Estaing. Je salue cet Européen convaincu qui a œuvré pour inscrire notre pays sur la voie du progrès. Grâce à des avancées majeures comme l’autorisation de l’interruption volontaire de grossesse, l’abaissement de la majorité légale à 18 ans, l’instauration du divorce au consentement mutuel et la loi d’orientation en faveur des personnes âgées. En confiant à Françoise Giroud le secrétariat d’Etat  à la condition féminine – instauré en lien avec J.Chirac,- il a fait une place à part au combat pour l’égalité entre les femmes et ma homme » reléve-t-elle.

    «Comme nombre de Président de la République, VGE portait Paris dans son cœur et lui a toujours voué un intérêt tout particulier. Il a ainsi mis fin à une anomalie en permettant aux parisiens en 1977 d’élire à nouveau un maire au suffrage universel ce qui n’était plus possible depuis 1871 et la Commune de Paris. Paris lui doit également le musée d’Orsay. Inauguré par François Mitterrand et dont la décision officielle de construction fut prise à son initiative à la fin des années 1970,  tout comme la Cité des Sciences et de l’Industrie en lieu et place des anciens abattoirs de la villette dans le 19e

    Porteur d’une vision pour Paris, il a été précurseur sur de nombreux projets. Dés son élection, il mit fin au projet de la voie express rive gauche, véritable autoroute au cœur de la Capitale, et transforma en profondeur le projet des Halles en y réintroduisant la nature, par le biais d’un grand jardin en lieu et place d’un simple centre d’affaires. Plus récemment, j’avais eu le plaisir de travailler à ses côtés sur la transformation de l’hôtel de la Marine, mission que lui avait confiée N.Sarkozy.

    Au dela de l’homme politique, VGE était un fin lettré, épris des arts et de la littérature. J’en garderai l’imag d’un homme élégant et cultivé à l’intelligence rare»

  • HOMMAGE A JACQUES CHIRAC A VANVES ET AILLEURS

    A Vanves, le maire, la municipalité, ses élus, ses fonctionnaires, se sont retrouvés sur le parvis de l’hôtel de ville à 15H Lundi pour la minute de silence et entonner une marseillaise à capella. Mardi soir au Chatelet, Gabriel Attal est intervenu à la soirée du Centre Français des Fonds et Fondations :  « En 2007, Jacques Chirac a dit vouloir servir la France autrement. Pour cela, il a créé une Fondation. Témoignage supplémentaire du rôle fondamental des fonds et fondations pour l’intérêt général » a-t-il expliqué. Enfin, il est intéressant de noter qu’à Clamart le maire JD Berger (LR) a annoncé donner le nom de Jacques Chirac à un Square.

    «Le nom de Jacques Chirac qui est d’ores et déjà inscrit dans l’histoire parisienne,  s'écrira bientôt en toutes lettres sur les pierres de Paris selon la choix de la famille» a assuré Anne Hidalgo mardi matin, lors d’un hommage unanime du Conseil de Paris en ouverture d’une longue session plénière. Une idée évoquée par les élus parisiens depuis la mort jeudi 26 septembre de l'ancien chef de l'État : Le parvis de l'Hôtel de Ville qu’il avait rendu au piéton en 1982, la place du Trocadéro, le théâtre du Châtelet ou encore le quai Branly sont pour l'instant les lieux les plus cités

  • VANVES ET LA VILLE DE PARIS : Tolérance zéro pour les auteurs de dépôts sauvages

    Voilà une bonne nouvelle pour Vanves qui souffre de dépôts sauvages de déchets industriels et ménagers le long de la rue Louis Vicat comme d’autres villes riveraines de Paris. Le maire de Vanves, comme l’association Agir pour le Plateau ont maintes fois saisis la ville de Paris et sa maire, mais aussi le maires d'arrondissement de ce problème récurrent.   Les images des 20 tonnes de déchets accumulés à l’écluse Méricourt sur la Seine, à cause des inondations,  a particulièrement choqué Anne Hidalgo, comme elle l’a exprimé devant quelques journalistes juste avant la séance du Conseil de Paris d’hier, consacré au plan  «Objectif Paris Propre» : « Ces 20 tonnes de déchets démontrent un véritable problème d’incivisme. Les villes, mais aussi l’Etat doivent prendre des mesures » a-t-elle réagit.  

    «Paris a décidéd ’agir en conséquence : Tolérance zéro pour ceux qui salissent la ville ! Une minorité d’individus qu’il faut sanctionner» a t-elle prévenu. Et elle va s’en donner les moyens. Il en est ainsi des encombrants dont les volumes collectés par la ville ont augmentés de 22% entre 2015 et 2016. «Or seule la moitié des enlèvements effectués par les équipes de propretés font l’objet d’une déclaration, et dans bien des cas, l’indiscipline des uns rendent inopérante l’organisation de la collecte. Nous avons aussi constaté une explosion du nombre de dépôts déchets de bâtiments. C’est inacceptable, et d’autant plus pour ces déchets professionnels que leur enlèvement est facturé au client… »  expliquait elle hier elle en rappelant que, depuis depuis Juillet 2017, a été mis en  place un dispositif de marquage des dépôts clandestins et des enquêteurs sont à pied d’œuvre pour identifier leurs auteurs et les verbaliser. «Nous agissons pour repérer et sanctionner les artisans indélicats qui déposent au coin d’une rue les gravats de chantier» quite même à utiliser la vidéo-verbalisation. En 2017, 72 enquêtes ont déjà été réalisées, le contrevenant risquant un PV de 5éme catégorie et une amende de 1500 €