Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

stationnement - Page 3

  • REUNION AUX HAUTS DE VANVES (suite) : QUESTIONS POUR UN CHAMPION

    A l’occasion de cette seconde réunion publique qui s’est déroulée lundi dernier dans la salle des cinéastes de la piscine municipale,  Bernard Gauducheau a répondu à toutes les questions comme un champion et apportés des informations supplémentaires ou des précisions sur la vie de ce quartier en réussissant à être précis comme d’habitude et plus court que d’habitude.

     

    PLU ET INTERCO

    Il a confirmé que notre ville a une vocation résidentielle. « Elle n’est pas destinée à subir des changements profonds. Nous avons la chance de faire partie d’une intercommunalité en s’attelant à des locomotives comme Issy les Moulineaux et Boulogne qui peuvent nous assurer un train de vie. Alors que Vanves est à la pointe Ouest de GPSO (Grand Paris Seine Ouest). C’est une garantie de développement, de pérennité financière. Nous arrivons à mener plusieurs projets de fonds qui tendent à moderniser notre ville » a-t-il expliqué en reconnaissant que « Vanves se situe dans les 15 ou 16 villes les plus chères de France. C’est une garantie pour les vanvéens d’avoir des biens qui ont une certaine valeur ».

     

    GARAGE « AFRICAIN »

    Les habitants de la rue Larmeroux se sont plaints de l’installation d’un nouveau garage  dénommé « le garage africain » qui génère des pollutions, et occupe des places de stationnement avec ses véhicules garés à l’extérieur  dont beaucoup sont plutôt des épaves : « comment va-t-on s’en sortir » ont demandé les riverains qui ne veulent pas que « la rue Larmeroux devienne la Nationale 7 » : « Je n’ai pas été informé avant que cette opération se fasse. J’ai été mis devant le fait accompli. Il s’est installé sans prévenir alors que ce n’est pas le quartier idéal, mais rien ne l’obligeait à le faire. Le gérant de ce garage est conscient de la pression. Il ne serait pas hostile à trouver un autre point de chute si nous l’aidions ».

     

    RUES ET RESEAUX

    Les échanges sur les travaux d’assainissement dans le quartier du Parc Municipal des Sports ont glissé sur la réfection des rues et l’enfouissement des réseaux : « J’ai fait inscrire la réfection de la rue Mansart pour 2011, avec enfouissement des réseaux. Nous agissons dans l’ordre : Tout d’abord les travaux d’assainissement, ensuite l’aspect qualitatif pour améliorer l’état des rues » a-t-il précisé à des questions sur l’état de cette rue qui a été déformée suite aux travaux d’assainissement, avec beaucoup d’ornières. A ce moment là, une riveraine a demandé « si, après ses travaux, était envisagé une réfection de la rue du Docteur Arnaud où des câbles arrachés par les camions, pendent le long de poteaux » – « Mais elle a été déjà refaite, les autres rues sont plus prioritaires ! » - puis  un autre a posé la question de la réfection de la rue de l’avenir – « Tant que vous ne serez pas d’accord sur le transfert de propriété de cette voie – qui serait semi public, semi privée – à la ville, nous ne pouvons rien faire. Essayez de vous mettre d’accord entre riverains. Et après on interviendra » a répondu le maire. Mais le riverain a insisté en soulevant la question de l’accessibilité des pompiers, les problèmes de stationnement. « La rue de l’avenir fait partie des rues à refaire ! Mais il faut en préciser son statut juridique avant d’intervenir »  

     

    MUR ANTI BRUIT

    Un riverain de la voie SNCF a demandé « où on en était du mur anti-bruit prévu entre les gares de Vanves-Malakoff et Clamart ? » – « Tout a été mis en œuvre par la commune et GPSO. RFF (Réseau Ferré de France) n’a pas jugé utile d’inscrire le financement de ses travaux, car il ne juge pas prioritaire le chantier de Vanves par rapport à d’autres » a expliqué le maire en reconnaissant que l’on devrait perdre un an.

