Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tour triangle

  • LES RENDEZ-VOUSA VANVES D’UNE SEMAINE DE CONCERTATION

    Ce week-end de Pâques a été marqué par un bel orage dimanche après-midi après des célébrations qui ont rassemblées beaucoup de vanvéens : 10 Vanvéens ont été baptisé,  4  lors de la veillée Pascale à Saint Remy samedi soir,  6 de l’Aumonerie dimanche à la messe de Pâques de Saint François. La veillé Pascale et la messe de Pâques ont été célébré par mgr Migliore, Nonce apostolique chez les bénédictines,  clôturé par à un déjeuner amical  autour d’un buffet organisé par les soeurs auxquels ont participé les habitués. Beaucoup de résidents de Simon de Cyréne de Vanves ont participé ce week-end à une rencontre à Lourdes marquant les 15 ans de cette association qui ouvrait en 2009 sa première maison partagée dans notre commune. 25 ont été ouverte depuis, et 20 autres sont en projet où vivent ensemble personnes valides et handicapés. 650 résidents des ces maisons créées à Lyon, Dijon, Angers, Rungis, Vanves, Nantes, Toulouse, St Malo, Lille, Paris, Bordeaux, et l’île de Ré ont partagés, échangés sur le théme : « l’épreuve non choisie, la relation d’aide, le regard qui transforme, et rebondir après l’épreuve »

    Cette semaine sera dominé par la concertation à travers deux réunions publiques, l’une sur la Tour Triangle organisé par le comité des Riverains, la seconde sur le quartier du Plateau (sur la photo).  Elle se terminera par le festival du film écologique organisé par La Ruche, non plus au lycée Michelet mais à la salle Panopée, et pendant 3 jours au lieu d’une semaine.

    Enfin,  sur le plan politique, il faut reconnaitre que notre vanvéen Premier Ministre a été nommé à Matignon à un moment plutôt difficile, entre la crise des agriculteurs,  le déficit de nos finances publiques qui a amené dans un courrier à Gabriel Attal, Éric Ciotti, président des Républicains, à dénoncer l’état «catastrophique» de nos finances publiques en lui demandant de prévoir un budget rectificatif, tout en  laissant planer la menace d’une motion de censure. Et de renverser le gouvernement comme ce fut le cas lorsque Georges Pompidou dont on célèbre aujourd’hui les 50 ans de sa disparition, était à Matignon. Un président qui a succédé au Général auxquels beaucoup de nos politiques actuellement, se référent, nostalgiques de cette France des « Trente glorieuses » et qui prônait la réindustrialisation de la France, comme aujourd’hui Macron,  à travers livres et colloques

    Mardi 2 Avril

    A 18H30 à l’hôtel EKLO : Comité des Riverains de la Tour Triangle

    A 19H30 à l’école Marceau : Réunion publique du quartier du Plateau qui reviendra sûrement sur les projets de requalification des rues louis Vicat et Auguste Comte, et le réaménagement du square Marceau (Charles de Gaulle), avec une présentation du budget 2024

    Mercredi 3 Avril

    A 18H30 à l'hôtel de ville de Boulogne : Conseil territorial de GPSO  

    Vendredi 5 Avril

    A 9H30 au conseil Départemental des Hauts de Seine : Réunion plénière consacrée au vote du budget 2024 auquel participe Sandrine Bourg

    A 20H30 à  Panopée : Dans le cadre du festival du film écologique organisée par La Ruche, sur le théme « Agir avec la biodiversité » projection du film «Comment échapper à la canicule en ville ? (2023) de Nina Montané, avec Hugo Clément :  Face aux nombreuses agressions dont elle est victime, dont la canicule, la biodiversité en ville tente de résister. Que faire pour la protéger ? Comment faire en sorte qu’elle se développe ? Échange avec Hélène Soubelet, directrice générale de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité

    Samedi 6 Avril

    A 15H  à Panopée : Dans le cadre du festival du film écologique organisée par La Ruche, projection du film : « L'Europe à la reconquête de la biodiversité » (2018) de Vincent Perazio et Nicolas Cennac : Des scientifiques tentent de faire revivre une nature sauvage par la réintroduction de grands animaux comme les bisons, les chevaux, les ours, qui agissent comme de véritables architectes du paysage, permettant une diversification des habitats et l’installation de nombreuses espèces. Mais dans une Europe très cultivée, la cohabitation est-elle possible

    A 16H30 à Panopée : Dans le cadre du festival du film écologique organisée par La Ruche, projection du film : «Des fraises pour le renard» (2020) de Thierry Robert et Stéphane Durand : En France, des agriculteurs tentent de faire dialoguer vie domestique et vie sauvage. On découvre comment ils produisent, tout en favorisant une biodiversité dont ils savent utiliser les services. Pourquoi ne sont-ils pas plus nombreux à appliquer ces méthodes. Echanges avec Bernard Chevassus-au-Louis, écologue, personnalité scientifique, président de l’association Humanité et Biodiversité.

