Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil régional - Page 2

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES SPORTIVE

    Week-end très people Vendredi soir une réception organisée par le maire qui y tenait, pour le départ au Japon de Patricia Loison qui quitte le « Soir 3 » deFrance 3 et la remercier d’avoir animé  un atelier « Les Clés de l’Actu »  pour les jeunes de 11/15 ans pour les aider à décrypter l’information,  et Dimanche, un échange entre des jeunes vanvéens avec Jordan Coelho qui pzrticipera aux JO De Rio dans l’équipe de Natation, organisé par le service Jeunessse. Le sports a primé ce week-end avec le tournoi de football Claude Lemel/Yves Saccard  bien sûr, qui a rassemblé  660 jeunes, mais aussi durant cette semaine avec le début du tournoi de tennis de Vanves où sont inscrits 400 participants, et la finale de la Coupe de France à laquelle Expograph participe samedi prochain. Mais ce qui préoccupe le plus les vanvéens n’en reste pas moins la gréve du ramassage des ordures ménagéres depuis le 6 Juin dernier qui touche aussi Paris à un moment très inopportun avec l’euro 2016, et l’afflux de touristes et de supporters dans la Région Capitale

    Lundi 13 Juin

    A 19H au Rosier Rouge : Réunion publique avec les riverains sur le chantier de la résidence étudiante et jeunes actifs qui doit être construit par Toit et Joie derrière les bâtiments du Rosier Rouge et a pris du retard à cause de difficultés techniques.

    Mercredi 15 Juin

    A 20H30 dans le jardin de l’Espace Monnet : Retransmission publique du match  France Albanie dans le cadre de l’EURO 2016.

    Jeudi 16 Juin

    A 9H au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe au Conseil Régional qui, pendant deuxjours, devrait arrêter son plan régional pour la qualité de l’air (2016-21), son plan santé et son plan pour faire de la Région Ile de France la 1ére Smart Région d’Europe

    A 10H au PMS A.Roche : Début du tournoi annuel du Club de Tennis (16 Juin – 3 Juillet 2016) azvec prés de 400 paricipants

    18 JUIN

    A 10H au Tout Va Mieux : CaféThéo sur « La vie…éternelle ? »

    A 10H à la cathédrale Sainte Geneviève de Nanterre : Ordination par Mgr Aupetit Evêque des Hauts de Seine de Ambroise Riché quivcélébrera la messe de 19H Le 20 Juin à StFrançois, Cédric de la Serre qui célébrera la messe de 11H15 le 19 Juin à St Remy,  et Damien Delesque

    A 11H30 au monument aux Morts : Cérémonie commémorative de l’appel historique du Général de Gaulle

    A partir de 12H15 : Célébration des 40 ans du  Biblio-Club, un  espace dédié aux livres de jeunesses, aux contes, aux ateliers et à la bonne humeur.Au programme des festivités : surprises musicales, danses, contes, expositions vous attendent autour d’un buffet participatif.

    A 15H au Prieuré Saint Barthilde : Inauguration de l’exposition-vente au Prieuré des Bénédictines « Peintures Amethiste » (jusqu’au 30 Juin). Des peintures pleines de couleurs et de transparence en écho à l’annéede la Miséricorde. Vente au profit de l’association assistante aux autistes des vitraux de l’église du Prieuré.

    A 16H30 à Longjhumeau : finale de la Coupe de France pour Expograph Vanves

    19 Juin

     A 14H30 au Parc F.Pic : Lancement de la 6éme édition de "Air(e) de fête" avec "H jeux d'O" de la Cie Dut à 14H30, "Droit dans le mur" du collecttif Prpet à porter, "L'échappée" par le cirque La Cabriole à 17H30 

    A 20H30 Dans le jardin de J.Monnet : Retransmissions du match France - Suisse dans le cadre de l’EURO 2016

