Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

panneaux électoraux

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE : LORSQU’UN CANDIDAT FROLE AVEC LA LEGALITE

    Ces jours-ci les vanvéens attentifs ont pu s’apercevoir que l’un des quatre têtes de listes fleurte avec l’illégalité à plusieurs reprises et ne respecte pas les régles de campagne qu’il a demandé aux listes candidates de respecter.  Le maire sortant  (sur la photo lors de sa réunion publique à l'école Max Fourestier jeudi dernier) a apposé sur les panneaux électoraux officiels, dés lundi, ses affiches en n’ayant pas eu le feu vert de la commission propagande de la préfecture. Il se trouve que le fond jaune a posé quelques problèmes, récusé par la magistrate présidant la commission de propagande car susceptible d’introduire des distorsions. Du coup, les listes Vanves Demain  et Vivre Vanves Ont saisi les pouvoirs publics ,dont le ministère de l’Intérieur qui les a jugée acceptable réglementairement.  Enfin, si du côté LREM, les affiches ont tardé à être collé, c’est tout simplement que Séverine Edou a attendu l’autorisation préfectorale, ce qui n’a pas été le cas du maire sortant qui ne s’est pas arrêté là.

    La parution du dernier Vanves Infos ces jours-ci pourrait être inclut dans ses comptes de campagne. Tout simplement parce qu’il présente ce que le maire sortant va faire dans le cadre de son programme c'est-à-dire, le réaménagement de la gare SNCF Vanves/Malakoff et surtout la rénovation et l’agrandissement de l’école du Parc. A ce propos, alors qu’il a demandé aux têtes de listes de ne faire campagne, ni tracter aux abords des créches et des écoles en février, il ferait carrément campagne à l’intérieur de cette école. Selon des sources bien informées, sa maire adjoint chargée des écoles expliquerait aux enseignants et aux parents d’éléves que,  si  c’était l’opposition qui prenait les reines de la mairie, la rénovation-reconstruction serait retardée et remise en cause. Ce qui est faux, en tous les cas pour Séverine Edou (LREM)  dont l’équipe a recueillis plusieurs témoignages de parents d’éléves qui se sont offusqués de cette façon de faire   

    Le plus extraordinaire c’est que le maire sortant  n’en a rien à faire, car plus c’est gros, et tant que ça passe, il en joue. Extraits de sa littérature sur facebook : « Depuis quelques jours, nous sommes la cible – peut-être un signe de fébrilité et d’incurie ? - d’un débat « accessoire » sur la légalité du fond de couleur de nos affiches électorales. Surfant sur la vague du ridicule, des portes paroles encouragés par des candidats ont, comme d’habitude, tenté d’allumer un pétard mouillé. En effet, nous avons procédé comme lors de nos précédentes campagnes municipales, dans le respect total de la réglementation et comme de nombreux autres candidats le pratiquent dans leurs villes et sans susciter chez eux de polémiques » expliquait-il en publiant des photos des panneaux électoraux de Patrick Ollier à Rueil et Georges Siffredi à Chatenay, et en reprenant à sasiété son antiéme : « Pendant que certains candidats se plaisent à balancer des boules puantes, des mensonges, faire de la politique politicienne ou tenter de justifier avec beaucoup de mal leur trahison et leur ego surdimensionné, Bernard Gauducheau et son équipe sont au travail en faveur des Vanvéens ». Malheureusement pour lui, ce sont ses affidés qui  se répandent justement en boules puantes et fake news sur les réseaux sociaux. Ce qui n’est pas le cas de ses concurrents qui essaient d’élever le débat, que ce soient les marcheurs, les écologistes, les communistes. Et d’être accusés, par leurs supporters, justement d’être trop bienveillant vis-à-vis d’un maire sortant qui se permet tout.  

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    DERNIERE LIGNE DROITE POUR LE 1ER TOUR

    La tenue des panneaux électoraux officiels laisse à désirer par endroit à moins d’une semaine du 1er tour  des élections présidentielles. Mais c’est normal, car le collage des afiches a été confié à des sociétés privées, même si les militants locaux recollent les affiches déchirées ou graffitées et agrémentées de commentaires. Beaucoup vont tracter au métro cette semaine, fillonnistes, macronistes, Hamonistes et Mélenchonistes surtout,  les élus et  militants LR, d’En Marche, PS, Front de Gauche  ayant été présents contrairement à l’UDI qui n’a pas fait campagne ( ?) à Vanves ses dernières semaines. Certains seront aux meetings organisés par LR92 à Bourg la Reine mardi  et Nanterre Jeudi  avec Isabelle Debré, et d’En Marche à Asnières Mercredi. Les militants socialistes vanvéens devraient se retrouver ce soir à leur permanence pour mobiliser encore pour cette dernière ligne droite. Les macronistes après avoir été au meeting de Bercy hier, devraient faire du porte à porte chaque soir de cette dernière semaine pour décider les indécis.  

