Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

opex

  • VANVES ACCUEILLE SAMEDI LE CONGRES DEPARTEMENTAL DE L’UNC 92 QUI CELEBRE LE CENTENAIRE DE SA CREATION

    L’événement de ce week-end à Vanves est le congrés de l’UNC 92 (Union Nationale des Anciens Combattants des Hauts de seine)  organisé par la 71éme section UNC Vanves-Malakoff. C’est la deuxiéme fois que Vanves accueille l’assemblée générale de l’UNC 92 qui rassemble toutes ses sections des Hauts de Seine, chaque année dans une commune des Hauts de Seine. C’était voilà 28 ans en 1990,  la section de Vanves étant présidée à l’époque par René Selva. Aujourd’hui, cette section qui a préparé cet événement, en lien avec la mairie depuis un an, est présidée par Paul Guillaud et compte une trentaine de membres.

    Elle s’est fortement mobilisée pour ce congrés départemental du centenaire de l’UNC car 2018 marque le centenaire de la fin de la grande guerre et donc de l’UNC, créé quinze jours seulement après l’armistice suigné à Rethonds le 11 Novembre 1918, par Georges Clemenceau et le pére Daniel Brottier. Il se deroule un mois avant le congrés du centenaire de l’UNC au niveau national,  prévu le 12 Mai prochain à Paris avec une grande cérémonie à l’Arc de triomphe lors du ravivage de la flamme sacrée. A Vanves, ce congrés de l’UNC comprendra l’assemblée générale traditionnelle avec les discours des autorités publiques, et notamment le maire de Vanves, la vice président Isabelle Debré du Conseil Départemental des Hauts de seine, le préfet ou son représentant, une cérémonie au monument aux morts avec de nombreux porte-drapeaux, un vin d’honneur à l’hôtel de ville et un déjeuner des congressistes à Panopée

    Pour l’UNC comme pour les autres associations du monde combattants, les préoccupations sont pratiquement les mêmes, auxquelles a répondu leur ministre, Géneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat à la Défense en créant des groupes de travail, ce qui ne s’était jamais vu, auparavant sur la revalorisation de point de pension invalidité, l’attribution de la carte du combattant en Algérie au-delà du cessez-le-feu de 1962 (pour la période 1962-64) que la ministre a encore confirmée à l’assemblée nationale, et la campagne double.

    Au délà, il s’agit pour elles de capter maintenant les OPEX qui ont participé à des combats, des opérations de maintien de la paix, souvent humanitaires aussi depuis 50 ans pour relayer tous ces anciens combattants qui vieillissent et disparaissent, ce qui n’est pas encore évident car beaucoup sont encore actifs, même si ce n’est plus dans l’Armée. Toutes les associations regrettent que l’édification du monument qui doit rendre hommage aux Opex morts pour la France en mission dans le parc Citroen prenne du retard, à cause d’une opposition (incompréhensible) de la maire de Paris. Un député a proposé que le nom des OPEX morts pour la France soit lu à chaque cérémonie du 11 Novembre pour que les jeunes s’imprégnient mieux de ce que coûte cet engagement

    Enfin, toutes, comme l’a fait Paul Guillaud au niveau local lors de l’assemblée générale du 25 Mars 2018 (sur la photo au restaurant Le Gaulois), lancent un appel à la vigilance face à ses jeunes qui tombent dans les bras de Daech, aux réactions anormales sur les réseaux sociaux après la mort du gendarme Beltrame  

  • AG DE L’UNC VANVES : DES PROJETS AVEC BIENTOT UN CONGRES DEPARTEMENTAL (EN 2018) ET DES MEDAILLES

    L’assemblée Générale de la 71éme section de l’UNC Vanves/Malakoff s’est déroulée pour la 93éme fois dans la grande salle des fêtes de l’hôtel de Ville dimanche dernier,  en présence du maire (Bernard Gauducheau), de la sénateur-vice président du Sénat (Isabelle  Debré), de la maire adjoint chargé des anciens combattants ( Marie Françoise Goloubtzoff), du président de l'UNC 92 (Antoine Orsatti). Son déroulement est immuable  avec un bilan des activités de cette section de l’UNC  présidée depuis maintenant 10 ans par Paul Guillaud et qui rassemble une trentaine de membres, un historique axé sur le conflit 14-18 à cause du centenaire, avec toujours un chapître vanvéen. Depuis maintenant quelques temps, c’est l’occasion d’un appel à la vigilance dont les événements de l’année 2016  confirment la nécessité, d’un hommage aux OPEX tombés aux combats dans les théâtres d’opérations extérieures de l’armée française avec la première pierre d’un monument dédié à ses soldats tombés au combat le 23 Mars prochain au parc Citroen, cette section UNC ayant assuré par deux fois en 2016, la présence sur le pont Alexandre III pour des militaires tombés au Mali, d’un rappel des actions solidarité de l’UNC… relatés généralement sur son site Internet et une page Facebook. Mais le grand projet de cette section qui va l’occuper durant toute une année, est l’organisation de l’assemblée générale de l’UNC 92 à Vanves au printemps 2018, lors d’une année centenaire de la création de  l’UNC et de l’armistice. 

