Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

etat d’urgence - Page 4

  • STADE DEVANVES : UNE ASSEMBLEE GENERALE EN ETAT D’URGENCE

    Plusieurs dirigeants sportifs bénévoles ont reçus la médaille de la Jeunesse et des Sports à l’occasion de l’assemblée générale Stade de Vanves, vendredi soir  à la Palestre : Le bronze pour Ariane Delahaye (Escrime), Annette Bienfait  (GV), Charles Bouteyre (Tennis), argent  pour Guy Mars (GV-Basket), Jean Pierre Viemont (GV), et l’or pour Patrice Roussard (Pétanque). Occasion pour les dirigeants du Stade deVanves, du service des sports et la Municipalité de Vanves  de mettre en avant des représentants de ses 150 bénévoles de cette association omnisports qui ne comptent pas leur temps pour animer, initier, former au sein de ses 17 sections à différentes disciplines. Ainsi que quelques sportifs : Jordan Coelho a reçu le Trophée Sportif de la ville de Vanves pour ses résultats en natation au sein de l’équipe de France de natation. Julien Contant a été choisi comme stadiste de l’année 2015 au titre de « sportif enseignant » puisqu’il est le responsable pédagogique et sportif de l’école de Tennis (350 enfants), avec, en athlétisme, Mathieu Monnat, champion inter régional 30 00 m et Vice Champion Inter-cross et Djamel Mastouri champion du monde des jeux mondiaux militaire sur 1500 m.     

    Cette assemblée générale a été l’occasion de faire le point sur la saison sportive passée (sur laquelle reviendra le Blog) mais surtout sur les perspectives, avec les points forts  et faibles de cette association omnisports : 11% des vanvéens sont adhérents du stade de Vanves qui en compte 4520 et propose une offre sportive qui se diversifie avec 17 sections dont deux nouvelles (rugby, golf) depuis moins de deux ans, 40 activités représentants 800 h de sports par semaine, encadrés par 150 bénévoles qui permettent de développer le sport pour tous, du loisirs à la compétition, avec des résultats encourageants dans chaque section, 4 d’entre elles étant au niveau national. L’un des points les plus encourageants est la professionnalisation du club dans sa gestion et son organisation administrative avec un véritable organigramme, une révision de ses statuts et de son règlement intérieur,  une gestion des ressources humaines, mais aussi un plan communication, et des actions omnisports : Journée Portes Ouvertes de Septembre, Course de Noël, Barbecue des dirigeants bénévoles… Bien évidemment, quelques points faibles ont été relevés : Des installations qui se dégradent, une diminution de la subvention de la ville en 2015 qui aura pour conséquence de ne plus emmener des jeunes à l’extérieur pour des compétitions, couplé avec une incidence fiscale provoquée par la professionnalisation de cette association (+ 5 000 € à débourser pour l’URSSAF), ce qui pose le problème de la pérennisation des activités proposées, si ce n’est l’arrêt de certaines compétitions.

    Le maire, accompagné de Maxime Gagliardi et Philippe Thieffine, respectivement maire adjoint et conseiller municipal délégué aux sports, a répondu  à certaines préoccupations notamment sur 3 points :  Tout d’abord la période difficile que traverse les collectivités locales sur le plan financier : « Il faut faire avec. Le rôle des responsables est de faire avec la réalité du moment. On ne peut continuer à vivre sur le même train de vie. Il faut s’adapter à cette réalité » a t-il expliqué en revenant sur la négociation de la nouvelle convention ville-Stade de Vanves « dont les données ne sont plus les mêmes que voilà 3 ans » et qui prévoit une baisse substantielle de la subvention municipale  étalée sur 3 ans.  « Je ne peux pas dépenser l’argent que je n’ai pas. Notre responsabilité est d’adapter la voilure à la réalité du moment. Dans les marges de manœuvres, on a proposé de mettre un plafond à l’aide apportée aux équipes élites au niveau de la NAT 3 » a-t-il expliqué en rappelant que la municipalité œuvre à obtenir des subventions auprès d’entreprises à hauteur de 50 000 €, « ce qui est rare pour une ville ».

    Ensuite la sécurité  qui est une question majeure avec l’Etat d’urgence suite aux attentats du 13 Novembre : « Nous avons une réalité auquel nous avons à faire face ensemble. Ce qu’on vient de vivre est très grave. Il ne faut pas tout oublier 8 jours après. On doit avoir la conscience tranquille, c'est-à-dire prendre les mesures qui viennent d’en  haut et celles que nous jugeons utile. Je demande à tous cet esprit de responsabilité » a-t-il déclaré, en démontrant qu’il  a décidé d’appliquer à 300% le principe de précaution, avec même une disgression sur le skate park. Il a expliqué qu’il a été obligé d’enlever tous les éléments, même en dur, pour des raisons uniquement de sécurité, sur les conseils de son directeur des services généraux. Car il ne souhaite pas être tenu responsable, intitue personae, si un accident arrivait, à cause d’un équipement ou d’un mobilier municipal défectueux. Exit la station GNV… qui a curieusement, aussi, révélé le problème ( ?).

