Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ilôt cabourg - Page 3

  • VANVES ET LE THD 92 (suite et fin) : Un réseau qu’il faut vendre et rentabiliser

    A l’occasion de la réunion publique d’information sur le déploiement de la fibre optique avec les représentants de THD92, Sequalum et de fournisseurs d’accés à Internet prévue à 19H30 Lundi soir à la Palestre, le Blog revient sur les enjeux de la fibre optique à Vanves et en France. Le but de cette réunion est tout à fait simple : Amener les vanvéens à se raccorder et à s’abonner, car la France est très en retard dans ce domaine

     

    Notre pays  est à la 23/24éme place en Europe pour le taux de pénétration de la fibre optique (10% de taux de fibrage). Plus de 2 millions de foyers sont raccordables immédiatement au THD et pour autant il n’y a que 250 000 à 300 000 foyers qui ont fait la démarche de se raccorder à une offre de THD, malgré une progression des abonnements de + 66% en 2012,  alors que le prix des abonnements sont pratiquement les mêmes partout. L’objectif du gouvernement est de passer d’ici 3 ans à un rythme annuel de 800 000 à 2,5 millions de prises FTTH pour arriver à fibrer tous les français   

     

    Dans les Hauts de Seine, le Conseil Général finance cette infrastructure optique (2500 km de réseau) pour permettre à  tous les opérateurs d’accés Internet) de proposer leurs services. Un Nœud de Raccordement Optique (NRO) a été aménagée à Vanves (dans l’îlot Cabourg)  comme dans chaque commune altoséquanaise qui est le point de départ du réseau FTTH (Fiber To The Home) qui doit desservir tous les immeubles, les pavillons, les entreprises et bâtiments publics. Il n’y a pas eu besoin de creuser des tranchées car le déploiement de ce réseau s’est effectué en réutilisant les infrastructures du réseau câble aménagé voilà quelques années et géré aujourd’hui  par Numéricâble. Et ce réseau a été prévu jusqu’au pied des immeubles, pavillons et édifices divers et variés, au point de Branchement (PB) dans le jargon des spécialistes.

     

    Et c’est là que tout ce corse, car pour aller du Point de Branchement, généralement dans un local du sous-sol de l’immeuble, jusqu’au Point de Raccordement (PR) au niveau de l’entrée de chaque logement via ce que l’on dénomme les colonnes montantes, il faut une décision du propriétaire (syndic ou bailleur ) pour les immeubles afin de faire intervenir un installateur pour déployer et brancher la fibre, puis susciter des abonnements aux offres des FAI (Fournisseurs d’accès Internet) pour raccorder. D’où ce genre de réunion publique comme à Vanves lundi soir, mais aussi les courriers et les appels téléphoniques que reçoivent les vanvéens comme d’autres pour des offres triple play depuis un certain temps.

     

    Car la pression dans une telle zone dense est énorme de la part des opérateurs qui ont canibalisé la Région Ile de France. A tel point que personne d’autres ne peut intervenir qu’eux, car ils ont leurs industriels, leurs installateurs, leurs vendeurs  etc…même si tout cela doit être sous traité, re-sous traité… avec les risques inhérents à ce genre de chose. La meilleure preuve est que ce sont les opérateurs qui ont désignés les premiéres villes altoséquanaises à équiper  (Antony, Boulogne, Chaville, Clamart, Clichy, Levallois, Neuilly, Rueil…) et non Sequalum au début de l’opération. Certains opérateurs ont même passé des accords particuliers avec des gestionnaires d’immeubles comme c’est le cas pour Orange avec la FNAIM Ile de France afin de s’assurer un certain monopole chez les gestionnaires d’immeubles ou les constructeurs.

     

    Malgré tout cela, les Vanvéens comme tous les Français ne pourront pas passer au travers, tout simplement parce que d’ici 2020/25, toute la France sera fibré à 100%, même s’il doit y avoir une fibre des villes et une fibre des champs. Et la fibre permettra non seulement d’avoir le THD pour Intermet (100Mb/s), mais la TV avec la TNT, de nombreuses services comme la HD (Haute Définition), la VOD (Programmes à la demande)… C’est pourquoi les spécialistes et les professonnels insistent pour que soient installés dans chaque immeuble 4 fibres ou lieu de 2 pour chaque logement comme le permet la loi, afin de supporter plusieurs opérateurs et disposer d’une fibre au niveau de l’immeuble pour apporter des services complémentaires (domotique, multiservices) au niveau de l’habitat.

