Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

brigade des sapeurs pompiers de paris

  • VANVES ET LA BSPP : Les Pompiers du Grand Paris honorés mais au bord du «burn out»

    Alors que les grandparisiens vont retrouver le chemin de leurs casernes à l’occasion du 14 Juillet et aller les voir défiler sur les Champs Elysées avec autant de succès que la Légion Etrangére, non seulement la BSPP (Brigade desSapeurs Pompiers de Paris) vient d’être faîte citoyenne d’honneur par la ville de Paris, mais elle a reçue une Fourragére d’or, et le général Jean Claude Gallet a été élevé au grade de commandeur de la légion d’Honneur. Tous les élus parisiens ont salués lundi matin, comme l’auraient fait tous les élus de la petite couronne, leur héroïsme lors de la tragique explosion au gaz de la rue de Trévisse (IXe)  des incendies de la rue Erlanger (XVIe) et de Notre-Dame (IVe) bien sûr. «Vous avez sauvé Notre Dame de Paris, et mais aussi des tas de vies. Nul n’ignore votre engagement dans des situations exceptionnelles. Sans compter les nombreux événements provoqués par les gilets jaunes» a déclaré Anne Hidalgo.  Nous ne serons jamais assez reconnaissant d’avoir sauvegardé Notre Dame comme pour son action quotidienne au service nos concitoyens» ajoutait Philippe Goujon, maire du XVe. «Jamais plus que ce soir là que nous avons pris conscience de toute la justesse de votre intervention pendant 9H  en prenant des risques considérables» ajoutait un de ses collègues traduisant ainsi les sentiments de nombreux élus de la Métropole du Grand Paris

    Mais beaucoup d’élus s’inquiétent des conditions de travail, de l’augmentation de leurs interventions qui, de plus en plus, dépassent leurs compétences :  «Conçue pour assumer 450 000 interventions par an, elle en a effectué plus de 520 000 en 2018 (+5%) et pour les 5 premiers mois de l’année, la progression est de 3,5% usant excessivement personnels, matériels et équipements. La récente plateforme unique des appels d’urgence en a traité 940 000 au niveau 2 en 2018, soit 50 000 de plus qu’en 2017. La BSPP est en surchauffe opérationnelle et les évolutions à venir vont aggraver la situation : augmentation et vieillissement de la population, Grand Paris Express, J.O. 2024, risque de crue décennal, d’attentats… Il faut donc revoir à court terme son périmètre d’intervention sous peine de ne plus pouvoir tenir son haut niveau d’engagement» expliquait Philippe Goujon maire du XVe que les vanvéens connaissent bien.

     «Avec la médicalisation de la prise d’appel, les interventions identifiées comme non urgentes, doivent être réorientés vers les autres acteurs grâce à la mutualisation des centres d’appels : AP-HP, SAMU, ARS. Pour mémoire, le déplacement d‘un VSAV coûte pratiquement 5 fois plus cher qu’un taxi» ajoutait le maire du XVe qui indiquait que «30 000 interventions pour alcoolisme festif (3000 € par intervention sont inadmissibles et devraient être facturés. C’est un luxe que ne peut plus se permettre la Brigade, sans mettre en danger les interventions réellement urgentes. A certaines heures, seuls 10 Véhicules restent disponibles et 50 jours/an, la BSPP ne serait pas en mesure de faire face à une crise majeure». Sans compter les agressions de pompiers : Une tous les 5 jours. Face à cette situation, les conséquences sont les difficultés de fidélisation des sapeurs-pompiers comme beaucoup d’intervenants l'ont relevé : «Avec un salaire de 1700 € pour 3120 heures/an contre 3200 € pour 1607h/an dans les SDIS», on le comprend.

