Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

police municipale

  • LES QUESTIONS TRES PERTINENTES DE L’OPPOSITION SUR LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES DE VANVES

    Les huit conseillers municipaux des groupes LREM et EELV ont posé des questions après la présentation des orientations budgétaires lors du conseil municipal de samedi dernier,  pour demander précisions et éclaircissements auxquels les maires adjoints ont tenté de répondre

    Gabriel Attal  (LREM)a ouvert le feu en constatant que « la crise sanitaire impacte tous les niveaux et nécessite une mobilisation de tous. Les dotations de l’Etat ont été maintenus par le gouvernement qui soutient les collectivités locales, à travers la CAF, le plan de relance dont bénéficie Vanves avec l’aide à l’isolement thermique des bâtiments, le soutien à l’emploi des jeunes, et le service civique». Ce qui a suscité une précision de Sandrine Bourg qui a indiqué que l’ESCAL recrute chaque année un jeune en service civique. Anne Caroline Cahen, maire adjoint chargé des sports a précisé que  « durant la crise on a constaté un décrochage des jeunes des activités sportives que la journée de l’Olympisme devrait permettre de rattraper »  

    Jean Cyril Le Goff (LREM) s’est interrogé sur la mise en place de cette structure renforçant l’attractivité touristique et le lien avec une coffre plus diversifiée de la culture. «Notre objectif est d’avoir une offre culturelle  qui corresponde à ce que demande les vanvéens, ce qui n’était pas toujours le cas à les entendre, et à agir avec les différents acteurs culturelles de la ville dont les associations » a indique Dominique Broez, maire adjoint chargé de la culture qui souhaite faire mieux connaître Vanves à l’extérieur : «Nous avons engagé une refonte du SIAAV et son étoffement en lien avec les activités touristiques et culturelles qu’il méne grâce à une meilleure offre» a précisé Erwan Martin maire adjoint chargé ses animations et de la vie associative. «L’objectif est d’atteindre 8 policiers municipaux  à terme. Nous sommes à 3 pour l’instant. 2 devraient être recrutés d’ici le printemps » a  répondu Kevin Cortes à JC Le Goff (LREM) qui avait posé une question sur l’augmentation des agents municipaux et notamment des effectifs à la police municipale et chez les médiateurs : Il a précisé que l’intervention des médiateurs devrait s’étende de Mai à Octobre en 2021 au lieu de Juin à Octobre. Sandrine Bourg maire adjoint chargée de la solidarité a indiqué que le CCAS s’étoffre avec 3 agents dont une stagiaire « afin de pouvoir accueillir davantage de personnes en recherche de secours, d’informations, d’accompagnements. CE renfort de l’équipe social permettra également de renforcer les prises de contacts téléphoniques et les visites à domicile aux personnes âgées dans le cadre de la lutte contre l’isolement», tout en répondant aussi à Aurélie Zaluski (EELV) qui insistait sur l’augmentation des actions du CCAS

    Séverine Edou (LREM) s’est étonné d’une baisse des droits de mutation alors que les constructions se développent dans Vanves  auquel Bertrand Voisine, adjoint aux finances,  dans son style inimitable,  a répondu qu’il a noté un ralentissement des ventes hors programmes neufs. Interrogé sur la mise en place de composteurs par l’association Graine en ville, la municipalité lui  a répondu  que deux devraient être installés en ville pour commencer et que GPSO devrait revenir sur sa politique de collecte des déchets

    Thibaut Lejeune (EELV)n’a pas manqué de relever de la ville a eu 40 000 € d’amendes pour non respect de la loi SRU, alors que la municipalité précisait que le taux de logements sociaux est de 24,39% début 2021 Alors qu’il était de 23,25% auparavant. Loic Michenaud (EELV) a souhaite que les associations vanvéennes compétentes et très présentes en matière de vélo depuis des années soient associés à la Maison du vélo qui devrait être un véritable service municipal à entendre l’exécutif municipal  et demandé une taxation des logements ArBnB

  • AU CONSEIL MUNICIPAL DES SUJETS SENSIBLES ET POLEMIQUES

    23 délibérations étaient inscrites à l’ordre du jour du Conseil municipal de Jeudi soir, avec un vœu sur la 5G des écologistes, deux questions orales du groupe EELV sur les déchets alimentaires et du groupe de la majorité municipale, ce qui n’est pas son habitude,  sur l’année passée qui a permis à la maire adjointe chargée du développement économique de rappeler toutes les actions de la municipalité en faveur du commerce et de l’artisanat durant cette crise sanitaire et ces fêtes de fin d’année. Durant ces 3 h, plusieurs sujets brûlants ont suscités quelques échanges vifs entre la majorité et l’opposition.