    Dimanche 7 Avril

    A 16H Chez les Bénédictines : Concert  « les plus beaux airs sacrés pour violoncelle et Orgue » avec Christophe Jeannin et Lorenzo Cipriani

    A 17H à Panopée : Dans le cadre du festival du film écologique organisée par La Ruche, projection du film : « L'Océan vu du cœur (2023) de Iolande Cadrin-Rossignol et Marie-Dominique Michaud, avec Hubert Reeves : Hymne à l’infinie variété du vivant dans ces océans longtemps perçus comme une ressource inépuisable, ce film explore les menaces alarmantes qui pèsent sur leur équilibre, mais propose aussi sources d’espoir et pistes de réflexions pour une préservation devenue indispensable. Échange avec Jean-Benoît Charrassin, professeur du Muséum national d'Histoire naturelle et directeur du LOCEAN (Laboratoire d'Océanographie et du Climat : Expérimentations et Approches Numériques).

  • LE FEUILLETON DE LA TOUR TRIANGLE A COTE DE VANVES : PERQUISITION A LA MAIRIE DE PARIS

    Un an après l'ouverture d'une information judiciaire pour soupçons de favoritisme par le PNF, après saisine de l’association Anticorps et un signalement de la maire du 7e,  une perquisition a été lancée fin Juillet à l'Hôtel de Ville de Paris dans le dossier de la tour Triangle. Les gendarmes de la Section de recherches de Paris ont investi les bureaux de trois services municipaux, afin de rechercher les documents en lien avec la tour Triangle. Ces gendarmes sont chargés de l’enquête par le Parquet national financier. Contesté pour son impact environnemental, la tour Triangle est aussi attaquée pour son montage financier, avec notamment l’indemnisation par la ville de paris du groupe Unibail-Rodmaco à hauteur de 263 M€ «pour un préjudice non démontré», selon un rapport de la Chambre régionale des comptes en juillet 2020. Les travaux de construction de ce projet datant de 2008 ont commencé en Février dernier

  • VANVES ET LA TOUR TRIANGLE : LE CHANTIER AVANCE ET LES ENNUIS JUDICIAIRES CONTINUENT

    Nouveau rebondissement dans l’affaire de la Tour Triangle : Le projet, lancé en 2008 lorsque Bertrand Delanoë était maire, continue de faire polémique. Une enquête préliminaire pour «favoritisme» avait été ouverte à l’automne 2021, par le Parquet national financier (PNF),  après un signalement en 2020 de la maire LR du 7e arrondissement, Rachida Dati, et le dépôt début 2021 d'une plainte par l'association Anticor. Elles s'appuyaient sur un rapport de la chambre régionale des comptes d'Ile-de-France de juillet 2020 qui estimait que le projet de la Tour Triangle avait été «inséré de façon critiquable dans l'enceinte du Parc des expositions». Le 19 Mai dernier, un juge a été nommé pour mener une information judiciaire durant laquelle, il devra notamment déterminer l’existence d’une infraction et ses auteurs.

    Les travaux de cette tour de 180 mètres de haut et 42 étages qui doit être érigée dans l'enceinte du Parc des expositions de la porte de Versailles, ont commencés depuis Février dernier devrait durer jusqu’en 2026.  Elle doit notamment héberger un hôtel quatre étoiles, plus de 2.000 mètres carrés d'espace de travail partagé, un centre de santé et un espace culturel. 

    L’information judiciaire devrait notamment déterminer le rôle d’Anne hidalgo qui était 1ére adjointe au maire, , mais aussi celui de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne qui était alors  Directrice de l’urbanisme  et aurait longtemps travaillé sur le dossier tour Triangle : «À l’époque où le choix du nouvel attributaire a été fait et où les conditions des nouveaux contrats ont été définies, j’avais quitté mes fonctions depuis plusieurs mois» faisait elle remarqué au Canard Enchainé. Mercredi dernier, la mairie de Paris a écrit à son ancienne collègue pour la féliciter de sa nomination à Matignon  et lui proposer de la rencontrer pour évoquer ensemble les dossiers parisiens selon le journal Libération