     

    STATIONNEMENT

    La polémique sur les actes de vandalisme sur certaines voitures a fait long feu lorsqu’une riveraine s’est adressé à l’auteur de la pétition sur Internet qui demandait la mise en place d’un moyen de surveillance : « Ce monsieur ne dit pas que son 4x4 est toujours garé au même endroit » - « On a les mêmes ennemis et on ne se connaît pas » a tenté de lui répondre le propriétaire du 4x4 qui a expliqué qu’il ne pouvait pas faire autrement et qu’il a porté plainte au commissariat sans être entendu – « Mais vous gênez la circulation  des piétons et des véhicules » a-t-elle ajoutée  soutenu par quelques voisins, alors que le maire tentait de ramener le calme en élevant le débat sur la question du stationnement. « Nous avons prévu la mise en œuvre d’un nouveau règlement du stationnement. J’avais prévu l’achat de 90 horodateurs dans le budget 2010. Mais cette compétence (stationnement) dépend maintenant de l’interco (GPSO), ce qui a retardé les choses d’un semestre (et peut être plus) » a-t-il expliqué. « L’objectif est d’instaurer le stationnement payant sur l’ensemble de la commune. Au début, cela a été difficile. Notamment rue de Châtillon. Maintenant, tout le monde s’accorde pour dire que le stationnement payant a solutionné beaucoup de chose » 

  • VANVES : UN WEEK-END DE TERROIRS SOUS LA NEIGE

    Le village des terroirs a été baptisé hier matin, pendant la grande messe dominical célébrée par le pére Thirion. La neige lui est tombé dessus pour la première fois depuis 5 ans. Il a connu la pluie, le froid intense et glaciale, le soleil, mais pas la neige. C’est fait depuis hier, juste avant l’apéritif offert par le Conseil de Quartier en présence du maire Bernard Gauducheau avec son chapeau très mitterrandien venu de Pologne, de son président et maire adjoint, Bernard Roche qui revenait de Juvisy où il avait assisté au match de l’équipe première de Basket et du pugillat qui s’en est suivi (Lire le récit sur le blog Vanves92170), de sa collègue chargée de l’animation, Françoise Saimpert qui a passé ses trois jours au village avec l’équipe du service animation pour s’assurer de son succès, sous la direction de l’ineffable et efficace directeur avec son bonnet noir et anorak rouge.

    Mais voilà, la neige depuis Jeudi a provoqué quelques embouteillages sur notre commune, provoqué la fermeture du parc Frédéric Pic, mais pas du village du terroir. Certains ont respecté la loi, en salant devant leur immeuble alors que d’autres attendaient peut être que la ville leur livre le sel. Les trottoirs au tour du Parc des Expositions ne l’ont pas été, tout comme le long des longs murs du lycée Michelet, ou des grilles du parc F.Pic, et même devant certains immeubles ou pavillons. Ce qui est de l’irresponsabilité de la part des concitoyens vanvéens lorsque l’on constate que le froid peut rendre ses trottoirs très glissants. Ce qui était le cas au village des terroirs, mais les agents municipaux y veillaient en enlevant régulièrement la neige des allées entre les stands.  Par contre il était intéressant de constater que dans les rues qui bénéficient encore du stationnement non payant, certaines voitures ventouses avaient disparues (peut être garé dans leur parking) permettant de trouver des places pour se garer plus facilement.

    Ce week-end a permis de constater l’incivilité des riverains de la rue de l’Eglise. A peine réaménagée, ils ont garé leurs véhicules le long des murs des immeubles, alors que le stationnement y est interdit. Ils profitaient du fait que la ville n’avait pas encore installé des grilles dites de « Saint André » comme dans la rue Gaudray. Alors qu’ils ont voté en grande majorité contre le stationnement. Ce qui ne les empêche pas de pester contre ces chauffards qui roulent à plus de 30 km/h dans leurs rues. Mais ils devraient déjà commencer à montrer l’exemple en respectant ce qu’ils ont décidé avec la mairie : Plus de voitures rue de l’Eglise, et pas attendre des dispositifs matériels dissuasifs pour le faire. Ils seraient plus crédibles.