Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerçants - Page 3

  • LE PRESIDENT D’HONNEUR DU GROUPEMENT ECONOMIQUE DE VANVES MET LES PIEDS DANS LE PLAT !

    Alors que Philippe Buffet a démissionné du poste de président du GEV (Groupement Economique de Vanves) au début du mois du Commerce, à peine 6 mois après son élection, quelques commerçants et artisans se posent des questions sur son devenir. Il est vrai que ce n’est pas la première association de commerçants dans les Hauts de Seine à disparaître pour de multiples raisons : le développement des franchisés qui  n‘y voient aucun intérêt, le manque de liens et de solidarité entre tous ses commerçants et artisans à cause du « chacun pour soi » qui touche tous les corps de métiers, surtout en ces temps de crise, et une reprise en main par les municipalités des animations commerciales qui ne veulent plus être embêtées par des électrons libres.

     

    C’est la raison pour laquelle, depuis l’annonce de cette démission, c’est « silence radio » de tous côtés. Sauf chez Serge Helbert, président d’honneur du GEV, qui a signé un courrier envoyé aux membres du Conseil d’administration et aux adhérents pour s’étonner de l’absence de réactions depuis l’annonce de la démission du président Buffet. D’autant plus que la nouvelle équipe élue était prête à s’investir avec beaucoup d’idées, et pour certains de leurs supporters, en faisant preuve d’un formalisme un peu poussé concernant le fonctionnement d’une association. Et l’ex-président du GEV de renvoyer la balle : « Aujourd’hui, nous ne pouvons que constater que notre association est en déliquescence. Il est donc urgent que le bureau prenne l’initiative de réunir un conseil d’administration pour prendre des décisions et préparer la prochaine assemblée générale pour proposer soit la mise en sommeil de l’association, soit sa dissolution ». Et de rappeler que « notre associations fonctionne avec de l’argent public (Municipalité, Conseil Général, FISAC) et les cotisations des adhérents. Il est donc important de justifier l’emploi des fonds restant. Le dernier président et trésorier élus en sont responsables devant les adhérents et les administrations » écrit il. 

     

    « Force est de constater que l’association ne survit que par le travail de Carine Jamet que Bernard Gauducheau maire de Vanves a mis au service des commerçants et artisans de Vanves. Mais ce soutien, montre le manque de cohésion et de liens entre les commerçants, ce qui est important vis-à-vis des consommateurs. En cette période économique, je ne suis plus que jamais convaincu qu’il faut travailler ensemble, le rempli sur soi est l’ennemi du petit commerce indépendant » explique t-il en rappelant qu’en 2011 le GEV comptait 60 adhérents à jour de cotisation, qu’à Noêl 2011, 40 vitrines ont décoré. « Qu’en sera t-il pour Noêl 2012 ? » demande t-il en listant d’autres propositions faites par la nouvelle équipe ou de bonnes volontés comme cette idée de rapprochement du GEV et du Stade de Vanves.  

  • SECURITE A VANVES : SENSIBILISATION DES COMMERCANTS

    Cette semaine début à Vanves par une réunion sur la sécurité à destination des comerçants et des artisans, avec la commissaire de police de Vanves. Le but de cette rencontre est « de nous retrouver en présence de Madame le Commissaire afin de dresser un bilan et de débattre ensemble des moyens de remédier à la recrudescence de certains actes tels que les vols à main armée... »comme l’écrit le maire dans sa lettre d’invitation. La ville relaie une campagne lancée au printemps par la Préfectuire des Hauts de Seine avec les deux chambres consulaires (Commerce et Industrie, des Métiers).

