Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19 mars

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE ENTRE CINEMA ECOLO ET DANSECONTEMPORAINE

    Pas gâté ce week-end entre samedi pluvieux et neigeux, et dimanche gelé et gris, avec un début de polémique  la nouvelle boite de nuit de la rue de la République qui gêne les riverains jusqu’à 3H du matin sur le site facebook du maire vite effacé ( ?). Ce qui n’est pas nouveau et même récurrent depuis maintenant longtemps puisque rien n’est fait pour mettre fin à ces attroupements devant le café Maryland, la petite supérette et le hall d’immeuble. Malgré quelques bagarres sur la place de la République, où d’ailleurs le maire avait été menacé un soir de Juillet 2016, et quelques arrestations. La fête de l’eau n’a pas fait recette malgré la présence d’un grand champion de natation avec C.Lacourt (sur la photo).  Par contre le groupe de musicien Dakoté a attié du monde pour son concert à Gazier hier dans le cadre du Printemps des Poétes.

    Lundi 19 mars 2018 à

    A 11h15 à la Stèle du 19 mars 1962 : Cérémonie commémorative du Cessez-le-Feu ( Guerre d’Algérie)

    A 20H à l’hôtel Mercure : Assemblée Général du Challenger Club présidé par Christine Vlavianos qui met en place des actions à destination des entreprises. Elle sera suivi par un  Concert de jazz donné par l'orchestre Dixie Memories suivi d’un coktail networking

    Mardi 20 mars 2018

    A 19h au Gymnase Maurice Magne : Réunion publique sur le projet Woodeum

    A 20H30 à Panopée  (Festival Artdanthé): «Mash » d’Annamaria Ajmone & Marcela Santander Corvalan

    A 21H au théâtre (Festival Artdanthé): « Le jour de la bête »d’Ania Alegre

    Marcredi 21 Mars

    A 20H30 au Lycée Michelet (Festival Cinéma et Ecologie) : «Les insurgés de la terre» de P .Borrelle : Pour protéger la planète, certains jeunes militants écologistes vont loin dans leur engagement  et bascule délibérément dans l’illégalité. Suivi d’un débat animé par Attac 

    Vendredi 23 mars

    A 20H30 au Lycée Michelet (Festival Cinéma et Ecologie : « La tragédie électronique » de C.Dannoritzer.  Une enquête sur le devenir des rebuts électroniques qui dévoile une chaîne complexe de responsabilités et de complicités  dans ce trafic.  Suivi d’un débat suivra avec les Amis de la Terre et le Libre Vanvée

     Samedi 24 mars 2018

    De 11h à 16h au Préau Larmeroux : Trocolivres

    A partir de 16h dans différents lieux de la ville (Festival Artdanthé): Pour la troisième année, la [Déca]danse propose de découvrir différentes formes spectaculaires, dans toutes les disciplines : mises en espace, work in progress, créations, matériaux de recherche, concert, performance, vidéos d’artistes ….Les projets en cours présentés lors de ces deux soirées seront accompagnés par le Théâtre de Vanves jusqu’à leur création la saison prochaine ou la suivante

    1er parcours à 16H à Panopée avec Thibaud Croisy  « Laprophétie des Lilas »,Arthur Eskenazi : « Il existe des écarts non résolus, appuyez sur n’importe quelle touche »  [étape de travail], Lucie Antunes : « Bascules » [étape de travail/Résidense], Sofian Jouini :« NATURES » [étape de travail, Nuno Lucas : « Ma vie va changer » [étape de travail],  Bryan Campbell :  « Research for the quadruped protagonist »,  Inari Salmivaara : « SHIFT »,  Julien Herrault : « Dogs »

    Second parcours à 21H au théâtre avec Eric Arnal Burtschy : « So Many Things » [création] ; Mélanie Martinez-Llense : « Hybristika », Kubilai Khan investigations - Frank Micheletti Investigations : « Black Belt » et Supérette Chicago - Frank Micheletti : « The Back Door »

    A 20H30 au lycée Michelet (Festival Cinéma et Ecologie) : « Toits de Paris, des jardins extraordinaires et Solaire d'ici » de Ait-Habbouche et E. Le Runigo : Comment valoriser une ressource sous exploitée : les toits d'une ville ? » Suivi d’un ébat avec Energies Partagées et et ALE-GPSO

