Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

liste eelv

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE VRAIMENT DE VACANCES…MEME CHEZ LES VERTS ( ?)

    La question du jour est : « Où sont passés les Verts ? ». Sur les pistes de ski ? Ou à Nantes pour manifester contre l'aéroport Notre Dame des Landes ? Les vanvéens pourraient le croire, car ils étaient les seuls à ne pas tracter ses dernier jours, ni à être présent sur le terrain, contrairement aux autres, même si certains manquaient à l’appel du côté du maire sortant à son grand désespoir. La tête de liste PS a reçu, très tôt, samedi matin, les encouragements de François Hollande, président de la République. Car, et c’est devenu une tradition, les socialistes de Vanves vont depuis 3 ans à sa rencontre lorsqu’il visite le salon de l’agriculture comme c’était le cas Samedi Matin, sur la partie vanvéenne du parc des expositions, puisque la plus grande ferme de France s’est insallée au rez de chaussée du Palais Sud et dans le hall 3. Mais c’était plus facile lorsqu’il était candidat (à la présidentielle) en 2012 que maintenant, à cause d’un service d’ordre conséquent. Il était aussi présent à la conférence de presse des candidats (33) qui ont signé, dans les Hauts de Seine la charte Anticor, vendredi à la Défende, avec quelques co-listiers. Enfin, Guy Janvier (PS) a eu un échange vif sur le marché, samedi matin, avec Isabelle Debré sénateur (UMP) qui considérait qu'il n'avait pas à se promener  dans le marché avec son badge qui reprend la petite carte postale de début de campagne, alors que tous étaient aux entrées, têtes de liste PS et UDI/UMP avec leurs troupes. Du coup, la droite a fait courir la rumeur que le conseiller général tractait dans le marché, alors qu'il se rendait à la buvette pour saluer son patron.

    Les Verts ont été regretté à la manifestation contre la tour Triangle qui a rassemblée 200 personnes à la porte de Versailles samedi après midi, car les organisateurs ont constaté qu’aucun représentant du territoire vanvéen n’était présent – contrairement aux Verts isséens (et c’est là aussi, pas triste) avec le « canal historique » qui fait liste commune avec le Front de Gauche, et le « canal Renouveau » qui fait liste commune avec le PS -  et qu’il faudrait les motiver dans ce combat qu’ils ménent au sein d’un collectif. Ils défendent une solution alternative en proposant d’installer, en lieu et place de la tour, entre le hall 1 et l’avenue Ernest Renan, qui sépare les deux parties du parc, l’hôtel prévue à la place du hall 8 le long de l’avenue de la Plaine, « dans un cadre sans attrait, côté rue, qui plus est, exposé aux embouteillages monstres de poids lourds ». Tout en s’étonnant, d’ailleurs que « la direction de l’hôtel Mercure, située rue du Moulin, n’est pas bronchée contre la concurrence ». Enfin, Ils se demandent bien pourquoi le centre de congrés, facilement modulable, n’y trouverait il pas sa place plutôt que perché au dessus du hall 7 (Palais Sud). « Imaginons la pagaille aux ascenseurs lorsque 5200 personnes se présenteront en une heure pour rentrer ! »

    Lundi 24 Février

    A Rome au Vatican : 43 vanvéens avec un groupe de 66 jeunes de l’aumônerie de Vanves et de Malakoff effectuent un pèlerinage à Rome en compagnie des péres Vincent Hauttecoeur et Pincé. « Un programme spirituel et culturel d’une grande richesse les attend. Des monuments emblématiques de la Rome antique aux églises flamboyantes de la Rome baroque, lieux chargés de spiritualités et de prières, de la découverte des premiers chrétiens des catacombes aux échanges avec des laïcs de la communauté San Egidio  qui oeuvrent pour la paix et contre la pauvreté à Rome et dans le monde, ces quatre jours seront riches de rencontres. Chaque jour, la messe serra célébrée dans une des basiliques de Rome : Saint Paul hors-le-murs, Saint-Jean de Latran, saint pierre et Sainte Marie Majeure » indiquait le pére curé de Vanves dans le dernier numéro de Sel et Lumière. Avec  bien sûr, Mercredi, l’audience pontificale sur la place Saint Pierre. Ce pèlerinage s’effectuera alors que le pape François a réuni, la semaine dernière, son G8, c'est-à-dire les 8 prélats qui oeuvrent à la réforme de la Curie, puis l’ensemble des cardinaux sur les défis que les nouvelles formes de vie familiale et conjugale posent à l’église, et accueilli 19 nouveaux cardinaux.

