Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

piscine municipale - Page 2

  • A LA GALETTE DU PS DE VANVES, UNE SECTION TRES POLITIQUE ET TRES MILITANTE SALUEE PAR SON 1er FEDERAL

    Xavier  Iacovelli était d’ailleurs pour la première fois à Vanves, pour la galette du PS mardi soir à l’école Max Fourestier, depuis son élection comme 1er secrétaire fédéral du PS 92, alors que cette section n’avait pas voté majoritairement pour lui en Juin dernier.

    « Il y a une particularité à Vanves qui est une section très politique et très militante qui la rend redoutable sur le plan départemental. Le découpage cantonal nous a fait perdre ce canton aux élections départementales. Avec les  Régionales, on croyait tous que Gabriel Attal serait élu. D’autant plus que le PS est arrivé en tête à Vanves grâce au travail des élus vanvéens. La Fédération travaille déjà sur les villes potentiellement gagnables en 2020. Et cela passe par une stratégie fédérale de reconquête sur laquelle planche un groupe de travail  (animé par JC Le Goff) » a-t-il indiqué lors de cette soirée  qui s’est déroulé en  présence de Guy Janvier, Joaquim Timotéo qui est l’un des deux conseillers départementaux socialistes de Montrouge, l’ensemble des élus socialistes, des militants et sympathisants vanvéens.

    « Globalement 2015 a été difficile avec les événements, les difficultés tant pour le PS que la gauche, avec certaines batailles perdues. Mais une nouvelle aventure commence en 2016. Même si on a échoué souvent devant les électeurs, on a su garder l’attachement à nos valeurs » a expliqué Antonio Dos santos, secrétaire de section, confiant dans l’avenir avant de lancer le clip vidéo réalisé par Remy Carton et Philippe Dos Santos  (sur la photo lors du forum des associations en campagne…mais pour soutenir la candidature de Paris à l’Exposition Universelle 2025) sur la campagne régionale dans laquelle ils sont beaucoup investis et qui avait projeté aux voeux du PS 92.

    Anne Laure Mondon, présidente du groupe PS,  a donné un aperçu de ce que les élus socialistes ont fait en  2015 : « On a essayé de maintenir le guichet « grandes lignes » à la gare SNCF de Vanves-Malakoff. On est intervenu sur la hausse des tarifs municipaux, un choix très clair de la mairie qui ne veut pas augmenter les impôts locaux. Ainsi il n’y a plus de piscine gratuite pour les retraités et plus de gratuité pour les minima sociaux.  Par contre le quotient familial est mieux pris en compte pour certaines prestations grâce au groupe socialiste. On est intervenu sur le projet d’une station GNV à l’emplacement du skate park. Un collectif a même été créé. Mais on a appris que la station ne se ferait pas. Nous continuerons en 2016 et on obtiendra d’autres résultats » a-t-elle promis     

  • LES RESULTATS SPORTIFS DU WEEK-END A VANVES

    FOOTBALL : Défaite du Stade de Vanves en football 4 à 1 contre l'A.C.B.B. « Résultat logique compte tenu que nous ne sommes jamais rentré dans ce match!! L'équipe de l'A.C.B.B. est la réserve de l'équipe fanion qui joue en championnat de France amateur. Il y a quelques semaines nous regardions vers le haut du classement, maintenant il faut plutôt surveiller les équipes qui nous suivent. Il reste 4 matches, il nous faut encore, minimum une victoire et un nul pour assurer notre maintien » commente Jean Claude Vignal, président de la Section football du Stade qui est revenu sur un petit raté survenu dimanche matin. « Il y avait un arbitre officiel, le coup d'envoi du match était fixé à 9h30, les adversaires étaient en retard, l'arbitre les a mis forfait.Visiblement il n'avait pas envie d'arbitrer ce match. De ce fait, les 2 équipes ont joué en amical.Il est vrai que les adversaires ( Gennevilliers ) étaient frustrés de s'être déplacés pour rien, d'où quelques propos peu aimable vis-à-vis de l'arbitre ».

     

    RUGBY : Les Servals ont participé ce week-end au tournoi 7 à Paris organisé par l’ENSTA. « Dans une poule relevée, les Servals ont  très mal commencé leur tournoi en perdant 4 essais à 3 face à Madrid dans un match rageant car à leur portée avant de s’incliner de nouveau de peu face à Paris I sur le score de 3 essais à 1. Le troisième match face au futur vainqueur de l’épreuve (Centrale Nantes) a laissé moins de place au suspense avec une nouvelle défaite 5 essais à 1. Néanmoins, l’équipe s’est ressaisie avec une victoire de prestige face à l’équipe nationale de Norvège sur le score de 6 essais à 2 » indique Laurent Cazenave-Lacroutz.

     

    PISCINE : Avec le retour des beauxjours, de la chaleur et des vacances ( de printemps), les vanvéens retrouvent le chemin de la Piscine Municipale dont le règlement est devenu plus draconien depuis les récents travaux effectués visant à une meilleure hygiéne. Les nageurs doivent se déchausser à l’entrée de l’établissement car l’interdiction du port des chaussures a été étendue aux vestiaires, au-delà de la démarcation signalant l’entrée dans une zone de port non autorisé. Seul le port de chaussures de bain est toléré dans les vestiaires et aux abords des bassins. Le port du bonnet est aussi obligatoire. Pas de bermudas, shorts, cuissards, mais des maillots de bains classiques type slip, boxer, maillot une ou deux pièces.  Enfin l’interdiction de stationner dans l’établissement a été étendue aux poussettes, ce qui a fait hurlé certaines mères de familles qui demandaient un local pour les stationner comme dans les créches.  

