Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

woodeum - Page 2

  • MALAKOFF ADOPTE UNE DEMARCHE A L’OPPOSE DE VANVES POUR AMENAGER SON ENTREE DE VILLE

    «La démocratie n’est pas vaincue par le froid» constatait on Mardi soir à Malakoff, alors que la neige menaçait de retomber. Prés de 500 habitants, dont quelques vanvéens,  ont assisté à une réunion publique dans le préau de école Jean Jaurés,  consacré à l’aménagement d’un projet dénommé «la porte de Malakoff». Du jamais vu à Vanves, sauf du temps de projets comme l’îlot du métro, Cabourg au début des années 2000, et le lancement de la tour Triangle, un peu plus tard

    Il s’agit de la porte de Vanves derrière le Périphérique, côté Malakoff, autour cette tour de l’INSEE à la silhouette caractéristique qu’elle doit quitter au printemps, avec la faculté de droit, un gymnase et un groupe scolaire, soit prés de 14,5 ha. Il s’agissait pour la maire de Malakoff, Jacqueline Belhomme (FG/PC), en présence des maires du XIVéme et de Vanves, de présenter la démarche participative avec la population «pour imaginer un avenir, faire tomber des frontières, réaliser un beau projet pour l’entrée de Malakoff» comme elle l’a expliqué en ajoutant. «On ne veut plus travailler sans les uns, sans les autres. Face au  chamboulement institutionnel annoncé, on veut marquer  le coup. Les habitants nous l’ont dit : La ville nous appartient. Ne faîtes rien dans nous !».      

    Une démarche à l’opposé de celle adopté pour la porte voisine, Brancion qui a fait l’objet de l’appel à projet «Inventons la MGP» initiée par la Métropole du Grand Paris (MGP) avec Ville de Paris et Vanves, avec désignation par un jury – il n’y avait qu’un seul candidat -  le groupement Woodeum : Celui-ci a prévu une résidence (en bois) pour étudiants au dessus du Périph, pour jeunes travailleurs à côté etc…. Quant à la population, elle aura droit à une réunion publique de présentation du projet quand tout a été décidé et arrêté. Pour la future porte de Malakoff, rien de tel, même si sa municipalité a décidé de travailler avec un aménageur, Citallios, ex-SEM92,.«On sait que ce départ de l’INSEE est appétissant pour les promoteurs. On a dit non ! On préfére demander l’avis de la population, évaluer les besoins, se mettre en position de peser avec elle pour construire un vrai projet de ville qui corresponde à notre projet de société. On n’a pas de maquette, ni de plan, nous sommes vraiment en amont du projet» a-t-elle ajouté.

    D’ailleurs la ville a pris ses précautions en instituant un périmére d’études pour montrer qu’elle se préoccupait de l’avenir de ce quartier, en interconnexion avec Paris et Vanves. A la suite de cette réunion où se sont exprimés les habitants, seront organisés une balade-visite exploratoire du site, des ateliers thématiques et une réunion de travail… pour aboutir à une feuille de route établie avec les habitants que leur maire intégrera dans l’appel d’offres présentés aux équipes d’architectes. Intéressant comme démarche

  • PARIS/VANVES : L’AMENAGEMENT DE LA PORTE BRANCION CONFIE A WOODEUM ET AUX ARCHITECTES HARDEL ET LE BIHAN

    Woodeum SAS et le cabinet d’architecture Hardel et Le Bihan ont remporté l’appel à projet «Inventons la Métropole du Grand Paris» pour aménager la porte Brancion entre Vanves et Paris-XVe arr. L’un des 55 sites dont les aménageurs retenus par un jury dont faisait parti le maire de Vanves, ont été dévoilés au pavillon Baltard de Nogent sur Marne, Mercredi en fin d’après midi 

    «Le sport, la nature et le bois pour remplacer la voiture et le béton» est le théme développé  par Woodeum SAS, mandataire du projet, accompagné du cabinet Hardel et Le Bihan Architectes et de l’entreprise BASE (paysagiste) avec un programme entièrement dédié au logement des jeunes et au sport. Ce projet s’étend sur 10 288m2, incluant trois bâtiments. : Un foyer pour jeunes travailleurs de 114 chambres, des terrains de sport, une résidence étudiante de 157 logements et des commerces prendront place de part et d’autre du site, côté Paris et côté Vanves. « L’ambition est de nouer un dialogue entre les deux communes en franchissant le boulevard périphérique, les commerçants locaux, les établissements d'enseignement à proximité afin de favoriser l'installation des jeunes étudiants et travailleurs sur le site» explique t-on chez Woodeum. «L’architecture permettra de créer une continuité urbaine. Chaque façade sera traitée selon le même principe : grande transparence, pas de mur pignon ni de façade secondaire et mise en évidence de la trame constructive et du matériau bois» ajoute t-on au cabinet d’architecte Hardel et Le Bihan

    Ce projet ambitieux pour assurer une continuité entre Paris et sa proche banlieue sur ce site de la porte Brancion parait mieux engagé que les principes d’aménagement arrêté et abandonné du protocole d’accord entre les villes de Paris et de Vanvesdu temps de Bertrand Delanoë. Ce site comprend trois terrains : les deux dalles de couverture du périphérique au niveau de la Porte Brancion de part et d’autre de l’avenue de la Porte Brancion , et un terrain en bordure de la rue Louis Vicat, comprenant des parcelles cadastrées appartenant à l'Etat et à la Ville de Vanves ainsi qu'une partie non cadastrée relevant du domaine public de l'Etat,  points d’entrée et d’échanges entre Paris et Vanves. « L’appel à projets est l’occasion de transformer ces espaces de jonction en véritables lieux de vie et d’urbanité, qui répondent aux défis de l’Arc de l’Innovation, au bénéfice des habitants » explique t-on à la MGP.

