Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plateau devanves

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    ETUDE D’IMPACT ET CONSULTATION CITOYENNE A VANVES  SUR LE PROJET WOODEUM

    Pendant ces vacances de la Toussaint, comme c’est toujours le cas lorsqu’il s’agit de projets urbains, dans certaines villes, une enquête d'utilité publique a été réalisé par la mairie du 15e arrondisement concernant  le projet Woodeum inscrit dans l’appel à projet «Inventons La Métropole du Grand Paris», en particulier en raison du déclassement des 2 terrains visés (en couverture du périphérique) sur le territoire parisien et qui ne concerne pas Vanves. Parmi les documents présentés et consultables, apparaissait une décision de la DRIEE, signée du préfet de région, portant obligation de réaliser une étude d'impact en application de l'article R. 122-3 du code de l'environnement. Ce document contient un certain nombre de considérations géologiques, de pollution de l'air, sonores, environnementales et de santé publique qui pourraient démontrer qu’ils sont très pollués. Il est expressément dit en article 1er que «le projet... situé dans le 15e arr de Paris et à Vanves nécessite la réalisation d'une étude d'impact...». D’après nos informations, le maire de Vanves, face à une opposition vive et à une pétition contre ce projet, aurait décidé de provoquer une consultation citoyenne par voie électronique pour couper court aux critiques, lorsque cette étude d’impact sera rendu publique au printemps prochain

    BUREAU DE POSTE

    Vanves fait parti des villes comme Asnières, Colombes, Courbevoie, la Garenne Colombes, Puteaux  Suresnes où un bureau de poste  va ou a  fermé. L’ensemble de leurs élus dénoncent des décisions unilatérales alors que La Poste, de son côté, affirme dialoguer avec les villes. Selon le syndicat Sud, 19 bureaux auront ainsi été rayés de la carte des Hauts-de-Seine entre 2016 et 2018 indiquait récemment le Parisien Alors que pour la direction du réseau La Poste des Hauts-de-Seine, il s’agit de « transformations des bureaux » en point relais, dictées par les mutations de l’activité postale et « la baisse continue de la fréquentation » qui en découle. L’association Agir Pour le Plateau envisage d’appeler à un rassemblement devant ce bureau de poste pour protester devant la facon dont la direction de La Poste fait peu de cas de leurs interventions pour ne pas dire qu'elle s'en fiche parfaitement. Et pour preuve , ses fermetures perlées à répétition, durant les vacances, ou ce personnel enlevé à Vanves pour le placer dans un autre bureau, par exemple à Malakoff, pour éviter sa fermeture

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    PSYCHODRAME DANS LA MAJORITE MUNICIPALE

    Bernard Gauducheau (UDI) a décidé de réunir en séminaire durant toute la journée, l’ensemble de la majorité LR/UDI le samedi 25 Mars dans une petite salle de Vanves, pour dresser un bilan à mi mandat et des perspectives d’ici 2020. Mais voilà, Maxime Gagliardi et Bertrand Voisine maires adjoints LR lui ont fait comprendre qu’il n’était pas question que le groupe LR y participe, alors qu’une campagne présidentielle se déroule et qu’il pouvait très bien le reporter à une autre période. Le maire s’est entêté, lorsqu’ils lui ont annoncé qu’aucun élu LR n’y participeraient. D’autant plus qu’Isabelle Debré vice présidente du sénat, délégué LR pour la 10éme circonscription et Coprésident du comité de soutien de F.Fillon dans les Hauts de Seine a prévu une réunion ce jour là pour organiser les dernières semaines de campagne pour le 1er tour. D’ailleurs les élus LR ont remarqué que certains élus UDI seraient tentés par Macron même s’ils se gardent de le déclarer pour l’instant, en citant des noms comme Pascal Vertanessian, Yann Martin, Marie France Mugnier… Mais Bernard Gauducheau a apporté son parrainage à F.Fillon comme Isabelle Debré et d'ailleurs l'ensemble des maires, conseillers départementaux et régionaux altoséquanais LR et UDI à quelques exceptions prés. Très important pour les investitures aux élections futures par la majorité départementale  

    AGIR POUR LE PLATEAU FETE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

    Animés par le souci de maintenir, d’entretenir et d’améliorer leur cadre de vie dans les meilleures conditions, voilà plus d’un an, des habitants du Plateau ont créé cette associaton qui tient demain soir à 19H30 à l’école Max Fourestier sa seconde assemblée générale. Le maintien du Skate-Park, le nettoyage de la porte de Brancion, l’entretien régulier de la rue Louis Vicat, le porche de la rue Sadi Carnot vidé de ses détritus ont été les principaux résultats obtenus en 2016  par cette association. En 2017, ils ont pour préoccupations : la rénovation du Plateau, la sécurité des usagers (rue Jean Bleuzen, porte de la Plaine, porte de Brancion,…), le maintien de la poste sur le Plateau, le projet d’aménagement de la porte de Brancion qui a été retenu dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris », le tunnel du Métro, le bus 95, les espaces verts et aires de jeux, la propreté, les nuisances sonores… sur lesquels ils feront le point ce soir. « La défense de nos intérêts passe par l’information, l’interpellation des pouvoirs publics, l’échange et la discussion. Nous poursuivons donc notre action, le dialogue et la concertation avec les différentes instances : la ville de Vanves, la métropole du Grand Paris, la ville de Paris, la ville de Malakoff. En rassemblant vos observations, remarques et suggestions nous représentons une force de proposition grâce à votre participation » expliquent ses responsables dans l’invitation.

