Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conservatoire de musique - Page 3

  • EXPERIMENTATION A VANVES : LA PLACE DE LA REPUBLIQUE PIETONNE PENDANT LES WEEK-ENDS DE L’ETE 2014

    Avec la requalification de la rue Jacques Jezequel, c’était la seconde annonce de cette première réunion publique du quartier Centre-Ancien-Saint Remy qui s’est déroulée Lundi dernier en début de soirée à l’hôtel de ville. « Les commerçants sont favorable à la création d’une zone piétonne place de la République » a affirmé Bernard Gauducheau en présentant le projet : Seul le centre de la place serait piétonne, laissant à la circulation d’un côté l’accès au petit parking derrière la fontaine et le monument célébrant la République, et la voie menant à la rue Kléber, de l’autre  rue de la République jusqu’au niveau du restaurant Le Tout Va Mieux qui pourra étendre sa terrasse et la pharmacie, les véhicules dégageant par la rue de l’Eglise. La rue Louis Blanc serait mis à double sens pour permettre l’accès au parking de la maison paroissiale Saint Remy. Le bus 189 serait dévié, comme c’est le cas, lors des grandes animations (village des terroirs, fête de la musique etc…) sur les rues Antpoine Fratacci et Raymond Marcheron. « Nous allons expérimenter cette piétonnisation de la place de la République pendant les beaux jours, le week-end de 17H le vendredi au dimanche soir, avant de l’étendre » a-t-il indiqué.

    La piétonnisation du Centre historique de Vanves est une question récurrente  dans ce quartier qui a avait été soulevé à l’occasion du réaménagement des 3 places du Centre Ancien démarrée sous le mandat de Guy Janvier avec la place du Président Kennedy, pourvuivi par Bernard Gauducheau avec la place du Val (De Lattre de Tassigny) où les riverains s’étaient prononcés contre une zone piétonne, et la place de la République qui va tenter une expérimentation cet été. Mais il est peut probable que l'essai soit transformé car pour beaucoup de personnes, c'est un axe de circulation important fort embouteillé le matin, comme sur l'axe Larmeroux-Marcheron où une partie de cette circulation serait reportée si la zone piétonne était définitive (l'autre l'étant sur une avenue du général de Gaulle tout aussi embouteillé). De surcroît, il faudrait trouver une solution au pavage de cette place fort glissant en temps de pluie comme l'a fait remarqué un riverain au maire

    Le maire en a profité pour faire l’état des chantiers en cours  dans ce quartier : « Le second oeuvre a été entamé pour le conservatoire de musique,  notamment dans ses sous sol » a-t-il indiqué pendant que des photos du futur auditorium avec sa fosse d’orchestre, brut de béton, étaient diffusés, en annonçant qu’une salle d’enseignement « témoin » devrait être visitable en Juillet prochain. Ce chantier qui a pris six mois de retard devrait permettre une livraison en Mars 2015. Pour Hachette, ce sera plus tôt, puisque le maire a annoncé une arrivée du personnel à la Rentrée puisque le chantier devrait être terminé avec livraison du nouveau bâtiment en Juillet 2014. Il a annoncé le renouvellement d’une canalisation d’eau importante (40 cm de diamétre) par le syndicat des Eaux entre Janvier et Juillet 2015 dans l’axe du CD 50 Bd du Lycée et rue Antoine Fratacci. Un système de remplacement de la canalisation dans la canalisation devrait permettre d’éviter de trop grandes et longues tranchées sur la voie publique.

    Enfin, à l’occasion de la présentation du projet de requalification de la rue Jacques Jézéquel, il n’avait pas caché que ce quartier de la gare quelque peu figé actuellement, devrait connaître quelques évolutions  grâce notamment au quartier qui entoure l’axe Aristide Briand, où prés de 5 projets immobiliers sont en cours de constructions ou en voie de se terminer. Ils devraient permettre de créer 300 nouveaux logements dont 150 à 160 sur les terrains dit Coche-Briand-Diderot où étaient installés la CPAM et la circonscription de la vie sociale du Conseil Général, avec le cente PMI qui fonctionne encore.Une réunion publique est d’ailleurs prévu pour présenter ce projet dans les semaines à venir.   

