Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de malakoff - Page 2

  • HOMMAGE DE VANVES ET MALAKOFF A JEAN SILWA

    La ville de Malakoff a souhaité rendre hommage à Jean Sliwa décédé le 1er Aout dernier, dans la salle des fêtes, samedi dernier, en mémoire de cet ancien combattant, en y associant la ville de Vanves et l’Union Nationale des Combattants de la section de Vanves Malakoff dont il était fidéle. En présence des maires de ces deux villes de la famille, des dirigeants et porte-drapeaux l’UNC Vanves/Malakoff.

    Son fils comme un ancien combattant malakioffos ont rappelé, via une intervention et un diaporama remarquable, sa brillante carrière militaire avec différents campagnes : Algérie (Avril-Juillet 1951), Indochine (Juillet 1951-Septembre 1953), Maroc (Sud marocain) 1955, Algérie (Sud constantinois avec le 8éme marocain de Novembre 1955  à Mars 1956, Maroc (Territoire civil Mars 1956 à Septembre 1956).

    C'est au Maroc qu'il a été adjudant chef dans un régiment de goumier au Maroc. Ces soldats qui appartenaient à des « goums », unités d’infanterie légères de l’armée d’Afrique composées de troupes autochtones marocaines sous encadrement essentiellement français, se sont surtout illustrés lors de la Seconde Guerre Mondiale entre 1942 et 1945, puis en Indochine de 1946 à 1956. Le Maroc étant devenu indépendant, il revient en Algérie chargé d’administrer les communes musulmanes où il est l’adjoint de l’administrateur de Septembre 1956 à Août 1962.

    Il quitte l’armée avec le grade d’adjudant chef, s'engage dans la vie civile et va servir au mess dessous-officier à l’école militaire et devient premier adjoint du directeur. Il est ensuite nommé à la direction de ce mess des officiers de 1967 à 1974 où il part à la retraite durant laquelle il s'est consacré au monde combattant, président de l’union locale des anciens combattants et victimes de gfuerre de Malakoff, adhérant aux Médaillés militaires, à l’UNC. « Il était la mémoire vivante du monde combattants de notre commune présent à toutes les cérémonies, toujours prêt à s’investir pour le bien de tous ! »

  • MALAKOFF ADOPTE UNE DEMARCHE A L’OPPOSE DE VANVES POUR AMENAGER SON ENTREE DE VILLE

    «La démocratie n’est pas vaincue par le froid» constatait on Mardi soir à Malakoff, alors que la neige menaçait de retomber. Prés de 500 habitants, dont quelques vanvéens,  ont assisté à une réunion publique dans le préau de école Jean Jaurés,  consacré à l’aménagement d’un projet dénommé «la porte de Malakoff». Du jamais vu à Vanves, sauf du temps de projets comme l’îlot du métro, Cabourg au début des années 2000, et le lancement de la tour Triangle, un peu plus tard

    Il s’agit de la porte de Vanves derrière le Périphérique, côté Malakoff, autour cette tour de l’INSEE à la silhouette caractéristique qu’elle doit quitter au printemps, avec la faculté de droit, un gymnase et un groupe scolaire, soit prés de 14,5 ha. Il s’agissait pour la maire de Malakoff, Jacqueline Belhomme (FG/PC), en présence des maires du XIVéme et de Vanves, de présenter la démarche participative avec la population «pour imaginer un avenir, faire tomber des frontières, réaliser un beau projet pour l’entrée de Malakoff» comme elle l’a expliqué en ajoutant. «On ne veut plus travailler sans les uns, sans les autres. Face au  chamboulement institutionnel annoncé, on veut marquer  le coup. Les habitants nous l’ont dit : La ville nous appartient. Ne faîtes rien dans nous !».      

