Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

neige - Page 7

  • VANVES CE WEEK-END : NEIGE, GEL, VENT, SEL

     

    La douceur des derniers hivers, le débat sur l’effet de serre, le réchauffement de la planète…ont fait oublier à tous que nous avons de vrais… et terribles hiver : Rappelez-vous 1985, 1986 et 1987… ce trio étant annoncé par de petites rigueurs en 1984. Vanves Infos avait relaté particulièrement en Février 1987 les « intempéries hivernales » avec des photos de Vanves croulant sous la Neige. Certains se souviennent de ce banquet des aînés qui se déroulaient alors dans l’un des restaurants du Parc des expositions où arrivés sous un ciel plus ou moins clément, les cars repartirent difficilement dans les rues enneigées de Vanves.  Enfin, nos parents ou grands- pourraient  nous rappeler le terrible trio de 1940-41-42 durant le second conflit mondial suivis par les grands froids de Février 1956, de décembre 1962 et de Janvier-Février 1963.

    Vanves comme toute la Région parisienne connaît ses jours et ses nuits les plus froide comme durant les hivers 1985-86-87, où la température était même descendu jusqu’à moins 16° en plein centre de Paris (quartier du Marais). Comme du côté de Gif sur Yvette ou de Bretigny Vendredi matin. Mais ce n’était pas le record enregistré le 10 Décembre 1879 avec – 23,9°.  Ce qui est très rare car le caractère océanique du climat francilien se traduit par des hivers frais (des étés modérés et des pluies médiocres) de plus en plus perturbé par la densité de l’urbanisation. Du coup l’hiver est devenu plus doux, le brouillard et les brumes ont plus ou moins disparu (100 jours par dans les années 20, une douzaine actuellement),  les pluies sont moins fréquentes et le soleil brille plus longtemps comme l’ont constaté des spécialistes de la climatologie qui se sont intéressés plus particulièrement à l’Ile de France.

     

    Les écarts de température entre le Grand Paris (Paris et son agglomération) et la région Ile de France (Grande Couronne) varient de 4° C à 6 C° en hiver. Et ses 2°C d’écart se vérifient si vous montez sur le plateau du Petit Clamart à Béclére par exemple. Et c’est particulièrement visible en hiver, car cet écart peut être de 14°C entre un quartier très dense du Grand Paris et une vallée verdoyante et peu habité des Yvelines. Et notamment pour les températures nocturnes : les points les plus chauds sont le 9éme arrondissement de Paris (1°C à 1,5°C en plus) en hiver et les quartiers centraux situés à quelques distances de la Seine, généralement sans espaces verts et à forte densité de bâtiments.

    De même et sûrement entre le Plateau et le quartier du parc F .Pic ou du PMS André Roche, car les espaces verts font sentir leurs influences sur plusieurs centaines de métres. Il suffit de se promener dans la rue JB Potin lorsque les premiers gels se sont sentir. Tous les véhicules au dessus de la porte d’entrée du parc entre les HLM sur pilotis et les cours de tennis sont blanches le matin, pas celles qui se trouvent en dessous. Sauf évidemment en cas de grands froids où ils sont tous logés à la même enseigne.  D’ailleurs ces jours-ci, dans cette rue comme d’autres, qui ne sont pas encore sous le régime du stationnement payant, nous assistons à un phénoméne curieux : Des places disponibles à des heures où ce n’est généralement pas le cas. A croire  que certains ont quand même garé leur véhicule dans leur parking.

    Alors que nous en subissons quelques uns depuis le réveillon de la Saint Sylvestre, les jours de gel ont diminué : 54 au début du XXéme siécle, plus d’une vingtaine actuellement avec des variations importantes entre les quartiers du Grand Paris (14 à Montsouris, 4 à la Tour Saint Jacques) et des villes comme Trappes (58) et Melun (63). Sans parler du vent dont la densification augmente les effets, comme peuvent quelquefois le constater les habitants du Plateau

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    NAVETTEXPRESS : Le maire qui poursuit de sa vindicte, à juste raison, les chauffards qui traversent notre commune,  a du travail sur la planche jusque dans ses services. Quelle ne fut pas la surprise de l’auteur du blog se déplaçant tranquillement à une vitesse raisonnable, rue Gaudray, et en débouchant, rue JB Potin, de voir arriver à tout vitesse la navette municipale sur sa gauche en provenance de la rue Vieille Forge. A tel point qu’il s’est arrêté pensant qu’elle passerait, vu que les bus (de la RATP surtout) ont priorité. Mais il l’a laissé passer venant de droite. A peine le feu tricolore passé au vert, s’engageant à la vitesse de 25/30 km dans la rue JB Potin, la navette collait manifestement à l’arrière de sa voiture, sans donner de coups de phares…comme sur l’autoroute… heureusement. Mais à peine déboîté pour se garer un peu plus loin, la navette municipale accélérait et s’élançait à 40, 50 km/h jusqu’à la rue Hoche. A croire que son chauffeur voulait battre les records de ceux de la RATP Bd du Lycée et qu’il n’a pas dû entendre son maire expliquer à ses ouailles que Vanves devait devenir une ville « zone 30 ». C’était lundi soir, entre 18H et 18H10. Mais il parait, d’après les gens du quartier, que  ce n’est pas la première fois. Les riverains des rues Gaudray et de l’Eglise apprécieront.

