Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

comité de soutien

  • LA PRIMAIRE A DROITE ECHAUFFERAIT ELLE LES ESPRITS A VANVES ?

    Il paraitrait que sur les réseaux sociaux, les esprits se sont échauffés tout simplement parce qu’il a été fait état que certains maires UDI soutiendraient Nicolas Sarkozy, dont celui de Vanves,  dans le cadre de la primaire et de l’élection présidentielle. Ce qui n’est pas nouveau, même si certains s’en étonnent, parce qu’ils l’ont déjà soutenus en 2007 et en 2012 que ce soient André Santini, Hervé Marseille ou Bernard Gauducheau.

    Il ne faut pas oublier tout d’abord que les Hauts de Seine sont un fief de l’ex-chef de l’Etat, et que certains de ses élus sont ses « obligés ». Sur les 12 parlementaires Républicains altoséquanais, 7 soutiennent l’ex-chef de l’Etat, Patrick Balkany, Jacques Kossowski, Jean Jacques Guillet, Patrick Ollier députés, Roger Karoutchi sénateur et coordinateur adjoint de la campagne de Sarkozy, Philippe Juvin et Constance Le Gripp députés européens.  Les maires LR Manuel Aeschlimann (Asnières), Alain André Boulanger (Villeneuve La Garenne), Joelle Ceccaldi Raynaud  (Puteaux) ont  été parmi les premiers à soutenir l’ex-locataire de l’Elyséee et signer un appel à candidature, avec les conseillers départementaux Isabelle Caullery (La Garenne Colombes), Daniel Courtes (Courbevoie), André Mancipoz (Asnières), et régionaux Sophie Deschiens,  Carine Martini Pemezec. Ensuite que  sur les 20 000  signatures des adhérents qui soutenaient Nicolas Sarkozy, 1000 provenaient des Hauts de Seine qui arrivaient en seconde position derrière les Alpes Maritimes

    A Vanves, les élus qui soutiennent Nicolas Sarkozy viennent de signer un appel à soutien :  Philippe Thieffine,  Référent de la campagne des primaires pour Nicolas Sarkozy, Maxime Gagliardi, Adjoint au Maire et Président du Groupe les Républicains au Conseil Municipal, Hélène Gengoux, Delphine Roy, Yoann Marcet, Nicolas Monte, Conseillers Municipaux. Pour ces élus «   Nicolas Sarkozy est un homme d’exception » comme ils l’expliquent : « Ses origines, sa personnalité, son tempérament, son parcours, en font un être hors norme. On le dit « clivant ».  Cela repose souvent sur l'immédiateté médiatique ou sur l’écume des choses et des mots. Quand on analyse ses décisions politiques, la nature de ses réformes, on voit bien qu’elles sont en permanence sous-tendues par une recherche de synthèse. Les mêmes qui lui reprochaient d’en faire trop regrettent aujourd’hui qu’il n’en ait pas fait plus. Seul l’exercice des responsabilités permet de bien doser. Il est particulièrement déterminé et fait preuve d’une résistance à toute épreuve. Le flot d’attaques, d’insultes, de mises en cause aurait abattu plus d’un homme public. Cette capacité à résister en toutes circonstances, est impressionnante. C’est sans doute la conséquence d’un engagement passionné pour la chose publique au cours duquel rien ne lui a été donné. Ce qu’il a obtenu, il est allé le chercher. Il en a été ainsi depuis la mairie de Neuilly-sur-Seine jusqu’à la Présidence de la République. Son nouveau crédo : « la France pour la vie » montre à quel point sa détermination est intacte. On voit bien qu’il est celui qui rassemble le plus de qualités personnelles et d’atouts à mettre au service de la France dans les circonstances actuelles. Il rassemblera toutes les énergies pour remettre notre pays sur le bon chemin et préserver notre modèle de société dans un monde en pleine mutation » expliquent -ils.

    Ce qui n’est pas l’avis de Thierry Solére, député de Boulogne et organisateur de ses Primaires, qui soutient Bruno Le Maire, avec Remy Muzeau maire de Clichy, ni de Sandrine Bourg qui anime sa campagne à Vanves et qui est impliquée au  niveau départemental. Isabelle Debré vice présidente du Sénat a choisit  de soutenir l’ex premier ministre de Sarkozy, François Fillon en étant son référent pour les Hauts de Seine, avec Patricia Kaazan au plan local. Jacques Gautier sénateur-maire de Garches soutient l’ex-premier Ministre de J.Chirac, Alain Juppé pour lequel Françoise Saimpert fait campagne à Vanves alors que Bertrand Voisine anime la campagne de NKM à Vanves avec qui, il a fait un tour du marché, avant les vacances d’été (sur la photo devant la Poste place de l'Insurrection). Enfin, si Jean Christophe Fromantin, député maire de Neuilly soutient Hervé Mariton et  aurait  finalement permis à ce dernier de parvenir à atteindre le seuil requis de parlementaire à la dernière minute pour être présent à cette primaire, à  Vanves personne ne méne campagne pour le député de la Drôme ( ?). Par Sylvie Ruy est le référent vanvéen pour Jean François Copé. Ainsi à Vanves, les élus Républicains se sont répartis les soutiens aux candidats à la primaire, pour éviter les divisions au sein de la section vanvéennes, mais malheureusement pas la guéguerre des « egos » entre certains d’entre eux, surtout sur les réseaux sociaux 