  • LA RENTREE A VANVES : 2 172 ENFANTS VANVEENS RETROUVENT LE CHEMIN DE L’ECOLE

    Les vacances sont bien terminées, même s’il reste encore cette journée de Lundi libre avant que les jeunes vanvéens retrouvent le chemin de l’école. 2 172  éléves seront scolarisés dans le premier degré durant cette année scolaire 2012-13 à Vanves  ( 2 145 en 2011-12) dont 871 (864 en 2011-12)  dans les 34 classes des 6 écoles maternelles, et 1 301  (1284 en 2011-12) dans les 51 classes (dont une 1 classe d’Intégratin Scolaire avec 12 éléves)  des 6 écoles élémentaires. Bernard Gauducheau devrait consacrer sa matinée de mardi à des visites dans ces écoles pour prendre la température alors que Guy Janvier conseiller général PS suivra plus particulièrement la Rentrée au collége Saint Exupéry

     

    De nombreux travaux ont été réalisés cet été, notamment à l’école maternelle Marceau dans laquelle la mairie avait rencontrée des difficultés de conception du maître d’ouvrage : Ainsi des travaux d’isolation  (par l’intérieur) avec l’installation de fenêtres à double vitrage ont été réalisé au 1er étage afin de  réparer les problèmes thermiques, pour un coût de 222 748 € avec 111 999 € de subventions.  Il semblerait que cela soit efficace selon les premières constatations. « On devrait bénéficier d’un remboursement de 50% par les assurances » indiquait le maire lors d’un conseil municipal qui a donné son feu vert à ses travaux tout en ajoutabnt : «  De plus en plus d’entreprises ne sont pas à la hauteur des maîtres d’ouvrages, alors qu’elles sont grassement payées ».

     

    Des travaux qui étaient très attendus et nécessaires dans les sanitaires de l’école primaire du Parc, ont été effectué, ainsi que l’extension du satellite de restauration et du réfectoire de l’école élémentaire Larmeroux. Il parait que c’est le réfectoire qui compte le plus grand nombre de demi-pensionnaires, où les conditions de travail  n’étaient pas  les plus satisfaisantes pour le personnnel. « Pour les enfants comme pour le personnel, ce sera enfin des conditions meilleures de travail et de restauration » constatait le maire lors d’une visite…Enfin, cette Rentrée marquera le premier anniversaire de l’ouverture du groupe scolaire du Centre dans cet ilot Cabourg qui avait été inauguré à la mi-Octobre 2011 et « prouve  tout l’intérêt qu’il y avait de le faire. Contrairement à la Maternelle Marceau, sesdeux  écoles ne nous donnent que des satisfactions » constatait le maire.

     

    Le rapport d’activités des services de 2011 de la Ville donne une idée de l’activité menée  autour de l’école par la municipalité  durant une année scolaire : 14 classes de découverte dont 10 à la Féclaz dont ont profité 355 écoliers en 2011. Il faut noter qu’une charte « classes de découverte » a été mis en place en collaboration avec l’Inspection de la 18éme circonscription de l’Education nationale  (regrupant Vanves et Malakoff).  L’activité des accueils de loisirs (4 élémentaires et 6 maternels) ont permis de réaliser 20 433 journées enfants en maternelles et 20 130 en élémentaires. Le bilan du  dispositif « Jeunes Citoyens » qui permet l’organisation d’activités sportives, artistiques et d’accompagnement scolaire se résume ainsi : 166 activités sportives, 277 artistiques, 78 accompagnement à la scolarité. 121 022 repas ont été servis en maternelle et  162 645 en primaire avec 54 581 goûters périscolairex en élémentaires et 48 570 en maternelles, ainsi que 47 250 goûters servis en accueils de loisirs maternels et élémentaires. 

  • 1ére REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER PRINTANIERE ET RONRONNANTE A MARCEAU

    Manifestement la vedette de la soirée était Bernard Gauducheau, maire de Vanves dans ce préau d’école fêtiche pour les élections (surtout municipales), lundi soir à Marceau pour sa première réunion publique de quartier consacrée au Plateau. L’ordre du jour lui a permis de se présenter en gestionnaire « bon pére de famille » devant un public vanvéen plutôt âgé et acquis, venu courageusement sous la pluie, pour cette réunion, s’excusant de la date choisie entre les « Ponts » et les « élections ». Mais comme l’école a repris (à la veille du 1er Mai), c’était l’occasion  de tenir cette réunion ronronnante…à la limite soporifique.

