Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pms andrÉ roche - Page 3

  • RETOUR SUR UNE REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER A VANVES : TRAVAUX ET CIRCULATION, L’EFET DU SYNDROME HIDALGO

    Beaucoup d’annonces ont été faites le 21 mai dernier lors de la première réunion de quartier publique consacrée au centre ancien-Saint Remy, en plein fin de campagne des élections européennes qui les ont occultées.

     Revenons tout d’abord aux travaux : La requalification du cimetière qui est un lieu important pour beaucoup de vanvéens dont le chantier a démarré en Mars et devrait être financé en partie par la MGP (Métropole du Grand Paris). «Il y avait un sentiment de laissez-aller» reconnaissait le maire. Il s’agissait de re-végétaliser les allées notamment l’allée centrale où tous les arbres (malades) ont été abattus et remplacés – «on a doublé le nombre d’arbres » - adapter les cheminements pour supporter le passage des véhicules, sans toucher aux sépultures, bien évidemment. Le PMS (Parc Municipal des Sports) avec sa tribune et les deux bâtiments qui l’entourent dont les travaux ont été plus long que prévus «à cause de difficultés d’entreprises» : Ils devraient être livrés ces jours-ci avec commission sécurité le 14 Juin pour une ouverture pour la Vanvéenne le 15 Juin. Un cheminement a été aménagé entre la piscine municipale et le gymnase  en stabilisé et en goudron qui était attendu depuis longtemps, et surtout depuis que le secrétariat du Stade Vanves est installé au 1er étage de la Piscine. Enfin l’église Saint Remy dont les accés latéraux devraient être rendus accessibles aux PMR (Personnes à mobilité réduite).

    Il a été beaucoup question de voiries et de circulation : Le maire de Vanves a indiqué que depuis le changement de sens de circulation rue Pruvot, le trafic aurait baissé de 40%, mais augmenté de 14% place Kennedy à cause des véhicules venant de la rue Valentine Jacquet pour reprendre les rues de la République ou Louis Dardenne, avec moins de circulation rue Falret ( ?) parait il. Il n’en a pas moins constaté que «la question de la circulation est complexe, comme ailleurs. Depuis l’utilisation du GPS, les automobilistes sont conduits sur des voies secondaires plutôt que principales qui générent de l’insécurité routière. Face à de telles situations, nous avons entendus les plaintes des riverains qui voient ce qui se passent. L’objectif est de ne pas reporter le problème chez le voisin en lançant une expérimentation. C’est ce que nous avons fait avec la rue Pruvot qui a limité le trafic de cette voie secondaire (qui sera finalement pérénnisé). C’est que nous avons fait rue Cabourg où on a mis en place un sens interdit pour éviter qu’elle soit utilisée afin de rejoindre l’avenue Antoine Fratacci pour  rejoindre le carrefour de l’insurrection», tout en reconnaissant qu’il y a un problème rue Raymond Marcheron (avec une file ininterrompue de véhicules depuis la boulangerie jusqu’à InterMarché) et en annonçant (enfin) la nécessité de la mise en place d’un nouveau plan de circulation dans la ville «afin que moins de véhicules circulent» comme à Paris. Le syndrome Hidalgo

    Enfin, GPSO continue à requalifier les voiries de Vanves, petit à petit, comme ce sera le cas avec la rue Aristide Brinad, depuis la fin des chantiers immobiliers dont la résidence Niwa de Bouygues Immobilier récemment inaugurée. Le Maire a indiqué que le sens interdit sera pérénnisé avec requalification de la chaussée, surélevée au niveau de passages piétons, et aux carrefours, aménagement d’un contre sens cycliste et circulation douce, remise aux normes des trottoirs, de l’éclairage, deux déposes-minutes, un stationnement deux roues, la plantation de 14 arbres, l’installation de jardinières…

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    BLEU, BLANC, VANVES

    La nouvelle tribune du Parc municipal des Sports prend forme comme l’ont constaté, cette semaine,  les vanvéens qui fréquentent cet équipement sportif. Des siéges ont été installé, blanc et bleu qui, avec le jeu des couleurs, font ressortir le nom de Vanves

