Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

seniors - Page 4

  • DERNIER CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES AVANT LES VACANCES D’ETE : LES TARIFS REVEILLENT L’ASSEMBLEE, LES POLEMIQUES ET LES ECHANGES

    « Vous avez l’air endormi ce soir ! » a constaté Bernard Gauducheau après l’examen des deux premières délibérations inscrites à l’ordre du jour de ce dernier conseil municipal avant les vacances, mercredi soir : décision modificative n°1 à caractère budgétaire et prorogation de bail à réhabiliation avec OSICA société privée d’HLM. Les trois demandes de subvention au titre de la dotation d’action parlementaire, a commencé à réveiller l’assemblée : Rénovation du TCE du 1er étage de l’école élémentaire Marceau (471 971 € de travaux) « conformément à l’agenda 21 » selon Gérard Laubier (UDI), maire adjoint, travaux d’isolation par l’extérieur de l’école élémentaire Larmeroux  (459 886 €) et reconstruction de la tribune du PMS (Parc Municipal des Sports André Roche (1 097 000 €) qui  suscitérent une question de Pierre Toulouse (EELV) : « Est-ce que c’est le parlementaire qui décide du montant de la subvention ? ». Isabelle Debré (UMP) a précisé que le ministére de l’intérieur réglemente cette possibilité de bénéficier de la réserve parlementaire en la destinant « aux associations, et aux collectivités locales mais uniquement pour des dépenses d’investissement, avec un plafond ».

     

    Curieusement, dés le conseil municipal commence à aborder l’actualisation de tarifs, l’assemblée s’anime et les élus se réveillent, surtout du côté de l’opposition. A l’occasion de l’actualisation des redevances d’utilisation des installations sportives par les usagers, Jean Cyril Le Goff (PS) s’est étonné de la gratuité de la piscine pour les vanvéens  âgés de plus de 65 ans. « C’est une incitation à la pratique du sport ! » a répondu Bernard Gauducheau (UDI). – « Je ne vois pas pourquoi les seniors en bénéficient d’autant plus qu’ils ont les moyens » tente d’expliquer JC Le Goff (PS) – « Pas avec les dernières décisions du gouvernement en matière de retraitres » réplique le maire. « La gauche veut faire payer les seniors » clame t-on du côté des élus UMP/UDI – « Non ! Ce sont les socialistes » s’exclame » alors Claudine Charfe (FdeG/PC) qui a posé, comme chaquée, une question sur la convention d’occupation du PMS pour l’organisation de stages de tennis par Julien Contant pour s’assurer que tous les jeunes soient pris : « Le service Jeunesse veille à ce que cela soit le cas » a répondu Maxime Gagliardi (UMP), Adjoint aux Sports, en précisant que « ce stage existait déjà du temps de Guy Janvier ». Mais le coût (260 € par enfant) a fait tiquer Valérie Mathey (PS) qui trouve le tarif onéreux et a fait l’addition : « Cela rapporte 15 600 € pour deux semaines » - « Mais nous sommes dans les prix » a répliqué l’adjoint aux sports.

     

    Quant à la subvention exceptionnelle de 28 500 € de la ville de Vanves au Stade de Vanves, JC Le Goff (PS) a fait remarquer « qu’elle n’avait rien d’exceptionnelle, puisqu’elle supplée GPSO qui ne verse plus de subvention, résultat de sa politique de soutien au club de haut niveau féminin ». La fixation des tarifs de consommation proposé par le PHARE a suscité quelques échanges croustillants et  surréalistes sur le volume des canettes et des bouteilles (en plastiques) – « A 1,50 € la petite bouteille dans le parc, c’est chére ! »  constatait JC Le Goff (PS) alors que Valérie Vignaud (UDI) tentait d’expliquer que « PHARE, Théâtre, paroises sont différents ! » etc… « A votre santé » s’est exclamé le maire avant le vote. Enfin, le vote d’une subvention de 2000 € destiné au CAP pour l’aménagement d’une cuisine a suscité une question de Lucile Schmid (EELV)  sur ce CAP : « C’est un dispositif entièrement pris en charge par l’association Simon de Cyréne, avec atelier de théâtre, bientôt de cuisine, ces ateliers étant appelés à se diversifier. Ils se déroulent dans l’ancienne boulangerie de la rue Vieille Forge  et sont ouvert aux autres personnes de la ville en situation d’handicap » a indiqué le maire.  « Pour les partis politiques, les salles municipales restent gratuites dans le cycle normal de leur activité – une fois par mois – sachant que nous  privilégions  les associations » a répondu Bernard Gauducheau (UDI) à propos de l’actualisation  des tarifs de location des salles municipales à JC Le Goff (PS) qui n’a pas manqué de lui demander ce qu’il en était pour la Palestre. Mais la sonorisation de cette salle étant vraiment très défectueuse a rendu incompréhensible la réponse du maire