    FERMETURE INCONGRUE ET RIDICULE

    Quelle ne fut pas la surprise de certains vanvéens de trouver porte close au PMS André Roche le lundi de Pâques. Généralement cet équipement sportif est tout d’abord ouvert toute l‘année, et seulement  fermé à Noêl et au Nouvel an depuis des années, parce que c’est la tradition que les gardiens  aient leur journée ces jours-là pour les passer en famille, quelquefois pour des raisons de sécurité le 13 Juillet lorsque le feu d’artifice est tiré dans le parc F.Pic. Mais pas à Pâques, ni à la Pentecôte,  ni au 1er  Mai et ni au 15 Août  jusqu’à présent comme le supposerait la rumeur qui enfle.  Mais là, même pas d’affiches pour prévenir les habitués, alors que la piscine municipale était ouverte et tous les autres équipements sportifs des villes voisines. Alors que ces  jours de congés sont l’occasion pour beaucoup de faire du tennis, sur des courts très demandés, surtout en terre battue, lors du retour des beaux jours…. Sans parler des rencontres officielles ou des entrainements pour les équipes premières de tennis, de basket…. Ainsi, les équipes d’Expograph étaient sur le terrain pour son championnat samedi dernier. D’ailleurs les jeunes de Vanves se sont affranchis de cette décision, car les courts de tennis et le terrain de football synthétique étaient occupés hier aprés midi comme à l’habitude. Evidemment ils ont fait le mur à leurs risques et périls. Qui aurait été responsable en cas d’accident ? Question intéressante pour une ville dont le maire est très vigilante sur le principe de précaution ?  Les gardiens ont droit à leurs jours de repos, mais jusqu’à présent tout s’est bien  déroulé sans être obligé de fermer les équipements sportifs les week-end même prolongé. Mais  plus cela va et plus il sera difficile de faire du sport  le week-end surtout lors des fêtes à Vanves  alors que la tendance est plutôt à l’élargissement de l'ouverture des services publics lorsque les habitants peuvent en profiter pour leurs loisirs. Mais à Vanves, depuis un certain temps, la mode est à la suppression, navette et le marché du mardi pour la Rentrée, après le restaurant du foyer Danton etc…et maintenant l’ouverture du PMS les jours de fête.

    EXPOGRAPH VANVES : ET DE TROIS !

    Contrat rempli pour l'AS Expograph ! « 3 qualifications dans les différentes coupes : Ile de France pour la première , sans jouer, car  nos adversaires d'Aéroport Roissy ont raté le décollage pour Vanves et ont déclaré forfait cet après-midi. Même sans jouer, c'est toujours bon à prendre ! Une qualification qui nous permet d'être toujours en course pour conserver notre titre. Ile de France Coupe Mathieu pour la réserve avec samedi après midi, une qualification 5/2 après avoir mené 4/1 à la mi/temps contre Credit du Nord, invaincu en PH cette saison. Il n'y a pas eu photo sauf le premier quart d'heure 1/1 où nos adversaires ont pu y croire un peu! Pour rappel, la semaine dernière, qualification en Coupe des Hauts de Seine » indique Jean Royer co-président. « Le tandem de coach Himmer et coach Hicham a donné de la voix pour mettre tout ce petit monde sur la bonne route depuis que le Président et le bureau ont décidé de mettre de la rigueur dans tous les secteurs. Nous n'oublions pas le rôle de superviseur de Paolo Lima à leurs côtés. Ce trio devrait nous aider à grandir. Depuis la naissance d'Expograph, c'est la première année que les équipes vont aussi loin dans les Coupes d'ile de France et des Hauts de Seine » constate il en notant samedi dernier «  la belle prestation de Mohamed Camara, de Mostafa et de notre ...jeune gardien de but.. PierreJean Guillo qui avait repris du service.!!! »