    INTERET GENERAL

    Le débat sur la défense de l’intérêt général à propos des constructions à Vanves bat son plein. L’UDI de Vanves vient de répondre à Guy Janvier point par point, projet woodeum, immeuble Legendre à l’angle Mary Besseyre/Guy Mocquet, projet Niwa, logements social,  à sa tribune que le Blog de Vanves Au Quotidien avait publié : « Les prémices du printemps ont sans doute poussé Monsieur Guy Janvier, Maire de Vanves (1995 à 2001), à sortir de sa torpeur pour s’interroger sur la faculté de la majorité municipale à défendre l’intérêt des Vanvéens ? Il est vrai que le temps faisant son œuvre, il a sans doute oublié les errements de l’équipe municipale qu’il dirigeait à l’époque ! »est il écrit. A noter la parution du droit de réponse de l’association des riverains de la rue Marcheron, dans V.I. d’Avril à l’emplacement de la tribune de la majorité municipale à la suite de sa tribune publiée dans le numéro de Mars de V.I. Ce qui n’empêche pas le maire d’en rajouter une couche dans l’éditorial de V.I. « Energie et détermination au servicede l’intérêt général » : «Enfin  S’il fallait une preuve que la ténacité, l'ardeur à défendre des projets d’intérêt général et le courage politique finissent toujours par payer, l’exemple du projet de construction du mur anti-bruit le long des voiees SNCF en serait l’illustration éclatante » écrit il en citant aussi la nouvelle ligne de bus 59

    RECUPERATION POLITIQUE

    Les conseillers municipaux et les vanvéens présents au dernier conseil municipal du 3 Avril comprennent mieux, à la lecture du Vanves Infos d’Avril, pourquoi Bernard Gaudcheau a offert à Boris Amoroz la lettre de Valérie Pécresse annonçant au maire de Vanves la création de la ligne de bus « 59 » pour « éviter la désinformation » auquel s’est prêté le conseiller municipal communiste dans sa tribune politique et titré : « Votre conseiller à l’origine de 100% des évolutions du réseau de bus ». Il y explique avoir apporté des éléments lors de la concertation d’Ile de France Mobilités (ex-stif) tout d’abord sur le prolongement de la ligne 58 jusqu’à Clamart,  puis sur la création de la ligne 59, et sur le nouvel arrêt du 95 installé porte Brançion « grâce au dossier de 15 pages expliquant son intérêt que j’ai rédigé et à la demande de l’association de riverains » sans nommer Agir Pour le Plateau qui tenait son assemblée général hier soir à Max Fourestier. De son côté, le maire explique dans l’éditorial de Vanves Infos d’Avril que « là encore, le soutien et le suivi de la ville, sur ce dossier porté par IDF Mobilités et la Région ont été déterminants »

  • LES RESULTATS SPORTIFS DE SES VACANCES DE TOUSSAINT A VANVES AVEC UN DEBUT DE POLEMIQUE

    Il n’y a pas eu de vacances pour les équipes d’Expograph Vanves et des équipes premières des sections Basket qui a joué contre Berck samedi soir, en la battant de 2 points seulement - "On s'en souviendra longtemps de cette soirée à André Roche... Après avoir compté jusqu'à 29 points de retard, nos costauds l'emportent de 2 points contre Berck ! Quel caractère montré par cette équipe"  tweetait un supporter - . et football contre Chatillon qui s’est terminé par un match nul.

    Il est intéressant de noter que la section Tennis a demandé d’inscrire la question de la fermeture devenue maintenant systématique des installations sportives les jours fériés, notamment le PMS A.Roche au prochain comité directeur du Stade de Vanves. Alors que c’était uniquement le cas les fêtes de Noël, du Nouvel an et du 1er Mai. D’autant plus que lorsque cela tombe un week-end,  c’est empêcher de profiter des courts de tennis, par exemple, pour ceux qui ne peuvent en profiter que ces deux jours là seulement. Et généralement, s’il y a fermeture, elle n’est pas aussi effective que cela, puisque les portes/tourniquets n’ont pas été programmées pour être rééllement fermées ce jour là comme l'ont constaté de nombreux riverains de leurs fenêtres. Résultats : Beaucoup de jeunes investissent comme d’habitude les terrains de foot, et quelques uns les courts tennis. Mais les gardiens ne sont pas là, en congé…Jusqu’au jour où il y aura un problème. Alors qu’ailleurs, les villes veillent à assurer ces jours là l’accès à leurs équipements sportifs lorsque justement leurs administrés peuvent en profiter. Mais à Vanves « On marche sur la tête !». Certains adhérents de la section Tennis et du Stade de Vanves pensent même à ne pas renouveler leur cotisation à cause de cette incongruité bien vanvéenne.