     

    Comme il l’avait annoncé le 4 Avril dernier lors du débat budgétaire, Bernard Gauducheau a présenté le budget communal 2012  à la place de Bertrand Voisine, maire adjoint chargé des Finances qui l’avait fait ses deux dernières années. « J’aime bien que tout soit clair, que vous ayez des informations précises, la rétention d’informations suscitant la suspicion » a-t-il déclaré d’emblée en passant en revue (sujets largement traités par le blog) avec « fromages » et « tableaux », le budget fonctionnement – « 33 M€ est convenable pour une ville comme la nôtre… avec une charge de 63,67% de personnel pour 500 salariés » -  la fiscalité – « Nous avons fait tout ce que l’on peut faire pour maintenir une fiscalité constante  tout en assurant les services » a til expliqué en ajoutant  « Un maire gére une ville comme un ménage et le chef de l’Etat le pays comme une ville ! Les mécanismes sont les mêmes »… « aprés ce sont des choix à faire où on n’est pas toujours d’accord que ce soit dans une famille, une ville ou une nation »  -  et les investissements : « on ne peut pas regarder l’effort d’équipement sur la ville en ne regardant qu’un seul exercice, mais sur plusieurs, car il faut se préparer à des investissements importants, puis ralentir ensuite pour sereconstituer des marges de manœuvres » a-t-il expliqué en prenant l’exemple de Cabourg et en ajoutant « ce n’est pas parce qu’on n’investit pas pendant une année, que l’on ne fait rien ».

     

    Deuxiéme innovation,  il a actualisé avec l’aide d’une série de photo,s les petites interventions réalisés par les services municipaux pour régler quelques problèmes soulevés lors des précédentes réunions publiques dans le quartier du Plateau : Installation de potelets encastrables dans la chaussée à l’entrée de la voie piétonne Auguste Comte  dont l’un d’entre eux a été enfoncé dés le lendemain de son installation, pour empêcher le stationnement sauvage sur une voie « pompier ». Disparition des containers stationnés à l’extérieur pour les commerçants qui se sont engagés à mettre leurs détritus dans des poubelles spécifiques installées dans des locaux poubelles des copropriétés voisines. Réfection de la chaussée et ds trottoirs de la place du 19 Mars. Installation de panneaux de signalisation de la place Michel Ange avec la spécification « zone de silence ». Projet de remplacement de la surface en bois très glissante les jours de pluie du trottoir de la rue J.Jaurés face à la Poste et à côté de la Créche. Installation d’un abri bus avenue Marcel Martinie. Aménagement d’un plateau surelevée au carrefour M.Martinie/S.Carnot dans le cadre de l’aménagement du Mail. Flammage de la rampe d’accès du tunnel piétonnier du Métro avec amélioration de l’éclairage en attendant un projet de requalification de ce passage souterrain. Démarrage du chantier d’Hachette courant Mai avec la démolition des bâtiments actuls. Une réunion publique sur le chantier avec les riverains est prévue le 11 Juin à 19H à l’école Marceau. Démarrage aussi du chantier du Conservatoire de Musique rue Solférino avec la démolition en Mai des locaux existants (ex-atelier technique de la ville et exè-garage Citroen).

     

    Après une présentation du projet d’extension du stationnement réglementé (déjà traité par le blog) qui sera finalement étalé sur 2 à 3 ans, le maire a répondu à quelques questions au bout de prés de deux heures d’exposé, dont une assez directe : « Quel est le but réel de l’aménagement du mail Sadi Carnot ? N’aurait il pas fallu privilégié le refection de la galerie commerçante du Plateau et le réaménagement de la place des Provinces ? ».  Sur le premier point, le maire a indiqué qu’il falllait une liaison douce pour réunir le haut et le bas de la ville, sur un axe fréquenté par de nombreux vanvéens (avec de nombreux équipements) et qui était prévu dans son programme (dés 2001). Sur le second point, il n’a pas caché que la ville a pour projet bien sûr de réaménager galerie commerçante, place des Provinces, mais aussi voie piétonne Auguste Comte… « Mais nous n’avons pas beaucoup d’argent. Nous devons faire attention » a t-il expliqué en reprenant son credo que beaucoup de vanvéens ont déjà entendu sur la crise financière, la dette de la Francede 1700 milliards d’euros, la nécessité d’une gestion prudente des deniers publics communaux. Grand Paris Express, Tour Triangle, Couverture du Périphérique ont cloturé cete réunion quelque pu soporifique  avec un retour sur les incendies qui ont touché le Plateau ces derniers temps.