    Voilà la situation des pompiers de Paris (du Grand Paris) qui a été décrite lundi matin au Conseil de Paris et qui pourrait l’être dans chaque conseil municipal des communes de la petite couronne comme Vanves où ils interviennent venant du CS d’Issy les Moulineaux ou de la rue Péclet dans le XVe. Et en plus, ils sont présents à la plupart des cérémonies patriotiques de Vanves. Leur état major a présenté un plan de remodernisation à partir de 16 Mesures dont le coût s’élevera à 201 M€ avec renforcement des capacités opérationnelles (22 M€), dotations en outils technologiques modernes (30 M€), amélioration des conditions de vie et de travail (143 M€), doublement du rythme de réhabilitation des casernes avec 100 M€,

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE A LA VEILLE DES VACANCES DE FEVRIER APRES UN WEEK-END CONVIVIAL

    Pas facile d’être candidat surtout lorsqu’il pleut comme en ce samedi matin, jour de marché et de tractage qui avait mal commencé  à 7H30, avec un incendie pour une raison encore indéterminée, dans un studio du dernier étage de la résidence (des Célibataires) rue du Moulin, derrière l’hôtel Mercure et face au Parc des expositions. Les pompiers de l’un des centres de secours de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris), arrivé sur place, ont découvert le corps sans vie de l'occupant, un homme de 61 ans.. Après avoir été évacué en partie une première fois à cause du feu, l'immeuble a de nouveau été entièrement évacuaé par ses occupants vers 12h30, car les pompiers avaient découvert une grenade inerte dans le bâtiment. Laurent Lacomére, encore maire adjoint chagé de la Sécurité était le premier sur place rejoint par le maire Bernard Gauducheau

    CARNETS DE CAMPAGNE

     

    Antonio Dos Santos (PS) a distribué son programme avec de nombreux colistiers dans la ville. Lucile Schmid (EELV) et Pierre Toulouse (EELV) ont fait une photo de groupe avec leurs colistiers au square du métro. A croire que cet îlot qui a tant été décrié est devenu un des lieux vedettes de cette campagne, avec photos de groupe, Bernard Gauducheau avec ses co-listiers et suppporters ayant les premiers, ouvert le bal avec une photo de groupe le 11 Novembre dernier. Ses derniers ont vraiment commencé le porte à porte dans tous les quartiers en envoyant un binôme constitué d’un nouveau et d’un ancien co-listier. Alors que le PS faisait de la formation au porte à porte de ses militants samedi après midi. En fin d’après-midi, Bernard Gauducheau a célébré les noces d’or du couple Noyer à l’hôtel de Ville qui a donné l’occasion aux futurs ex-et élus de la liste de la Majorité, surtout côté UDI, de se retrouver autour d’un buffet.

    CELEBRATION DU VIVRE ENSEMBLE

    Le lendemain, l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves tenait son assemblée générale suivi du couscous traditionnel. Occasion pour Jean Claude Abecassis de constater « qu’il y a un appaissement entre les deux dates du 19 Mars et du 5 Décembre, depuis que le Parlement a officialisé le 19 Mars et que le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants s’est rendu officilellemennt quai Branly pour célébrer officiellement le 5  Décembre dernier » en présence, pour la première fois, du président de la FNACA locale, Paul Hajder et du président de l’UNC local, Paul Guillaud ; et de relever qu’une pétition sur Internet a été lancée pour ne pas que le massacre de 5 Juillet 1962 à Oran  ne tombe dans l’oubli. Même si le passé pése encore lourd parmi ses derniers représentants vanvéens des Pieds Noirs, ils n’en ont pas moins le plaisir de se retrouver lors de ses moments conviviaux auxquels ont participé hier Isabelle Debré, Sénateur qui a signé une proposition de loi avec des collégues sur les harkis, et Bernard Gauducheau, maire qui a mis en avant le justement le « vivre ensemble » avec ce rapprochement entre différentes associations (UNC et FNACA, Amicale des Pieds Noirs et LICRA notamment avec la soirée consacrée à Albert Camus en Septembre dernier). « Les nouveaux habitants découvrent un climat propre à notre commune lorsqu’ils arrivent. Une commune moins grande en superficie qui facilite les échanges, avec une vie associative dynamique » 