    Mercredi 26 Février

    A 19H30 au lycée Michelet (au parloir)  : Assemblée Générale de l’antenne Vanves de la JCE GPSO avec DavidWajnsztok  et Guillaume Benhamou. Ils préparent une grande réunion le 8 Mars prochain à la Palestre où ils devraient inviter toutes les têtes de listes présentes aux élections municipales des 23 et 30 Mars prochain

    A 20H à l’ESCAL : Soirée courts métrages  d’animation

    Jeudi 27 Février

    A 19H30 à l’école Max Fourestier : Réunion de proximité d’Antonio Dos Santos (PS), qui méne la liste « un nouveau souffle pour Vanves »

  • LA REUNION « POLITIQUE FICTION » DES ECOLOGISTES A VANVES : « Imaginer le Vanves du Futur en 2020 »

    Les écologistes ont organisé mardi soir dans le préau de l’école Larmeroux, une réunion politique « fiction » pour réfléchir à la façon dont Vanves pourrait être en 2020, en invitant 500 vanvéens sélectionnés par tirage au sort à partir de la liste électorale qui ont reçu une invitation reprenant le tract distribué ces derniers jours et les invitant à « Proposez des choses concrétes  pour changer la ville dont nous tiendrons compte dans le programme que nous présenterons ». Peu se sont déplacés à cause peut être du match de football Nantes-PSG en Coupe de France

    « Nous avons voulu faire une réunion politique qui ne soit pas comme les autres pour deux raisons : Nous souhaitons lui donner un caractére un peu visionnaire, imaginer le Vanves du futur en 2020, comme nous l’avons esquissé sur notre site de campagne, en assumant cette vision prospective. Cessons de croire que Vanves est un village. Elle est dans une métropole plongée au cœur du monde. Ce qui oblige à faire travailler son imagination et retrouver la créativité qui souvent, nous manque en période de crise. Comme les écologistes portent un projet de transformation, cela nous a semblé adapté aux valeurs que nous portons » a expliqué Lucile Schmid qui conduit la liste Verte, associative et citoyenne avec Pierre Toulouse. « On cherche à convaincre les vanvéens de voter pour l’original et non la copie. On a introduit l’idée d’une coopérative, car on veut aller vers une vie vivable mais pas tout seul avec des mouvements qui vont dans le même sens. On ne veut pas faire seulement un programme vert, mais des projets concrets pour Vanves que nous avons commencé à décrire sur notre site Internet, avec l’idée de changer de paradigme, de schémas mentaux » a ajouté ce dernier  avant que tout le monde se répartisse dans 5 ateliers.

     

    Ils ont ainsi, à plusieurs, planchés sur plusieurs thémes :  

    - « Alimentation et agriculture » à un moment où les écologistes franciliens ménent une campagne « l’IDF dans son assiette » et préconisent l’installation de ruches, de jardins partagés, de potagers sur les toits « qui sont loin d’être une utopie »  

    - « Transports et urbanisme » puisque « tout le monde veut une ville avec moins de voitures et plus agréable à vivre ! Mais je ne suis pas assez sûr que tout le monde veut se donner les moyens de cette politique » constate Pierre Toulouse 

    - « Lutte contre les inégalités » car « nous attachons une importance particulière aux liens entre questions sociales et avenir écologique, qui est un point très important dans une ville de diversité sociale comme Vanves » constate Lucile Schmid

    - « Education et péri-scolaire-petite enfance » avec «  une très grande imbrication entre les compétences de l’Etat et des communes, avec la réforme des rythme scolaires qui entraine une concertation avec ceux qui participent à la question éducatrice, avec la question de l’égalité d’accés à l’éducation » ;

    - « le Grand Paris et l’association des citoyens aux décisions » pour « essayer de savoir ce qui va arriver à Vanves dans le cadre de la MGP (Métropole du Grand Paris)  qui va faire décroitre les intercos classique ». Ils ne cachent pas que «  les Verts s’interrogent  sur la manière dont cette métropole va priver les citoyens de leur possibilité de décision, craignent une technocratisation de la métropole, l’éloignement,  la complexité, le millefeuille, et le fait que les grands élus confisquent la décision… Comment rapproche la métropole du citoyen  et comment lui donne t-on des objectifs de solidarité et qui correspondent au projet écologique ».

