Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

viparis - Page 5

  • UN DEBUT D’ETE 2019 PROMETTEUR A VANVES : PAS DE FOOD STRUCK A L’INSURRECTION, NI DE BUREAUX OU CO-LIVING RUE DU 4 SEPTEMBRE

    Vanves a pris un petit air de Vacances, avec les premiers départs vendredi après midi, les vanvéens circulant avec ses valises sur roulettes sur les trottoirs faisant entendre non pas leur douce musique mais leur infernal roulis, surtout en pleine nuit ou au petit matin. Hier matin, Vanves avait pris un air de fêtes avec ses jeunes qui allaient chercher leurs résultats au bac, notamment du côté du lycée Michelet, avec des parents anxieux qui prenaient d’un air soi disant tranquille leur café, soulagés lorsque leur progéniture les prévenait du résultat, avec ou sans mention. Des signes de vacances ne trompent pas comme ce premier barbecue de l’été dans la cour de la maison paroissiale Saint Remy Mercredi dernier (sur la photo) qui a réunit prés d’une quarantaine de personnes, avec beaucoup d’habitués autour de Nathalie et Pascal Le Gouallec

    Sur le plan politique, cette semaine a été marqué par une mobilisation de l’exécutif municipal sur certains projets d’aménagement. Comme l’expliquait récemment un vieux routier de la politique des Hauts de Seine « un maire, à neuf mois des municipales, c'est comme un chevreuil le dimanche avant l'ouverture de la chasse. Il sait qu'il doit être malin !». Et là-dessus les vanvéens peuvent faire confiance, car leur maire est un artiste en matière de campagne électorale. Et il a passé cette semaine à éteindre les incendies qui couvrent en organisant des réunions publiques limitées aux riverains,  des projets de requalification du square de l’Insurrection en début de semaine – Le food Struck a été abandonné -  et de construction immobiliére sur le haut de la rue Gabrielle d’Estrée à l’angle avec le rue Jullien à l’emplacement de plusieurs pavillons, hier soir. D’ailleurs, Viparis a annoncé lors du comité des Riverains du parc des Expositions mardi, suspendre une partie du projet Mixcité : les bâtiments le long de la rue du 4 Septembre ne se feraient pas pour l’instant, c’est-à-dire qu’ils seraient, abandonné ou plutôt suspendus, sauf les hôtels prévus au bas de cette rue et face à l’hôtel Mercure rue du Moulin. «C’est mieux que rien !» constatait l’un des riverains attaché à cette coulée verte de la rue du 4 Septembre.

  • VANVES ET LE PROJET MIXCITE DE VIPARIS : « Mixcité : revenir à l’esprit végétal de la phase 3 des travaux du Parc des Expos ».

    Le maire de Vanves s’est cru obligé de demander au blog Vanves Au Quotidien de publier un droit de réponse à un écho de quelques ilgnes le 12 Juin  qu’il n’aurait pas apprécié en se permettant d’écrire que l’article publié le 12 juin, concernant le projet Mixcité,  comporte des contre-vérités : Loin du  «laissez-faire» évoqué, dès l’instant où nous avons eu connaissance mardi 14 mai, de la présence dans le projet Mixcité de 2 immeubles de bureaux et de co-living côté Vanves, nous avons réagi». Ce qui est étonnant car dans un article de V.I. de Mai 2019 p.15, il est fait état du projet Mixcité avec une photo où apparaissent bel et bien les immeubles prévus rue du 4 Septembre ( ?). Preuve que la ville était bien au courant de ce projet,   même si ses représentants ont feint de s’en étonner et ont commencer à réagir face au tollé des riverains. ET que ce projet était dans les cartons de Viparis depuis bien longtemps.  Et le blog a fait état de sa réaction dans l’article consacré à la réunion publique du quartier du Plateau du 3 Juin où le maire a dit «sur la rue du 4 Septembre, je serai très vigilant sur ce qui se fera» en reprenant ses propos et ses commentaires.