    L’environnement de cette zone est donc très spécifique, à l’interface de Paris et de Vanves. Côté Paris, le site appartient à la ceinture verte de Paris qui englobe le boulevard périphérique et s’étend jusqu’au boulevard Lefebvre desservi par le tramway. Le secteur environnant est composé d'équipements publics (grands équipements sportifs, groupe scolaire, espaces verts...) et de logements sociaux. A l’Ouest du site, le Parc des expositions de la Porte de Versailles a entrepris en 2015 de grands travaux de modernisation avec notamment la création d'un grand centre de congrès et de nouveaux hôtels situés avenue de la porte de la Plaine. A l'Est du site, de l’autre côté du faisceau ferré, à la porte de Vanves, le boulevard périphérique a été couvert et la dalle accueille le jardin public Anna Marly inauguré en 2013. Un projet de résidence étudiante est programmé sur cette couverture.

  • VANVES ET L’APPEL A PPROJET » INVENTONS LA METROPOLE « : WOODEUM RETENU POUR LA PORTE BRANCION

    Le jury de l’appel à projet « Inventons la Métropole » dont fait parti Bernard Gauducheau,  a dévoilé Mercredi dernier les 164 groupements d’entreprises finalistes retenus parmi 420 candidats pour réaliser l’aménagement des 57 sites concernés, soit en moyenne 3 pour chaque site. Ils font partis des grands groupes français du BTP et la promotion immobilière (42%) mais pas seulement car  58% sont des  promoteurs indépendants (petits promoteurs ou cabinets d’architectes). Pour le projet de la porte Brancion, présenté par les villes de Paris et de Vanves, il n’y a eu qu’un seul candidat, Woodeum SAS qui a choisit un titre à rallonge pour le projet : « Le sport, la nature et le bois pour remplacer la voiture et le béton ».  

    Woodeum est une société spécialisée dans la promotion immobilière, l'assistance à maîtrise d'ouvrage et l'ingénierie d’opérations à très haute performance environnementale. Spécialiste des technologies de construction « bas carbone », ce groupe privilégie l’utilisation du bois massif, et notamment la technologie CLT en remplacement des matériaux de gros œuvre traditionnels. Elle a d’ailleurs été retenue  pour un autre projet de ce concours, à Vaucresson pour un terrain dénommé « Yves du Manoir »,  ainsi que pour deux réalisations dans l’appel à projet lancé par Anne Hidalgo « Réinventer la Seine » : « Les Ternes-Villiers » sur une  emprise occupée par un tronçon du périphérique en tranchée ouverte, au cœur du secteur stratégique de la Porte Maillot : un ensemble de 11 000 m² de Bureaux, 7 000 m² de logements (97 appartements) et 600 m² de commerces qui sera construit en bois massif CLT. Et Pitet-Curnonsky (17ème) sur un  site actuellement occupé par une résidence de Paris Habitat qui va être densifié avec la création d’un ensemble de 4 911 m² de logements (65 appartements) et 167 m² de locaux d’activités. Enfin, il a réalisé la résidence Epicea, situé à proximité immédiate du fort d'Issy-les-Moulineaux : Un  bâtiment de 23 logements, imaginé par l'agence Wilmotte & Associés, qui s'intègre parfaitement dans son environnement, dont la réalisaton a été confiée à Bouygues Bâtiment IDF. L'utilisation, entre autres, du bois massif CLT pour la construction de ce bâtiment a permis d'obtenir le label Bâtiment Bas Carbone (BBCA).

    Il est le mandataire de ce groupement constitué  pour aménager la porte Brancion, avec RIVP, un investisseur exploitant de résidences étudiantes, le groupe GECINA investisseur et exploitant de résidences étudiantes, le cabinet d’architecte Hardel et Le Bihan, le paysagiste BASE, l’exploitant de centre de loisirs sportif Soccer Park le Five avec d’autres intervenants : Les bureaux d’études Le Somme Environnement (dans l’environnement), SAS (Structure), Aida (acoustique),  ainsi que des organismes ou associations comme  « Plateau Urbaniun » (urbanisme temporaire), « Cultures en ville » (agriculture urbaine), « Natural Grass », « Mon Pe’ti Voisinage », « Fluicity », « Quatre epingles », « Appaer Here », « 8’18’’ », « Recyclerie sportive »…Comme tous les autres candidats, même s’il est seul à concourir sur ce site,   Woodeum va  maintenant engager  une seconde phase au cours de laquelle il va arrêter le cahier des charges et  réaliser une offre qu’il devra déposer  d’ici l’été prochain (Juillet 2017) puisque le jury doit désigner les finalistes en Septembre 2017.