Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean cyril le goff

  • LORSQUE GUY JANVIER (PS) SE VOIT DEJA MAIRE DE VANVES…MAIS PAS SES CAMARADES SOCIALISTES

    Un incident lors du Conseil Général des Hauts de Seine de Vendredi, rapporté par le Parisien est très révélateur des arrières pensées municipales à plus d’un an des élections  municipales de Guy Janvier (PS), conseiler général de Vanves :  « Vous êtes le baron de la principauté des Hauts de Seine. On vous imagine descendre la Seine sur vote bâteau présentant là,  la Cité de la Musique, ici le Musée Albert Kahn…Alors qu’on vous demande de nettoyer les écuries d’Aujias » a-t-il conclu en faisant référence à la condamnation de Charles Pasqua – qu’il exécre – et André Santini – qu’il déteste – à la suite de l’affaire Hamon.  « Je croyais que la gauche préférait le débat d’idées aux attaques personnelles. Faible sur le plan politique, détestable sur le plan humain. Pour être maire, il faut aimer les gens » répliqua Patrick Devedjian, président de l'assemblée départementale alors  que Guy Janvier l’avait titillé dés le début de son intervention en lui demandant « J’aurais aimé que vous m’appeliez monsieur Le futur maire de Vanves »  (comme il l’a fait à propos de Patrice Leclerc qui devrait succéder à Gennevilliers à Jacques Bourgoin). « C’est moins évident pour vous ! » a répondu Patrick Devedjian.

     

    Et il n’est pas loin d’avoir raison. Car si Guy Janvier donne l’impression depuis la nouvelle année de vouloir repartir en tête de liste  pour une troisiéme campagne municipale contre Bernard Gauducheau, c’est moins le cas pour ses camarades socialistes qui pensent que « ce serait le combat de trop ! ».  Ils ne sont pas les seuls à Vanves. Tout d’abord, il devra se présenter aux suffrages des socialistes vanvéens car ce sont eux qui désignent celui qui défendra les couleurs du PS aux municipales de Mars 2014. Ensuite il devra lever la réticence qu’une grande majorité de ses militants socialistes qui ne sont pas du tout prêt à repartir avec lui, d’autant plus après ce qui s’est passé lors du renouvellement des instances socialistes altoséquanaises avec l’élection du 1er secrétaire fédéral. Il a fait campagne pour Philippe Sarre qui l’a emporté, alors qu’une grande majorité des animateurs de la section PS soutenait Jean André Lasserre qui a été le directeur de la campagne présidentielle de François Hollande  dans les Hauts de Seine. Et pour s’assurer de son élection, il a fait voter pour le Maire de colombes en restant présent au bureau de vote pensant tout le scrutin, ce qu’il ne fait jamais habituellement.  « Une attitude politicienne détestable  » ralaient les « hollandais » vanvéens qui s’en sont expliqués avec lui le soir même du scrutin dans la permanence.

     

    Et la bataille n’est pas terminée. Pour les vœux, tous les vanvéens ont constaté que  Guy Janvier (PS),  a envoyé sa  (propre) carte de vœux avec quelques réflexions: « trois ou quatre choses que j’aimerais vous écrire en ce début d’année 2013 ». Pour lui, le problème numéro 1 c’est l’emploi : « la mobilisation doit être générale » a dit, avec raison, le président de la République. C’est d’abord, une affaire d’entrepreneurs, mais elle concerne tout le monde. Chacun, à son niveau, peut apporter sa pierrre. C’est notamment le cas des collectivités locales.  Dans notre département, les Hauts de Seine, et dans chacune de nos communes, pourquoi ne pas fixer un objectif ambitieux de création d’emplois d’avenir à destination de jeunes éloignés du marché du travail ? ». Il revient sur ses services sociaux de proximité délaissés par le Conseil Général et qui sont pourtant de sa responsabilité : « Il manque des travailleurs sociaux dans lescirconscriptions de la vie sociale (CVS), dans les centres de PMI (Protection Naternelle et Infantile), dans les services de l’aide sociale à l’enfance. Or, ces personnes ménent des actions de préventions et accompagnent les allocataires de minma sociaux dans leur recherche de travail, de logement, de garde d’enfants… ».  

