Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fête des petits pains

  • UNE SEMAINE A VANVES D’ENTR’LES DEUX FÊTES

    NOEL : Les vanvéens qui étaient restés à Vanves, ont pu profiter finalement d’une semaine pratiquement printanière entre Noël et la Saint Sylvestre, certains s’inquiétant tout de même de voir la végétation reprendre sur leur balcon ou leur jardin, alors que d’autres profitaient de la disponibilité des courts de tennis en terre battue généralement fermés à cette époque, ou des terrasses de café comme au Tout Va Mieux ou au Relais de Vanvres. Occasion d’oublier un peu cette menace qui pése au dessus de nos têtes après les attentats du 13 Novembre qui sont encore dans les esprits. L’Etat d’urgence était visible avec ses militaires présents durant les messes de Noël notamment aux abords de l’église Saint Remy, ou dans les propos des prêtres célébrant la nuit de Noël notamment chez les bénédictines où les fidéles avaient été accueillis par la mére supérieure, sœur Marie Madeleine, le 24 au soir, qui veillait ainsi à la sécurité de tous et de son prieuré.Ce qui n’empêchait pas la convivialité puisque les participants ont été invités à partager un bol de chocolat et un morceau de brioche après la messe de minuit. Mais une semaine plus tard, pas de militaire devant les édifices religieux, certes moins fréquentés, mais tout aussi exposés après une intervention présidentielle expliquant que des attentats sont déjoués régulièrement.

    SAINT SYLVESTRE : Saviez-vous qu’une fête corporative s’est déroulée durant la nuit de la Saint Sylvestre, pendant de très longues années à Vanves : La « fête des petits pains ». Elle avait été instauré par les blanchisseurs de Vanves jusqu’en 1911. Elle s’arrêta à la première gréve des ouvriers-blanchisseurs « En raison des fêtes du jour de l’an, quantité de blanchisseurs travaillaient cettte nuit-là jusqu’à l’heure tant attendue de l’arrivée du marchand. Le patron faisait alors un important achat de petits pains qu’il arrosait d’un vin délicieux et tous ensemble au milieu de ces agapes toutes empreintes de joie, patrons et ouvriers, tout en s’embrassant de bons cœur, se souhaitaient la bonne année, et chacun s’en retournait à son logis, charmé de ces bons passés pour ainsi dire en famille » selon Jean Minard dans un article paru en 1909 dans « Le Clocher de Vanves ».

    REVEILLON : Parmi les réveillons organisés à Vanves deux ont retenus l’attention : Tout d’abord celui de Saint François organisé pour ceux qui étaient seuls ce soir là : « Grand moment convivial qui a réuni une quarantaine de personnes à Saint François d'Assise. Depuis 4 ans ce traditionnel réveillon improvisé puisqu'on ne sait pas qui va venir...ce qui constituera le dîner et comment se déroulera la soirée. Cela permet à des personnes seules ou n'ayant rien prévu de se retrouver à Saint François pour passer un bon moment se retrouver ou faire connaissance. Cette année un délicieux dîner aux champagnes et autres vins a eu son apothéose à minuit avec cotillons et serpentins à l'instigation d'un jeune père de famille pour la plus grande joie des petits et des grands. Et ce fut une belle réussite grâce à la participation et à l'investissement de tous » témoigne Blandine Maury, l’organisatrice avec son époux, de cette soirée. Ensuite la soirée roumaine du Tout Va Mieux avec chants et musique tziganes en présence de l’ambassadeur de Roumanie en France