    Tout d’abord sur le renouvellement de la convention de coordination entre les forces de police nationale et municipale (2020-2023), fruit d’un contexte propre à Vanves selon le maire adjoint chargé de la sécurité, avec la réunion mensuelle d’une cellule qui fait un état des lieux, et de la réunion annuelle du CLPDS. Comme il l’a expliqué, la police municipale n’a pas vocation à remplacer la police nationale dans ses fonctions régaliennes. «On constate une réduction des effectifs, et une réduction de sa présence par rapport à ce qui était annoncé en débit d’année» a fait remarquer Séverine Edou (LREM). «Les effectifs sont actuellement de 7 agents, un  recrutement d’un agent supplémentaire est en cours. Par rapport à 87 candidatures, peu ont été concluantes avec 6 embauches. Car on a fait le choix de la qualité. On refuse les mercenaires» a répondu le maire adjoint. Le groupe EELV a regretté l’exécutif municipal qui refuse qu’un élu de la minorité participe à la cellule mensuelle, «signe d’un manque de confiance. Vous n’acceptez ainsi qu’on ne participe qu’une fois pas an aux affaires de la commune concernant la sécurité et la prévention » a réagit P.Toulouse  (EELV) dont le groupe s’est abstenu

    Ensuite, la création d’une commission consultative d’étude et de prospective (CCEP)  afin de donner la possibilité grâce à des vanvéens d’éclairer la municipalité sur certains thèmes, donner quelques directions sur certains thèmes. «L’idée est d’apporter une contribution de personnes extérieures au conseil municipal sur des sujets dont souhaite se saisir notre assemblée» selon E. Martin, maire adjoint.  «Avec une volonté d’être prospectif sur les questions soulevés» selon le maire qui a donné un exemple de saisine comme la requalification de la rue Raymond Marcheron.  Ce qui a suscité des questions de l’opposition sur les critères de dèsination des participants, sur le manque de transparence, sur sa possibilité d’être en désaccord… (EELV), sur son opportunité puisqu’existait déjà un CESEL (EELV) , en demandant qu’un membre de chaque groupe minoritaire en fasse partie, et si la municipalité avait une base de données de personnes compétentes et experts. «Le CESEL partait d’un bon sentiment après les comités consultatifs qui n’ont pas fait leur preuve. Certains y ont vu une tribune pour l’opposition. A partir du moment où on a fait le constat d’un échec, on perdu 1/3 puis 2/3 des membres, on a trouvé autre chose avec cette commission en évitant tout politisation  que l’on maîtrisera avec des personnalités qualifiées locales ou extérieures et l’on consultera  les conseils de quartiers… » a répondu le Maire qui a précisé  que les informations recueillies par exemple sur la requalification de la rue R.Marcheron fera l’objet d’une consultation  et d’un avis suivi par les deux maires qui travailleront sur ce dossier. «C’est une commission d’information consultative » a-t-il conclu . Le Conseil municipal décidera aprés. « 0n a la chance d’avoir des talents à Vanves. Je comprends que l’on créé une commission qui se renouvelerait » remarquait Gabriel Attal.  