    Une démarche à l’opposé de celle adopté pour la porte voisine, Brancion qui a fait l’objet de l’appel à projet «Inventons la MGP» initiée par la Métropole du Grand Paris (MGP) avec Ville de Paris et Vanves, avec désignation par un jury – il n’y avait qu’un seul candidat -  le groupement Woodeum : Celui-ci a prévu une résidence (en bois) pour étudiants au dessus du Périph, pour jeunes travailleurs à côté etc…. Quant à la population, elle aura droit à une réunion publique de présentation du projet quand tout a été décidé et arrêté. Pour la future porte de Malakoff, rien de tel, même si sa municipalité a décidé de travailler avec un aménageur, Citallios, ex-SEM92,.«On sait que ce départ de l’INSEE est appétissant pour les promoteurs. On a dit non ! On préfére demander l’avis de la population, évaluer les besoins, se mettre en position de peser avec elle pour construire un vrai projet de ville qui corresponde à notre projet de société. On n’a pas de maquette, ni de plan, nous sommes vraiment en amont du projet» a-t-elle ajouté.

    D’ailleurs la ville a pris ses précautions en instituant un périmére d’études pour montrer qu’elle se préoccupait de l’avenir de ce quartier, en interconnexion avec Paris et Vanves. A la suite de cette réunion où se sont exprimés les habitants, seront organisés une balade-visite exploratoire du site, des ateliers thématiques et une réunion de travail… pour aboutir à une feuille de route établie avec les habitants que leur maire intégrera dans l’appel d’offres présentés aux équipes d’architectes. Intéressant comme démarche

  • VANVES CONCOURRE A L’APPEL A PROJET « INVENTONS LA METROPOLE DU GRAND PARIS »

    La présentation des premiers sites retenus pour l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris » se déroulera au Pavillon Baltard lundi 10 Octobre à partir de 14H avec dévoilement des sites sélectionnés par un jury dont fait parti Bernard Gauducheau, maire de Vanves suivi d’un forum d’échange et de rencontre entre  les représentants des site retenus et tous ceux qui sont susceptibles de concourrir, architectes, urbanistes, paysagistes promoteurs, investisseurs, start-ups et même associations ou communautés citoyennes. …   .

    Rappelons que le concours « Inventons la Métropole du Grand Paris » lancé le 18 Février dernier,  a connu un véritable succès, puisque plus de la moitié des maires de la métropole ont proposé un projet (sur 112 sites). Au cours de cet été, plusieurs équipes d'élus métropolitains et des services de l’État ont visité les différents sites proposés, s’étendant entre 2000 m2 et plus de 2 ha. Un comité de sélection des sites avait été créé par le comité d’organisation, qui a travaillé sur des critères précis comme la maîtrise foncière, la certification de dépollution du terrain… sachant que l’innovation sera sa marque de fabrique, sociale, mixité des usages (logements, activités, agricultures urbaine…), intégration de la nature en ville, adaptation du bâti au changement climatique….

    Vanves avec Malakoff et le 15éme arrondissement de Paris  ont proposé un site qui se trouve aux franges de leurs communes : Tout ce secteur entre les portes de Vanves et de la Plaine avec  cette porte Brançion qui avait fait l’objet d’un protocole d’accord entre les villes de Paris et de Vanves signé le 5 Juin 2003  à l’hôtel de Ville (sur la photo avec Anne Hidalgo, Pierre Mansat et Bertrand Delanoë).  Avec beaucoup de projets et très peu de réalisations malheureusement, laissant à l’abandon tout ce secteur pendant plus d’une dizaine d’années. Les habitants s’en étaient plaint, surtout ces derniers temps, tant du côté de Paris que de Vanves avec l’association Agir Pour le Plateau qui a fait de nombreuses propositions : Sécuriser la traversée piétonne de ces deux portes, lutter contre les dépôts sauvages,  réaménager la voirie, couvrir le Périph etc… avec quelques résultats cet été.

    Les maires de Vanves, de Malakoff et du XVéme ont proposé ce site dans le cadre de cet appel à projet d’aménagement et de construction de rang international, car il est appelé à évoluer aux deux extrémités de Vanves : Côté parc des expositions dans le XVéme à l’occasion du plan de renodernisation engagé par Viparis avec la requalification du Palais Sud, la construction de deux hôtels le long de l’avenue de la Plaine. Côté Malakoff qui prévoit de requalifier son entrée de ville avec le départ de l’INSEE en face de la fac de droit : « Il n’est pas question de laisser les promoteurs ou quiconque dessiner notre entrée de ville »  a prévenue Jacqueline Belhomme (FG/PC) maire de Malakoff