  • RETOUR SUR LE BUDGET 2014 DE VANVES (Suite) : Economies d’énergies, mise en accessibilité et pérénisation pour le patrimoine municipal

    Avec ce nouveau retour sur le budget 2014, le Blog s’intéresse à tout ce qui tourne autour de l’urbanisme, des bâtiments, espaces publics, services techniques de la ville. Si la mairie est compétente en matière d’urbanisme, elle a transférée depuis maintenant dix ans, la gestion de la voirie, de l’assainissement et de l’environnement à GPSO. Toutefois certaines opérations restent de sa compétence en matière d’espaces publics, de bâtiments… 

    L’actualité dans ce domaine pour le service urbanisme se focalise sur la mutation des terrains situé rues René Coche-Aristide Briand-Diderot avec le concours de Seine Ouest Aménagement, le règlement communal de la publicité et des enseignes, et le PLU. Le service Urbanisme dispose d’un budget de  129 000 € en fonctionnement  (+8,34%) dont 50 000 € pour les études  avec des dépenses exceptionnelles liées justement à la révision du règlement communal de la publicité et des enseignes  (10 000 €) et du projet de cession des terrains Coche-Briand-diderot (35 000 €) ;  22 000 € de frais d’actes et de contentieux… Il est prévu 3 815 000 € en investissement (+4419,34%) qui comprend l’acquisition de la propriété départementale du 16 rue René Coche avec une dotation de 3 750 000 €

    En matière de services techniques, 3 entités ont un budget distinct : Le pôle Espaces publics avec un budget de  215 325 € en fonctionnement  (+23,99%) et  de 278 195 € en investissement (+1,93%). Pour le cimetière, il a programmé la création de 4 fontaines extérieures (18 500 €) et la pose d’un colombarium de 12 cases (15 000€). Pour le domaine public, il est prévu le ravalement du pont Jezequel (25 000 €) qui va accompagner la requalification de la rue Jacques Jezequel cet été, un fonds de concours pour la réfection du square Jarousse (105 000 €), et 61 602 €pour la plantation d’arbres notamment au square de l’hôtel de ville et au cimetière 

    Le pôle patrimoine s’occupe bien évidemment des Bâtiments avec un budget de 1 933 550 € pour le fonctionnement  (+2,35%) qui s’accompagne d’un effort considérable sur les économies d’énergie grâce à la présence d’un chargé de mission développement durable : Nouveau contrat avec Direct Energie prestataire moins coûteux qu’EDF (avec les consommations dites « tarifs bleus »), remplacement de luminaires basse consommation (leds), mise en place de mouseurs économiseurs d’eaux, campagne Display dans les écoles

    Son budget investissement se monte à  5 891 811 € (+46,27%) avec de nombreuses opérations :  travaux de couverture des escaliers de secours de la placette Sadi Carnet (50 000 €) qui a fait l’objet d’une demande de subvebntion auprès de l’agence de l’Eau Seine Normandie ; réhabilitation de locaux du 19 av.de Verdun (150 000€) qui devrait devenir une salle associative au même titre que Latapie ou l’espace Tuilerie ;  fonds de concours des travaux du conservatoire  2éme partie (500 000€), rénovation des façades de l’hôtel de vie  (60 540 €) ; réhabilitation du biblioclub avec la végétalisation de la terrasse (498 00 €) ; rénovation du 1er étage et mise en accessibilité de l’école élémentaire Marceau (803 061 €) ; rénovation de l’aide droite de la créche Pomme Canelle  (617 800 €) ; réhabilitation des tribunes  du PMS A.Roche (520 000 €).

    D’autres travaux sont inscrit comme la mise en accessibilité des bâtiments communaux (78 000 €) qui s’articule autour d’un plan pluri-annuel suite à un  diagnostic des bâtiments communaux : Mise en accessibilité PMR du marché couvert, du bibliclub, et création d’une rampe au gymnase Magne). D’autres sont liés aux économies d’énergie et développement durable (131400€) avec double vitrage des logements Larmeroux, mise en place de systéme de régulation thermique dans des bâtiments non équipés, de robinets thermostats dans les écoles, achats de composteurs pour les bâtiments ayant des espaces verts et de collecteurs de piles. Enfin, une troisiéme série de travaux sont liés à la pérennité des ouvrages : Mise en ouvrage du réseau d’assainissement de l’école maternelle Marceau et des courts de tennis couverts, réfection des logements Larmeroux, Rénovation de la plomberie au Chalet de la Féclaz

    Dans les service techniques, il ne faut pas oublier le garage municipal qui dispose d’un budget de 205 450 € en fonctionnement  (+10,77%), avec location d’une nouvelle voiture électrique et abonnement à Velib et Autolib »,  et 48 000 € en investissement (-29%) pour l’achat d’une voiture électrique pour les ateliers et de 2 Citadines.

