Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise

  • L’EVENEMENT DU WEEK-END A VANVES : L’INSTALLATION OFFICIELLE DU PERE CURE XAVIER SCHELKER

    L’ensemble de la communauté paroissiale de Vanves était présente, nombreuse, dans l’église Saint Remy pour l’installation officielle par Mgr Rougié Evêque du diocése des Hauts de Seine de Xavier Schelker nouveau curé de Vanves, en présence personnalités, Bernard gauducheau maire de Vanves, Florence Provendier, député de Vanves-Issy, de représentants des communautés Bénédictines, Jésuites et des Xavières.

    Comme prévu, après l’homélie de l’évêque qui a insisté sur les 3 missions du curé, enseigner, sanctifier, gouverner, dans une paroisse, celui-ci a renouvelé les promesses qu’il avait faite lors de son ordination suivie d’une procession avec le porte croix, les enfants de chœur avec leurs cierges allumés, l’évêque Mgr Rougié, et le pére Schelker, du siége de président, la chapelle du Saint Sacrement, le baptistére, le confessionnal, le tabernacle. La plupart des participants ont remarqué l’aspect didactique de Mgr Rougié qui a expliqué la signification des étapes de cette célébration, la mission confiée au curé de Vanves, ses quelques mots sur les saints patrons des deux églises Saint Remi et Saint François, avec bien sûr Sainte Geneviève et ses peintures de l’église qui rappellent les étapes de sa vie ainsi que celle de Saint Remi. Mais aussi le recueillement de l’assistance avec beaucoup de jeunes couples et leurs enfants qui sesont retrouvés dans le jardin de la Maison Paroissiale après la messe autour de l’évêque, du Curé, des personnalités

  • INSTALLATION OFFICIELLE DE XAVIER SCHELKER NOUVEAU CURE DE VANVES

    Le pére Xavier Schelker est le nouveau curé de Vanves. Il est arrivé le 1er Septembre pour prendre la succession du père Bertrand Auville nommé au Plessis Robinson. Il est installé officiellement ce matin par Mgr Rougié Evêque du diocése des Hauts de Seine lors de cette messe dominicale de 11H15 à Saint Remy.  Cette installation sera marquée après l’homélie tout d’abord par le renouvellement des promesses du nouveau curé qu’il a fait lors de son ordination qui remonte en 2003 pour le pére Schelker. Une procession se déroulera ensuite avec le porte croix, les enfants de chœur  avec leurs cierges allumés, et les prêtres  au cours de laquelle l’évêque Mgr Rougié, fait le tour de l’église et remettra au curé Schelker, le divers lieux qui seront consacrés à son ministère : Le siége de président, la chapelle du Saint Sacremet, le baptistére, le confessionnal

    Une foi dite la prière, après la communion, le père Xavier Schelker s’adressera à la communauté paroissiale  avec deux messages : « Il faut se mettre en marche vers le 3e millénaire de 2033, c’est-à-dire les 2000 ans de la Réssurrection du Christ » et il indiquera comme il l’a fait dans son premier édito de Sel et Lumière  qu’il place son mandat sous la protection de la Vierge Marie. Ainsi les vanvéens feront connaissance avec leur nouveau curé, qui a déjà, dés sa nomination, rencontré les équipes d’animatios paroissiales avant les vacances, fait le tour des associations lors du forum dimanche dernier. Il a déjà fait savoir, auprés des intéressés,  qu’il a l’intention de célébré une messe pour ls vanvéens morts pour la France le 11 Novembre, comme il célébrera une messe pour le chef de l’Etat élu en Avril prochain comme il l’a expliqué ses jours-ci sur le nouveau site Internet des paroisses de Vanves   

    Ordonné donc en 2003, il a eu ses premiers postes à Chaville puis à Ville d’Avray. Il a été nommé curé à Meudon à l’église Saint Martin en 2009  où il est resté 9 ans. Puis directeur spirituel au séminaire de Saint Sulpice pendant 3 ans. Il a été responsable du 1er cycle de philosophie et a enseigné l’histoire de l’Eglise, tout en étant affecté à Notre Dame des Pauvres  et à Saint Benoit, et en étant aumonier des scouts, ce qui explique que certains vanvéens le connaissent. Il arrive dans une ville qu’il trouve à taille humaine, avec des lieux animés ; plein de vie, de êtits restaurants, une forte présence des EHPAD a-t-il remarqué

