Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

seniors - Page 5

  • THEATRE DE VANVES : LES BOBOS TUENT LA CULTURE POPULAIRE ET INTERGENERATIONNELLE

    Il y a des limites à tout ! Mais l’équipe du théâtre de Vanves se fout vraiment des vanvéens ! Que ces gens là aient décidé de faire et de soutenir des spectacles pour les « bobos parisiens » avec le concours de la commune, c’est leur problème et celui des élus qui financent quand même ce lieu de spectacle. Et ce n’est pas le débat que le Blog Vanves Au Quotidien veut soulever aujourd’hui.

     

    Mais que ses responsables accueillent comme ils l’ont fait le Club Murillo le 14 Avril dernier, c’est purement scandaleux et honteux… Mais voilà, personne n’a rien vu, n’a rien su, et surtout pas les élus venus applaudir le spectacle avec beaucoup de spectateurs. Le spectacle de printemps avec danses, sketches, extraits de pièces de théâtre a été une parfaite réussite dont vont se glorifier les élus, et dans une certaine mesure, les responsables du Théâtre, bien sûr, et du Club Murillo qui n’oseront rien dire, avec de très belles photos dans le prochain Vanves Infos.

     

    Mais voilà, la réalité est bien différente : Ces seniors  sont arrivés avec leurs caisses ou leurs cartons de costumes, d’ustensiles divers et variés, de boissons pour s’installer…dans des coulisses déjà et encore occupés par les artistes (jeunes) du précédent spectacle pour des jeunes d’âge scolaire, mais qui ont eu du mal à quitter leurs loges. Et ils n’ont fait aucun effort pour leur laisser place rapidement. Bien au contraire, à 65 ans, 70 ans, 80 ans, nos seniors ont dû vraiment passer par derrière le théâtre pour tout transporter eux-même sans aucune aide des jeunes techniciens présents, et dans le noir, sans avoir droit d’accès au bar pour installer leurs boissons. Ils ont dû même se regrouper dans une bien maigre et petite loge pour se préparer au spectacle…où on leur a demandé de ne pas faire de bruit.

     

    Voilà comment nos aînés vanvéens ont été accueillis dans ce théâtre qui est le leur. C’est d’autant plus cruel que c’est le spectacle qu’ils ont préparé avec leur cœur et leurs tripes depuis un an, qu’ils ont présenté devant leur public… dans des conditions purement scandaleuses. En tous les cas, ce sont les impressions qu’en ont gardé des vanvéens qui ne fréquentent guère ce théâtre, et qui ne fait vraiment rien pour faciliter les choses lorsqu’on parle de spectacles populaires, associatifs et inter générationnels. Bien des initiatives grâce à eux, ont été tué dans l’œuf d’une manière tout à fait hypocrite : On vous laisse bien sûr – mais à contrecoeur - la scène pour ne pas que vous alliez répéter à l’extérieur qu’ils empêchent quoi que soit. On vous promet des affiches qui arrivent trop tard ou en nombre restreint. On vous accueille comme « un chien dans un jeu de quilles »…histoire de bien vous faire voir que « les artistes, c’est eux mais pas vous ! »… et tout cela avec le sourire « mais vous avez votre scéne ! »… Mais dans quelles conditions !

    Dommage d’agir ainsi, surtout avec des aînés et des seniors. A cause de « ces gens là », la vraie culture (populaire) de Vanves se déroule ailleurs et sans eux, quand elle peut, car d’autres, ex-théâtre ou ex-Gazier, s’arrangent pour leur mette des bâtons leur roues… Malheureusement ils ont l’oreille du pouvoir (fnancier). A moins que des vanvéens aient l’idée de demander qu’un quota de spectacles vanvéens montés, réalisés et joués par des vanvéens soit imposés pour arriver à développer une vraie culture vanvéenne dans ce théâtre qui est le leur.  

     

    Petite anecdote supplémentaire : Pour bien montrer que ces gens là se moquent des vanvéens, sachez qu’à l’époque où ce théâtre s’appelait François Clouet, en hommage à un artiste qui a vécu à Vanves, un artiste contemporain, Fran Baro a réalisé une fresque à l’entrée du théâtre sur le mur de droite. Son épouse a demandée maintes fois qu’on l’a remette en valeur, alors qu’aujourd’hui elle est occultée par diverses affiches et autres matériaux. Voilà comment les artistes vanvéens amateurs ou confirmés, sont traités par un lieu de culture qui devrait être le leur.   