  • CARNETS DE CAMPAGNE MUNICIPALE A VANVES : SECONDE REUNION DE LA LISTE « VANVES AVEC VOUS » : Lorsque le maire imagine la bibliothéque du futur

    Lors de leurs portes à portes, lors de leur café politique, les différents candidats ont constatés que les vanvéens commencent à entrer vraiment dans la campagne, disant volontiers qu’ils voteront ou non à la tête de liste qu’ils ont devant eux. La liste « Vanves avec vous » a rendu public sa liste de soutien, dans un « quatre feuillet »,  mais pas avec les mille vanvéens qui auraient été atteint ses derniers jours. puisqu'il y en a exactement 967. Avec quelques curiosités: 10% sont des membres de la même famille (98) avec 6 personnes pour la famille Sorensen, l'ensemble des co-listiers y apparaissant alors qu'ils n'y étaient pas en 2008. 20% des signataires avaient déjà signés en 2008. Une dizaine de personnalités mais pas Valérie Pécresse qui apparait en photo sur le document. Enfin apparait un  « Philippe Dos santos », homonyme qui n’a rien à voir avec le fils d’Antonio Dos Santos(PS) tête de la liste « Un nouveau souffle pour Vanves », qui ne se souvient pas avoir signé un quelconque document à son insu.

    Le binôme UDI/UMP de la liste « Vanves avec Vous » cherche bien à savoir quels sont les petits malins qui ont apposés des autocollants UMP sur la tête de Bernard Gauducheau et d’Isabelle Debré sur les affiches officielles au début de la semaine. Ses deux listes tenaient le même jour à la même heure leur réunion de proximité jeudi soir, la majorité municipale à l’espace Murillo, l’opposition socialiste à l’école Marceau  où il a été beaucoup questions du parc des expositions de la porte de Versailles et de ses riverains

    Vanves Au Quotidien avait choisi la réunion de la liste UDI/UMP  à l’espace Murillo dans ce quartier pavillonnaire dénommé des « artistes » jouxtant le parc des Expositions : « Nous avons décidé de faire une réunion pour les riverains après une réunion d’appartement chez M et Mme Lachaud » a indiqué Bernard Gauducheau  en insistant sur le partenariat entre la ville et Viparis dans le cadre des travaux de re-modernisation du parc, et notamment avec l’installation d’un centre de Congrés sur le toit du Palais Sud, et d’un hôtel porte de la Plaine (à l’emplacement des halls 7 et 8). Il est revenu sur les deux établissements scolaires situé dans ce secteur : Le Collège Saint Exupery dont la rénovation est à l’ordre du jour. « Le Conseil Général a déjà investit pour rénover le gymnase, les salle de sports, les classes technologiques avec des paillasses. L’idée est maintenant d’aller plus loin avec une rénovation complète en s’orientant vers des économies d’énergies. Dans le PPI (Programme Prévisionnel d’Investissements) du département, sa rénovation est prévue et inscrit » a indiqué le maire en ajoutant : « que le conseiller général tire la couverture à lui, et c’est normal. Mais c’est la majorité départementale qui en décide. Personne ne l’empêche de dire que c’est grâce à lui. Mais la vérité est qu’il vote contre le budget départemental. Comment rénover le collège, s’il ne vote pas le budget ».

    Il a même reconnu « que réviser la carte scolaire des collèges -  autre marotte de son ex-challenger PS à la mairie -   pour rééquilibrer leur fréquentation, n’est pas évident à mettre en œuvre. Que faire contre l’attractivité très forte de Micheler qui est « blindé » et Saint Exupery qui dispose de places. Rééquilibrer ? Mais le dire à quelle famille ? Nous avons proposé d’accompagner ce mouvement et demander qu’il y ait un travail entre les écoles et le collège Saintt Exupery pour sensibiliser les familles à l’idée de mettre leur enfant dans ce collège. Mais je ne me nous voie pas le dire brutalement aux familles » a-t-il indiqué. Pour le lycée MIchelet, il n’a pas caché que le dossier prioritaire concerne la rénovation ses équipements sportifs inscrits dans le PPI régional. Mais la région est obligé d’investir 1 M€ par an pour éviter de fermer la piscine et les gymnases.  