    « C’est parce que nous avons des citoyens avec nous que nous avons voulu faire des ateliers, avec l’idée que les choses ne soient pas écrites à l’avance. Et que dans la période que nous vivons, ce soit en quelque sorte, dans les dernières semaines avant la fin de campagne, que l’on puisse discuter entre nous, de nos propositions, et en adjoindre une issue de chaque atelier thématique pour compléter le programme sur lequel nous avons travaillé depuis plusieurs mois » confiait Lucile Schmid ce soir là. « Nous ne faisons pas notre programme ce soir.  Il est d’ailleurs déjà assez élaboré. Et il est en continuité des propositions présentées en 2001, en 2008, car l’écologie se place dans une perspective de long terme, et transformer une ville, prend du temps. Ce qui nous intéresse est d’apporter des idées, quite à les voir  être reprise. Cela nous parait important de les pousser à ce moment là, car elles seront recopiées. Mais nous allons les développer, avec des démonstrations concrétes des propositions sur la circulation et la voirie où on peut être assez ambitieux par rapport à ce qui a été développé. Nous ne cherchons pas à faire plaisir. On veut récolter les voix de gens qui ont envie que cela bouge et que cela change. Et ils sont nombreux à Vanves ! » constatent ils en souriant lorsque certains internautes ont réagis en allant sur leur site Internet : « Mais les verts ont fumé la moquette ! » : « Si tu oses au fond dire que les choses peuvent changer, on  te dit que tu as fumé la moquette. A Vanves, il y a énormément de personnes qui aimerait que Vanves bouge – et c’était le théme de la liste « Vanves en Mieux » en 2008,  et ce que l’on veut faire,  correspond à ce que cette liste voulait faire »

    Une participante à cette réunion a souhaité comprendre pourquoi d’autres écologistes étaient inscrits sur une autre liste, et notamment celle du PS. « Nous voyons apparaitre à chaque élection, certains logos écologiques qui ne sont pas des partis organisés, car il y a toujours une nébuleuse écologiste » ont-ils répondu en assurant que « l’on s’est vu avec les socialistes, et nous leur avons dit qu’on se rassemblerait au 2éme tour ». Cette vanvéenne a insisté en donnant son impression : « Le public était beaucoup plus mélangé à la réunion socialiste. Il est plus élitiste chez vous » - « Il est évident qu’au PS, il y a une force militante plus forte. On n’a pas fait un choix élitiste. C’est l’inverse que nous avons choisit » a répond Lucile Schmid en confiant peu après : « On a choisit de faire une campagne différente, car on n’a pas les moyens des autres. On est là pour travailler pour la ville et pas pour essayer de montrer qu’on est les plus forts. On méme plutôt une campagne d’idée que d’image trop politique ou personnalisée ». Pierre toulouse réagissait en expliquant « que cela pose la distinction entre EELV et les autres partis. On ne réduit pas l’écologie à la défense de l’environnement, on se préoccupe de ses conséquences sociales. C’est cela l’écologie politique »

  • ELECTIONS MUNICIPALES DE MARS 2014 A VANVES : PREMIERES REUNIONS PUBLIQUES

    Après l’automne qui a permis d’annoncer les candidatures des têtes de listes, avec les premiers tracts, de constituer les listes, après la trêve des Confiseurs qui a permis de peaufiner et  de faire du management humain lors des premiers jours de Janvier,  de travailler sur les programmes et projets qui sont maintenant prêts, les différentes listes qui se sont annoncées sont prêtes à tenir leurs premières réunions publiques dans la semaine qui vient.