    Enfin, le don du promoteur/constructeur Franco-Suisse de l’œuvre «Jeunesse » du sculpteur Michel Serraz d’une valeur de 12 000 € à la ville, réplique de la sculpture en plybéton installée dans la cour de l’école Larmeroux. Il a posé un problème éthique à l’opposition, marcheurs et écologistes qui parlent de publicité clandestine, « ce geste faisant le doute sur les contraintes du PLU » -  « c’est pitoyable » a réagit le maire qui s’en est pris à S.Edou en lui reprochant de travailler pour un promoteur de luxe, ce qui est bien sûr diffamatoire, alors qu’elle soutenait l’avis des écologistes. «Ce sont des suspicions et des sous entendus qui ne grandissent pas les élus. Cela est régit par la loi. Nous avons déjà plusieurs œuvres d’arts et des monuments rénovés dont la chapelle Larmeroux grâce à Bouygues immobilier. Il n’y a  rien de non transparent » s’est défendu le maire en étant remonté face aux mensonges qu’il voit circuler sur les réseaux sociaux. «On ne fait aucune accusation. On pose le doigt sur le fait que le promoteur fait des opérations sur la ville ! (au Clos Montholon, et rue G d’Estrée).  Alors comment interpréter le fait qu’un promoteur fasse une donation » a demandé Thibault Lejeune (EELV).

  • PLATEAU DE VANVES : SECURITE ET PREVENTION AU MENU DES ECHANGES

    La seconde réunion publique de quartier lundi dernier à l’école Marceau pour le Plateau était limite. L’assistance a écouté, et posé des questions bien sûr, le maire et deux ses  adjoints, pour ce qui tenait lieu d’un bilan comme l’a constaté un participant. Lorsque le maire a introduit cette réunion, la dernière d’une mandature qui s’achève, d’une série de 36 réunions réunissant à chaque fois 100 à 150 personnes durant ses 6 ans, sans compter les réunions consacrées à des projets ou des sujets spécifiques. Lorsque les travaux de la ville ont été présenté par son adjoint à l’urbanisme avec des focus sur le cimetière, le PMS A.Roche, les installations sportives extérieurs du lycée Michelet, l’installation d’une librairie « Le Cheval vapeur » dans les locaux de lex-vétérinaire : «On commence des travaux d’aménagement depuis que l’on a obtenu l’accord du conseil syndical le 20 Novembre dernier. Il aurait été dommage qu’il n’y ait pas de librairie à Vanves où le siége de Hachette Livre s’est installé » a indiqué le maire en précisant que la ville a reçu une subvention de 30 000 € de la Région

    Enfin, lorsque l’adjointe au maire à la sécurité, Marie Françoise Goloubtzoff,  a présenté la mise en place  des agents de médiation  et le renforcement de la police municipale : «Vous avez découvert cet été , cette équipe  agents de médiation habillés en bleu,  qui étaient présent sur le terrain  entre 17H et minuit, entre le 15 Juillet et le 12 Octobre. Ils sont allés à rencontre des jeunes pour leur proposer des activités sportives, des sorties dans les bases de loisirs régionales. Ils ont relevé ce qui n’allait pas dans la ville, se sont tournés vers les personnes vulnérables, ont fait un travail d’humanisation, réglés des conflits entre jeunes, des conflits de voisinages, des problèmes de tapages nocturnes. Ils ont réussi à apaiser la situation autour du square des droits de l’enfant » - « Maintenant ils sont allés dans le square Jarrousse » remarquait une participante – «ces médiateurs sont passés au MacDonald  et ont obtenu  du mieux ! » ajoute t-elle. « Maintenant il y a les livreurs qui font du bruit en attendant d’aller faire une livraison !» remarque un autre participant – « Il faut demander à Macdo de prévoir un abri dernier » a-t-elle répondu, en concluant :«Je pense que le maire reconduira cette action l’année prochaine ! » - « Je ne sais pas si je serai là ! » a tout de suite réagit Bernard Gauducheau – « J’ai dit le maire de Vanves, pas Bernard Gauducheau ! » a précisé MF Goloubtzoff.

    Elle a annoncée que la police municipale est passée de 5 à 8 agents, avec 2 agents administratifs à l’accueil et à la vidéoprotection où il fait de la veille. Les patrouilles qui se déroulaient jusqu’à présent enre 10H et 18H30, devraient démarrer à 7H et se terminer à 20H, et le samedi entre 7H et 14H. Ce qui leur permettra, le matin par exemple,de faire la police des chantiers et veiller à ce que les camions ne provoquent pas d’embouteillages en bloquant des rues, et de fluidifier ainsi la circulation tout en rappelant la réglementation. Ils travailleront en binôme, deux en voiture , deux à pied ou en vélo…