Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

covid-19 - Page 3

  • LE PASS SANITAIRE ET LE MASQUE SONT MAINTENU A VANVES POUR L’INSTANT

    Pas d’assouplissement du pass sanitaire pour l’instant qui est maintenu pour l’instant en France, avec levée du port du masque à l’école primaire à partir du 4 Octobre dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, a annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement (sur la photo au forum des associations) à l’issue du conseil de défense mercredi dernier. De surcroît, «les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements» a-t-il ajouté, en précisant qu’il s’agit essentiellement du secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques. 

    Même si la décrue de l'épidémie «se confirme jour après jour», avec notamment, mardi dernier, 41 départements sur 101 sont sous ce seuil d'alerte de 50 pour 100 000 habitants, ce quu n’est pas le cas des Hauts de Seine et l’ensemble de la Région Ile de France :  Il est certes passé en-dessous des 100 pour 100 000 habitants alors qu’il s’établissait à plus de 200 dans plusieurs départements il y a encore quelques semaines : 96,8 dans le 78, 96,1 dans le 95, 86,4 dans le 92, 86 dans  le 94, 82% à Paris, 77,9% dans le 77, 76,9 dans le 91 à la mi-Septembre, sauf en  Seine Saint Denis qui connait un taux de 118,4. «la prudence s'impose !» aux yeux de ministre, conseiller municipal de Vanves. «Le pass sanitaire s'est confirmé comme étant un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé»  a-t-il détaillé alors que plusieurs épidémiologistes ont mis en garde contre une reprise épidémique à la faveur de l'automne et de conditions climatiques favorables au virus. «Il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui (...) évidemment dès qu'on pourra l'adapter on le fera mais aujourd'hui ça n'est pas le cas !».

    Il a indiqué que le gouvernement allait «continuer à travailler sur une adaptation du pass sanitaire… Mais l’heure n’est même pas au pass sanitaire territorialisé, même si Emmanuel Maron s’était dit prêt à «lever certaines contraintes» dans «les territoires où le virus circule moins vite» . Un projet de loi est même en cours d’élaboration pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 Novembre

  • LE POINT SUR LES VACCINATIONS AU CENTRE D’ISSY-VANVES

    Ala mi-juillet, la barre symbolique des 15 000 personnes ayant reçu leur deuxième dose au centre de vaccination d'Issy-les-Moulineaux était franchie. Six semaines plus tard, début Septembre, la Région Ile de France avait  21.030 décès au total depuis le début de la pandémie avec +15 morts en 24h. «Actuellement, on compte 455 cas graves en réanimation (+19) et 2.050 personnes hospitalisées (+44).  En Ile-de-France, le taux d'occupation des lits de réanimation est actuellement à 39,67 % et le taux d’incidence  à 147,30. Le taux de positivité aux tests est de 1,5 % et le taux de reproduction R est à 0,92» indiquait Santé Publique Publique France. Les Hauts-de-Seine comptent 355 (+11) hospitalisations dont 57 (+6) en réanimation et 2.777 décès (+4) 

    «A l’ouverture du centre Issy-Vanves, le nombre de doses allouées à notre centre n’était pas très important et le public n’arrivait pas à prendre de rendez-vous sur Doctolib car les créneaux disponibles étaient rapidement pris. Aussi, grâce aux élus d’Issy-les-Moulineaux et de Vanves qui effectuaient des permanences à l’accueil, une liste d’attente était complétée quotidiennement. Nous pouvions ainsi contacter les personnes inscrites lors de désistements. Désormais, le nombre de doses allouées est conséquent et la population peut plus facilement s’inscrire sur Doctolib» expliquait  récemment Catherine Rigal directrice du Centre sur le site Internet de la Ville d’Issy les Moulineaux. «En ce qui concerne le personnel, nous sommes plusieurs à établir les plannings : les médecins gèrent le leur, les CCAS des deux villes gèrent celui du personnel administratif et je gère celui des infirmiers. Les vacations ne dépassent pas 4h car, à raison de 400 vaccinations par jour, le travail est dense» poursuivaitt elle. «Depuis janvier le personnel et le public font corps pour lutter contre ce virus. L’arrivée du vaccin a été un vrai soulagement, un espoir pour tous. Quant à l’ambiance au centre, elle est chaleureuse, le public est très reconnaissant envers le personnel».