    La liste « Vanves avec vous » conduite par Bernard Gauducheau (UDI) a ouvert le bal hier soir à l’école Larmeroux. Une soirée consacrée à dresser le bilan de la précédente mandature (2008-14), avec l’intervention bien sur du maire UDI, mais aussi sur les points forts retenus par chaque adjoint UDI ou UMP dans sa délégation : 44 nouveaux commerces ou reprises, 590 places de crèches, 23,75% de logements sociaux, 0% d’augmentation d’impôts communaux depuis 2009, 4,5 M€ de subventions extérieures obtenues par une recherche active de partenariat…. « Dans une bataille municipale, et j’en ai déjà fait 2, il faut se sentir soutenu. Surtout dans la période actuelle où les élus n’ont pas une bonne côte. Il y a des milliers d’élus qui ont fait le choix de s’engager, sans compter, pour servir leur collectivité, avoir des responsabilités » expliquait,  lundi soir,  Bernard gauducheau à  la galette des Rois de l’UMP. « Les maires sont ceux qui s’en sortent le mieux, car ils sont les plus appréciés des élus. Nous sommes présents au quotidien obligé d’être parfait, ce qui nous stimule » a-t-il continué en expliquant que dans sa fonction de maire, « tout ce qui est important, ne se voit pas, personne n’imagine que l’on règle souvent des problèmes dramatiques. Mais nous sommes là pour répondre aux préoccupations de nos concitoyens ». Mais il faudra attendre le 10 Février prochain pour qu’il dévoile sa liste avec les noms des vanvéens choisis qui commence à circuler, et bien sûr son projet. En attendant, ses troupes vont distribuer le premier document de campagne de 16 pages : "Bernard Gauducheau, une équipe dans l'action, bilan de mandat 2008-2014"

    Samedi, ce sera au tour de la liste « Un nouveau souffle » conduite par Antonio Dos Santos (PS) à l’école Marceau à 18H. Les vanvéens pourront, dés le 1 Février, connaître la liste officielle de ces co-listiers et les grandes lignes de son projet sur lesquelles son équipe a travaillée jusqu’à très tard dans la nuit, à la fin de la semaine dernière.  « Nous avons opéré pour cela une petite révolution dans notre façon d’appréhender la campagne. Nous avons renouvelé nos forces, avec une équipe rajeunie mais mûre, compétente, prête à diriger la ville, avec une vision d’avenir, et en même temps, une prise en compte des besoins essentiels de la population, en tous les cas ceux qui sont moins satisfaits aujourd’hui » expliquait il au Blog récemment. Ainsi son projet devrait contenir des propositions en matière de jeunesse, de développement économique et commercial plus volontaire que l’équipe sortante, d’installations de nouveaux médecins généralistes ou spécialistes qui commencent à manquer après les départs à la retraite. Sa liste devrait réunir des représentants du PS, du PRG, du Modem, du MRC, d’Ecologie et Démocratie, de Génération Ecologie, de Vanves Citoyenne et des citoyens vanvéens, mais pas du Front de Gauche/PC ou du Parti de Gauche.  

    Enfin, Mardi prochain, 4 Février à l’école Larmeroux à 20h30, ce sera au tour des écologistes de tenir la première réunion publique de la liste EELV dont le slogan est « donner des ailes à Vanves ». Elle sera organisé avec  5 ateliers sur « la métropole et la décision des habitants », l ’éducation péri-sclaire et petite enfance », « les inégalités sociales »,  « l’urbanisme et les transports », « la démocratie locale », auxquels la future liste a invité 500 vanvéens.  Elle vient de lancer son site interne cette semaine : «vanves.ecologie2014.fr » et l’une de ses composantes « La Ruche » a organisé jeudi dernier une réunion sur le danger des antennes relais ». Mais pas question de présenter tout de suite la liste qui le sera début Mars « car nous avons adopté une approche moins personnalisée. Cette  liste sera constitué de  citoyens qui ne sont pas dans les partis, qui se sentent impliqués par rapport à ces élections, issus du mouvement associatif où ils ont été impliqués depuis longtemps (AMAP, La Ruche…) des représentants d’EELV » dont tous les élus sortants et les historiques, « des gens très impliqué dans le  changement des pratiques citoyennes. On repart de l’écologie concréte, au quotidien avec des gens qui ont mis en place des choses comme le Festival du film de l’environnement » expliquait au blog Lucile Schmid qui conduira la liste avec Pierre Toulouse. « Et notre projet écologique sera un vrai projet de transformation sociale, de lutte contre les inégalités qui, dans la crise, augmentent, malgré la présence d’un  gouvernement de gauche » ajoutaitt-elle en ne manquant de constater, comme certains de ses colistiers puisque le maire parle bilan dans sa première réunion publique certes « qu’il a pas mal  piqué dans le programme des verts… mais il n’est pas assez loin ! », mais surtout « qu’il s’est écologisé par la force des événements » avec l’arrrivée de Vélib’, le développement du durable et la maitrise des énergies, l’agenda 21 etc…