  • VANVES EN CAMPAGNE ET EN VACANCES : CITE U ET FEMMES BATTUES

    UN CANDIDAT VANVEEN A ANTONY AVEC DOLIUM

    Gilles Guillamot, candidat Jeunes Démocrate de Vanves accompagnait la tête de liste du Moden Mardi dernier à la résidence universitaire d’Antony (92) à l’invitation de l’UNEF, après Cécile Duflot (Verts) et Jean Paul Huchon (PS). Il faut savoir que la Cité U d’Antony qui est l’une des plus anciennes et importantes résidences universitaires d’Europe, avec 1200 étudiants. Il a été Invité par l'Unef, comme toutes les autres têtes de listes aux élections régionales, car « nous voulons que les candidats s'engagent à sauver cette résidence » comme l’a expliqué M. Prévost, président de l’Unef qui s’est mobilisé avec l'association des Amis de la résidence, et pour cause :  Un premier bâtiment de 575 chambres a en effet été fermé dès le mois d'août et un projet de restructuration prévoyant la fermeture de 800 chambres a été adopté en octobre par la communauté d'agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB), à laquelle l'Etat avait transféré la propriété de la résidence en 2007. 

    « Cette démolition est un scandale. La Région avait les moyens de soutenir le CROUS et financer une réhabilitation. Au lieu de cela, les collectivités locales ont abandonné les étudiants d’Antony, sommés de faire place nette aux promoteurs » s’est fâché notre candidat vanvéen du Moden, en rappelant que « 30% seulement des étudiants boursiers accèdent à un logement-étudiant ». Alain Dolium s’est opposé à la démolition de la résidence d’Antony en proposant de construire 20.000 nouveaux logements étudiants sur l’Ile-de-France, de promouvoir la colocation et l’hébergement chez les particuliers. Développer le logement partagé et inter-générationnel est une piste défendue par les Jeunes Démocrates : « Rapprochons les générations : d’un coté la famille éclate, les enfants partent et les pièces se libèrent, de l’autre des jeunes sont demandeurs d’un logement étudiant. Tous souhaitent un humanisme nouveau : le logement partagé est aussi une solution à explorer » a lancé Gilles Guillamot.

     

    PANNEAUX ELECTORAUX

    Ils ont été installé durant ses deux derniers jours à travers la ville. Le tirage au sort effectué à la préfecture de Région a donné cet ordre pour les deux listes : Pécresse (UMP/NC), Mercier (L.O.), Arnautu (FN), Duflot (Europe Eclogie), Dolium (Modem), Governatori (Alliance Ecologiste Indépendante), Laurent (PC/FG/Alternatifs), De Boer (liste Chrétienne), Huchon (PS), Dupont Aignan (Rassemblement Gaulliste), Besancennot (NPA) et Kanouté (Emergence).

     

     

    A COTE DES REGIONALES  LA VIE CONTINUE :

    VIOLENCES CONJUGALES

     

    Une vanvéenne du triangle d’or de Vanves (Parc des Expositions-Lycée-Manufacture) vient de faire paraître un petit bijou de livre sur un thème terrible : les violences conjugales. Avec ce titre : « Je suis complètement battue » (Edt P.O.P.)  Il s’agit d’Éléonore Mercier qui est « écoutante » dans une organisation qui se préoccupe de femmes victimes de violences conjugales et de leur entourage depuis 17 ans. C'est à dire qu'elle prend les communications des femmes en état de détresse qui appellent pour pouvoir parler, être écoutées. Elle fait cela depuis plus de quinze ans. Prenant en note sur des cahiers ces entretiens, elle a eu l'idée de réunir en un recueil la première, et seulement la première phrase dite, l'entrée en matière en quelques sorte, la phrase inaugurale par laquelle va commencer l’échange, celle qui dit tout, celle sur quoi va s'appuyer le reste. Cela donne un livre sidérant. Sidérant d'abord pour le témoignage brut, immédiat qu'il constitue, sans pathos, sur un pan honteux de nos sociétés. Sidérant ensuite pour sa teneur littéraire totalement inédite. Il y a là un tel désir d'expression, une telle volonté de dire qu'elle se soumet la langue, la syntaxe, la bienséance formelle. Elle use de la maladresse comme d'une forme. C'est bouleversant et montre que la littérature est partout où il y a de la vérité et de la justesse. Ici 1 653 fois... A quelques jours de la Journée de la Femme, un livre à lire écrit par une auteur qui a la conviction profonde que féminisme rime fondamentalement avec humanisme.