     

    Ce conseil s’est terminé par les questions orales qui permettent aux groupes de l’opposition, qui sont les seuls à en poser, d’avoir quelques précisions sur des sujets d’actualités : Tout d’abord, tous ces quartiers qui se retrouvent dans le noir certains soirs, « développant un sentiment d’insécurité parmi ses habitants » selon JC Le Goff (PS) qui a demandé communication des derniers chiffres de la délinquance à Vanves. Bernard Roche (UDI), maire adjoiçnt,  a mit cela sur le compte de certains incidents en dehors de la panne survenu sur un transformateur ERDF. Ce qui devrait se raréfier avec l’effort de modernisation engagé par la ville de Vanves et  GPSO en matière de rénovation de l’éclairage public des rues depuis 3 ans (pour un montant de 1,6 M€). « Jamais aucun effort de cette nature n’avait été fait à Vanves » a-t-il conclu en ajoutant : « La préfecture de police ne communique plus les chiffres de la délinquance depuis Février 2013. Peut être à cause des résultats médiocres de la politique menée par ce gouvernement ». Le groupe PS a posé une seconde question sur les emplois d’avenir. Mauricette Noyer (UDI) maire adjoint a indiqué que la DHR de la Mairie a répértorié lespostes et les secteurs où ils pourraient être créé, petite enfance, animation, école. Un premier emploi d’avenir est prévu dans le secteur de la petite enfance, et deux autres sont prévus dans les services Animation (Phare) et Bâtiment. Enfin le groupe EELV a posé une question sur les antennes relais surtout avec le développement de la 4G sur laquelle communiquent maintenant les opérateurs. David Mahé, conseiller muicipal chargé des NTCIS a indiqué que Vanves compte 9 antennes relais et une diziéme limitrophe de notre ville à Issy les Moulineaux. Il a rappelé que la ville demande une étude préalable avant toute nouvelle implantation et qu’elle sollicitera une nouvelle campagne de mesures de l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) lorsque la 4 G sera mis en service. « 4 G qui utilise les fréquences de la TV d’autrefois ».

  • LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE A VANVES APRES UN WEEK-END OU LA NEIGE A ETE LA VEDETTE AVEC LES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE ET DE GPSO

    La neige a été finalement la vedette incontestée de ce week-end à voir tous ces familles qui se sont promenés dans les places et les rues de Vanves, à défaut du Parc Frédéric Pic fermé,  avec leurs enfants pour profiter de la neige. Jamais place de la République n’avait été aussi fréquentée, en dehors du Village des Terroirs. Les services techniques de GPSO et de la ville de Vanves ont démontré leur efficacité dés l’épisode neigeux de la nuit de Vendredi à Samedi. Dés vendredi en fin d’après midi, M.Chaumette DGS des Services Techniques était en alerte, faisant pré-saler les rues de Vanves, et  même pendant la soirée du personnel communal au pavillon Dauphine durant laquelle, il a fait fermer la partie de la rue Victor Hugo qui longe le lycée Michelet dénommé par la côte de « l’enfer »... puis la descente de la rue Sadi Carnot Dimanche. Samedi matin, il était avec les cantonniers pour déblayer la neige des trottoirs menant au marché, maniant lui-même la  pelle… Malgré une accalmie jusqu’à la nuit, la neige reprenait de plus belle dans la nuit de Samedi à Dimanche et continuait à tomber dimanche à l’heure de la messe, du marché, et de l’apéro…

     