    Enfin, et surtout, et c’est par là qu’il avait commencé, il a demandé à tous ces dirigeantes et sportifs finalement de respecter le personnel communal qui travaille dans les équipements sportifs à côté de ses bénévoles. « On ne pense pas assez à eux. Sachez qu’ils sont vos partenaires. Vous avez des exigences et des obligations ! Eux aussi ! Ce sont des gens dévoués. Gardien, ce n’est pas toujours facile ». Et tous les dirigeants de leur avoir rendu hommage, avec quelques exemples comme pour le tennis de table avec le gardien du Gymnase Maurice Magne qui leur a rendu un grand service ces derniers temps. Mais si les instructions étaient plus claires, et la concertation plus réelle de la part de leurs responsables, ils y auraient moins problèmes avec les dirigeants sportifs bénévoles lorsque la tension monte, comme ce fut le cas avec la mise en  place de l’état d’urgence, où ils étaient pris entre deux feux.          

  • STADE DE VANVES : DES RIVERAINS MECONTANTS ET DES STADISTES INQUIETS

    Depuis l’application de l’Etat d’urgence à Vanves, la vie des riverains du PMS A.Roche dans le secteur de son entrée principale, rues du Docteur Arnaud, Gresset et Mansard, est redevenu un enfer. Avant à chaque orage, ils étaient inondés par les eaux descendant de Clamart, de Châtillon et de Malakoff. Grâce à d’importants travaux d’assainissements couplés l’aménagement d’un réservoir sous le terrain synthétique de football dans le PMS A.Roche, avec une requalifcation de ces rues ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais depuis le 14 Novembre, ils sont envahis de nouveau, non par l’eau, mais une noria de véhicules de stadistes qui ne peuvent plus se garer dans le PMS et même rue JB Potin en empruntant cette entrée secondaire. Le week-end et certaines soirées de la semaine, impossible de se garer, les véhicules étant stationnés n’importe où, en infraction bien sûr.

    Certains stadistes ou visiteurs ont eu quelques explications orageuses avec des riverains qui en ont assez d’être envahis, défendant tant bien que mal leur « bâteau » à l’entrée de leur pavillon, et la tranquillité de leur quartier. Sans parler de l’entrée du PMS : Sans que l’accès soit véritablement bloqué, un véhicule de secours du SAMU ou de la BSPP aurait du mal à passer en cas d’incendie ou de malaise grave, à certaines heures de la semaine et du week-end, justement au moment où il y a une forte affluence. Plusieurs responsables de sections présents sur ce PMS commencent à s’inquiéter du fait qu’il n’y ait plus qu’un seul accès, car si celui-ci était bloqué pour une raison ou une autre et qu’il faille évacuer le PMS de toute urgence, par où passeraient tous ceux qui sont à l’intérieur. Seraient-ils pris au piége ? Alors qu’à côté, tous les accès du parc F.Pic sont ouverts.
    La ré-ouverure de la porte JB Potin permettrait de calmer les esprits de ceux qui craignent pour leurs enfants, moins 30% de fréquentation à l’école de tennis, et des riverains de la porte principale d’accès du PMSrue du docteur Arnaud. D’autant plus que le service des Sports dispose de gardiens pour assurer la sécurité des deux accès s’ils sont tous mobilisés. « C’est le seul équipement sportif où je vois cela ! A l’extérieur où l’on joue, les gardiens sont bien à leur poste, et ne le quittent pas comme à Vanves, car ils doivent se déplacer pour ouvrir là un vestiaire, là un local, laissant sans surveillance l’accès, même si c’est un court instant. Dans d’autres communes, ils donnent le chef du vestiaire à l’entraineur ou au capitaine de l’équipe contre leur carte d’identité » explique un dirigeant sportif. Il est fort possible que la question de la sécurité et de l’accès du PMS soit abordée lors de l'assemblée générale du Stade de Vanves vendredi prochain

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    LE RENFORCEMENT DE L’ETAT D’URGENCE DANS LE GRAND PARIS
    «Les attentats sans précédents qui ont ensanglantés notre ville le 13 novembre ont fait 130 morts (dont 24 étrangers et bi-nationaux) et 657 blessés dont 172 sont encore hospitalisés» ont indiqué hier Anne Hidalgo et Michel Cadot, respectivement maire et préfet de police de Paris qui ont donné des précisions intéressantes sur l’application de l’Etat d’urgence non seulement à Paris, mais dans le Grand Paris : renforcement progressif des moyens de sécurité avec 16 600 forces de police, mobile et armée (8400 militaires dont 2900 à Paris) qui sont présents dans les gares, les transports en commun, les aéroports, les zones de fortes fréquentation touristiques, commerciales ( grands magasins) avec les créches, les établissements scolaires des maternelles aux universités, les hôpitaux… Elles appliquent un schéma et une méthode qui est le «circuit dynamique», avec des points fixes, mais pas de gardes statiques, des rondes piétonnes, sur des territoires de proximité (quartiers), des consignes rigoureuses aux circonscriptions de police pour lever le doute dés qu’il y a suspicion, vis-à-vis d’individus, d’objets abandonnés, et des mesures ponctuelles dans le temps : suppression des voyages scolaires jusqu’au 29 Novembre, visites scolaires prévues au Bourget pour la COP supprimés définitivement, interdictions de manifestations publiques jusqu’au 30 Novembre sur toute l’IDF, interpellations «en flagrance» des services de police

