Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alstom

  • A COTE DE VANVES, ISSYGRID : Une préfiguration des quartiers à énergie positive de la ville de demain

    Tous les Médias vont en parler, si ce cela n’a déjà commencé dés hier, pour être relevé dans ce blog consacré à Vanves principalement. Mais le lancement du premier quartier  à énergie positive de la ville de demain ne devrait pas laisser indifférent tant notre maire qui signait récemment sur son blog un article consacré à la télégestion de l’éclairage publique – « De la lanterne bogie à l’électronique » - que son équipe municipale. D’autant plus qu’il se déroule tout à côté à Issy les Moulineaux : « IssyGrid  marque un tournant décisif qui préfigure les quartiers à énergie positive de la ville de demain » constatait André Santini (NC), son député maire  qui a rappelé que  cette opération pilote a reçu le label Grand Paris.

     

    Ainsi le  premier site pilote en France d’optimisation énergétique à l’échelle d’un quartier, IssyGrid, est  à Issy Les Moulineaux après un an de gestation : Développé en 2012 au sein du quartier d’affaire Seine Ouest à Issy les Moulineaux, ce projet sera étendu au quartier résidentiel du Fort d’Issy en 2013. « Nous sommes partis de deux territoires qui ne consomment pas au même moment » expliquent ses initiateurs : Une collectivité locale (Issy Les Moulineaux), dix grands entreprises (Alstom, Bouyges Immobilier etTélécom, EDF, ERDF, ETDE, Microsoft, Schneider, Steria et Total ) et 3 Starts Up. L’objectif est triple : « Consommer mieux – moins et au bon moment – tout en incluant les nouveaux usages de consommation d’énergie, intégrer harmonieusement la production locale d’énergies renouvelables, optimiser la gestion de l’énergie à l’échelle d’un quartier (bureaux-logements-commerces-équipements publics) en l’intégrant harmonieusement au réseau de distribution publique et en ayant recours à des moyens de stockage…notamment de l’énergie, ce qui est totalement nouveau ».

     

    La phase opérationnelle qui a démarré  avec des tests, devrait très rapidement monter en puissance  : Tout d’abord dans le résidentiel avec la mise en place les logements de compteur communicants qui permettront suivre les consommations par type d’usage (chauffage, éclairage, eau chaude sanitaire…),  de prises communicantes pour suivre la consommation des équipements branchés et de les piloter à distance (réfrigérateur, Poste TV, PC informatique…), de capteur de température, de thermostat communicant permettant de régler le chauffage à distance … Les informations seront récoltées via la box internet en temps réel et de manière anonyme, vers le systéme d’information énergétique central (VGIE). Ainsi grâce à des alertes SMS, l’habitant sait  où il faut faire un effort en lui donnant des moyens d’agir.

     

    Ensuite,  les bureaux verront  la mise en place d’une interface logicielle, véritable tableau de bord intelligent permettant d’obtenir une mesure précise des consommations d’énergie ventilées suivants les différents usages (éclairage, informatique et télécommunications, chauffage, ventilation, climatisation….jusqu’à la recharge des véhicules électriques)…. Envoyées et centralisés vers le centre d’information, d’analyse et de service énergétique central (VGIE) qui proposera au fur et à mesure de l’évolution du quartier des options d’améliorations aux particuliers et aux entreprises en lien avec le gestionnaire de réseau. Il est prévu de mettre  en place des moyens de productions d’énergies renouvelables (photovotaïque, géothermie…) et des outils de stockage  de l’énergie particulièrement innovant, des systémes d’éclairage  innovants permettant de faire converger réseau électrique et réseau numérique. Ainsi les candélabres pourront être pilotés individuellement et l’éclairage pourra s’adapter en fonction du trafic routier. Comme quoi, on revient aux préoccupations du maire de Vanves concernat l’éclairage public.