     

    Ensuite il aborde la question d’un logement digne pour tous : « A Vanves, nous avons un peu plus de 23% de logements sociaux, mais cela ne suffit pas à satisfaire une demande de plus en plus forte, compte tenu à la fis des prix très élevé dans le secteur privé et de la décohabitation (jeunes voulant quitter le fiyer parental, divorces…). Il y a moins d’une soixantaine d’attributions par an pour un peu moins de 1000 demandes. Et Vanves n’est pas un cas particulier ». Et de préconiser que les nouvelles attributions de logements soient l’objet de baux de 3, 6, et 9 ans avec à la fin de chaque période la possibilité pour les locataires qui le peuvent de racheter leur appartement. Il termine sdes vœux sur l’école de la réussite pour chacun en remettant l’éducation et la jeunese au cœur de l’action publique, un des grands chantiers de François Hollande qui tient à cœur à Guy Janvier depuis très longtemps et qui est l’un des raisons de son engagement politique.

     

    De leur côté, les « Hollandais » de Vanves ont sorti « Le 82 », journal des socialistes de Vanves, sous un nouveau format,  où Guy Janvier n’est même pas cité (sauf pour sa permance) et ne s’exprime même pas par un éditorial ou une tribune. Par contre Antonio dos Santos, secrétaire de la Section PS de Vanves signe l’éditorial  - « pendant toute cette année, nous resterons à votre écoute, disponible pour entendre vos préoccupations  ou porter vos suggestions, pour  toujours mieux vivre ensemble à Vanves » - Anne-Laure Mondon, présidente du groupe PS signe la rubrique « le coin des élus » consacré à la CPAM de Vanves, Jean-Cyril Le Goff signe bien sûr la rubrique GPSO  «  une aubaine pour Vanves » , les élus municipaux et le Conseil Général un autre sur  le « maintien  des services sociaux à Vanves », et Gabriel Attal, chargé des relations avec les élus et et le parment de la ministre Marisol Touraine,  revient sur les « travaux à l’Assemblée (Nationale).

     

    Enfin, ils reçoivent Bruno Roux, président du groupe PS à l’Assemblée Nationale pour les vœux du PS de Vanves demain à 20H15 à l’école Maternelle Max Fourestier. Un fidéle d’entre les fidéles de François Hollande où il devrait être beaucoup questions de cumul des mandats, d’autant plus si son collégue du Sénat François Rebsamen  rue dans les brancards en demandant un statut à part sur le non-cumul, le patron des députés PS s’inquiéte, car quelques députés pourraient être menacé d’abandonner leur mandat, ce qui provoquerait des élections législatives partielles. Après celle de la 13éme circonscription des Hauts de Seine où Patrick Devedjian a été ré-élu haut la main en pleine bagarre interne à l’UMP, les députés socialistes n’ont pas envie de jouer avec le feu. D’autant plus qu’entre 40 et 60 d’entre eux seraient concernés. De quoi leur faire perdre la majorité à l’Assemblée Nationale.   

  • PS 92 : VANVES SOUTIENT JEAN ANDRE LASSERRE AU POSTE DE 1er FEDERAL ALTOSEQUANAIS POUR CHANGER LA DONNE

    Les militants socialistes vanvéens et  altoséquanais éliront leur 1er secrétaire fédéral le 15 novembre prochain  (avec un second tour le 16 Novembre s’il y a besoin). Ils  ont le choix entre 4 candidats depuis que Benoit Marquaille, 1er Fédéral Adjoint et conseiller régional s’est désisté en faveur de Jean André Lasserre, conseiller général de Courbevoie qui a face à lui,  Philippe Sarre, maire de Colombes, Joseph Dion trésorier fédéral et conseiller municipal à Issy les Moulineaux, et Farid Bounouar, élu à Gennevilliers. Pascal Buchet, 1er fédéral sortant et maire de Fontenay aux Roses, a décidé de ne pas se représenter et de soutenir la candidature de Jean André Lasserre. Tout comme l’ensemble de la section PS de Vanves qui fait campagne pour lui, sauf Guy Janvier qui soutient Philippe Sarre.