    Mais pour une bonne information et respecter ce droit de réponse, puisque c’est sa seule manière de communiquer avec les blogs,  voilà ce qu’explique le maire de Vanves :

    «Loin du  «laissez-faire» évoqué, dès l’instant où nous avons eu connaissance mardi 14 mai, de la présence dans le projet Mixcité de 2 immeubles de bureaux et de co-living côté Vanves, nous avons réagi. Dès l’instant où nous avons eu connaissance mardi 14 mai, de la présence dans le projet Mixcité de 2 immeubles de bureaux et de co-living côté Vanves, nous avons réagi J’ai immédiatement contacté le Directeur Général de Viparis pour lui faire part de mon étonnement et de mon incompréhension.

    Samedi 25 mai, lors de la visite exploratoire, première étape de la concertation, Pascal Vertanessian, adjoint au Maire aux Travaux, à l'Urbanisme, à l'Environnement et au Développement Durable, a exprimé ses plus grandes réserves, quant à l’insertion inattendue de ces 2 immeubles le long de la rue du 4 septembre.

    Comme nous l’avons d’ailleurs indiqué aux Présidents de Copropriété, ce projet de 2 immeubles avait été évoqué il y a quelques années, mais ces bâtiments avaient disparu des plans masse et de la concertation de la phase 3.

    Mercredi 29 mai, j’ai donc adressé un courrier au Directeur Général de Viparis lui indiquant que le projet, en l’état, contredisait le parti-pris de la phase 3 des travaux du Parc des Expositions, privilégiant les espaces verts et une meilleure liaison entre le Parc des Expositions et les villes de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux. Cette phase 3 de travaux comprend, pour rappel : - L’aménagement d’un jardin d’enfants de 1400 m² ; - La restructuration de l’accès au parking F afin de favoriser une circulation plus fluide dans le parking et la rue Marcel Yol ; - La création et l’aménagement d’une entrée à l’angle des rues du 4 septembre et Marcel Yol ; - La couverture végétalisée des terrasses logistiques du Pavillon 7 complétant la « ceinture verte » autour du Parc ; cette végétalisation des voies logistiques favorisera l’ouverture du Parc sur la ville ; - La création d’une promenade piétonne, depuis la porte Michelet jusqu’aux espaces centraux du Parc, et de deux nouvelles entrées.

    Mardi 21 mai et Lundi 3 juin 2019, lors des réunions publiques de quartier du Centre Saint-Rémy et du Plateau, nous avons réaffirmé devant les habitants et Présidents de Copropriétés inquiets notre volonté de préserver leur cadre de vie et de revenir à l’esprit « végétal » et « écologique » de la phase 3.

    Vendredi 7 juin, nous avons reçu le directeur Général de Viparis et ses équipes, avec lesquels nous entretenons d’excellentes relations, pour les prier de revenir à l’esprit de la phase 3.

    Mardi 11 juin, la ville a été présente lors des ateliers participatifs de la concertation pour confirmer cette position.

    Dans un courrier en date du 12 juin, le garant de la Concertation, la Commission nationale du débat public, devant la mobilisation des communes et des habitants dont je salue la vigilance et la participation active, a également demandé à ce que Viparis apporte des précisions sur l’impact du projet, la destination des immeubles, le traitement du stationnement, des transports et l’accessibilité du quartier…

    J’ajoute qu’en plus du projet d’hôtel « 2 étoiles » à Vanves, 2 autres hôtels seront également construits à Issy-les-Moulineaux. Sur ce point, nous ne pouvons que nous réjouir de la constitution d’un pôle hôtelier à cet emplacement, qui générera de l’activité pour nos commerçants et renforcera l’attractivité de nos communes, sans créer de nuisances pour les Vanvéens.

    Enfin, je tiens à saluer l’engagement pris par Viparis de recentrer le Parc des Expositions sur des activités de congrès et de déplacer les grands salons au Parc des Expositions de Villepinte ou en d’autres lieux plus adaptés.