    Antoine Orsatti, président de l’UNC 92 et Isabelle Debré ont rendu hommage à Lisiane Tellier qui a présidée pendant de longues années l’UNC 92 et créé l’association Mémoire du Mont Valérien qui a beaucoup œuvré pour le travail de mémoire auprès des jeunes qu’elle associait aux cérémonies notamment celle qui suivait le 11 Novembre. Isabelle Debré qui a été très sensible à son action, tient à ce que, à chaque fois qu’elle préside et participe à une cérémonie patriotique à ce qu’un ou plusieurs enfants l’accompagnent lors d’un dépôt de gerbes « afin qu’ils puissent comprendre d’où ils viennent. Ils doivent connaître le sacrifice de leurs ainés pour qu’ils puissent vivre dans un pays libre ! » 

    Enfin, Claude Boivin a reçu la médaille de porte drapeau, André Cordier et Jean Louis Bourlon la médaille d’Argent de l’UNC, Paul Philippart Jean François Telliez, Claude Boivin et Michel Judde la médaille de Bronze de l’UNC. Bernard Gauducheau a tenu rendre hommage à ce dernier qui vient de quitter la présidence du CLAP (Comité Local des Associations Patriotiques)  qu’il a assuré entre 2007 et 2016, avec un double souci, comme il l’a expliqué  : Rassembler le monde combattant, notamment l’UNC et la FNACA qui sont les deux principales associations vanvéennes, et sensibiliser les jeunes au travail de mémoire avec une belle réussite puisque la CM2 de l’école Larmeroux a reçu le 14 Janvier un prix pour son travail sur la bataille de Verdun.

    Le maire lui a remit la médaille d’or de la ville en rappelant ses états de service : Michel Judde a effectué toute sa carrière militaire dans les transmissions, officier analyste, expert en renseignement technique, chef de secton à la direction centrale des transmissions de l’armée de terre. Il a terminé sa carrière en 1991 auprés de  l’Etat Major de la Division « Daguet » pendant la guerre du Golfe, avant d’intégrer CSF Thomson  comme support de l’activité sécurité des systémes d’informations où il a travaillé notamment sur le développement et la commercialisation de produits « sécurité gouvernementaux ». Il préside d’ailleurs l’association des anciens combattants –Services de Renseignements de France et des pays alliés, et l est trésorier général de la Fondation de la France libre. 

  • L’EVENEMENT DU JOUR A VANVES : L’ASSEMBLEE GENERAL DE L’UNC

    L’assemblée générale de la 71éme section de l’UNC Vanves Malakoff est un rendez-vous patriotique rituel et important marqué par plusieurs temps forts : Les interventions de Paul Guillaud (sur la photo portant la Flamme lors du 11 Novcembre 2015), son président depuis maintenant 10 ans, avec son inévitable évocation historique, cette fois-ci sur le centenaire de la bataille de Verdun, et Vanves sous la guerre 1914-18 et des personnalités présentes dont le maire, la vice président du sénat et conseillère départementale…Le dépôt de gerbe devant le monument aux morts avec quelquefois des remises de médailles… et le repas dit de « cohésion » aux restaurant Les Platanes confectionné par son ancien chef cuisinier, Eric Pottier


    Ce sera la 92 éme assemblée générale de cette association créée en 1924 qui se tient à un moment où la France est en état d’urgence suite aux attentats de Novembre, « et malheureusement, la réalité continue à dépasser les craintes », le président Guillaud appelant à la vigilance : « La France pays de liberté et de tolérance permet à chacun, de croire à toute philosophie ou de pratiquer toute religion. Mais le respect de l’autre est impératif ». Il rappellera les différents théâtres d’opérations extérieurs de l’armée française et l’opération Sentinelle sur le territoire qui mobilise 10 000 hommes et femmes en citant le général Bosser, Chef d’Etat Major de l’armée de Terre : « Sentinelle, 10 lettres…qui incarnent la résistance face au terrorisme qui est désormais présent sur notre sol ».

    Cette association compte aujourd’hui une quarantaine de membres à Vanves et s’attache, à un moment où les anciens combattants sont de moins en moins nombreux à attirer l’attention de la jeune génération sur l’importance des commémorations du sacrifice des soldats morts pour la liberté. Pas seulement les 1,5 million de morts et les 6,5 millions de blessés ou de mutilés de la 1er génération du feu, mais aussi plus récemment, avec ses 600 militaires français morts au cours des 230 opérations extérieurs (OPEX) pour lesquels il n’existe aucun monument officiel pour perpétuer le souvenir de cettte 4éme génération du feu, malgré une demande forte des familles, à l’exception d’une plaque découverte dans la cour des invalides en Juin 2006. Son président participe d’ailleurs au plan hommage lorsque les convois funéraires arrivent aux Invalides tout comme il est membre du comité de la Flamme l’amenant à être régulièrement présent à l‘Arc de Triomphe pour le ravivage qui a lieu tous les soirs à 18H30