  • VANVES ET GPSO : MONTEE EN PUISSANCE D’UNE INTERCO MENACEE PAR LA METROPOLE DU GRAND PARIS

    Deux conseils communautaires se sont tenus autour de la trêve des confiseurs, le 19 décembre pour examiner 60 délibérations diverses et variées dont une grande partie concernait l’habitat, et le 8 Janvier pour procéder à l’installation des représentants des deux nouvelles villes qui ont rejoint GPSO, Velizy avec 9 délégués communautaires  et Marnes la Coquette, avec 2 délégués, après un long processus administratif. Les 95 délégués communautaires ont aussi durant cette soirée,  débattu des orientations budgétaires pour 2014 à un moment où la préparation du budget 2014 s’avére particulièrement difficile pour les collectivités territoriales « prises en étau entre la diminution annoncée des concours financier de l’Etat et la nouvelle étape franchie dans la montée en puissance des mécanismes de péréquation ». 12 M€ de charges supplémentaires et de baisses de recettes devront être pris en compte par GPSO dont 6 M€ uniquement à cause de la péréquation.

    C’est là que se prennent maintenant  les décisions qui engagent l’avenir de nos communes, et les élus ont compris que c’est là que se décident les investissements structurants et les orientations stratégiques du territoire. « Le 3éme tour des élections, pour les postes intercommunaux, sera âpre. Pas pour les indemnités, parce qu’ils savent ce que permet ce niveau. Ce sera davantage le cas qu’aux élections précédentes. On ne pourra plus complétement occulter l’intercommunalité puisque les gens vont voter pour elle. Le mode de scrutin obligera à tenir un discours sur elle » explique un spécialiste. C’est la raison pour laquelle le Blog Vanves au Quotidien s’intéresse à ce qui se déroule à GPSO et  au niveau de la Métropole du Grand Paris, très peu traité dans Vanves Infos mais aussi les revues municipales des autres villes. Même si une épée de Damoclés est dessus de la tête de cette interco qui devrait disparaître le 1er Janvier 2016 à cause de la création de la Métropole du Grand Paris qui supprimera toutes les Communautés d’Agglomération de la Petite Couronne

    A travers les documents des derniers conseils communautaires, les citoyens peuvent avoir accés à de nombreuses infos : 97 chantiers ont été réalisés durant l’été 2013 pour un montant de 39 M€. Suite à l’élargissement des zones de stationnement payant dans notre commune, la ville a dû recruter 2 agents de Surveillance de la Voie Publique supplémentaire. Ce qui porte à 5 le nombre d’ASVP mis à disposition auprés de GPSO qui a  depuis quelques années la compétence stationnement. La situation budgétaire délicate et la diminution constante des subventions alloués pâr le ministère de la culture et de la communication a amené GPSO à engager une réflexsion sur le développement de démarches pédagogiques partagées entre conservatoires inscrits au sein d’un même réseau d’établissements avec des mutualisations possibles de ressources techniques et logistiques.

    En matière de logement, GPSO a attribué une subvention de 458 800 € à Toit et Joie (SA d’HLM) pour la réalisation d’une résidence sociale de 124 logements locatifs sociaux pour étuudiants et jeunes actifs sur un terrain apparenant au Secours Catholique, derrière les bâtiments du Rosier Rouge. Ce chantier dont le coût s’éléve à 12 042 131 € comportera également une créche et une épicerie sociale. En contrepartie, Issy et Vanves bénéficieront de l’attribution de 31 logements sociaux réservés à GPSO dans le cadre de ce programme. Enfin, la Communauté Urbaine qui œuvre en faveur de l’adaptation des logements des personnes âgées et/ou handicapées afin de favoriser leur maintien à domicile en prenant en charge l’intervention d’un ergothérapeute au domicile de la personne, puis en accordant une aide financière d’un montant de 3000 € pour la réalisation des travaux (11 182 € en 2012 pour un montant global de travaux de 39 905 €), a permis à 3 Vanvéens d’en bénéficier au cours de l’année 2013.

    A Suivre : Des aides au logement à l’habitat dégradé