Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

incendie - Page 3

  • SPECTACULAIRE INCENDIE AU GARAGE VAYSSE SUR LE PLATEAU DE VANVES

    Spectaculaire incendie avenue Pasteur à Vanves qui a débuté samedi à 12H40 dans l’entrepôt du garage Vaysse face au square Etienne Jarrousse où étaient stockés des pneus qui ont pris pour une raison inconnue jusqu’à présent.  Les vanvéens ont pu apercevoir de loin, de la fumée noire épaisse mais pas toxique, qui s’échappait, pensant qu’elle provenait du parc du Expositions, du XVéme arrondissement, alors que les riverains ont même aperçus des flammes qui s’élevaient très haut. Mais c’était bien à Vanves où sont intervennus 180 sapeurs pompiers de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris) avec 56 engins dont des grandes échelles et surtout un camion grue pour permetre à l’une des 11 lances incendies en action, d’asperger l’entrepôt très enclavé, du haut, au dessus d’immeubles d’habitations, dont certains ont été évacués par sécurité, les pompiers craignant une propagation.

     

    Dés 14H30, le feu était circoncris, les sapeurs pompiers ayant quelques soucis logistiques par la suite pour éviter tout redémarrage du feu, refroidir bien sûr le foyer, avec une structure métallique fragilisée par l’incendie. Heureusement, aucune habitation environnante n’a été touchée, aucune victime n’a été déplorée. Le salon de coiffure Ty Coif a failli servir de centre de secours si cela avait été le cas, avec le feu vert, bien sûr de Laurent son patron. Le maire de Vanves est arrivé sur place très rapidement et  a suivi de près l’intervention jusqu’en milieu d’après midi. Un périmétre de sécurité moins étendu que durant l’intervention a été mis en place autour de ce garage et de cet entrepôt qui doit faire faire l’objet d’une veille durant la nuit des sapeurs pompiers  

  • INCENDIE A VANVES

    Les vanvéens ont pu apercevoir depuis presque 13H que la fumée noire s’échappait (de loin) du Plateau et du parc des expositions. Il s’agirait d’un incendie d’un dépôt de pneus situé avenue Pasteur, face au Square Jarrousse, qui dégage une fumée très noire et très toxique. Les pompiers sont bien évidemment sur place, ainsi que des représentants de la municipalité

  • VANVES : L'INCENDIE OUBLIE DIX ANS APRES

    Voilà quelques jours,  dimanche dernier, Vanves n’a pas célébré, et on le comprend, les 10 ans d’un drame qui a marqué la vie commerçante de Vanves, et a suscité de nombreuses polémiques : L’incendie du marché qui a brûlé dans la soirée du Mardi 30 Mai 2000, vers 22H30, provoquant l’évacuation des 250 habitants de la grande tour accueillis à la salle des fêtes de la Mairie,  des 200 spectateurs du théâtre Le Vanves, sans aucun blessé et l’intervention rapide des sapeurs pompiers qui ont mis plus de 2H pour maîtriser l’incendie. « Les flammes sortaient par les fenêtres. C’était très impressionnant. J’ai surtout eu peur que le gaz fasse tout sauter » déclarait une retraité au Parisien. « Il y avait comme une odeur de pneu brûlé » ajoutait un employé municipal.

    Le lendemain, élus, commerçants, experts, techniciens pouvaient se rendre compte des dégats : stands complètements brûlés, structure du marché endommagé, vitres fondues, tôles enchevêtrées, murs noircis… la bibliothéque avait souffert, ses employés devant nettoyer un par un ses 60 000 ouvrages couverts de suies avec une éponge spéciale, la Halte Garderie avait subi des dégats des eaux et de la fumée et devait renouveler entièrement ses équipements des jouets jusqu’aux lits et autres accessoires,  le Théâtre touché, reportait tous ses spectacles à la Rentrée…   Du coup le marché se retrouvait dehors, dés le surlendemain, le long des  rues Mary Besseyre et Guy Mocquet grâce à la mobilisation des services techniques que saluait l’ensemble des commerçants dont beaucoup avaient été traumatisés par cet incendie, d’autant plus que certains avaient investis pour se mettre aux normes. « J’ai perdu gros 250 000 Frs dans l’incendie. Heureusement qu’il reste mon stand à Malakoff. Mais si je quitte Vanvesn c’est 40% de mon chiffre d’affaires qui part en fumée ».  Beaucoup en avaient « gros sur la patate » comme le fromager Onno avec son épouse qui n’avait pas eu le courage de venir dés le samedi suivant.