Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

carrefour market

  • GILETS JAUNES, POSTE DU PLATEAU, LYCEE MICHELET, PASS NAVIGO…LE PCF A LA MANŒUVRE A VANVES

    Les communistes à Vanves sont à l’offensive actuellement à Vanves, comme ont pu s’en apercevoir les observateurs attentifs et avertis de la vie politique vanvéenne. Le plus grave serait d’avoir fait pression pour qu’un Point Relais de la Poste n’ouvre pas chez l’Intendant du Roy.

    Notamment sur la fermeture du bureau de poste du Plateau et son remplacement par des Points Relais de la Poste : Malgré les explications de la municipalité et des responsables du groupe La Poste, notamment lors de la réunion publique du quartier du Plateau, et lors de réponse à plusieurs questions orales en conseil municipal, sur lesquels, il n’est pas besoin de revenir,  le PC vanvéen continue à contester et à protester comme il l’a fait par la voix de Boris Amoroz (FG/PC) au dernier conseil municipal. Mais voilà, beaucoup d’habitants du Plateau se sont étonnés après l’annonce par la ville de l’ouverture de Point Relais postaux dans des commerces, et notamment chez l’Intendant du Roi sur le Plateau, que celui-ci se soit désisté, comme l’a regretté le maire lors de la réunion de quartier. Il y aurait une explication toute simple : Des militants, sympathisants, syndicalistes communistes  auraient fait pression sur ce commerçant en le menaçant de ne plus venir acheter chez lui s’il ouvrait un point relais poste. Obligeant tant la ville que le Groupe La Poste à trouver une autre solution. Beaucoup espérent que Carrefour/Market  accepterait de l’être. Mais tout dépend de son gérant bien sûr

    Mais il n’y a pas que la poste, car ses militants ont surfé sur la vague des Gilets Jaunes en attisant la braise du mécontentement  lycéens, comme Vanves a pu le vérifier avec ces manifestations – heureusement bon enfant, un peu potache – devant le lycée Michelet à la veille de la manifestation du 8 décembre et lors du «Mardi Noir » le 11 décembre dernier. Il y a eu des poubelles brûles devant l’entrée du lycée que les riverains avaient laissé dehors, lundi dernier, des jets d’œufs vers les forces de l’ordre, mais pas de voitures brûlées comme à Malakoff ou à Issy les Moulineaux. Le proviseur de Michelet a passé un difficile week end la semaine dernière, après avoir fermé son établissement vendredi,  ré-ouvert Lundi, prenant de multiples précautions pour éviter toutes déprédations. Avec toujours derrière, des meneurs du mouvement des jeunes communistes, troskystes pour certains, bien formés por susciter le soulévement lycéen, en fournissant tracts et donnant des instructions.

    Enfin, au Conseil municipal, Boris Amoroz a relayé la campagne du PC dans le département pour obtenir le financement de 50% du Pass Navigo des retraités, en présentant un vœu au Conseil municipal du 12 Décembre qui a été rejeté. «Ce vœu pourrait être soutenu. Mais chaque collectivité locale est libre de ses choix. Le lieu de débat et de décision n’est pas l’assemblée municipale mais le conseil départemental. Et la forme de votre démarche n’est pas appropriée» lui a répondu Patricia Kaazan, maire adjoint 

  • PLATEAU DE VANVES : CARREFOUR MARKET : QUELQUES AMELIORATIONS

    A la suite de l’intervention de l’association Agir Pour le Plateau concernant Carrefour Market, qui s’était plaint avec les fêtes d’allées encombrés de carton et de chariots pour réapprovisionner lex rayons, sur quelques produits aux dates dépassées, la direction consommateur de Carrefour France et le directeur de Vanves les ont rassuré, ce dernier recevant ses responsables,  et informé, par courrier,  dans le courant Janvier, des mesures prises pour améliorer la situation : Réorganisation du travail avec une meilleure gestion du flux des marchandises pour un meilleur approvisionnement et faciliter la circulation de la clientéle, ce qui s’est vu rapidement, renforcement du contrôle de la rotation des produits avec sensibilisation des équipes, remis en état du carrelage en ligne de caisse, nettoyage de l’enseigne «Market» sur la rue Jean Jaurés, remise en état du sol du quai de réception, et projet de remise en état du quai livraison