     

    GLISSANT : Avec le retour de la neige, et d’une température très froide, beaucoup de vanvéens se plaignent, en direct à la mairie, que les trottoirs soient mal nettoyés dans certains endroits : Autour notamment des grands établissements ou équipements, le long de leur mur ou de leur grille, alors que ses trottoirs sont très fréquentés, parc municipal des sports André Roche, notamment le long de la rue J.B.Potin, Lycée Michelet, Parc des Expositions…mais aussi les passerelles au dessus de la voie SNCF, et les trottoirs autour de la gare Vanves-Malakoff, alors qu’ils sont nettoyés côté ville de Malakoff, comme le notait un bloggeur sur le Forum de la ville.

     

    TAXE DE SEJOUR : Vanves fait partie des 12 communes qui ont instauré le 1er Janvier 2010 une taxe de séjour destinée au financement de leur promotion touristique et demandée par le Comité Départemental du Tourisme.  Elles rejoignent les huit autres qui l’ont appliqué au cours de l’année 2009. Il s’agit des villes d’Asnières, de Châtenay-Malabry, Colombes, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Levallois-Perret, Montrouge et Nanterre. Le produit de ces taxes communales peut être évalué entre 4 et 5 M€. Il devra être exclusivement affecté à des dépenses de promotion touristique telles que définies par la loi.

  • VANVES : UN WEEK-END DE TERROIRS SOUS LA NEIGE

    Le village des terroirs a été baptisé hier matin, pendant la grande messe dominical célébrée par le pére Thirion. La neige lui est tombé dessus pour la première fois depuis 5 ans. Il a connu la pluie, le froid intense et glaciale, le soleil, mais pas la neige. C’est fait depuis hier, juste avant l’apéritif offert par le Conseil de Quartier en présence du maire Bernard Gauducheau avec son chapeau très mitterrandien venu de Pologne, de son président et maire adjoint, Bernard Roche qui revenait de Juvisy où il avait assisté au match de l’équipe première de Basket et du pugillat qui s’en est suivi (Lire le récit sur le blog Vanves92170), de sa collègue chargée de l’animation, Françoise Saimpert qui a passé ses trois jours au village avec l’équipe du service animation pour s’assurer de son succès, sous la direction de l’ineffable et efficace directeur avec son bonnet noir et anorak rouge.

    Mais voilà, la neige depuis Jeudi a provoqué quelques embouteillages sur notre commune, provoqué la fermeture du parc Frédéric Pic, mais pas du village du terroir. Certains ont respecté la loi, en salant devant leur immeuble alors que d’autres attendaient peut être que la ville leur livre le sel. Les trottoirs au tour du Parc des Expositions ne l’ont pas été, tout comme le long des longs murs du lycée Michelet, ou des grilles du parc F.Pic, et même devant certains immeubles ou pavillons. Ce qui est de l’irresponsabilité de la part des concitoyens vanvéens lorsque l’on constate que le froid peut rendre ses trottoirs très glissants. Ce qui était le cas au village des terroirs, mais les agents municipaux y veillaient en enlevant régulièrement la neige des allées entre les stands.  Par contre il était intéressant de constater que dans les rues qui bénéficient encore du stationnement non payant, certaines voitures ventouses avaient disparues (peut être garé dans leur parking) permettant de trouver des places pour se garer plus facilement.

    Ce week-end a permis de constater l’incivilité des riverains de la rue de l’Eglise. A peine réaménagée, ils ont garé leurs véhicules le long des murs des immeubles, alors que le stationnement y est interdit. Ils profitaient du fait que la ville n’avait pas encore installé des grilles dites de « Saint André » comme dans la rue Gaudray. Alors qu’ils ont voté en grande majorité contre le stationnement. Ce qui ne les empêche pas de pester contre ces chauffards qui roulent à plus de 30 km/h dans leurs rues. Mais ils devraient déjà commencer à montrer l’exemple en respectant ce qu’ils ont décidé avec la mairie : Plus de voitures rue de l’Eglise, et pas attendre des dispositifs matériels dissuasifs pour le faire. Ils seraient plus crédibles.