Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rue de chatillon

  • QUARTIER DU CENTRE ANCIEN A VANVES : LE MAIRE RASSURE LES RIVERAINS

    A l’occasion du Conseil Municipal du 27 Septembre dernier, et à la suite d’une question  du groupe PS sur plusieurs faits d’incivilités et de délinquance qui avaient marqué l'été 2016 dont le plus grave fut une rixe entre deux bandes place de la République dans la soirée du 23 juillet dernier, le maire a écrit le 11 Octobre un courrier envoyé à tous les riverains de la place de la République et des habitants du Centre Ancien. Il les rassure en indiquant que « la Municipalité a très tôt repéré ce phénoméne et  a rapidement développé des mesures  visant à les endiguer, en concertation avec les services de l’Etat et du territoire » tout en reprenant les explications données devant le Conseil municipal du 27 Septembre (voir le blog du 2 Octobre 2016)  avec quelques éléments nouveaux. 

    Le maire de Vanves rappelle que « les occupations intempestives  de l’espace public, mais aussi de parties communes d’immeubles, sont des phénoménes qui malheureusement se propagent dans de nombreuses villes » en revenant sur les mesures prises rue de Châtillon qui ont provoqué un déplacement du phénomène et des individus impliqués vers d’autres lieux comme la Place de la République, le trottoir devant le café le Maryland et l’épicerie, puis sur le trottoir de la rue Kléber et également sur l’escalier donnant rue de l’Eglise.  « La Police Nationale a renforcé son action en procédant régulièrement sur réquisition de Monsieur le Procureur de la République à des contrôles systématiques des personnes présentes sur la place et en réitérant une opération anti-stupéfiants. Cependant le Commissariat de Vanves Malakoff a perdu 40%  de ses effectifs depuis dix ans, et a de nouveau connu un nombre de départs importants d’agents au mois de septembre 2016 » indique il tout en assurant ses riverains que « la ville continuera à obtenir un renforcement des forces de polices nationales sur notre territoire » tout en rappelant que « la ville n’a pas vocation à se substituer  l’Etat ». Donc pas de moyens supplémentaires pour la police municipale. 

    Il rappelle que la ville a développé des actions de prévention en renforçant tout l’été l’équipe de Prévention Spécialisée avec des éducateurs sportifs. « A la Rentrée, les éducateurs ont prolongé leur action initiée cet été en agissant auprès de ces jeunes, pour certains en voie de marginalisation. Ils travaillent sur des projets d’insertion professionnelle ou de formation pour les plus âgés, et sur la scolarité et l’orientation pour les plus jeunes » indique t-il en rappelant la mise en  place d’une action de médiation et notamment par le déploiement d’une équipe de médiateurs de rue. « La ville entend prendre toutes ses responsabilités en matière de prévention ou d’actions sur l’espace public qui relèvent de sa compétence… L’immense majorité des jeunes vanvéens trouve au sein des infrastructures municipales, des réponses adaptées à ses demandes. En ce qui concerne la dizaine de jeunes marginalisés et fauteurs de troubles, elle poursuivra son travail de terrain et de suivi individualisé, tout en maintenant sa pression sur les services de l’Etat afin que les effectifs de police soient renforcés » conclut il dans ce courrier.  

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    MEMOIRE : Une bréve et simple cérémonie a permis de rendre hommage aux professeurs et éléves du lycée Michelet durant la seconde guerre mondiale à la veille du 71éme anniversaire du débarquement. A l’initiative de Jocelyne Grandiau, professeur d’histoire,  Proviseur du lycée, maire de Vanves,  avec des vanvéens et des enseignants, et des éléves se sont retrouvés dans le vestibule du pavillon Mansart devant la plaque de marbre sur laquelle sont inscrits les noms des professeurs et éléves morts pour la France auxquels ont été ajoutés deux noms :  Raoul Legrand et Ernest Wohl dont des élèves du collège ont rappelé la vie et les circonstances qui les ont amené à mourir dans des conditions épouvantables à cause de la barbarie nazie dans les camps. « L’histoire de notre lycée est extrêmement liée à l’histoire de France »a déclaré Bernard Gary, proviseur en rappelant qu’à cette époque le lycée était un centre d’accueil et de Transit et que cette plaque qui comporte maintenant 42 noms avait été apposée et inaugurée le 10 Novembre 1945

    IMMOBILIER : Le maire avec quelques élus et habitants de la rue de Châtillon ont visité cette petite résidence construite à l’emplacement de l’un des pavillons emblématiques de ce quartier qui appartenait à la famille Guibal qu’elle partageait avec la famille Latapie. Elle est constituée deux petits immeubles constitué de maisons imbriqués conçu par le Cabinet d’architecte Archimat, qui s’insérent  sur une parcelle assez profonde et large  de 900 m2, avec un parking souterrain en rez-de-chaussée, car l’architecte a joué sur les niveaux. Ses bâtiments en pierre de taille jusqu’au toît  jouent sur les volumes et comportent des logements de 2 à 3 pièces qui ont paru petits aux visiteurs, avec peu de placards ou de rangements et des WC dans les salles de bains, ce qui n’est guère apprécié. La municipalité devrait inaugurer une autre résidence dénommée Tandem et construite par Vinci rue Diderot mercredi prochain. L’achévement de ces deux résidences intervient à un moment où une rumeur commence à courir dans les Hauts de Vanves : La ville aurait le projet de vendre le terrain où sont installés le garage et les ateliers municipaux pour y faire construire 70 logements de (grands) standings. Et ces services municipaux seraient déménagés rue Diderot à l’emplacement de l’équipement sportif prévu initialement sur ce terrain acheté récemment par la ville. 

