Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mairie de paris

  • A COTE DE VANVES, LA TOUR TRIANGLE A ETE DEFINITIVEMENT VALIDEE

    Le projet controversé de la tour Triangle a été validé par le tribunal administratif de Paris le 6 mai dernier qui considère que le permis de construire «n'est pas entaché d'illégalité». Il rejette le recours introduit par trois associations (SOS Paris, France Nature Environnement Ile-de-France et association pour le Développement harmonieux de la porte de Versailles et ses environs) contre le permis de construire délivré le 28 avril 2017 en vue de sa construction, dans le secteur de la porte de Versailles dans le 15ème arrondissement de Paris, considérant que l'enquête publique était assez précise, la procédure était régulière et le permis de construire respecte le PLU. Il a estimé que la «mairie de Paris n'a pas commis d'erreur manifeste d'appréciation en considérant que le projet de la Tour Triangle n'est pas de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants et monuments». 

    Un autre recours avait été formulé «contre la promesse de bail à construire signée le 31 juillet 2015 entre la ville de Paris et la société civile immobilière Tour Triangle pour la réalisation du projet». Le juge  administratif ne s'est pas estimé compétent car ce contrat était de droit privé : «Il appartient, dès lors, au seul juge judiciaire de connaître de la contestation de cette promesse de bail»

    La première pierre de la tour doit être posée avant 2020, en vue d'une ouverture avant les Jeux Olympiques de 2024 indique la ville de Paris pour laquelle «la tour Triangle fait partie de ces nouvelles constructions qui dessinent ce nouveau Paris. Cet édifice de 180 mètres de haut et 42 étages, contre 300 m de haut pour la tour Eiffel, et signé des architectes suisses Herzog et de Meuron, aura un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un «sky bar», 2.200 mètres carrés d'espace de «coworking» et un équipement culturel de 540 m²» Rappelons que pour accélérer sa construction, le gouvernement a publié en février dernier un décret  permettant à ce chantier de bénéficier des procédures d’urbanisme simplifiées relatives à la loi dite «olympique» de mars 2018.

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE CULTURELLE ET SPIRITUELLE

    Après les inondations qui n'ont pas touchées Vanves directement, peut être neige et verglas cette semaine cette première semaine de février, généralement froid, où les températures basses reviennent. A tel point que le plan Froid a été ré-initialisé pour venir en aide aux SDF. Cette semaine devrait être marqué par le débat sur le plan propreté de Paris qui démarre ce matin au Conseil de Paris, la journée "sans département" le 7 févier des 8 Départements franciliens, et à Vanves par le concert anniversaire de l'orgue de Saint Remy. 

    Lundi 5 février

    A 9H à l’Hôtel de ville de Paris : Conseil de Paris consacré à la propreté de Paris, avec notamment des mesures pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets ménagers et industriels dont est victime Vanves comme d’autres communes riveraines de Paris

    Mercredi 7 Février

    A18H au siége de l’association Œuvre participative (43 rue H.Martin) : Conférence débat pour échanger sur « Prendre p’Art au Grand Paris, cela veut dire quoi ? » proposée par Véronique Le Mouël, artiste plasticienne, fondatrice et directrice artistique de l’Association. Une présentation d’environ quarante minutes s’articulera autour de 3 parties suivied ’un débat : Le projet Grand Paris en bref ; Prendre Part aujourd’hui, un phénomène de société ; Art, lien social & Grand Paris : aujourd’hui, demain

    Samedi 10 Février

    A 9H à la Palestre : Braderie Bout’choux organisé par le syndicat d’initiative de Vanves

    A 10H15 à la créperie la Girafe : Café Théo sur « La solitude, ca ‘existe pas ! »

    A 20h à l’école Marceau : Grand Loto organisé par Le Lion’s Club

    A 20H30 à la salle Panopée :Représentation « La Maison Tellier » par la Cie l’Echauguette au profit de l’association Enfance- Bénin 

    Dimanche 11 Février

    A 16H à l’église Saint Remy : Concert exceptionnel pour le quatrième anniversaire du grand orgue Kern de Saint-Rémy de Vanves par Emmanuel Hocdé