    Mais ils auront aussi à élire les 34 conseillers fédéraux du Conseil Fédéral qui seront issus du vote des militants sur les motions nationales d’orientation le 11 Octobre dernier. Ce qui a donné lieu à des débats épiques lors du congrés fédéral à Boulogne avant les vacances de la Toussaint. Notamment entre les différents courants qui soutiennent la motion 1 (d’H.Désir, JM Ayrault et M.Aubry) et doivent se répartir 27 Siéges. 160 militants sont candidats. Les pro-Sarre ont tenté de faire voter une répartition des 27 siéges en reprenant les scores des différentes motions à Reims, ce qui auraient éliminés les Hollandais. Ce qui a été rejeté. La majorité a concédé que la répartition prenne en compte les résultats du vote du 15 Novembre prochain,  ce qui serait plus juste, à défaut de trouver un accord immédiat. D’autant plus que de deux règles doivent être impérativement respectées dans la répartition de ses 34 siéges (ou 27 pour la motion 1 ): La parité et 30% de renouvellement. 4 Vanvéens devraient faire parti de ce Conseil Fédéral : Valérie Mathey et Jean Cyril Le Goff pour la motion 1, Gérard Beglier pour la motion 4 et Antonio Dos Santos au titre de Secrétaire de section

     

    A Vanves, la campagne a dû être tonique d’après les échos, l’ensemble des militants et sympathisants socialistes se sont retrouvés Jeudi dernier, dans la soirée, à l’école Gambetta, pour entendre chacun les représentants des 4 candidats, seul Joseph Dion s’étant déplacé.  Guy Janvier, conseiller général a envoyé une lettre à l’ensemble des camarades en expliquant les raisons pour lesquelles il soutient, Philippe Sarre, maire de Colombes. « J’ai été un des premiers à être associé à sa volonté de reprendre la fédération. Il m’en a parlé dés avant l’été. Et je l’avais assuré de mon soutien. Il a été mon collégue au conseil général de 2004 à 2008. Il avait pris l’engagement de démissionner s’il était élu maire de Colombes, ce qu’il a fait tout en s’assurant que Bernard Lucas qui l’a remplacé au conseil général, soit bien élu, de manière à ce que le PS conserve un des trois cantons de Colombes. Il a refusé d’être candidat aux législatives par respect de son engagement sur le non-cumul des mandats. Et il aurait élu avec une marghe plus importante que celle qui a étré acquise » explique t-il en ajoutant : «  Il faut maintenant que les instances fédérales sont désignés, que l’on ait à la tête du PS 92, une personnalité qui soit compétente, connue, expérimentée, et c’est son cas. Il a prouvé ses capacités à rassembler et à réusssir le changement. Il est maire de Colombes et il n’a pas d’autres ambitions que celles de servir le PS avec un certain nombre de propositons qui figurent dans son programme (18 mesures) dont une concerne le travail collectif. Comme je me spécialise dans les questions financières et sociales, j’ai essayé de mettre en placce un certain nombre de groupes de travail. Malheureusement, cela n’a pas abouti, parce qu’au niveau fédéral, il n’y avait le relais qui était nécessaire. Je crois que P. Sarre sera tout à fait en mesure de le faire.  Sans travail collectif, en politique, cela ne passe pas ».

     

    Evidemment, ce n’est pas l’avis de ceux qui soutiennent Jean André Lasserre, comme Jean Cyril Le Goff, Antonio Dos Santos, Anne Laure Mondon,  Valérie Mathey, Suzanne Guerif, Nicolas Chaigneau….  « Jean André Lasserre qui a été le directeur de campagne de F.Hollande pour les Hauts de Seine pendant les présidentielles, qui a gagné un canton particulièrement difficile pour un socialiste à Courbevoie, illustre bien ce qu’on doit incarner dans notre fédération avec des militants et des élus de terrain, ouverts, permettant de convaincre des électeurs y compris ceux qui ne votent pas traditionnellement à gauche, de voter pour une équipe municipale de gauche » expliquent ceux qui le soutiennent et qui devraient envoyer aux socialistes vanvéens au début de cette semaine, un tract présentant ce candidat, sa profession de foi et ses 50 engagements. Jean Cyril Le Goff retient plusieurs choses : Assurer un meilleur appui technique et politique des sections, développer l’information et la communication, impliquer les militants et les sympathisants en créant une université permanente en charge de la formation,  afin de les aider à expliquer la politique du gouvernement que l’on soutien, s’ouvrir et  dialoguer avec la société civile, construire une stratégie par rapport aux enjeux locaux, renforcer toute la fonction de veille éthique et de résolution des conflits, avec une charte signée par l’ensemble des élus, respect des décisions prises comme sur le cumul des mandats. Les supporters de J.A. Lasserre ne comprennent pas pourquoi deux maires socialistes des Hauts de Seine n’ont pas démissionné de l’un de leurs deux mandats comme prévu fin Septembre  -  Le Sénateur-Maire de clamart, Philippe Kaltenbach, et le député-maire d’Asnières, Sébastien Pietrasanta - d’autant plus après la remise du rapport Jospin. Verdict : Le Jeudi 15 Novembre avec l’arrivée du Beaujolais nouveau    

