Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pôle senior

  • LES POLES SOLIDARITE ET SENIOR DE VANVES DE PLUS EN PLUS SOLLICITES

    Le budget du CCAS qui est à part du budget municipal se monte à 831 893 € en fonctionnement dont 660 000 € de subventions par la ville,  et 28 832 en investissements. Les frais de fonctionnement représentent 529 700 € dont 395 500 € pour le pôle Senior (75%), 81 500 € pour le pôle solidarité (15%), 30 000 € pour les actions en faveur des handicapés (6%). Des postes qui ont évolué avec des augmentation (15 450 € au total) dont 2000 €  pour le transports à la demande (+ 5% des dépenses du pôle Senior),  700 € pour la télé-alarme (7%), 2000 € pour  l’animation ( 3%), 4000 € pour le foyer Danton ( 29%), 250 €  pour le Libre Service Social ( 19% des dépenses du secteur solidarité dont 74% sont consacrés aux aides et secours)

    En 2014, le CCAS a  prévu l’élaboration d’une charte du public accueilli, une initiation à l’accueil des sourds, la mise en oeuvre d’ateliers collectifs pour lutter contre la précarité énergétique en partenariat avec l’agence locale, une réflexion autour des missions d’animation avec redéfinition d’un projet global d’animation, une redéfinition des missions du pôle Senior autour de l’accueil, de l’information et de l’orientation des seniors pour favoriser le « bien-vieillir chez soi ». Le Blog s’est attaché à ses deux grandes missions principales sachant que le CCAS est aussi le relais local de la Maison Départemental des Personnes Handicapés (MDHP) pour la gestion des demandes de cartes, d’allocation et  de prestation ainsi que le versement d’aides (114 adultes en situation d’handicap et 18 enfants).

    POLE SOLIDARITE : AUGMENTATION DES SECOURS

    La commissions d’aides financières aident 1097 familles vanvéennes. Elle a examiné 188  demandes nouvelles établies par une assistante sociale (EDAS, CAF ou CPAM) déposées par 113 familles distinctes lors de 26 commissions. 6 demandes n’ont pas reçu de suite favorable. Ses familles sont constituées de 41 femmes seules (46%), 20 hommes seuls (18%), 18 couples avec enfants (16%), 29 familles monoparentales (26%), 5 couples sans enfants (4%).

    70 familles ont bénéficié de 95 accès au LSS (Libre Service Sociale) dont les 8,4 tonnes récoltés lors de la collecte de denrées alimentaires, permettent de constituer une partie de ce stock  et une autre partie d’être  distribué par le Secours Catholique  lors de ces permanences du mardi. Le CCAS  attribue une aide aux démunies pour les vacances  - 38 dossiers examinés, 30 familles bénéficiaires  d’une aide de 200 à 750 € (soit 16 073 €) en 2013 -  des chèques cadeaux pour la Rentrée des classes (40 € pour un enfants scolarisé en élémentaire, 50 € en collège, 60 € au lycée)  -  55 familles, 47 enfants en primaire, 42 au collège et 23 au lycée (5360 €) en ont bénéficié – et des chèques cadeaux (50 €) pour les enfants démunis (81 enfants, 44 familles)  à l’occasion des fêtes de Noël.

    POLE SENIOR : DE PLUS EN PLUS DE SITUATIONS COMPLEXES

    Ses responsables ont constaté  que le nombre de personnes sollicitant le pôle Senior est en nette évolution. « Les situations sont de plus en plus complexe, leur suivi nécessitant des interventions multiples. On observe à travers ces situations complexes, un isolement réel des personnes âgées associés à une  perte d’autonomie auxquels s’ajoutent des problématiques financières ou de santé au titre desquelles les maladies neuro-dégénératives sont les plus fréquentes ». En raison de la désertion territoriale (départ de l’EDAS à Issy, de la CRAMIF et de la CPAM) et de la restriction de leurs missions respectives, le pôle senior est ainsi amené à gérer de plus en plus de situations individuelles complexes pour lesquelles il en est l’acteur principal

    L’activité de ce pôle Senior croît avec l’augmentation du nombre de seniors et de 4éme âge : 5341 vanvéens ont plus de 60 ans (19,78%) soit 1/5 de la population totale (27002), pourcentage inférieur à la population des plus de 60 ans en France (22,6%). Prés de la moitié ont entre 60 et 69 ans, et plus d’un quart a 80 ans soit +15,8%. La part des plus de 80 ans est en nette augmentation (10,7% de + de 75 ans). « Cette caractéristique vanvéenne a une incidence directe sur la charge de travail du pôle senior qui gère le maintien à domicile notamment et doit faire face de plus en plus fréquemment à des situations de maintien à domicile complexe liées à des problème de santé mentale croissant dans cette tranche d’âge. Ces situations nécessitent un temps de travail dans l’accompagnement direct des personnes mais aussi dans la concertation entre partenaires. Il ressort une certaine saturation de certains agents dont la charge de travail croit et pour lesquels une situation d’inconfort se créé »