  • DEPOTS SAUVAGES AUX PORTES DE VANVES ET DE PARIS : AGIR POUR LE PLATEAU SE PLAINT DIRECTEMENT A HIDALGO

    Comme  ses responsables l’avaient annoncé lors de l’assemblée générale de l’association Agir Pour le Plateau, ils ont écris fin Juin,  tant à  la Maire de Paris, qu’aux maires du 14éme et du 15éme arrondissements pour se plaindre  de l'état de désaffection de la rue Louis Vicat, et des Portes de Brancion et de La Plaine : « dépôts de mobiliers urbains (porte de La Plaine au bord de la piscine avenue Guillaumat ainsi que Porte de Brancion côté Ouest en couverture du périphérique), dépôts sauvages de toutes natures au long de la rue Louis Vicat et mauvais état de la chaussée ; depuis quelques mois, la situation s’est détériorée rue Louis Vicat ; elle est maintenant digne des abords des bidonvilles qui fleurissent le long des voies rapides autour de Paris ; inondations après une forte pluie empêchant les piétons de traverser la bretelle d’entrée du périphérique intérieur côté 15ème ; véritable décharge publique au-dessus du périphérique côté Est sous le pont de chemin de fer » ont ils relevé et décris dans leurs courriers. 

    « La mairie de Vanves, lasse de voir les contrevenants déposer leurs déchets, encombrants sous le porche de la rue Sadi Carnot à sa jonction avec la rue Louis Vicat, a pris des mesures pour interdire ces dépôts, mesures pour l’instant couronnées de succès. Des travaux de rénovation aux abords de la station de métro Malakoff-Plateau de Vanves sont entrepris aux frais pour partie des contribuables Vanvéens pour améliorer le cheminement des usagers et des visiteurs du parc des Expos.Les récents travaux entrepris pour la couverture du périphérique côté 14ème ont permis d'améliorer l'environnement (jardins, promenades vertes, terrains de jeux) ; mais l’interruption des travaux (ou leur abandon...)  a eu pour conséquence la création d'une zone de dépôts de gravats et terre de déblaiement sur la partie couverte du périphérique côté Est sous le pont du chemin de fer ! Les grillages de cette zone ont été détruits et cette zone sert maintenant de décharge publique... ouverte à tous vents et à toutes sortes de dépôts d'encombrants (vieil électroménager, sac de gravats, etc.) » indiquent ils en ajoutant : « Dois-je vous rappeler que le parc des Expos a vocation à attirer chaque année plus de public, plus d’entreprises, plus de touristes… que Paris est candidate à accueillir l’Exposition Universelle, les JO… que chaque matin ce sont des milliers de véhicules qui passent Porte de Brancion…Quel beau spectacle, quelle image, Paris, ville lumière, ville Expo, ville Olympique, donne-t-elle à voir à ses visiteurs, aux touristes, mais surtout à ses habitants et voisins». Et de demander « de mettre tous les moyens en œuvre pour remédier à cet état de choses, et en premier lieu, de faire intervenir les services de la voirie pour dégager ces immondices et les services de police pour verbaliser les contrevenants ».

    Le Maire de Vanves, de son côté, a indiqué à Patrick Lauverjat, Président d’Agir Pour le Plateau que « depuis deux ans, nous avons adressé de très nombreux lettres à  madame Hidalgo accompagnés de photos mais malheureusement sans réaction de la part des services parisiens. Il semble même que la situation se soit aggravée puisque le site est passé d’un état de dépôt sauvage de gravats à celui de décharge publique. Les récents contacts que nous avons eu avec les membres du cabinet d’Anne Hidalgo semblent montrer que la Ville de Paris s’intéresse enfin  à ce secteur et qu’un nettoyage définitifs serait menée à la Rentrée prochaine » indique t-il. En attendant il a demandé à la police municipale « de renforcer ses patrouilles ainsi qu’à l’ensemble des agents assermentés susceptibles de constater et de verbaliser les dépôts sauvages sur la voie publique ».