    «Malgré la durée, nous sommes toujours mobilisés et heureux de rendre ce service à la population. Je suis admirative de l’engagement, aussi bien des professionnels de la santé que des agents administratifs. Les élus qui ont assuré l’accueil du centre durant ces longs mois ont été également un soutien primordial pour la bonne gestion du public. Les moments les plus marquants ont été le 1er trimestre de vaccination ainsi que les paliers à chaque âge nouvellement concerné par la vaccination. En effet, nous sentions l’urgence pour la population d’en bénéficier et le stress de n’avoir pas pu obtenir un rendez-vous. Enfin bien sûr, les moments d’augmentation des doses attribuées qui nous permettait de répondre à la demande très forte» souligne -t-elle en envidageant les 3 prochains mois : «Je pense à la 3ème dose en commençant par les personnes âgées et les personnes fragiles en septembre, à la vaccination des collégiens et des lycéens à la rentrée. Le centre sera encore ouvert plusieurs mois. Pas d’inquiétude particulière cependant, nous sommes prêts à assurer dans la bonne humeur

  • CHRONIQUES D’UN ETE 2021 A VANVES SOUS L’EMPRISE DU COVID-19

    Une chose est sûre : les vanvéens sont partis s’aérer, respirer, changer d’air, oublier ces confinements entre quatre murs, faire la fête avec ses amis ou sa famille.  Jamais la commune n’a été aussi déserté cet été entre le14 Juillet et le 22 et même 29 Août pour des séjours de 2 à 3 semaines, même par des commerçants, du marché par exemple, comme le charcutier Keller qui restait ouvert en Juillet/Août habituellement. C’est l’une des conséquences de cette année marquée par des confinements successifs, des couvre-feux, et par la campagne de vaccination.

    Jamais les travaux n’ont été aussi visible, notamment de réfections de voirie ou dû au SEDIF sur ces canalisations, autour du PMS A.Roche (rue Hoche avec la rue JB Potin, rue Mary Besseyre…), les travaux de renouvellement du réseau gaz des rues Raymond Marcheron et de la République par GRDF, ou d’électricité rue G.d'Estrée par GPSO… sans compter les nouveaux immeubles du triangle d’or de Vanves le long des avenues de la Paix et du Général de Gaulle. Jamais cet été n’a été aussi calme, à part quelques incidents comme une coupure d’eau le 1er Août dans le quartier de la gare, des packs d’eau ayant été distribué par les équipes de la mairie auix habitants. Un nageur de la section natation du Stade de Vanves a participé aux Jeux Olympiques de Tokyo  sur le relai 4x200 mètres nage libre avec l’équipe de France de natation : Hadrien Salvan

    Les vanvéens présents ont vu les premiers effets de l’application du pass sanitaire dés le 9 Août, obligatoire pour accéder aux cafés-restaurants où cela s’est effectué sans incidents majeurs, malgré certaines réactions d'énervements ou sur les réseaux sociaux, ainsi que  dans certains équipements municipaux accueillant du public,  pour lutter contre la propagation du variant Delta : le PMS André Roche accessible uniquement par la porte du docteur Arnaud,  le Gymnase Maurice Magne, la piscine municipale, la bibliothèque municipale, les Estivales de Vanves, le cinéma, le théâtre… alors que le gouvernement n’a pas cessé de mener campagne pour la vaccination avec au premier plan, un vanvéen, Gabriel Attal porte parole du gouvernement. D’ailleurs 57,8% des vanvéens avaient reçu une première injection début Août, 37,1% totalement vacciné (54% dans les Hauts de Seine, 67% en Ile de France). Selon les derniers chiffres donnés par le centre de vaccination de Vanves-Issy, 20 767 Premières injection et 17 500 deuxièmes injections avaient été reçues au 18 Août.  «Si l’affluence s’est un peu réduite durant le mois d’août avec les départs en vacances, le centre de vaccination retrouve sa vitesse de croisière habituelle en cette rentrée de septembre. Son personnel et les élus mobilisés sont à pied d’œuvre pour accueillir le public» indiquait il dans un communiqué

    Florence Provendier Député LREM De la 10e (Issy Vanves) avait fait le point avant les vacances parlementaires sur la pandémie : «En raison de la 4ème vague de la pandémie, le mois de juillet a été particulièrement marqué par les débats autour du projet de loi portant adaptation des outils de gestion de la crise sanitaire au Parlement. Tout d'abord, je voulais vous dire combien je comprends l'appréhension de certains quant à la situation exceptionnelle que nous traversons et les mesures mises en oeuvre. Néanmoins, mon expérience dans l'humanitaire m'a maintes fois démontré qu'en situation d'urgence, il faut déployer des mesures d'urgence.  Ensuite, en l'état actuel de nos connaissances, le vaccin est notre meilleur remède pour combattre la pandémie et sauver des vies. Bien que certaines des mesures prises dans le cadre de la prolongation de l'état d'urgence sanitaire puissent vous paraître excessives, je souhaiterais partager avec vous deux convictions : d'une part, celle que la France est l'un des pays les plus exemplaires au niveau mondial dans la gestion de la crise sanitaire avec le souci permanent de protéger sans entraver les libertés et d'autre part, que se faire vacciner, c'est se protéger et protéger les autres »