  • A VANVES ON FAIT LA TREVE ET ON ANALYSE

    30 questions étaient inscrits à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Mercredi soir dont l’élection des délégués communautaires de la future CA (Communauté d’Agglomération) du Grand Paris Seine Ouest (GPSO) qui s’est déroulé sans problèmes, la trêve des confiseurs faisant sentir ses effets avant l’heure. Mais le temps fort de ce conseil a été consacré à l’analyse des besoins sociaux de Vanves présenté par Isabelle Debré, maire adjointe et Isabelle Thiard, direcrice du CCAS lors d’un grand oral qui a duré une bonne heure

     

    INTERCO :

    TREVE POLITIQUE POUR L’ELECTION DES DELEGUES

     

    Comme la majorité municipale avait acceptée d’accorder 2 places sur les 10 à l’opposition municipale, l’élection des 10 délégués communautaires n’a été qu’une formalité, Guy Janvier proposant même qu’elle se déroule à mains levées. Mais le maire a préféré le scrutin secret par précaution.

    Ce qui n’a empêché négociations, tractations, discussions tant au sein de la Majorité et de l’Opposition municipale, comme entre les deux, le maire ayant reçu une délégation durant la semaine passée. Bernard Gauducheau en a présenté les résultats avant une suspension de séance et le vote : « En Mars 2008, nous avions décidé d’élire 9 délégués de la Majorité et un de l’Opposition. J’ai eu des contacts les uns avec les autres. J’étais parti pour reconduire les 10 délégués sortants dans la mesure où ils souhaitaient continuer. A la suite des discussions, j’ai proposé que l’on envisage de passer de 1 à 2 postes pour l’opposition, d’autant plus que M. Alain Toubiana a proposé de se retirer » a-t-il expliqué. « C’est une bonne surprise. La ville de Vanves a enfin accepté de tenir compte de l’opposition. C’est grâce à M.Toubiana que cela est possible » s’est félicité Guy Janvier (PS). Claudine Sharfe (PC) a annoncé le retrait de sa candidature : « Les communistes avaient demandé à avoir au moins un élu, et d’être de ce fait candidate. Je n’ai pas eu envie que les salades recommencent comme nous l’avons vécu lors des précédentes élections ». Claire Papy (verts) a indiqué que la même demande a été faîte dans les 7 communes de la future CA « afin que la représentation de l’opposition soit plus conforme ». Ainsi Claire Papy (verts) et Jean Cyril Legoff (PS) ont été élus délégués communautaires.

     

    L’ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

     

    Cet outil d’aide à la décision est devenu obligatoire pour les communes. Il a été réalisé par un étudiant en sociologie durant 4 mois et a permis d’aborder l’ensemble des secteurs en dressant un constat et en donnant des premières pistes de travail sur lesquelles  l’ensemble des élus ont débattus. Guy Janvier (PS) a regretté « de découvrir ce document maintenant, car cela nous aurait permis de préparer des questions » et a rappelé « qu’on avait entamé un tel travail de diagnostic avec JP Bourely » lorsqu’il était bien sûr à la mairie.

     

    CONSTAT GENERAL :

    Vanves compte 27 212 habitants soit une progression de + 7,6% sur 10 ans avec une sur-représentation des 25-40 ans et des femmes.

     

    PETITE ENFANCE

    Ce rapport note une diversité des modes garde et invite à engager une réflexion sur l’augmentation de l’offre, avec un constat fait par les élus sur la difficulté de connaître le nombre de personnes satisfaites.  Isabelle Debré a indiqué que le service préfère travailler en demi-journée plutôt qu’en heure, avec la mère de l’enfant.

    Le débat s’est focalisé sur les assistantes maternelles dont le nombre diminue et sur l’aide au logement qu’elles peuvent bénéficier. 

     

    PERSONNES AGEES

    Elles représentent 19,8% des vanvéens. Cette analyse a noté une légère augmentation de la dépendance. Elle insiste sur l’importance de lutter contre l’isolement social et la conservation du lien social. D’où l’objectif assigné de travailler sur les activités et les animations spécifiques, et sur un service de transports à la demande pour les personnes âgées et handicapés.

    La question de la coordination gérontologique a été soulevée par Guy Janvier (PS). La création d’un CLIC a été envisagé voilà 4 ans, mais « on n’a pas senti un entrain certain » a répondu Bernard Gauducheau (NC). « L’avantage est qu’il est financé par le Conseil Général » ajoute le conseiller général. « Je souhaiterai que l’on y travaille au niveau de l’interco » a ajouté Isabelle Debré ( UMP) qui s’est félicité des conditions de distributions des chocolats en 3 points de la ville mardi dernier.