    Dimanche 25 Mars

    De 9h à 13h à la  Piscine Roger Aveneau : Nager à contre cancer

    A 11H au Gaulois : Assemblée Générale de la 712me section UNC de Vanves

    A 15H au PMS A .Roche : Match de football Vanves-Chatillon

  • LES ANCIENS COMBATTANTS A VANVES RECHERCHENT LE CONSENSUS POUR MIEUX ASSURER LE TRAVAIL DE MEMOIRE

    A plus d’un mois des célébrations du 11 Novembre, l’une des associations d’anciens combattants, tenait son assemblée générale, dimanche dernier à l’hôtel de ville, en présence de Bernard Gauducheau, maire de vanves, Isabelle Debré, vice présidente du Sénat et du Conseil Départemental des Hauts de Seine, Marie Françoise Goloubtzoff maire adjoint chargé des associations patriotiques. Occasion pour Paul Hajder, son président de dresser un bilan des actions de l’année passée et des projets pour 2016-17 comme une visite du musée 1914-18 de Meaux par exemple, en dehors des cérémonies patriotiques…

    Daniel Noyer, son vice président a souhaité que les associations d’anciens combattants arrêtent de se chamailler sur la date du 19 Mars. « Cela créé une confusion chez les jeunes ! Et continuer à s’écharper sur une histoire de date, ce n’est pas rendre hommage à nos morts ! Que diraient ils, s’ils revenaient » s’est il interrogé. « Il faut se mettre dans la situation ces jeunes qui ont besoin d’une lecture  des événements simplifiés et que cela ne soit pas trop complexe surtout par rapport à des querelles de dates. 19 Mars/5 Décembre ne sont pas compréhensible ! Guerre d’Algérie, ils comprennent de quoi on parle » a ajouté Marie Françoise Goloubtzoff. « Il serait bon que l’on reconnaisse le massacre du 5 Juillet à Oran » a demandé Jean Claude Abecassis, président de l’Amicale des Pieds Noirs.  

    « J’ai beaucoup travaillé à l’unité des anciens combattants. C’est une bonne chose qu’elles soient proches à Vanves. Et que l’on essaie ainsi de faire participer le plus de vanvéens aux cérémonies patriotiques » a indiqué Bernard Gauducheau en constant que « le monde est plus incertain qu’il ne l’a été auparavant. On voit la fragilité des notre monde avec le terrorisme. Il fait que nous soyons mobilisés pour faire prendre conscience de la réalité du monde ». Isabelle Debré a  insisté sur le travail de mémoire et  d’éducation des jeunes plûtot que sur le devoir mémoire : « Depuis que je m’occupe des anciens combattants dans le département, j’associe toujours des enfants lorsque je dépose une gerbe ! » a-t-elle indiqué.

  • LENDEMAIN DE 19 MARS A VANVES : « LA CONCORDE PLUTOT QUE LA DISCORDE »

    Voilà 34 ans que l’amicale des Pieds Noirs est présente sur Vanves (photo d’un déjeuner sur l’eau le 14 Février dernier) et qu’elle tient toujours en mars sa traditionnelle assemblée générale suivie d’un couscous, comme ce fut le cas, Dimanche dernier. Mais cette année, elle prenait un caractère particulier au lendemain de  ce 19 Mars dont la commémoration par François Hollande au mémorial du Quai Branly a enfiévrée le débat politique et suscité l’indignation de la droite et de l’extrême, mais aussi des associations de rapatriés et de harkis. D’autant plus que c’était la première fois qu’un président de la République se déplaçait devant ce monument un 19 Mars. 

    « Il a pris le risque de relancer la polémique » a constaté Jean Claude Abecassis son président qui a repris les propos de Nicolas Sarkozy dans une tribune : « Pour qu’une commémoration soit commune, il faut que la date célébrée soit acceptée par  tous. Or chacun sait, qu’il n’en est rien, le 19 Mars reste au cœur d’un débat douloureux » en constatant que François Hollande a dit reconnaître toutes les souffrances de cette période. « Le 19 Mars n’était pas le début de la paix. Il y a eu la reconnaissance du massacre de la rue de Sisley qui s’est déroulée après dont les noms des victimes devraient être inscrits dans le mémorial  du Quai Branly. Pour la première fois, il y a eu reconnaissance du massacre d’Oran » a t-il indiqué en se réjouissant de la présence de Paul Ajder, président de la FNACA comme le maire : « On sait bien que rien ne peut faire oublier les souffrances.  Le fait que le président de la FNACA soit présent prouve l’ouverture de l’association » a constaté Bernard Gauducheau. Il est vrai que les relations avaient été très froides notamment lorsque Guy Janvier, alors maire de Vanves,  avait fait édifié le monument du 19 Mars sur le plateau inauguré le 19 Mars 2000, d’autant plus qu’il avait eu la malencontreuse idée de faire dessiner une barque, ce qui avaient fait hurler de rage certains rapatriés vanvéens. Mais le temps passant, et des élus jouant « la concorde plutôt que la discorde » comme l’a dit le maire, les choses se sont atténués, même entre la FNACA et l’UNC Vanves.