  • VANVES AU QUOTIDIEN DE RETOUR POUR LA RENTREE 2012

    Vanves au Quotidien est de retour, après s’être finalement arrêté entre le 223éme anniversaire de la Révolution française et de la fête nationale lorsque tous les vanvéens partent en vacances, ainsi que ses responsables politiques, et le 68éme anniversaire de la libération de Vanves …et de Paris qui sera célébré à 11H30 au monument aux morts de notre commune, et qui marque la pré-rentrée politique pour nos élus qui devraient être tous là, du maire au sénateur et même le député. Alors que les vanvéens commencent à rentrer après  un temps de canicule.   Commençons par revenir sur les quelques événements qui ont marqué Juillet et Août 2012

     

     

    VANVES AU FIL DE L’ETE 2012 : DES VACANCES ENTRE UN MOIS DE JUILLET AUTOMNALE, ET UNE FIN AOUT CANICULAIRE

     

    Ces vacances d’été avaient très mal commencé avec ses quarante jours de pluie qui ont suivi la Saint Médard : « Pluie à la Saint Médard duera quarante jours plus tard à moins que Saint Barnabé ne vienne lui couper le nez ». Et l’adage s’est vérifié puisqu’il n’y a pas eu de soleil à la Saint Barnabé. Et un temps presque automnale s’est abattu sur Vanves jusqu’au 18 Juillet 2012. A tel point que jamais Vanves n’avait connu un tel 14 Juillet, avec un feu d’artifice (magnifique) tiré la veille dans le parc F.Pic sous la pluie, ce qui est très très rare, et une retraite des flambeaux annulée.

     

    Le moral était au plus bas avec la disparition de deux vanvéens appréciés début Juillet : 

    - Michel Giroux, grande figure de la section football et du Stade Vanves, terrassé par une crise cardiaque lorsqu’il regardait chez lui le Tour de France. la section Football était une nouvelle fois touchée au plus profond d’elle-même, car Michel surnommé « Footix » par beaucoup, était l‘un de ses dirigeants incontournables, par lequel passait tous les adhérents puisqu’il s’occupait des licences. Il était reconnaissable, entre mille, par sa crinière blanche, durant les matchs qui se déroulaient sur le stade qu’il ne manquait en aucune façon, présent à chaque événement. 

    - Didier Bontemps (Didier Artisan), plombier que beaucoup de vanvéens ont sollicité, qui s’est éteint après une longue maladie. Il s’était installé à Vanves voilà dix ans au 1 de la place du Val (du Maréchal de Lattre de Tassigny) dans un atelier décoré de photos de Doisneau qu'il avait eu l'occasion de rencontrer. Il s’était mis à son compte à 44 ans  après avoir travaillé plus de 15 ans dans la société Vergely, à Malakoff.