  • SECURITE SUR LE PLATEAU DE VANVES : MAIRE ET COMMISSAIRE DE POLICE METTENT LES PIEDS DANS LE PLAT

    La réunion publique du Plateau à l’école Marceau, jeudi soir, a été riche d’informations pour les vanvéens qui ont affrontés un début de pluie neigeuse, en ressortant après plus de 3H d’échanges. Occasion pour le maire de Vanves de rendre hommage à Jacques Dumont, décédé, grand figure du Plateau qui ne ratait aucune de ses réunions, et président d’honneur de la FNACA, dont les obsèques seront célébrés le 5 Décembre à 14H30 à Saint François d’Assise

    Les premiers échanges ont bien duré une heure avec le commissaire de police de Vanves. Il a commencé tout d’abord à leur expliquer que «Vanves est une commune relativement calme, peu touchée par la délinquance.  Cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. Des points de crispations existent, avec des regroupements place de la République, sur le Plateau… qui ont suscité des opérations anti-stupéfiants qui ont ramené le calme » a-t-il indiqué en donnant quelques chiffres pour le Plateau : « 120 interventions depuis les dix premiers mois de l’année, sur le Plateau dont 31 pour des individus indésirables sur la voie publique ou à domicile, 25 différents familiaux dont certains avec rixes, 6 interpellations pour usages de stupéfiants et une pour trafic, 6 pour des dégradations etc… ». Il n’en pas moins rappelé que le commissariat compte 80 personnes, un véhicule équipé, et un second en semaine pour faire de la recherche de délinquance, et qu’il y a une hiérarhisation des interventions : les atteintes aux personnes et aux biens sont prioritaires, la salle de commandement (du département) envoyant un véhicule si celui du commissariat de Vanves est déjà occupé, par les nuisances, ni les différents de voisinages etc…

    Les vanvéens présents ont commencé par lui poser des questions  sur les nuisances de Carrefour Market, sur la sécurité routière, sur les cyclistes qui roulent dans le passage des Reflets auxquels le maire a surtout répondu et sur lesquels le blog reviendra. Par contre sur le regroupement sur un espace public, le commissaire de police  a indiqué que « la police peut intervenir en cas de tapage, de consommation d’alcool, à l’extérieur, ainsi que lorsqu’ils occupent des halls d’immeubles  et  faire des contrôles, ce qui permet de garder des traces ». Il a indiqué, à la suite d’une autre question, que la police mène des opérations de surveillances et de contrôles aux deux stations de la ligne 13 et à la gare Transilien-SNCF de Vanves-Malakoff régulièrement, même si elles ne se voient pas. A l’occasion d’un échange sur la vidéoprotection, il a indiqué que toutes les caméras sont reliées à la police municipale avec un déport au commissariat. « On peut ainsi envoyer des réquisitions avec les images enregistrées ». Face aux demandes récurentes  des vanvéens pour installer caméras de vidéoprotection, notamment au passage des Reflets, où elles ont été installées, mais ne fonctionnement pas encore, le maire de Vanves a fait remarquer qu’il fallait régler une question technique de relais des images en mettant une antenne sur un toit d’immeuble. Mais voilà « ceux qui font de telles demandes, refusent que l’on mette une antenne relais sur leur immeuble ». Et c’est bien le problème à Vanves comme ailleurs, car beaucoup d’habitants demandent plus de sécurité mais ne sont pas prêt à assumer leurs reponsabilités de citoyens comme l’y invitent les pouvoirs publics.  

    A Suivre…