    Sur la méthode, nous défendons le principe de nouer des partenariats avec les villes limitrophes, le Département, la Région, la Métropole du Grand Paris et les acteurs privés, comme Viparis. Ceux-ci nous permettent de bénéficier de subventions ou d’opportunités comme celles que nous avons su saisir avec Viparis en faveur d’une plus grande ouverture du Parc sur la Ville et de sa meilleure insertion paysagère. Ces partenariats n’empêchent pas les débats voire les désaccords inhérents à la vie des projets, mais ils nous permettent, en tant que ville aux Portes de Paris et au coeur d’une métropole en plein bouleversement, de ne pas subir

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    AGIR POUR LE PLATEAU : NOUVEAU PRESIDENT MAIS PAS DE STAND

    Patrick Lauverjat, président d’Agir pour le Plateau, ayant souhaité quitter sa fonction tout en restant membre actif de son Conseil d'Administration, a été remplacé par Pierre Bousseau,  ex-secrétaire , Laurence Chossson l’ayant remplacé à ce poste, avec comme Vice-Présidente: Claudine Charfe, Secrétaire Adjointe: Éliane Villiers, Trésorier: Emmanuel Auriol, Trésorières Adjointes: Laurence Glachant et Christiane Boisseau. Ses dirigeants ont eu une surprise, lorsque le PHARE les a informé que leur association ne disposerait pas de stand au forum des associations de la Rentrée, comme cela a toujours été le cas jusqu ‘à présent ( voir photo avec devant  le stand, à gauche, le niuveau président). Serait elle sanctionnée parce qu’elle aurait osée pétitionnée contre un projet de la ville de Vanves. En tous les cas, si ce refus venait à être confirmée, ce serait une première à Vanves. Il est vrai que Vanves est en campagne municipale et que de choses étonnantes s’y déroulent depuis quelques temps

    VANVES GPSO BASKET

    C’est la nouvelle dénomination de l’équipe 1ére de Basket du Stade de Vanves. Une association vient d’être créée  pour gérer, animer, administrer… cette équipe qui évoluera en Nat.1 durant la saison 2019/2020, tout en  restant affiliée au  Stade de Vanves. C’était nécessaire pour des raisons évidentes - recevoir des subventions de collectivités, des soutiens financiers de sponsors, financer le salaire de l’entraineur … Une convention de délégation, de gestion et d’animation qui sera signée avec le Stade de Vanves, a été approuvée  par une assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée vendredi dernier, afin de tout soit prés pour le 1Er Juillet.  Après de multiples échanges avec La FFB (Fédération Française de Basket), GPSO, la ville de Vanves…. qui occupent les dirigeants de la section basket et du Stade de Vanves depuis plus de 3 semaines, avec quelques nuits blanches, pour mettre au point au niveau administratif et comptable, cette montée en Nat.1. Vanves apparait comme atypique dans ce milieu du haut niveau du basket que cette équipe a quelque peu bousculée. Du jamais vu, une équipe d’un petit club, qui monte en Nat 1, sans joueurs étrangers, sans agents, avec un budget de 520 000 €, le plus petit de toutes les équipes qui évoluent en nat. 1  

    PETITION CONTRE LE PROJET MIXCITE

    IL fallait s’y attendre. Les conseils syndicaux des copropriétés situées rue du 4 Septembre commencent à bouger et à faire circuler une pétition contre ce projet de Mixcié de Viparis qui va massacrer un couloir vert, avec ses deux immeubles et un hôtel.  Une aberration écologique qui va rajouter des flux de circulation déjà saturés lors des grands salons, une insécurité des piétons dont les scolaires allant à Michelet comme aux collèges St Ex et Voltaire, l’abandon du projet de végétalisation du quartier, des pertes de luminosité et de vue sur Paris et la Tour Eiffel. Non seulement les riverains auront la tour Triangle qui va faire de l’ombre, mais maintenant des immeubles de 35 à 65 m  face à leurs appartements qui vont perdre de la valeur . Ce qui est tout à fait incompréhensible : Comment se fait il que des maires qui densifient comme jamais à Vanves et à Issy les Moulineaux laissent faire des dirigeants de société privées comme VIPARIS et UNIBAIL ajouter une tour, encore des immeubles, c’est-à-dire sur-densifier,  à une époque où l’on parle de transition écologique et énergétique, de re-naturaliser la ville, où des jeunes commencent à réagir, où leurs formations politiques se sont pris une claque aux européennes.