    Ce constat se traduit plus ou moins dans l’activité chiffrée par ce pôle pour l’année 2013 : Dans le cadre de la coordination gérontologique, le service a accompagné 125 situations complexes de personnes âgées souvent isolées ayant abouti à des placements en maison de retraites, à 3 demandes de protection juridique, à une hospitalisation d’office, et deux demandes de suivi par la gestion de cas MZIA. Le service a instruit 92 dossiers d’APA (Allocation Personnalisée pour l’autonomie), 14 dossiers ASPA, 26 dossiers d’obligations alimentaires. 33 nouveaux seniors se sont dotés de la téléalarme (224 abonnés en 2013)

  • VANVES PRIVILEGIE LE DIALOGUE INTER GENERATIONNEL POUR TRANSMETTRE L’HISTOIRE ET LA MEMOIRE

    A l’occasion des réunions publiques de quartier de ce premier semestre 2013 durant lequel le maire et ses colistiers vont présenter le budget 2013 de la Ville, comme ce sera le cas ce soir à l’école Marceau pour le lateau à 19H30, Vanves Au Quotidien revient sur des chapitres de ce budget à l’occcasion d’événements comme l’inauguration de l’EHPAD de la Compagnie ded Jésus à Vanves, et notamment les personne’s âgées et surtout le pôle intergénérationnel qui méne une animatin autour d’Edith Piaf, comme ce fut le cas hier après-midi à Arpage

     

    Ainsi le budget de l’Action Sociale  se monte  à 889 651 € en fonctionnement  (+26,39%) et à 22 166 € en investissement (- 14,98%). Si les dépenses de fonctionnement augmentent de 26,4% , c’est notamment à cause du  transfert de gestion de la résidence Danton qui va occasionner une dépense nouvelle : La ville s’est engagée à ce que la redevance que chaque résident aura à payer soit équivalente au montant de son loyer actuel. . Du coup, la différence sera remboursée à l’AREPA par le CCAS (soit 95 000 €).  475 500 seront consacrés au pôle Senior (78,05% du budget de l’action sociale), avec les ballotins au chocolat (25 000 €), le repas du nouvel au Pavillon Dauphine (60 000 €), l’attribution d’aides financières pour l’aide à domicile, le portage de repas à domicile ou l’allocation Vanves Seniors.

     

    L’une des actions originelle menée par la ville concerne le dialogue entre les générations. Il est réalisé par un Pôle Intergénération qui dispose d’un budget de 22 500 € en fonctionement  et 3000 € en investissemen. Son rôle est de développer des échanges entre générations en mettant en place des ateliers pour les aînés dépendants et sensibiliser les jeunes générations à rencontrer un public trop longtemps isolé. Sont ainsi  pérénnisés les partenariats avec les services municipaux (CCAS, Relais Maternelle, Biblio Club, Centres de Loisirs, Maisons de Retraites…) et les associations (Saint Vincent dePaul, Hemisph’Erik) en étant toujours présents et actifs sur le terrain lors de rencontres, manifestations (Téléthon, fêtes de la Musiques, Giga Senior…), expositions, après-midi festifs (chanson à  la Résidence Danton…), ateliers (poétique dans les Relais Maternelles)… « L’organisation d’activités communes se veut un maillon, un support de transmisson de l’histoire et de la mémoire de chacun par la pratique d’activités ludiques et d’échanges riches en épanouissement, valorisant le public concerné » explique t-on à la mairie.

     

    « L’objectif de ce pôle Inter Générationelle est de soutenir moralement et psychologiquement les seniors vanvéens dépendants qui par la pratique de ces activités d’art-thérapie se sentent valorisés et retrouvent bien être et plaisir de participer à la vie de la commune ».  Une exposition sur la vie de la chanteuse Edith Piaf pour le 50éme anniversaire de sa disparition a commencée à être présentée dans les maisons de retraite vanvéenne (Larmeroux, Arpage, Medicis) depuis Avril afin que les résidents puissent découvrir le parcours de cette icône de la chanson populaire française. Un spectacle réalisé par l’Atelier Mémoire du Pôle Inter Générationnel et les Ateliers d’Arts Plastiques du CITL a été ou sera joué au Club Murillo, à la maison de retraites médicis, dans les centres de loisirs et au Biblio Club. Un CD musical conçu avec le Relais Maternel Pistache et la chorale Murillo sera présenté en Mai dans les différentes structures d’animation de la commune.