     

    PRECARITE

    3% des vanvéens ont un revenu inférieur à 903 €. Vanves compte 278 Rmistes, 28 bénéficiaires de l’API et 161 de l’AAH. Le CCAS a constaté une augmentation du nombre de personnes venant chercher de l’aide, « car les gens se tournent toujours vers le CCAS dans ce cas là ».

    106 familles bénéficient de l’aide alimentaire (68 en 2008, 64 en 2007, 92 en 2006, 70 en 2005). « Cette augmentation est sûrement dû à la crise » a constaté Jean Cyril Le Goff (PS). Elles sont satisfaites de l’accès au libre service social intercommunal avec Issy les Moulineaux pour différentes raisons selon Isabelle Debré : « L’accueil, l’extension des plages horaires dont le jeudi soir de 18H à 20H, la diversité des produits ».   

    32 familles ont bénéficié de l’aide au départ en vacances (498 € par famille), qui ont ainsi découvert de nouveaux modes de vacances. L’allocation de rentrée scolaire a été versée à 38 familles, soit 80 enfants du primaire au lycée. Claire Papy (Verts) a demandé quel était le nombre de dossiers de sur-endettement à Vanves et le nombre de ménages en sous-capacité énergétique. Guy Janvier (PS) a demandé un bilan du protocole signé entre la Ville de Vanves et le Conseil Général.

    Enfin, cette analyse indique très nettement que Vanves devrait disposer d’un centre d’accueil d’urgence pour SDF. Il y en aurait entre 20 à 30 dans notre commune.

     

    LOGEMENT SOCIAL

    La majorité et l’opposition se sont quelque peu affrontées sur ce sujet sensible. Vanves compte 23,55% de logements sociaux, 900 demandeurs de logements dont 40 sont prioritaires. 59 ont été attribués en 2009 selon Mme Sorensen, maire adjoint.  Guy Janvier a mis en avant 1 ou 2 cas dramatique de familles vivant dans 14 et 34 m2. Du coup, Bernard Gauducheau a mis enfin au débat, qui a été déjà bien abordé,  en déclarant : « La situation est loin d’être réglée, mais elle est loin d’être catastrophique » 

     

    JEUNESSE

    Cette analyse a surtout mis son coup de projecteur sur  le service infirmier scolaire, le centre d’éducation planification familiale et le Centre Santé Jeunesse  dont il faut améliorer l’information et la communication. Jean Cyril Le Goff (PS)  a demandé une meilleure accessibilité et visibilité à l’espace santé jeune qui a changé plusieurs fois d’adresses

    Claudine Sharfe en a profité pour soulever le problème posé par le départ à la retraite des médecins généralistes à Vanves, alors que notre ville compte 7,38 médecins pour 10 000 habitants (9,1 dans le département). « 5 médecins partent à la retraite, d’autres vont partir. Ceux qui restent en ont ras la casquette ! ». Isabelle Debré  a expliqué que « l’on souffre de la proximité de Paris où se trouvent encore beaucoup de professions libérales »

     

    HANDICAPES

    300 vanvéens seraient handicapés selon cette analyse dont 161 bénéficiaires de l’AAH (Aide aux Adultes Handicapés), mais il est difficile de connaître véritablement leur pourcentage dans la ville comme l’a demandé Jean Cyril Le Goff (PS). C’est pourquoi le CCAS leur a envoyé un questionnaire. Mais peu ont répondu. L’objectif serait de créer un outil de communication et d’améliorer bien sûr l’accessibilité.

    Guy Janvier (PS) a soulevé le problème de l’accompagnement scolaire, du plan d’aide à la mobilité et à l’accessibilité alors que 82% des réponses indiquent que ses handicapés ont besoin d’un accompagnement « Ce qui montre bien que ce diagnostic était indispensable » selon le Conseiller Général. Isabelle Debré a annoncé que l’ordre du jour du prochain Comité Consultatif de la Famille sera consacré aux Handicapés

     

    CCAS  

    Isabelle Debré a confirmé que le CCAS serait renforcé avec une personne de plus à la Petite Enfance et une autre à l’aide sociale. Bernard Gauducheau a rappelé qu’un immense travail au sein du CCAS avait été déjà accompli, avec une nouvelle responsable, une remise en question de sa méthodologie, une réorganisation de ses actions. L’analyse des Besoins Sociaux 2009 est une première. « Il aura besoin d’être enrichi » comme a conclu Isabelle Debré.