  • CHEZ LES BENDECTINES DE VANVES, JUBILE D’ARGENT POUR LA MERE PRIEURE MARIE MADELEINE CASEAU

    Une messe d’action d’action de grâce a été célébrée Mercredi, par le pére curé Xavier Schelker, le pére Jacques Turck, pour le jubilé d’argent de Soeur Marie Madeleine, mére supérieure de la Congrégation de Vanves. Une messe célébrée le jour de la nativité de Marie, simple marquée par le chant du Suscipe « Reçois-moi seigneur, selon la parole et je vivrai, Et ne me déçois pas dans mon attente »  dont mére Marie Madeleine a chanté le verset, repris par tous les profés monastiques de l’Assemblée suivi du Gloria.

    « Avec Saint Paul qui m’accompagne, depuis tant d’année et qui me fait chaque jour chanter la gloire ! Jubilate Dao ! » a-t-elle déclaré à la fin cette messe  tout en expliquant le sens de son engagement et de sa foi, avant de partager un moment plus convivial sans la salle Jean paul II. Ainsi, elle a été touchée par la parole de Dieu qu’elle a découverte à l’aumonerie du lycée Carnot à Paris sous la houlette des péres Delaunay et Marion, « véritables serviteurs et amis de la bonne nouvelle transmise par la TOB lue, expliquée, goûtée, week-end après week-end à la Bussiére et à Acey ». Mais aussi par « la prière des psaumes, en particulier, ceux de Complies à Salvagny en colonie, découvrant la louange d’une communauté religieuse avec le pére Cesné au service des enfants pauvres » et aussi comme kiné à l’hôpital d’enfants à Dijon, « traversant les ravins de la mort, avec les enfants malades et leurs parents »  

    Avant de s’engager dans la congrégation, 14 ans à Saint Thierry, 11 ans à Vanves pour la servir, elle a vécu des « années lumineuses d’apostolat à Beaumont Le Roger, fondées, enracinées dans le MEJ, source d’offrande et de joie, d’obéissance de la foi, d’éveil à la liberté », elle est passée par la Providence de Rouen au Bec Hellouin, puis à Saint Thierry, se plongeant dans la vie monastique, à la cuisine, à l’imprimerie, au noviciat, à la formation avec les oblates, à l’hôtellerie… « La vie monastique a été pour moi un appel à tout quitter, pour chercher Dieu, dans un monastère, sous une Règle, une prieure, mettant l'obéissance à la Parole et à des médiations au coeur de ma vie. Cette obéissance a été plusieurs fois malmenées et seule une profonde écoute de la Parole soutenue par l'accompagnement spirituel m'a tenue ferme dans ma réponse. Le chemin a été escarpé mais lumineux par la présence du Ressuscité et de témoins engagés, tant laïcs, que religieux, prêtres » confie-t-elle. « La formation monastique me semble fondamentale pour savoir rendre compte de l'espérance qui déplace des montagnes ! Formation initiale, formation permanente, universitaire en patristique mais encore pratique en musique ou art, anthropologie, sciences humaines, session clown ou pélé... tout est chemin pour trouver Dieu, le manifester, lui rendre toute grâce ».

    Voilà 11 ans, elle rejoignait Vanves pour présider à la communion de ses monastères et à la refondation de ce prieuré, por accompagner ses sœurs ainées jusqu’au seuil de la Rencontre. « La responsabilité de la congrégation est d'abord un service de communion entre nos monastères. J'ai la chance de connaitre toutes les soeurs plus de 210 maintenant, en France, à Madagascar, au Vietnam, au Bénin et en Ethiopie. Les visites sont une part importante de la mission, ce qui suppose une bonne santé, une ouverture et une capacité d'adaptation... Il y a un temps pour tout et ces mandats sont chez nous à durée déterminée... donc on reçoit le relais et un jour on le transmet » confie-t-elle. Maintenant un autre jubilé, de 100 ans, s'ouvre le 30 novembre, moment de relecture qui stimule et ouvre à la joie et à l'espérance. «Aujourd'hui, un passé pour un avenir. C'est vrai à l'échelle personnelle comme communautaire et en congrégation ! »