  • LA DERNIERE REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER DE L’AUTOMNE 2015 A VANVES : DES HAUTS DE VANVES DETONANT ET ETONNANT

    L’abattage des arbres et la finalisation de la mise en place du stationnement réglementé qui ne font plus d’histoires, ni suscitent la polémique, ont été pourtant au centre d’une réunion détonante au grand étonnement des élus présents et de certains participants, Lundi soir dans le préau de l’école Larmeroux.

    Bernard Gauducheau venait de présenter les différents chantiers réalisés, en cours de finition ou même en projets, notamment le déclassement de la rue de l’Avenir qui doit être transférée dans le domaine public pour permettre sa requalification. Mais voilà, il manque quelques signatures (6 sur 60) de propriétaires  (introuvables) pour lancer cette opération qui est, du coup, retardé d’un an. « La requalification de la rue Aristide Briand est envisagée à partir du moment où l’ensemble des chantiers seront terminés et réalisés » a-t-il précisé à cete occasion. La réunion prenait son rythme de croisière lorsqu’une mère de famille qui fréquente la piscine avec son bébé de 9 mois, l’interrogea sur le nouveau règlement intérieur : « Comme nous ne pouvons plus rentrer les poussettes dans les vestiaires, où allons-nous pouvoir les ranger ? Où trouve t-on des bonnets de bain de bain pour bébés puisqu’il n’y en  a pas (sur internet) ? ». Philippe Thieffine, conseiller municipal, lui a indiqué quelle pouvait en trouver chez GO Sports, et  qu’il n’y a pas de solutions pour les poussetttes, d’autant plus que des travaux d’aménagement sont prévus à l’accueil et dans les vestiaires avec l’aménagement d’une salle de musculation. Le maire a précisé que « si la piscine municipale offre un service, elle n’est pas chargé de prévoir le stockage et la surveillance  des poussettes dans ce genre d’équipement, sauf en ce qui concerne les crèches ».

    « Pourquoi les arbres de la rue de Châtillon ont-ils été coupés ? » - « C’est le Logement Francilien qui a procédé à leur abattage, car ils étaient en mauvais état et devenaient dangereux » a répondu le maire en donnant la parole à Mme Murry, l’une de ses habitantes : « Les travaux entrepris par le Logement Francilien suppriment 14 places de parkings que l’on a cherché à récupérer d’une façon ou d’une autre (à l’occasion  de travaux de résidentialisation ) » a-t-elle indiquée. Du coup, un  autre riverain a proposé de planter des arbres dans la rue de Châtillon, où il a repéré 35 occasions de plantations pour agrémenter cette voie publique « car il n’y a que du béton et du métal » - « Il n’y a pas de réponse à apporter. Je veux bien y réfléchir, calculer le pour et le contre en fonction des places de stationnement. Il est vrai que j’aurais préféré que le Logement Francilien remplace ses arbres »  a indiqué le maire. Du coup, un riverain de la rue Larmeroux s’est plaint de la trop grande hauteur des arbres plantés le long de cette voie. « J’ai relayé votre demande au département. J’ai été renvoyé sur les roses. Le département préfère élaguer ses  grandes arbres pour les garder. Je préfère planter des arbres qui n’atteignent pas cette hauteur ! »

    « Pourquoi y a-t-il un stationnement payant sur une partie de l’avenue du Général de Gaulle et pas sur l’autre ? » a demandé un riverain en visant cette partie de l’avenue après le carrefour avec l’avenue de a Paix.  « On est sur une partie de l’avenue (où on a demandé au conseil Général de faire les trottoirs avant d’instituer le stationnement réglementé. Et nous sommes tributaire du département ! » a-t-il indiqué. A ce moment là une riveraine de l’avenue de la Paix particulièrement en verve s’est exclamée : « Il y a des gens qui se foutent de payer le stationnement payant ! Je me rappelle qu’il y avait des garages. Mais ils ont été transformés en logement » - « Ce stationnement payant est bien accepté maintenant. Il a libéré beaucoup de places sans l’espace public. Il est en place et il le restera » assura t-il face à quelques habitants de la rue Mansart et alentours qui s’étaient levés et protestaient fortement. « Vous ne pouvez pas dire que vous l’avez fait après consultation de la population » assènait l’un d’entre eux alors qu’il tentait de rappeler toutes les réunions d’informations organisées avant son début de mise en place  et des points d’étapes effectués lors de telles réunions de quartier. « Cela encourage les gens de prendre leur voiture pour aller travailler. Lorsqu’on revient le soir, on ne peut pas se garer !  Ce n’est pas fait dans  l’intérêt des résidents, mais dans l’intérêt de la commune qui veut ramasser de l’argent »- « Non cela n’a pas été fait pour l’argent mais pour assurer un turn-over et éviter les voitures ventouses »  essaya t-il d’expliquer en ajoutant : « Vous défendez votre intérêt privé mais pas l’intérêt général ! » - « l’intérêt des habitants de notre rue » répliqua l’un d’entre eux, alors que son voisin ajoutait :  « Vous avez un métro de retard ! » - « Et moi, une gare d’avance ! »

    Occasion de revenir sur la gare de Grand Paris Express, prévue au Clos Montholon, sous la gare SNCF de Clamart, sur la ligne 15 Sud qui sera mis en service en 2020. « Est-ce que vous prévoyez d’autres maisons à fiche en l’air »entend alors dans le public. « On aura des informations (en temps utile) de la SGP (Société du Grand Paris) qui est très sérieuse et professionnelle. Ce qui est important pour nous, est la revalorisation de ce secteur appelé à se développer » - « Y aura-t-il des incidences rue du Clos Montholon ? » - « Une seule propriété de Vanves, à la pointe, est concernée » a-t-il répondu en indiquant que « la ville a prévu une zone de préemption renforcée pour éviter la spéculation foncière et immobilière ».