    RUGBY : « Au terme d’un match acharné nous avons remporté notre quart de finale de championnat d’Ile de France FFSE contre l’équipe du XV de la Crampe sur le score de 27-21. Après avoir réalisé une entame de match catastrophique (0-14 au bout de 5 minutes de jeu), l’équipe a su relever la tête pour s’imposer au bout du suspense et sous une chaleur écrasante. Malgré une main cassée dès la dixième minute de jeu (!), notre centre Evariste Mourette a passé le drop nous assurant la victoire dans les dernières minutes. En route pour les demies le samedi 20 juin prochain ! » nous annonce Laurent Cazenave-Lacroutz président de la section Rugby

    GOLF : Pour sa deuxième participation au challenge des 36 communes des Hauts de seine, la section golf du stade de Vanves s'est qualifiée pour la finale au golf de Saint Cloud début juillet. La sélection vanvéenne composée d'Arnaud et Jules Lavigne, de Dominique et Thierry Lons et de Bruno Depeyre est arrivée 1 ère de la compétition au golf de Rueil Malmaison devant ville d'Avray, Levallois et Neuilly. Belle performance pour cette jeune section golf en partenariat avec la ville de Vanves.

    FOOTBALL : Match nul - 1 / 1 pour ce dernier match de la saison. « Nous allons finir au milieu de tableau. - 6ème - Sentiments partagés, avec un peu plus de motivation nous pouvions espérer être sur le podium. L'objectif annoncé pour la saison prochaine, la montée en ligue, pour ce faire il nous faut se renforcer avec un joueur par ligne » indique Jean Claude Vignal président dela section football. .

  • CARNETS DE CAMPAGNE MUNICIPALE A VANVES : LA LISTE « VANVES AVEC VOUS » DANS LES HAUTS DE VANVES ENVOIE QUELQUES PIQUES A SES OPPOSANTS

    La troisiéme et dernière réunion de proximité de la liste de la majorité municipale (UDI/UMP) s’est déroulé à l’école Larmeroux lundi soir où le cercle de famille s’était énormément agrandi, preuve d’une soudaine forte mobilisation des troupes à J – 6 du 1er tour. « Des promesses tenues ! » est le slogan de l’équipe sortante. Et on en a même fait plus ! » a déclaré Bernard Gauducheau en invitant Bertrand Voisine a commenté notamment le bilan financier et budgétaire de la mandature. « Notre lietmotiv a été de récupérer de l’épargne… » a-t-il ajouté à la veille du vote du budget municipal 2014 mardi soir. Avec toujours quelques piques sur les propositions de ces adversaires : « On pourrait aussi installer une compagnie de CRS rue de Chatillon » à propos de l’antenniste de police municipale. « Cela fait partie des fausses bonnes idées. Il faut se poser des questions sur la base de chiffres, d’études de flux, car il peut fragiliser l’activité commerciale, créer de nouveaux bouchons » à propos de la mise en sens unique de la rue Jean Bleuzen, en aoutant :  « Nous avons réuni les riverains de la rue J.Jézéquel avant de la transformer et la rénover pour avoir leur avis et leur proposer un projet (prochainement) ».

    Il a surtout été question de ce quartier qui « va bouger » avec la gare du GPE  (Grand Paris Express) qui va désenclaver le Clos Montholon, le transfert dans le domaine public de la rue  de l’avenir – dont les riverains seront bientôt invités à une réunion publique pour venir signer l’acte de cession de cette rue privé  dont ils sont chacun copropriétaire, à la ville puisqu’elle tombera dans le domaine public – la construction du mur anti-bruit sur le long de la voie SNCF  - « où la ville ne peut qu’être que l’aiguillon, SNCF et RFF avec le STIF étant décisionnaire » - l’aménagement des terrains A.Briand (150 logements)….qui est l’une des deux plus importantes opérations d’urbanisme qui va marquer ce mandat 2014-20 avec la constructuion de 130 logements par le Secours Catholique sur les terrains du Rosier Rouge…. Et bien sûr des équipements sportifs avec la reconstruction de la tribune et du gymnase André Roche, et des espaces verts avec le parc F.Pic. 

    Ce qui a donné l’occasion à Jeremy Coste de poser une question sur « les affreux jojo qui empêchent les vanvéens de profiter du parc du lycée Michelet  ». Le maire a embrayé avec cette formule bien connue : « Le mur murant Michelet rend Vanves murmurant » en se faisant le chevalier blanc de la lutte contre le dépeçage du territoire vanvéen : « Les vanvéens se sont sentis dépossédés de leur territoire lorsque Malakoff a été créé. Et je l’aurais empêché si j’avais été maire à l’époque. Et ils n’ont jamais pu pénétrer dans la « cité interdite » à propos de la cité scolaire de Michelet (dénomination lorsqu’il y a un cllége et un lycée). « Des millions ont été consacré à rénover Michelet par le Conseil Général qui était alors compétent à la place de la Région jusqu’en 2004 où cette cité scolaire a été transférée à la Région, à un moment où nous avions obtenu 50 M€ de Charles Pasqua pour rénover les équipements sportifs. La Région a récupéré ce dossier et a décreté que Vanves n’était pas prioritaire, qu’ouvrir le parc – alors qu’un projet avait été arrêté – n’était pas prioritaire. Les choses n’ont pas bougé depuis. Je crains que l’accés au public au parc ne se fera pas  malgré la bonne volonté du proviseur. On a obtenu grâce à une convention tripartite ville-département-région la rénovation des équipements sportifs dont la ville pourra profiter »