    L’AGENDA

    Lundi 10 Février

    A 18H à l’espace Giner : vernissage de l’exposition de Claude Lapeyre, aquarelliste vanvéen (jusqu’au 25 Février) qui a crée l’atelier Alpgha dont l’objectif est la recherche et la création dans le domaine de la peinture, du photo et du cinéma

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) :  « Positions » d’Ivana Müller présente dans le cadre de Hors Saison organisé par Arcadi Ile de France avec la Ferme du Buisson, scéne nationale de Marle-La-vallée, LaGaîtée Lyrique et le Tarmac.  

    à 20H à l’école Larmeroux : Réunion publique de la liste UDI/UMP au cours de laquelle Bernard gauducheau devrait présenter son projet et ses co-listiers. Il est intéressant de constater qu’à un jour prés, c’est six ans exactement jour pour jour que le maire sortant s’adonne à cet exercice, dans le même préau de l’école Marceau. A une différence prés : Il l’avait fait lors d'une convention communale un samedi après-midi, et ce soir, c’est lors d’une réunion publique plus traditionnelle où les jeunes futurs élus (Jéremy Coste, Erwan Martin et Sandrine Bourg)  qui ont pris son organisation en main, peuvent réserver quelques surprises

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival Artdanthé) : « Déperdition » de Myriam Gourfink dans le cadre de Hors Saison, avec un groupe de dix danseurs dont les corps s’entemêlent et se confondent pour former une masse qui se déplace et se transforme.

    Mardi 11 Février

    A 19H à l’hôtel de ville  

    Mercredi 12 février

    A 14H à la Bibliothéque (dans le cadre de la Science se livre) : Deux Ateliers animés par les Petits Débrouillards Ile de France pour les 7-9 ans  à 14H30 sur mieux connaitre et fabriquer un thermométre, un barométre et un anémométre ; à 16H sur la découverte d »un cadran solaire, du clepsydre et du sablier 

    Jeudi 13 février 14

    A 9H30 au conseil Régional : Réunion du Conseil Régional auquel participe Bernard Gauducheau

    A 19H30 à Panopée (Festival atdanthé) : « Progénitures » de Tal Beit Halachmi, interpréte et chorégraphe  dans le cazdre de hors saison

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival art Danthé) : « Paraiso, colecçao privada » de Marlene Monteiro Freitas dans le cadre de Hors Saison. Une pièce pour 5 interprétes , un concert chorégraphique dans le jardin de l’imagination

    Vendredi 14 Février

    A 9H30 au Conseil Régional : Réunion du Conseil Régional auquel participe Bernard Gauducheau

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : Carte blanche au collectif Demimonde (Portugal), présenté pour la première fois en France, provenant des arts performatifs qui réside, se rassemble et travaille à Lisbonne.  « Il se donne pour mission de re-générer les tissus culturels et de créer des contextes et des dynamiques nécessaires à la vitalité artistique contemporaine tout en créant une fenêtre expérimentale reflétant leurs modes de pensée et d’action ». Ce soir, ce collectif présente :   « Air au Vent » de Ligia Soares, « The archaic, looking out, the Night Knight » de Vânia Rovisco, et concert de Gui Garrido & Antonio Pedro Lopez, Melhor Amigo 

    20H aux Platanes : soirée des célibataires à l’occasion de la Saint Valentin

    Samedi 15 février

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : Carte blanche à Demimonde (Portugal)) avec « Mecanica » de Marcia Lança &Joäo Calixto, « Pongo Land » de Nuno Luicas & Hermann Heisig, « la piéce rouge » de Ligia Soares, « « Era Uma Croisa Mesmo Muito Abstracta » d’Andresa Soares  suivi d’un DJ Set

    Dimanche 16 février

     

    A 16H au théâtre (festival artdanthé) : Carte blanche à Demimonde (Portugal) avec « O desejolgnorante » de Marcia Lança & Aniol Busquets