Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

intermarché

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LE PATRON D’INTERMARCHE DE VANVES DEVIENT LE PATRON DES MOUSQUETAIRE

    «Vincent Bronsard, patron des intermarchés de Vanves et d’Irgeval  deviendra président du conseil d'administration d’intermarché et de Netto en novembre, en remplacement de Thierry Cotillard qui occupait depuis cinq ans la présidence d'Intermarché, enseigne phare du groupement, et du discounter Netto» ont précisé Les Mousquetaires dans un communiqué. Ce groupement compte neuf enseignes et exploite près de 4.000 points de vente en Europe dans trois métiers (alimentaire, équipements de la maison/bricolage et mobilité/entretien de la voiture). Son chiffre d'affaires s'est établi à 45,33 milliards d'euros en 2019. Il  compte pour sa part 1.800 points de vente en France et Netto 295.  Le chiffre d'affaires de ses deux enseignes alimentaires, Intermarché et Netto, a atteint 37,2 milliards d'euros (carburant inclus) en 2019, selon les derniers résultats publiés par le groupement

    GABRIEL ET LE NOUVEAU TOUR DE VIS

    Une semaine après un tour de vis contesté dans plusieurs villes pour lutter contre la progression du Covid-19, et dans le Grand Paris (Paris et la petite Couronne)  à partir d’aujourd’hui, car  les indicateurs se sont encore dégradés, Gabriel Attal porte parole du gouvernement expliquait : «Cette annonce était nécessaire la semaine dernière. Là, à Paris par exemple, on a eu quelques jours pour discuter avec les élus locaux, et on a eu  aussi un moment à mettre à profit avec les restaurateurs. On a recueillir leurs propositions pour voir dans quelle mesure on pouvait faire évoluer les choses, et voir les impacts». Tout en précisant «qu’on regarde partout comment limiter les risques au maximum. Pour autant,  il n'y a pas deux poids deux mesures entre Paris et Marseille. On assume d'avoir une stratégie territorialisée et graduée, Ce qu'on veut, c'est qu'il y ait le moins de formes graves de Covid-19 possibles, le moins d'hospitalisations»

    VANVES ET LE NOUVEAU TOUR DE VIS DANS LE GRAND PARIS

    Théoriquement l’ensemble des établissements vanvéens pourront continuer leur activité restaurant mais pas bar après les annonces faites hier matin.  A la condition  que leur chiffre d'affaires soit majoritairement constitué par l'activité restauration, lorsqu’ils auraient néanmoins conservé la classification «débit de boisson». Et qu’ils respectent des conditions draconiennes :  mettre du gel hydroalcoolique à disposition sur toutes les tables et non plus seulement à l'intérieur de l'établissement, maintenir 1 mètre de distance «entre les chaises» des différents groupes de convives qui devront, de leur côté, conserver leur masque la plupart du temps sauf au moment de la consommation des plats. Les groupes de convives seront limités à six personnes (enfants compris) contre dix actuellement. Le paiement à table sera privilégié et les clients seront «incités» à réserver pour éviter les attroupements aux abords des restaurants. Une «jauge» sera mise en place dans les centres commerciaux et les grands magasins, ainsi que dans les universités. Les piscines seront fermées pendant deux semaines à partir de mardi pour les adultes, mais resteront ouvertes aux mineurs «que ce soit dans un cadre scolaire, associatif ou privé», ainsi que les salles de sports et polyvalentes. Par contre, les stades et terrains d'entraînement physique, tous les équipements de plein air pourront rester ouverts à condition de rassembler moins de 1 000 personnes ou 50 % de leur capacité maximale si elle est inférieure à ce chiffre de 1 000 personnes

  • RUE MARCHERON A VANVES : PROBLEMES D’ALIGNEMENT, DE CIRCULATION, DE NUISANCES

    Il a été beaucoup questions de rue, de circulation, de vélo, de piétion,  de trottoir, d’alignement durant cette troisième réunion publique de quartier consacré au Centre ancien-Saint Remy lundi soir, mais surtout à ce secteur autour de la rue Marcheron entre la place de l’Insurrection et le commissariat où les travaux de construction d’un immeuble à la place du garage devraient commencer, alors que les premiers habitants de la résidence NIWA commence à s’installer côté rue Aristide Briand qui sera requalifié par GPSO entre les rues René Coche et Diderot.

    La présentation de la ligne de bus 59 entre la gare de Clamart et la porte de Clichy qui passera par Larmeroux-Raymond Marcheron a ouvert les échanges. «Mais la circulation rue R .Marcheron va être épouvantable» remarquait un participant. «On travaille à encourager à utiliser moins les véhicules, plus les transports en commun, les vélos, l’autopartage…avec des projets comme le Grand Paris Express, cette nouvelle ligne de métro» indiquait Bernard Gauducheau  « Et la navette ?» s’interrogeait un  autre participant : «Elle coûte chére et ne rapporte rien. On  réfléchit à un transport à la demande» indique t-il. «Et le plan vélo ? alors que la pratique s’étend !» demande un troisiéme : « On a pris des initiatives. Un groupe de travail a été constitué. Des propositions ont été faîtes : piste cyclable sécurisé, parking à vélo, mais aussi local à vélo dans les immeubles, obligatoire, et c’est inscrit dans le PLU,  pour les nouvelles constructions, avec des bornes électriques pour les VAE (vélo à assistance électrique) » a-t-il indiqué. Un quatriéme se plaint d’une difficile cohabitation entre piétons et cyclistes qui roulent sur les trottoirs : «On essaie de résoudre ces  problèmes, de protéger les piétons, en développant une reconquête de l’espace public où il n’y a plus de cabines téléphoniques, de panneaux d’affichage. Il faut travailler sur le civisme et les bonnes pratiques entre les deux roues »