    MATCH NUL CONTRE CHATILLON DU STADE VANVES 0 A 0

    «Il y a des matchs nuls dont le score parle de lui-même, et quelques fois il y a des 0 A 0 qui méritent une autre analyse. Ce fut le cas Dimanche où  Vanves s’est déplacé à Châtillon quatrième au classement. Nous avons assisté à un match équilibré de la part des 2 équipes avec un avantage dans la première demi heure à nos couleurs, ensuite le ballon circulait d'un camp à l'autre. La deuxième période fut la copie conforme de la première mi-temps. Ceci étant nos attaquants une fois encore ont manqué de lucidité dans le dernier geste» témoigne Jean claude Vignal, président de la secton football du Stade de Vanves qui a assisté à « un match agréable à suivre malgré ce score vierge. L'équipe progresse chaque dimanche, l'effectif a été renouvelé au trois quart à l'intersaison ».

    3 SANS 4 POUR EXPOGRAPH VANVES

    Toujours invaincu depuis un mois, l’AS Expograph a dû concéder, le 27 Octobre dernier,  le match nul sur ses terres contre les Communaux de Maison Alfort qui se font une spécialité d’accrocher les favoris. Score final 1/1. «Tout a bien commencé pourtant dès la 1ere minute, Salam Sy marque pour Expograph alors que le petit rapporteur n’était même pas en place..! Les Communaux égalise 10 minutes après, suite à une petite incompréhension de notre charnière centrale et le match s’équilibre au milieu entre une équipe d’Expograph qui pousse, domine mais dont les attaquants n’arrivent pas à conclure et les Communaux qui s’accrochent à ce match nul, en faisant bloc devant leur but jusqu’au coup de sifflet final» raconte Jean Royer, co président. «Les joueurs d’Expograph sont frustrés mais dominer n’est pas gagner ! Qu’ils se rassurent, ce match là, il y a un mois ,ils l’auraient perdu. L’équipe semble maintenant solide et paraît pouvoir voyager».

    EXPOGRAH DOMINE EN COUPE DE FRANCE MAIS PERD

    On dit souvent : « Que la meilleure équipe gagne» hé bien ,les adversaires d’Expograph ,en l’occurrence l’US Métro Antony ont tous reconnu qu’ils ne méritaient pas de gagner tellement ils avaient été dominés par des joueurs d’Expograph bien en place ! Score final 5/3 pour Métro » annonçait Jean Royer, co-président d’Expograph Vanves qui constatait  samedi dernier: « Toujours beaucoup de buts entre ces 2 équipes. Et pourtant tout avait bien démarré 1/0 puis 1/1,2/1 puis 2/2 à la mi-temps,puis à la reprise,suite à une très belle action collective Jérôme Grandvillain d’un tir puissant, à la Pavard, du côté droit marque en pleine lucarne.3/2 pour Expograph.il reste 25 minutes à jouer et nos joueurs maîtrisent, font tourner le ballon avec application lorsque le tournant du match arrive: Chems Babelhadj perd son sang froid, insulte l’arbitre pour un coup franc non sifflé: Carton Rouge.Mérité et impardonnable. À cause de ce fait un match bien géré est devenu très vite éprouvant à 10 contre 11. 3/3 à 8 minutes de la fin et la machine se dérègle et 2 nouveaux but enfonce le clou. Que de regrets et quelle frustration pour les joueurs réduits à 10 qui pensaient tenir leur exploit! Comment notre meneur de jeu a pu en arriver là. Même ses partenaires ne peuvent pas l’excuser. La sanction risque d’être sévère, et tout un club est pénalisé par cette élimination bête»