Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanves infos

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    BLEU, BLANC, VANVES

    La nouvelle tribune du Parc municipal des Sports prend forme comme l’ont constaté, cette semaine,  les vanvéens qui fréquentent cet équipement sportif. Des siéges ont été installé, blanc et bleu qui, avec le jeu des couleurs, font ressortir le nom de Vanves

    INTERET GENERAL

    Le débat sur la défense de l’intérêt général à propos des constructions à Vanves bat son plein. L’UDI de Vanves vient de répondre à Guy Janvier point par point, projet woodeum, immeuble Legendre à l’angle Mary Besseyre/Guy Mocquet, projet Niwa, logements social,  à sa tribune que le Blog de Vanves Au Quotidien avait publié : « Les prémices du printemps ont sans doute poussé Monsieur Guy Janvier, Maire de Vanves (1995 à 2001), à sortir de sa torpeur pour s’interroger sur la faculté de la majorité municipale à défendre l’intérêt des Vanvéens ? Il est vrai que le temps faisant son œuvre, il a sans doute oublié les errements de l’équipe municipale qu’il dirigeait à l’époque ! »est il écrit. A noter la parution du droit de réponse de l’association des riverains de la rue Marcheron, dans V.I. d’Avril à l’emplacement de la tribune de la majorité municipale à la suite de sa tribune publiée dans le numéro de Mars de V.I. Ce qui n’empêche pas le maire d’en rajouter une couche dans l’éditorial de V.I. « Energie et détermination au servicede l’intérêt général » : «Enfin  S’il fallait une preuve que la ténacité, l'ardeur à défendre des projets d’intérêt général et le courage politique finissent toujours par payer, l’exemple du projet de construction du mur anti-bruit le long des voiees SNCF en serait l’illustration éclatante » écrit il en citant aussi la nouvelle ligne de bus 59

    RECUPERATION POLITIQUE

    Les conseillers municipaux et les vanvéens présents au dernier conseil municipal du 3 Avril comprennent mieux, à la lecture du Vanves Infos d’Avril, pourquoi Bernard Gaudcheau a offert à Boris Amoroz la lettre de Valérie Pécresse annonçant au maire de Vanves la création de la ligne de bus « 59 » pour « éviter la désinformation » auquel s’est prêté le conseiller municipal communiste dans sa tribune politique et titré : « Votre conseiller à l’origine de 100% des évolutions du réseau de bus ». Il y explique avoir apporté des éléments lors de la concertation d’Ile de France Mobilités (ex-stif) tout d’abord sur le prolongement de la ligne 58 jusqu’à Clamart,  puis sur la création de la ligne 59, et sur le nouvel arrêt du 95 installé porte Brançion « grâce au dossier de 15 pages expliquant son intérêt que j’ai rédigé et à la demande de l’association de riverains » sans nommer Agir Pour le Plateau qui tenait son assemblée général hier soir à Max Fourestier. De son côté, le maire explique dans l’éditorial de Vanves Infos d’Avril que « là encore, le soutien et le suivi de la ville, sur ce dossier porté par IDF Mobilités et la Région ont été déterminants »

  • DEBAT SUR LES CONSTRUCTIONS A VANVES : IL N’Y A PIRE SOURD QUE CELUI QUI NE VEUT PAS ENTENDRE

    La majorité municipale a signée une tribune dans le dernier V.I. de Mars où elle défend l’intérêt général contre ses riverains qui défendraient leurs intérêts privés en pétitionnant contre des projets, et notamment en visant ceux de la rue Raymond Marcheron à propos de l’immeuble que Bouygues Construction construira à l’emplacement de deux pavillons. Mais il n’y a pas pire sourd ceux qui ne veulent pas entendre ce qu’expliquent les riverains depuis le début. Ils ne sont pas contre cette construction elle-même, même s'ils regrettent la disparition de pavillons, mais ils demandent l’alignement de ce nouvel immeuble sur les autres afin d’élargir le trottoir étroit à cet endroit pour la sécurité des piétons. Est-ce défendre des intérêts particuliers que demander plus d’espaces pour les piétons alors que cette voie publique est très circulante, avec notamment l’arrivée d’une nouvelle ligne de bus. Est-ce défendre l’intérêt général que d’inverser le sens d’une rue (Pruvot) à la demande de quelques riverains, pour leur intérêt privé (leur tranquilité) alors qu’elle était emprunté par de nombreux automobilistes qui sont obligés de faire un énorme détour, par la rue R.Marcheron ou Issy les Moulineaux pour rejoindre le centre ancien ou aller vers Paris ou Malakoff. Une tranquillité au détriment des riverains des autres rues qui subissent un surcroît de circulation et de pollution comme c’’est le cas rue Valentine Jacquet, place Kennedy, rues Falret, Vieille Forge etc...

    Personne ne nie la nécessité de construire en petite couronne pour remplir l’objectif de construire 75 000 logements par an en IDF. Les écologistes ont été les premiers à expliquer qu’il valait mieux construire en petit couronne que de favoriser l’étalement urbain en grande couronne et supprimer des espaces agricoles, verts et forestiers forts utiles pour les citadins franciliens. La majorité actuelle leur a reproché lors des derniéres élections municipales de vouloir densifier la petite couronne, détruire des zones pavillonnaires, notamment à Vanves. Or que fait elle ou plutôt, d’après ces explications, qu’elle laisse faire ? Exactement ce que préconisaient les écologistes, mais avec une différence, comme ils l’ont expliqué lors de leur grand débat le 21 Février dernier : construire un habitat de haute qualité environnemental en développant la nature en ville. Et tout le monde sait bien que laissez-faire, est dangereux même s’il y a des régles (d’urbanisme) à respecter, c’est manquer d’une réflexion  d’ensemble et d’un schéma de développement sur la commune.  Ou en tous les cas, de le laisser supposer.

     

  • CUISINE INTERNE AU CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES

    30 délibérations étaient inscrites à l’ordre du jour du conseil municipal de mercredi soir en présence de l’ensemble des conseillers municipaux sauf Delphine Roy (LR) qui a démissionnée, et quelques absents (excusés). Anne Laure Mondon (PS) s’est étonnée que le maire de Vanves n’en est pas informé officiellement le conseil municipal alors qu’il a dû procéder à son remplacement au CCAS. Boris Amoroz (FG/PC) s’est présenté contre la candidate soutenue par la majorité du conseil municipale qui a été bien sûr élue : Francine Thulliez (UDI).

    Mais ce n’est pas tout, car la recomposition des groupes politiques suite  aux élections présidentielles et législatives, a provoqué quelques modifications du règlement intérieur, puisqu’il y a maintenant 2 groupes de la majorité (LR et UDI), et 4 groupes de l’opposition, avec le PS (2 élus), LRM (2 ), EELV (1) et FG/PC (1). Elles concernaient le nombre de questions orales pouvant être posées par l’Opposition – 6 au lieu de 4 après concertation -  et 6 pour la majorité qui n’en pose jamais. Et pour preuve, 3 ont été posées par l’opposition sur lesquelles reviendra le Blog, deux sur le projet retenu par le concours « Inventons la Métropole du Grand Paris » par Boris Amoroz (FG/PC) et Anne Laure Mondo (PS), et une troisiéme sur le CESEV par Guillaume Moucheroud (EELV).

    Il en est de même pour Vanves Infos, ou majorité et Opposition se partagent une page pour les tribunes politiques, la moitié pour la Majorité qui signe un éditorial commun, l’autre pour les 4 groupes de l’Opposition.