    Là ce n’était plus 2 à 5 cm mais bien 10 cm de neige, et plus dans certains secteurs,  avec des axes et des rues impraticables par les automobilistes. Les services de GPSO qui étaient mobilisés depuis 2 jours et 2 nuits,  ont commencé par les grands axes pour aller vers les plus petits, pour faciliter surtout la circulation des bus, mais la RATP n’en a fait circuler aucun durant la journée de Dimanche.  Alors qu’il était conseillé à tous les franciliens comme les vanvéens de prendre les transports en commun, de ne pas utiliser leur véhicule. L’accés au métro a été dégagé trois fois durant la journée de Dimanche par les équipes de GPSO et de la ville qui avait sorti « la lame »de dénéigement pour les axes de circulation.  Mais la neige dite « séche » qui tombait, ne facilitait pas leurs interventions, car elle était fine, collante, peu mouillante. Les parcs et squares étaient bien sûr fermés, pour des raisons de sécurité, à cause notamment des arbres et de leurs branches qui pouvaient s’abattre ou casser à cause du poids de la neige.

     

    Au milieu de l’après midi de dimanche, Bernard Gauducheau qui suivait heure par heure la situation, faisait le point avec M. Chaumette qui était toujours sur le terrain avec d’autres responsables des services techniques de GPSO dont Yann Tixier qui ont tenu une réunion  en fin d’après midi pour l’ensemble des 9 villes de la Communauté d’agglomération, afin de faire là aussi le point et surtout préparer  le lendemain puisque la neige devait encore tomber jusqu’à 1H du matin et l’alerte se prolonger jusqu’à 16H lundi. L’objectif était là aussi de dégager les grands axes de circulation en priorité, surtout pour les transports en commun et l’accés au métro bien sûr, les principaux équipements de la ville, les écoles notamment etc. Mais il n’y avait pas que la neige, car la municipalité organisait une astreinte sociale pour s’assurer qu’il n’y ait pas de vanvéens isolés en dificulté ou dehors.   

     

    Mardi 22 Janvier

    A15H à l’Hôtel de Ville : Réception des gardiens d’immeublesde Vanves par le maire avec Voisins solidaires et le groupe la Poste. Bernard Gauducheau a souhaité les mettre à l’honneur et de les remercier notamment pour le lien social qu’ils maintiennent avec les habitants.

    Mercredi 23 janvier

    A 9H30 au Conseil Régional : B.Gauducheau participe à la Commission permanente du Conseil Régional   

    Jeudi 24 Janvier

    A 15h à l’Hotel de Ville : Réunion du Conseil Local de la Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD)

    A 19H30 au lycée Michelet : Dans le cadre des conférences du Jeudi qui se tiennent dans le théâtre (ouvert à tous) : Conférence sur « le couple franco-allemand : mariage de raison, communauté réduite aux acquêt, ou divorce avec consentement mutuel » d’Alain Nojon

    Vendredi 25 Janvier

    A 9H30 au Conseil Général : Guy janvier (PS) participe à la séance plénière consacrée au vote du budget 2013 du département des Hauts de Seine

    A 16h à l’hôtel de ville  : Réunion de la ville  avec GPSO au sujet de la domanialité du quartier du Plateau

    Samedi 26 Janvier 2013

    A 15H à La Palestre : Fêtes des conseils de quartier du Plateau et du Centre Saint Rémy

    A 20H au gymnase A.Roche : Match de basket Aviators Vanves GPSO – Angers Etoile Or ST Léonard

    Dimanche 27 Janvier

    A 11H place de l’Insurrection : Traditionnelle cérémonie liée à la journée de commémoration en mémoire des Victimes de l’holocauste devant la stèle des victimes vanvéennes du nazisme au square de l’insurrection.

    A 12H30 au Pavillon Dauphine : Banquet des Seniors

    A 16H au gymnase Jean Bouin à Issy les Moulineaux : Match de l’équipe de Hand contre Issy les Moulineaux 

  • LA SEMAINE BLEUE, BLANC, ROUGE DES ELUS DE VANVES

    Rien àvoir avec le Rugby, même si ce matin, tous les regards sont tournés sur Auckland en Nouvelle Zélande avec le choc frontal de l’équipe de fance et des All Blacks

     