    LA METROPOLE DU GRAND PARIS SUSCITE DES CANDIDATURES
    Alors que Nicolas Sarkozy avait demandé de garder pour l’après régionale la question de la présidence de la MGP (Métropole du Grand Paris), celui-ci a finalement relancé les grandes manoeuvres en proposant des primaires pour désigner le candidat de la droite et du centre lors d’un conseil politique de L.R. comme l’a révélé le journal l’Opinion. Afin d’éviter les désordres comme ce ce fut le cas lors de la désignation du candidat de la droite à la présidence de la métropole de Marseille officiellement, afin de favoriser NKM (Nathalie Kosciusko Morizet), officieusement. D’autant plus qu’une grande partie des élus, notamment parmi les centristes, seraient plutôt favorable la proposition de Pierre Mansat conseiller spécial d’Anne Hidalgo pour le Grand Paris et ex-maire adjoint (FG/PC) de B.Delanoë, d’une présidence coopérative à la manière de Paris Métropole. « Il n’est pas envisageable, sous peine de paralysie que la gouvernance de la MGP ne soit pas partagée et pluripartisane notamment au sein du bureau. Celui-ci ne peut pas être composé comme dans les régions ou départements uniquement de vice présidents de la majorité politique de la métropole » indiquait Patrick Braouezec (FG/PC), président de Plaine Commune. Et pour Patrick Ollier (LR), député maire dee Rueil, c’est l’assurance de confier la présidence à un maire et de préférence à un maire de l’agglomération et non à un élu de la ville de Paris. D’ailleurs l’ensemble des élus du bureau de Paris Métropole partagent ses avis, même si des noms de candidats potentiels commencent à circuler, déjà depuis un certain temps, André Santini, étant le dernier à être cité avec Daniel Méraud (PS), maire des Lilas, Jacques JP Martin (LR), maire de Nogent.

    FOOTBALL : LE STADE DE VANVES EGALISE AVEC NEUILLY à 1/1
    « Après les événements tragiques de la semaine dernière, le football a repris, et c'est tant mieux, car nous devons être tous solidaires et unis. Après le temps d'un hommage aux victimes rendu par les joueurs rassemblés au centre du terrain, mélangés entre partenaires, adversaires, et corps arbitral, avec un brassard noir pour Vanves, le match entre les deux premiers ex-aequo à la première place a pu débuter. Ce fut un match équilibré, comme c' est souvent le cas dans ce championnat où avant cette rencontre , 8 équipes se tenaient en 2 points. Les premières vingt minutes, Neuilly prend l'ascendant, sans pour autant concrétiser. En deuxième période, nous prenons l'avantage par notre numéro 9, à dix minutes de la fin Neuilly égalise. Le score est logique » témoigne Jean Claude Vignal, président de la section football du Stade de Vanves dont l’équipe fera le déplacement à Clamart dimanche prochain déplacement

    EXPOGRAPH VANVES : RETOUR AUX REALITES
    « Après une semaine très perturbée suite aux événements terribles que nous connaissons, il a bien fallu que la vie reprenne et le sport aussi. Expograph se devait de renouer avec la victoire contre CHI Poissy pour rester dans le trio de tête du championnat de DH. Contrat rempli et de belle manière pour les 2 équipes » constate Jean Royer de bonne humeur cette fois-ci. « En lever de rideau…très levé, puisque lecoup d'envoi a été donné à 11h45, la réserve d'Expograph a atomisé son adversaire 6/1 avec de l'envie, du réalisme et un collectif qui commence à payer. Les joueurs sont sur une dynamique de victoire qu'il faut garder. La semaine prochaine, chez un des leaders du championnat réserve (Apsap 94 limeil brevanne) il faudra continuer » espére t-il. « L'équipe première a suivi l'exemple de la réserve, en entamant son match dans les consignes de coach « Roby », et en suivant la phrase d'un des 2 présidents, Jean Royer, écrite au tableau avant le match: « Seul on croit allez plus vite, ensemble on peut aller plus loin! ». Une victoire 5/1, sur un terrain très lourd à cause des fortes pluies, mais du jeu bien déployé ,de l'application,du réalisme ponctué par 2 buts de belle facture en première mi-temps de Eric et François après un bon travail collectif. Maintenant,il faut confirmer en s'imposant samedi à l'extérieur Apsap 94,pour conserver la 2e place au classement devant Orange,défait à Nike ».