  • LE MAIRE DE VANVES EN PLEINE GUERRE SCOLAIRE AU CONSEIL REGIONAL

    Entre un Jeudi matin « hystérisée », devant des grands témoins, à propos de ces conférences pour témoigner contre la radicalisation et le terrorisme, et vendredi matin où majorité et opposition ont rejoué la guerre scolaire, provoquant suspension sur suspension de séance  après des échanges assez virulents, l’assemblée régionale n’a pas montré une belle image de la politique, comme a pu le constater  Bernard Gauducheau, maire de Vanves et conseiller général . Valérie Pécresse a dû convoquer deux fois de suite vendredi matin, les présidents de groupe sur le « plateau »,  pour s’expliquer : « C’est insupportable que les voix de la présidente et de la vice présidente soient coupée et  couverte pendant leurs interventions, par des interpellations et des invectives » leur a-t-elle dit en leur rappelant que jamais du temps de JP Huchon, elle ne s’est permis une telle attitude lorsqu’elle était dans l’opposition.

     « Il s’agit de rétablit une égalité de traitement dans les mêmes conditions et modalités que le public (demi-pension, gratuité des livres scolaires, aides à l’équipement des élèves en LEP privé, frais de concours). Nous corrigeons ainsi une injustice vis-à-vis des lycéens défavorisés et d’équité » a expliqué Valérie Pecresse (LR), présidente de la région,  en rappelant que ses aides au privé avaient été supprimées en 2011, alors que les effectifs de ces lycées représentent 20% des lycéens franciliens. Ce qui n’a pas  été entendu par l’opposition PS-EELV-FG/PC/PG qui accusait la Majorité de vouloir produire plus d’inégalités, car ses établissements ne sont pas soumis aux mêmes obligations, (pas de gratuité de l’enseignement, choix des élèves, etc…) alors qu’ils bénéficient pourtant d’aides de l’Etat (rémunération des enseignants) et de la Région (construction et rénovation des bâtiments, et surtout de prendre des fonds publics pour financer du privé et de faire finalement une politique clientéliste. « Je n’arrive pas à comprendre que vous ne votiez pas une aide à la demi pension pour des lycéens défavorisés » leur a répliqué V.Pécresse en rappelant « qu’on ne pas parle pas d’établissements mais d’enfants ». 

    « C’est la gauche des années 1980 qui rallume la guerre scolaire » constatait le président du groupe UDI pour lequel « ce sont des  mesures de bon sens à vocation sociale » qui semble susciter des réactions d’opposition incompréhensibles : « L’heure est d’affirmer un choix politique majeur et donner corps à un principe d’égalité et de liberté d’enseignement » car « rien ne justifiait une inégalité de traitement. Ce choix politique, on l’assume et on le revendique ». Le Front de Gauche constatait que « ce débat a ceci d’intéressant qu’il révèle de véritables choix de sociétés qui sous tend les propositions faites….». Mais c’est la nouvelle maire LR de Noisy le Grand dont le nouveau directeur de cabinet vient de Vanves qui a mis  le feu aux poudres lorsqu’elle a tenté d’expliquer que des parents d’enfants préféraient mettre leurs enfants dans des écoles privés de sa ville, sans pouvoir ajouter qu’elles accueillent des enfants de toute religion et même de parents athés : « Vous n’avez pas le monopole du coeur. Des maires de droite font aussi du social »

  • LE MAIRE DE VANVES DEFEND LA MISE EN ACCESSIBILITE DES LYCEES AU CONSEIL REGIONAL QUI DEBAT DE LAPOLITIQUE EDUCATION DE PECRESSE