    BLEUE BLEUE LA SEMAINE DES SENIORS

    C’est la première fois à Vanves qu’un théme avait été choisi pour la semaine bleue, « les seniors et la sécurité routière »,  déclinée en cinq journées-événements organisées par le CCAS. Antoinette Girondo, conseillére municipale chargée plutôt de la vie associative et de l’animation locale auprès de Françoise Saimpert, y a beaucoup contribué tout simplement parce qu’elle est une spécialiste des questions de sécurité routière, ayant travaillé dans cette direction du ministère de l’Equipement, notamment en tant que juriste, sur le permis à point. Elle était toute placée pour donner un coup  de main volontaire (et passionnée) à cette semaine bleue qui a été une réussite, avec notamment une conférence sur la conduite des seniors, un forum de la prévention, qui a été très apprécié,  un parcours de conduite avec 3 autos-écoles de Vanves qui a croûlé sous les demandes couplé avec une visite du commissariat. « Ouvrir le commissariat a été une bonne initiative de la part de la commissaire de police qui a toujours de bonnes idées » a constatée Bernard Gauducheau en tirant le bilan de cette Semaine Bleue vendredi dernier en fin d’après midi avec remise des attestations de bonne conduite aux participants. Occasion de constater que beaucoup plus d’hommes avaient participé à cette semaine que les femmes, ce qui s’explique aidément dans la mesure où les femmes de cette génération ne conduisaient pas beaucoup et qu’une telle semaine avait demandée à ces participants d’être des acteurs actifs et non passifs comme l’a constaté le maire de Vanves

     

    BLANC BLANC LA COMMISSION PERMANENTE

    Pas tout à fait à écouter Bernard Gauducheau en tant que Conseiller Régional qui est plusieurs fois intervenu Jeudi dernier lors de la commission permanente du Conseil Régional au nom du nouveau groupe ARES (Alliance Républicaine Ecologique et Sociale) et non plus NC (Nouveau Centre) en appuyant à chaque fois sur le mot « écologique » pour faire bisquer les verts et la gauche. Notamment sur les Points Noirs du Bruit à l’occasion d’une question du groupe  Majorité Présidentielle (UMP) qui se plaignait notamment que le tronçon commun aux autoroutes A4/A86 sur la ville de Joinville Le Pont ne figure pas sur la liste des PNB francilien à traiter. Occasion pour le maire de Vanves de constater que les échanges auxquels il a assisté entre l’UMP et l’Exécutif avec le nouveau sénateur EELV  Jean vincent Placé, dénotaient quelques inquiétudes. « Il est clair que ses dispositifs et la mise en oeuvre des PNB est difficile. Car il faut plusieurs années pour aboutir ! Mais les élus (locaux) montrent de l’impatience tout simplement car ils ont la pression des riverains…alors que nous leur parlons d’enquêtes, d’étuides, de procédures administratives… ». Référence peut être à la couverrtue du Bd Périphérique et surtout au chantier du mur anti-bruit de la ligne SNCF Paris-Montparnasse qui traîne…à cause de RFF.

     

    ROUGE ROUGE AU CONSEIL GENERAL

    Guy Janvier a mené l’offensive socialiste lors de la séance du Conseil Génaral de Vendredi dernier sur l’Île Seguin où il a dénoncé 10 ans d’inactions, de rapports, de gachis en terme de gouvernance,  sur le personnel communal en demandant plus d’évaluation,   sur la décision modificative – qui est le budget rectificatif du dépatement – en parlant de « décision non modificative » où il en a profité pour dénoncer les diminutions des crédits sur la protection de l’enfance avec ses 7 M€ en moins au titre de l’hébergement des jeunes en difficulté placés par le juge, placant le département des Hauts de Seine dans le rouge. « Alors que certains éléments démontrent qu’il y a des efforts à faire dans ce domaine » a-t-il asséné en donnant quelques chiffres très intéressants : le nombre d’enfants faisant l’objet d’informations préocccupantes est passé de 3015 à 3974 en deux ans. 4 fois moins d’APE (Actions Préventive d’Educatioon) depuis  2005 qui sont passées de 400 à 173. Les mesures d’acccompagnement des famillees en très grande détresse n’ont touché que 3 ebfants en 2009 et 7 en 2010 etc… De même avec le développement du réseau THD (très haut débit) sur le département car il méne bataille contre les conditions de sa réalisation avec ses collégues Patrice Leclerc (PC) et Vincent Gazeilles (EELV) et surtout la subvention de 59 M€. « Ce dossier est au cœur de la gestion et de la gouvernance publique » dans ce département