    C’est à ce moment que des riverains du projet de construction d’un immeuble par Boyugues Immobilier à l’emplacement de deux pavillons ont posé la question de son alignement sur les autres habitations, afin d’améliorer la circulation des piétons sur ce trottoir étroit. «Cette voie appartient au département. J’ai donné un avis pour améliorer ces conditions de passage des piétons » a-t-il indiqué en précisant que la ville ne s’est pas opposé au déclassement d’une partie du terrain (qui permet cet alignement) en laissant entendre  que tout défend du département. «Si on peut trouver une solution pour améliorer la circulation des piétons, je le ferai. Et si cette voie départementale était rétrocédée à la commune je la requalifierai. Mais j’ai un désaccord avec le département sur ce point par rapport aux coûts des travaux !». Un riverain insiste tout de même : « Pourquoi n’y a-t-il pas alignement ? » - « Je vais regarder cela de très prés ! ». Un autrre riverain s’inquiéte du projet de supérette bio au rez-de-chaissée avec ses poubelles, son aire de livraison : «Le projet envisagé par Intermarché ne se fera pas. On s’oriente vers une activité qui ne générera pas les mêmes nuisances ». Du coup les échanges se sont orientés vers les nuisances de l’activité d’Intermarché avec ces camions de livraisons qui arrivent dés 5H30 du matin, et ses cartons et cageots sur les trottoirs.

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PLATEAU : Beaucoup de questions devraient être évoquées ce soir par le maire sur ce quartier du Plateau dont il a donné un avant-goût dans ses derniers échanges avec l’association « Agir Pour le Plateau » : Pas de caméra de vidéosurveillance au niveau du porche « Louis Vicat », mais « un panneau avertissant les éventuels contrevenants des sanctions encourues par des dépôts sauvages (très dissuassifs) et de multiplier les contrôles sur site (aux heures de bureau) afin de procéder, le cas échéant ( ?) aux verbalisations prévues par la réglementation  (par qui ?) ». Pas de dépôt de presse ( ?) pour l’instant même si la manager du commerce y travaille activement, le maire déplorant « une situation qui malheureusement est aujourd’hui liée à des causes structurelles en rapport avec une baisse importante du lectorat et la place toujours plus importantes des supports numériques ». Enfin s’agissant du projet d’aménagement de la rue Jean Bleuzen, et de la proposition d’une commission du CESEV (Conseil Economique, Social, Environnemental de Vanves) de la mise en sens unique d’une partie de cette voie avec la création de deux bandes cyclables de part et d’autre de la voie automobile, il n’en est pas question  « pour des raisons financières et pour les risques d’une désorganisation de toute le circulation dans le secteur ». Des questions devraient sûrement être posées sur les Papillons de Cayla (photo du célébre Doisneau parue dans le Vanves Infos de Mai 1984) recouverts de tags, le skate Park et le centre socio-culturel Albert Gazier

    INSECURITE : Le Carrefour de l’Insurrection a été le théâtre de deux faits divers ses derniers jours qui démontrent la nécéssité d'une police municipale 24H sur 24 à Vanves. Tout d’abord une élue de la République de Vanves a été agressée au distributeur automatique du bureau de poste situé à l’extérieur, par trois jeunes individus, qui lui ont volé l’argent qu’elle retirait. Et de n’est pas la première fois que des vanvéens se font agresser en retirant de l’argent à ce distributeur, démontrant que c’est devenu une des zones les plus à risques pour la sécurité des personnes à Vanves. Ensuite un braquage hier matin d’Intermarché par des individus, ce qui a provoqué bien sûr sa fermeture   

    EXPOGRAPH VANVES : « Temps trés lourd, samedi aprés midi à Vanves, nos joueurs aussi  étaient trés lourds..! Une victoire 2/0,sans saveur,mais qui assure l'essentiel: la deuxiéme place en compagnie d'Orange et de Chambourcy ,sévérement battu sur ses terres par Nike,qui fera un beau champion cette année..Deux matches encore   gagner pour prendre la seconde place définitivement en DH d'Ile de France,et rester ainsi l'un des clubs Phare de la région capitale.La fin du championnat sera passionnante » selon Jean Royer le coach. « Visiblement, nos joueurs pensent déjà la finale du 18 juin et s'économisent mais la semaine prochaine sur le terrain d'ASCAIR,il faudra faire le travail et gagner encore. A noter la trés bonne prestation de notre jeune gardien Carlos dont s'était le premier match.Deux joueurs sont  également sortis du lot : François et Himed, sobre mais trés efficace. Par contre, mauvais résultat de la réserve accrochée,0/0,sur le terrain synthétique par une équipe de l'apsap pourtant motivée. Nous risquons de le payer trés cher si  les  équipes premiéres doivent  trés départagées par le classement de leur réserve. ! »