    Le maire en a profité pour dévoiler un des objectifs de cette prochaine mandature qui consiste à ce que « Vanves soit reconnu grâce à une identité forte. On ne doit pas laisser dire que Vanves ne s’affirme pas comme une ville reconnu, avec Michelet, l’implantation d’Hachette Livre, le groupe Audiens, le festival Artdanthé qui est consacré par le ministère de la culture et la DRAC Ile de France comme un haut lieu de création artistique pour la danse moderne, après une reconnaissance nationale pour la pratique des musiques anciennes. Tout cela bien mis en évidence, peut positionner notre ville comme fer de lance culturel » a-t-il expliqué en annonçant qu’il a l’intention de travailler sur la bibliothéque du futur, avec le concours de Hachette Livre, pour aboutir à un projet significatif : « Ce qui permettra de donner un positionnement à la ville avec le conservatoire ». Un scénario a même été étudié pour implanter la bibliothèque du futur dans un site tout à fait approprié qui va se libérer : Le terrain actuellement occupé l’école de musique (le pavillon à l’angle Mary Besseyre et Guy Mocquet avec l’autre bâtiment le long de la rue G.Mocquet). Il suffirait de prévoir un nouveau bâtiment mieux agencé qui s’intégre dans ce site pavillonnaire. Mais cela, il ne l’a pas dit.  

    Des questions ont été posée ensuite sur la création d’une pépinière d’entreprise – « nous avons prévu un espace co-working (espace partagé) , car les nouvelles entreprises n’ont pas besoin de locaux permanents, comme les  les starts up, mais de structures d’accompagnement, qui sera réalisé avec GPSO. J’espère que la MGP (métropole du Grand Paris) ne viendra pas remettre en cause la possibilité de développer ce type de structure » - et sur l’extension du stationnement réglementé qui couvre déjà 75% de la ville : « Les 25% restant se feront d’ici 2015, c’est à dire les 2 ans qu’ils restent à vivre à GPSO » - ainsi que sur la pollution atmosphérique qui touche depuis  une semaine notre région.

  • L’UNION UMP ET UDI DEJA EN CAMPAGNE (MUNICIPALE) A ISSY ET A VANVES

    Après le Conseil Municipal de Mercredi, les élus de Vanves ont abordé une phase politique qui marquera beaucoup ses 4 jours avec le renouvellement des instances du PS 92 hier soir  et l’élection présidentielle à l’UMP prévu Dimanche.  Mais elle avait commencé lundi dernier lorsque les élus et militants UMP et UDI ont participé au pot amical organisé à Issy les Moulineaux lundi soir par André Santini pour remercier son comité de soutien (aux législatives) et surtout pour mobiliser ses troupes pour l’échéance de 2014. les participants n’avaient vraiment pas du tout l’impression de leur député était déboussolé. Comme voudraient le faire croire certains blogs cultivant l’obscurantisme politique en voyant le mal partout (jusqu’aux cartons d’invitations) et en faisant des commentaires dignes de ses éditorialistes fumeux du lundi matin qui ont broyé du noir dominical.

     

    Bien au contraire, cette victoire qui n’était pas évidente au début, l’a revigoré à tel point qu’il a de l’énergie à revendre pour aider Vanves à gagner en Mars 2014, à la condition de rester uni comme il l’a toujours dit depuis quelques mois. « Certains se rejouissaient de me voir tomber. Or après le 1er tour je déclarais que le Phoenix était de retour. Nous ne nous sommes pas reposés sur nos acquis. Ou sinon nous n’aurions pas fait une campagne aussi dynamique » a-t-il rappelé. « Nous avons perdu toutes les élections ! Mais nous sommes en position de les gagner maintenant. On doit avoir à l’esprit l’échéance de 2014 avec un bilan qui est important. La formidable dynamique de cette campagne dout continuer » a-t-il ajouté en rappelant que « Barak Obama a gagné car il a perçu comme protecteur ».

     

    Exactement ce qu’avait cherché à faire André Santini durant cette  campagne, qui était là entouré Bernard Gaducheau, Hervé Marseille, Paul Subrini, Denis Larghero, et bien sûr  Françoise Saimpert, sa suppléante qui a dit quelques mots  en insistant sur le mot  « Union », car « s’il y a un mot à retenir de l’élection passée et pour celles à venir, à commencer par celle des municipales de 2014 à laquelle, il nous faut dés maintenannt nous atteler, ce joli mot est, je crois, celui de « union ». Rappelez-vous, il figurait en bonne place sur notre affiche des législatives : « André Santini, candidat d’union ! »  D’union entre les centristes dont il est l’un des maillons les plus forts, et l’UMP que j’ai eu l’honneur de représenter » après le sénateur Isabelle Debré et le ministre Frédéric Lefebvre »

     

    Ce lundi n’était pas aussi noir que cela, mais plein d’espoir pour ses militants et sympathisants d’André Santini et de ses « Santini’s Boys » à les voir se féliciter à Issy les Moulineaux. D’ailleurs leur député ou mentor a lancé à cette occasion un club « Fier d’Issy » pour continuer à œuvrer pour le bien de sa ville après 2014. Il ne serait pas étonnant que ce soit le cas à Vanves avec « Fier de Vanves ». Un slogan qui n’est pas nouveau dans notre ville, et surtout chez ses basketteurs.