    MONTESSON/EXPOGRAPH : QUELLE REPRISE !
    Les féminines d’Expograph ont repris, samedi dernier,  la 2eme phase de ce championnat comme elle avait fini la 1ére par une victoire 6-0. En fait 7-0 mais l’adversaire a profité de l absence du coach a la fin du match pour tronquer le score. De plus, les filles fêtaient l’arrivées un nouveau maillot et rien de mieux qu’un clean sheet pour cela. « Tout commença doucement et heureusement qu il y avait une grande Alexia dans les buts qui dès le début du match nous sortie l’un des plus beaux arrêts de l’année.  Les féminines rentrent au vestiaire à la mi temps sur le score de 2-0 avec un but de Tracy servit par Johanna et un but d’Ocilia servit par Emeline. On sait que ce score de 2-0 n’est pas le meilleur et le coach a bien rappelé aux féminines que le 3eme but était le plus important. Dès la reprise la machine Expograph s’est mise en route. Et cela nous a donné 4 buts (mais 5 en fait), avec un doublé de Celine, un nouveau but d’Ocilia, Raisa qui a encore nettoyé une lucarne grace notamment a une magnifique passe d Audrey, et Emeline. Score final 7-0 (même si la FFF indiquera 6-0) » commente Jean Royer .

  • PLATEAU DE VANVES : PETIT RAPPEL DE GUY JANVIER

    Le dossier de Vanves Infos sur le Plateau, le rappel de la genése de cet opération d’aménagement par le blog, avec la création d’une association d’habitants « Agir pour le Plateau » après l’affaire de la station GNV ont suscité des réactions. Et notamment celle du prédécesseur de Bernard Gauducheau, Guy Janvier qui a été maire entre 1995 et 2001 et qui avait fait de la rénovation du Plateau une de ses priorités, dés le début de son mandat, comme il l’explique dans le blog.

    « Et cela pour plusieurs raisons:
    1) Ce quartier est un des plus denses de la région parisienne. Bien que n’ayant qu’une vingtaine d’années, il risquait de mal vieillir : parties communes mal entretenues, enclavement…
    2) D’une enquête faite auprès de la population, il ressortait un fort sentiment d’insécurité, très nettement supérieur aux faits constatés.
    3) L’équipe municipale avait fait de la participation des citoyens un leitmotiv.
    A partir de ce constat et de cette volonté, plusieurs actions importantes ont été menées de 1995 à 2001 :
    1) La mise en place du conseil de quartier du Plateau composé d’élus et d’habitants volontaires. Des fêtes de quartier ont été organisées à son initiative, dans le but d’associer un maximum de résidents à ces manifestations. A titre d’exemple, plusieurs centaines de personnes participèrent au couscous et au mafé africain organisés rue Auguste Comte. C’était une occasion formidable de rencontres et de prises d’initiatives des populations variées qui font la richesse de ce quartier, composé en trois parties à peu près égales de locataires de logements sociaux, de propriétaires occupants et de locataires privés.
    2) La création d’un « espace-solidarité » à la place de l’actuel « espace Giner » où siège le Phare, relais utile des associations. L’idée de ce lieu était relativement simple : faire coexister des personnes qui rencontraient des difficultés importantes avec d’autres qui pouvaient les aider. A titre d’exemple, une association de cadres retraités aidant des demandeurs d’emplois de longue durée… Autre initiative : la création de deux « cigales », rassemblement d’une dizaine de personnes chacune apportant une contribution mensuelle permettant la réalisation d’un projet solidaire. Ou encore : le soutien à l’association « Mare Nostrum » pour favoriser les relations entre les peuples des deux rives de la Méditerranée.Etc…
    3) L’apport de commerces nouveaux. Après de longues tractations, la Poste accepta d’ouvrir un nouveau bureau sur le Plateau. Il fut également décidé de construire l’espace compris entre le boulevard périphérique, la voie de chemin de fer et la rue Jean Bleuzen, à l’entrée de Vanves : Mac Do, une résidence hôtelière et une centaine de logements sociaux.
    4) La réinstallation de la police municipale sur le Plateau et le maintien de ses effectifs.
    5) La rénovation urbaine du quartier. De nombreuses réunions de concertation eurent lieu à partir d’une étude faite par un cabinet d’architecte. La rue Jean Jaurès, dans sa partie entre les carrefours du 8 mai 1945 et Albert Legris fut totalement réaménagée.
    Cela fait maintenant 15 ans. Il est temps de reprendre ce chantier si l’on veut que la « Plateau de Vanves » exprime toutes les richesses dont il est porteur ».