     

    Un Carrefour Express ouvrait ses portes le 4 Juillet dernier à la place du vidéo Club à l’angle de la rue de la République et de l’avenue Antoine Fratacci. Une nouvelle petite surface commerciale de 85 m2 (sur 105 m2), bien agencée, où les clients ont à leurs dispositions plus de 2000 références. Dirigé par Arnaud Dahan, gérant, elle connait actuellement une très forte affluence lors des week-ends de retour de vacances depuis le 15 Août dernier. Et le café « Les Platanes » change de propriétaire avec l’arrivée d’Eric Pottier comme gérant en septembre. Rappelons que très jeune, ce vanvéen de pur souche, a fait ses écoles et ses premières armes dans des restaurants de renom qui ont regretté de le voir partir voler de ses propres ailes car il avait ce métier dans la peau : « Chez Françoise », « La Coupole »… Il a créé sa propre affaire à Menecy avec « La Marinière », pendant 5 ans, avant de travailler pour d’autres, au « bistrot de Clamart »  en tant que directeur et chez « Physalis » à Montrouge. Mais il avait toujoues en tête de revenir à Vanves, de prendre une affaire dans cette ville qui l’a vu naître : Il a été candidat à la reprise du Bistroquet, puis du Tout Va Mieux, mais le propriétaire était trop gourmand, demandant 1 M€ pour la reprise du restaurant et de l’appartement. « J’ai profité de l’occasion offerte par Youssef pour réaliser mon rêve ».

     

    Et pratiquement plus rien jusqu’à cette semaine de canicule après le 15 Août. Même pas de visite ministérielle surprise comme l’année dernière. Des J.O. décevants pour les deux sportifs soutenus par la ville sur lesquels le Blog reviendra.  Des feux de poubelles, du tapage nocturne du côté de la rue de Châtillon, des pannes d’éclairages publics dans certains quartiers relevés par le Blog « Vanves92170 »… et une scéne digne du far West place du Val un certain 7 Aout au soir :: Entre 21 heures 30 et 22 heures, la police a arrêté 3 délinquants en voiture, aprés poursuite, juste devant le café « Le Relais de Vanvres » sur la place du Val (De lattre de Tassigny). La voiture poursuivie par la police avec siréne et gyrohare s’est arrêtée au niveau de l’emplacement réservé aux handicapés.  L’un des policiers assez nerveux est sorti de son véhicule avec son arme à la main, suivi par ses deux collégues, arme au poing aussi, pour arrêter ses individus. Ils ont été menottés manu miltari. « Par prudence, j’ai fait rentré mes clients en terrasse  dans la salle du café restaurant, pour évioter qu’ils ne prennent une balle perdue » raconte, Luc Arias, le patron du café à qui le policier a demandé « dans quelle ville il se trouvait sans formule de politesse, ni bonsoir. Manifestement, il ne savait pas où il se trouvait ».

     

    Enfin, côté politique, Vanves compte une nouvelle vanvéenne qui a fait un tabac cet été avec son livre « Le Monarque, son fils, son fief » (Edt du Moment) qui est resté durant toutes les vacances, en tête des ventes dans les librairies. Ce qui a fait parler (et jaser) le landerneau politique vanvéens dont beaucoup ont lu son livre bien sûr, avec beaucoup de gourmandises. D’après les dernières nouvelles, après avoir été démissionnée de ses fonctions de directeur de cabinet du Président Devedjian au Conseil Général, ce dernier l’a recruté comme attaché parlementaire puisqu’il est député d’Antony (13éme circonscription des Hauts de seine). Les Universités d’été de ce week-end vont faire le plein : Ainsi à la Rochelle, plusieurs socialistes vanvéens dont Jean Cyril Le Goff, conseiller municipal, Antonio Dos Santos le tout nouveau Secrétaire de Section de Vanves sont là bas pour la première fois depuis Vendredi.

    Mais Vanves devrait voir le départ de l’un de ses élus d’opposition, Fabian Estellano (PS), enseignant qui a été nommé en province. Conseiller municipal de Vanves, il participé à la vie de cette commune depuis son arrivée en 2005 : Directeur de campagne de Lucile Schmid alors candidate PS aux législatives 2007, Secrétaire de la section PS de Vanves entre 2008 et 2012, candidat sur la liste municipale de Guy Janvier en 2008, sur la liste de JP Huchon aux régionales en 2010. Il reconnait avoir eu en charge des responsabilités exceptionnelles qu’il a remplit avec passion : « Avec mes camarades socialistes, nous avons réussi tant de projets : ouverture d’un local au 82 rue Sadi-Carnot, développement d’une communication interne et externe riche (je prendrais pour exemple l’article du JDD lors des Primaires), nous avons obtenu des résultats électoraux particulièrement élevés dans des contextes parfois difficiles pour le PS » .