  • LE POLE SENIOR A VANVES : AMELIORER LEUR QUALITE DE VIE AU QUOTIDIEN

    Cette semaine bleue se termine aujourd’hui par un « Parcours de Conduite » pour les seniors avec 3 autos écoles de la ville. Les participants auront le droit à une demi/heure de conduite sachant que les véhicules partiront pour une heure et demi de parcours avec 3 seniors. A leur retour ou avant de partir, puisqu’il y aura deux groupes par auto-école, ils pourront  visiter de commissariat de police de notre ville. A la fin de l’après midi à l’hôtel de Ville, le maire leur remettra  des diplômes « parcours de conduite ». C’est l’occasion de rappeler l’action de la ville à travers son « pôle senior » dont l’objectif principal est d’améliorer leur qualité de vie au quotidien, à travers le rapport d’activités 2010 des services municipaux qui donne des chiffres intéressants.

     

    Ainsi le CCAS soutient financiérement les seniors les plus démunis pour l’emploi de personne à domicile ou pour la livraison de repas à travers le CESU. Celui-ci permet de financer une partie de leur dépense d’aide à domicile -  78 seniors ont bénéficié d’une partie des 9980 chéques accordés représentant un  montant de 69 202 € en 2010 – ou de repas portés à domicile (à 24 bénéficiaires) : 11 234 CESU repas ont été attribué en 2010 représentant 8 594 repas livré par Avenance pour un coût de 56 966 €.  Il gére un service télé alarme avec les sociétés LOCINFOR et Europ Assistance, sachant que l’objectif à terme est de n’avoir qu’un seul systéme, dont bénéficient 172 vanvéns dont 29 nouveaux en 2010.

    Le CCAS distribue une allocation différentielle dont le montant mensuel varie de 44 à 124 €  qui offre aux personnes âgées un complément de ressources, sous réserve qu’elles aient fait valoir tous leurs droits aux aides légales et en particulier ceux de l’ASPA (Allocation Spécifique Personnes Agées) : 21 vanvéens en  bénéficient, ce qui représente une dépense de  24 228 €  et ont le droit à des bons d’achats alimentaire d’un motant de 40 € pour les personnes seules et de 60 € pour un  couple à l’occasion des fêtes de fin d’années.  Ce service a développé l’aide à la démarche qui consiste à les acompagner dans leur démaches administratives : 16 en ont bénéficié en 2010

     

    La Ville de Vanves bien évidemment un plan canicule et de prévention contre l’isolement des personnes âgées depuis 2004. Un recensement effectué chaque année,  permet de connaître les personnes qui pourraient avoir besoin d’une intervention rapide et adapté des services tant sanitaires que sociaux.  1613 courriers d’informations et formulaires d’inscription et de renouvellement  ont été envoyés en 2010 auxquels 904 seniors ont répondu (56%). Depuis 2008, les outils d’investigations se sont affinés et ont permis de déceler un grand nombre de personnes fragiles : Le registre comptait 495 Vanvéens dont 322 personnes autionmes entourées (65%), 149 fragiles et isolées (30%) et 23 très fragiles et isolées (5%) Ces deux dernières catégories ont bénéficié prioritairement des appels téléphoniques et des visites à domicile, et surtout pendant Juillet/août où le CCAS met en place un plan local avec relais téléphonique, équipe d’intervention à domicile…

     

    Le CCAS a mis en place une  coordination gérontologique qui permet l’animation d’un véritable réseau de professionnels locaux du secteur médico-social et le suivi de situations lourdes à domicile ou en sortie d’hospitalisation. L’évaluatrice de cette coordination a effectué 64 visites à domicile et réalisé 186 entretiens d’orientaions en 2010. Le service a accompagné 14 situations complexes de personnes âgées souvent isolées ayant abouti pour 5 d’entre elles à des placements en maison de retraites, et effectué 5 demandes de protection juridique. Ce service a instruit 92 dossiers d’APA (allocation Personnalisée pour l’autonomie) et 15 dossiers ASPA pour les personnes ayant un nniveau de ressources très faible (ex-minimum vieillesse).

    La résidence Danton qui a fait l’objet d’un audit dont les conclusions et les implications ont été présenté à ces résidents, accueille actuellement  84 résidents dans ses 81 logements dont 10 deux-piéces. Les plus anciens sont là depuis 27 ans, sachant la durée moyenne du séjour est de 8 à 12 ans. Ils ont bénéficié de 110 demi journées d’animations sur places. Prés de 9300 déjeuners ont été srvis dans cette résidence dont 800 repas festifs auxquels s’ajoutent les 1917 collatioons de soir portés en étages aux résidents.

     

    Enfin, plusieurs événements ont marqué cette année 2010 : Le forum Giga Seniors avec le Conseil Général qui a attiré 700 seniors le 9 Avril 2010. Le banquuet du Nouvel an le 10 Janvier 2010 au Pavillon Dauphine avec 809 personnes qui a côuté 46  480€ € à la ville. 150 ballotins de 500 gr de chocolats ont été disribués aux personnes seules, et 400 de 750 gr aux couples pour Noël.