    Le Conseil régional a ouvert depuis hier, une nouvelle session très importante, consacrée au plan éducation de Valérie Pécresse (LR) à laquelle participe bien sûr Bernard Gauducheau, maire de Vanves  Prés d’une dizaine de rapports sont présentés depuis l’accélération de la rénovation des lycées en avançant d’un an la révision du PPI (Plan Pluri-annuel d’investissements), jusqu’à la lutte contre les addictions (alcool, drogue) avec  le rétablissement des bourses au mérite et des aides sociales aux lycées privés,   la mise en place d’un budget autonomie, la lutte contre le décrochage scolaire, l’ouverture des lycées au monde de l’entreprise, la carte des formations débouchant sur l’emploi, la lutte contre la radicalisation grâce à l’opération « grands témoins contre le terrorisme » grâce à Samuel Sandler pére de Jonathan  et Latifa Ibn Ziaten,  mére d’Imad  assassiné tous les deux par Mohamed Mehar en 2012 qui ont accepté de témoigner. «La Région entend ainsi prendre toute sa part dans la réaffirmation des valeurs de la République» a expliqué Valérie Pécresse. Des décisions dont devrait profiter le lycée Michelet bien sûr. Le maire de Vanves (sur la photo en train de voter électroniquement pour ses collègues absents)  est même intervenu sur la révision du PPI au nom du groupe UDI  et adéfendu la mise en accessibilité de ses établissements

    Ses lycées qui représentent 6,5  millions de m2 sont dans un état préoccupant, car les délais de constructions (9 ans) ou de rénovations sont trop longs, les crédits affectés à la maintenance ont été baissé de 370 à 240 M€, comme il l’a fait remarqué,   la plupart n’ont pas été équipés en THD (Très haut débit)... Des moyens qui n’ont pas été à la hauteur pour rattraper un retard en matière de rénovation et  pour remettre à niveau ces lycées qui doivent faire face aux effets du baby boom des années 2000 : 10% des lycées sont en sur-effectifs. Et beaucoup de classes sont installées dans des BD (Bâtiments Démontables) qui  coûtent extrêmement cher. L’exécutif a décidé d’avancer d’un an la révision du PPI (2016-22)  en mettant sur la table toutes les procédures (avec une approche opérationnelle « projet », la révision du référentiel régional des lycées franciliens qui définit le cadre et les normes de construction…) afin d’accélérer les chantiers. Quite pour aller vite à utiliser la procédure du  PPP (Partenariat Public Privé) même si cela représente un coût plus cher. La présidente de Région a même obtenu une dérogation du préfet de région, et le feu vert des recteurs pour valoriser du foncier  lycée disponible  pour  mener des opérations immobilières qui permettront de financer ces travaux, grâce aux nouvelles recettes générées

    « L’adoption du PPI est un acte important de la mandature, d’autant plus que la construction et la rénovation des lycées ont pris beaucoup de retards depuis 17 ans, 3 chantiers de rénovation sur 4 étaient en retard sous la précédente mandature. Au total, plus de 100 chantiers sont en retard » a-t-il déclaré en prenant l’exemple de Paul Langevin à Suresnes où il s’est écoulé 7 ans entre le début des études et le démarrage du chantier. « Il faut ajouter à cela un manque de transparence. Il était difficile d’avoir un bilan des chantiers en cours tant au niveau de la construction que de la rénovation, et de s’y retrouver. Il a fallut attendre 2012 pour connaître le PPI de la précédente mandature, lequel n’était pas articulé très clairement avec le précédent PPI »  a-t-il constaté. «A tout cela s’ajoute le baby boom de l’an 2000 qui n’a pas été pris en compte dans le précédent PPI » a t-il ajouté.

    « Une des premières demandes faîtes lorsque vous avez été élu, a été celle des recteurs d’académies demandant de réviser le PPI démontrant ainsi l’urgence et l’insatisfaction de la situation. Il devenait urgent de procéder à des changements de méthodes tant au niveau de la conception des espaces et conditions de vie des études que de la maîtrise d’ouvrage régionale sans oublier la maintenance des équipements » a-t-il expliqué en constatant que cette façon de faire permettra de tenir compte des réalités de territoire. « Enfin, force est de constater que très peu de lycées sont accessibles aux PMR » malgré un  schéma de mise en accessibilité lancé en 2013, avec des travaux dans 49 lycées, qui se termineront dans  24 lycées  fin 2016. Par ailleurs, une quarantaine de travaux de rénovation sont en cours respectant les normes d’accessiblités.