Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sécurité Routière

  • VANVES DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    UNE VILLE DENSE MAIS MAINTENANT LAIDE

    Contrairement à la ville de Paris, où la municipalité a entamé une réflexion sur le « Beau » et « l’esthétique » dans la ville à l’occasion de la révision du son PLU en PLU climatique, Vanves laisse construire des horreurs à quelques métres d’un bâtiment historique (Eglise Saint Remy). Même si elle a reçu le feu vert de l’Architecte des Bâtiments de France, très tatillon pour de tels chantiers, comment se fait il qu’elle ait laissée construire un rehaussement de l’immeuble rue Kléber avec de hautes façades quasiment sans fenêtres. D’autant plus que même si c’est une opération privée, c’est quand même le maire qui signe le permis de construire en ayant affirmé lors de plusieurs réunions publiques antérieures qu’il ne laisserait pas n’importe quoi se construire à Vanves.

    De nombreux vanvéens qui lèvent leur tête, en sont horrifiés, et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux en parlant notamment d’un cube posé sur un immeuble. Il est vrai que la municipalité de Vanves n’est pas à cela prés lorsqu’on voit comment elle densifie la ville, avec des immeubles massifs comme devant l’hôtel de ville, au droit du trottoir car il ne faut perdre aucun mére carré au prix où il est, comme l’a expliqué Bouygues Immobilier  pour son projet immobilier de la rue Raymond Marcheron qui ne devrait pas respecter l’alignement de la rue 

     

    UN LABEL VILLE PRUDENTE POUR VANVES

    La semaine derniére à l’occasion du Congrés des Maires et du Salon des collectivités locales, la ville de Vanves a été labellisée par l’association de la Sécurité Routiére. L’objectif de ce label est de mettre en avant les communes les plus exemplaires en matière de sécurité et de prévention routière. Elle a reçu 2 cœurs pour ses actions en matière de sécurité routière avec notamment la généralisation de la zone 30 et toutes ses actions d’aménagement et de partage de la voirie autos / vélos / piétons

    Ce qui a suscité quelques réactions sur les réseaux  sociaux : « Ils ne sont pas venus dans les hauts de Vanves c’est pour ça qu’ils ont été labellisés! » selon Lanégre Xaddrev «Et bien pour ma part, Monsieur le Maire, je suis très étonné de ce satisfecit: la rue Marcheron / Larmeroux reste marquée par des aménagements 100% routière, avec des carrefours et franchissements catastrophiques pour les nombreuses familles qui se rendent par exemple aux deux crèches de la rue Aristide Briand (120 places au total); le carrefour de l'Insurrection n'est pas à la hauteur des aménagements modernes qu'on peut attendre désormais, toujours difficile à franchir pour cyclistes et piétons, etc… » selon Dans Moshab

  • LA PHOTO DE LA SEMAINE A VANVES : DES SILHOUETTES PIETRO AUX ABORDS DES ECOLES

    De nouvelles silhouettes Pieto avec bandes réfléchissantes permettant de renforcer la signalétique et la sécurité aux abords des écoles ot fait leur apparition à Vanves cet été. Il s’agit d’accentuer la visibilité des établissements scolaires, notamment des écoles maternelles et primaires. Ludique et reconnu comme l'un des équipements les plus efficaces pour la sécurisation des périmètres scolaires, le totem école permet de capter l’attention des usagers de la route. Différents modèles originaux existent et mêlent couleurs voyantes et formes originales, afin d’optimiser leur visibilité, prenant la forme d’un crayon ou d’une règle…Mais  pour augmenter encore davantage la sécurité autour de l’école, on peut installer des figurines à taille humaine, c’’est à dire cette des enfants. Cet équipement permet d’accroître la vigilance et l’attention des usagers de la route, en rappelant la vulnérabilité des enfants qui se déplacent à proximité. C’est ce que vient de faire Vanves

  • LE FAIT DU JOUR A VANVES : ISABELLE DEBRE CONTROLEE PAR LES GENDAREMES

    Isabelle Debré vice présidente du Sénat et du Conseil Départemental des Hauts de Seine est arrivé en retard hier à la séance plénière de l'assemblée départementale tout simplement parce qu’elle s’est fait contrôlé par la gendarmerie. Deux motards l’ont arrêté sous prétexte d’un feu rouge brûlé alors qu’elle avait démarré promptement au passage d’un feu rouge au vert, à proximité de la Préfecture. Contrôle des papiers du véhicule, des ustensiles obligatoires à avoir comme le gilet, le triangle…sans qu’elle fasse état de quoi que ce soit, jusqu’à ce que le gendarme s’aperçoive qu’elle avait le fameux macaron tricolore…dans la boîte à gants. Il lui a demandé alors ses papiers sans sourciller et Isabelle Debré lui a tendue sa carte d’identité puis  d’élu  où apparaît bien en évidence sa qualité de « vice président du Sénat ». Il lui fait comprendre alors qu’elle lui avait sortit la carte  de son époux. Du coup il prend le temps avec son collégue d’aller vérifier sur leur « machin » pour s’apercevoir que c’est bien elle qui est vice présidente du Sénat, sans se confondre d’ailleurs en excuse puisqu’il lui dit qu’elle avait un point en moins sur son permis de conduire…Tout en la laissant repartir sans s'excuser de quoi que ce soit !.