     

    «  La lutte contre les vols sous toutes ses formes dont certains visent particulièrement les commerçants et artisans, sont l’un des 5 objectifs poursuivis par la police d’agglomération à Paris et en petite couronne depuis sa mise en place. Et cela depuis que les braquages touchent surtout des petits commerçants qui n’ont pas idée d’être attaqué un jour par des amateurs pour de petites sommes » indiquait Patrick Strzoda Préfet des Hauts de Seine en citant quelques chiffres rassurant : Si les braquages ont augmentés en 2009, ils ont baissé de 29,33% en 2010 soit une diminution de 75 à 53 faits. Les vols avec armes blanches ou par destination sont passés de 12 à 9 faits. Par contre les vols avec violence sans arme sont passés de 14 à 15 faits, et les vols à l’étage ont augmentés de 20,57% en passant de 763 à 920 faits. Les magasins les plus touchés sont les petits commerces (magasins d’habillement, d’alimentation), les petites surfaces commerciales (superette/épicerie), les bars-tabacs, les banques, les boulangeries, les pharmacies, les bijouteries, les parfurmeries… La moitié des vols à l’étalage sont commis notamment à la Défense, Nanterre, Courbevoie, La Garenne Colombes, La Défense, Neuilly, Puteaux, Suresnes, Rueil. Et comme  beaucoup de braquages s’effectuent sur certains itinéraires fréquentés par ses auteurs, des contrôles sont effectués par la police notamment des gros scooters.

     C’est pourquoi, deux ans après une première campagne, les deux chambres consulaires se sont mobilisés avec la préfecture pour la relancer à travers plusieurs actions concrètes d’informations, de préventions, de sensibilisation : Tout d’abord un autocollant « artisans, commerçants, pensez à votre sécurité » édité à 22 000 exemplaires que les artisans et les commerçants recevront par le biais du journal de la CMA92 et lors des réunions d’informations de la CCIP92. Ensuite la désignation de correspondants – manager de centre ville dans 28 communes sur 36 qui ont réalisé beaucoup de réunions d’informations avec  les associations de commerçants,  officiers de prévention dans les commissariats afin d’être à l’écoute et mener des actions comme ce fut le cas à travers 6500 contacts…

  • UNE RENTREE PLEINE DE PROJETS POUR LES COMMERCANTS DE VANVES

     

     

    La Rentrée se présente sous de bonnes perspectives pour les commerçants de Vanves rassemblés au sein du GEV (Groupement Economique de Vanves) qui a tenu son assemblée générale très tard, le 17 Juin dernier pendant l’un des matchs désastreux de la France lors de la Coupe du Monde, en présence d’AlainToubiana, elu chargé du commerce notamment et de la nouvelle Manager du commerce qui devrait permettre de développer des relations plus étroites entre les commerçants, le GEV et la ville. « C’est nécessaire car les commerçants n’ont pas beaucoup de disponibilités » constatait Francine Aurand, Présidente du GEV.

     

    « Le GEV est toujours présent, malgré le fait que beaucoup d’entre nous sont occupés par leur activité. Peut être est-ce une raison pour laquelle le GEV a donné l’impression d’être moins  moins présent ces derniers temps. Mais de nouveaux commerçants nous ont rejoint. Il dispose d’un site Internet que ses responsables essaient d’animer. Il a édité Vanves Pratique, guide très consulté et demandé, financé par la publicité en partie, avec une parution tous les deux ans. Nous  avons peut être moins fait d’animations de rue » indique Francine Aurand en parlant des projets pour 2010/11 : « Nous avons décidé  tout d’abord de réunir une fois par trimestre les commerçants d’un quartier avec le maire, comme ce fut le cas au Soleil Levant sur le Plateau le 13 Juillet dernier, et à La Gare à la Rentrée : Ce sera l’occasion d’échanges libres entre adhérents et non adhérents du GEV. Ensuite, de resserer nos relations avec les commerçants du marché en essayant de faire des animations ensemble, notamment lors des fêtes incontournables (fêtes des méres, Noël,etc…) car l’ensemble des commerçants de la ville et du marché sont complémentaires ». 

    PROXIMITE, TERROIR ET FORUM

    Pour l’évenementiel, le premier projet est la journée du commerce de proximité le 9 Octobre prochain, en partenariat avec la commune,  couplé avec une semaine commerciale, des cadeaux, un jeu de la photo mystére qui incitera les clients à aller chercher  la solution  chez les commerçants pour reconstituer le puzzle. « L’objectif est d’essayer de rassembler, alors que Vanves est dispersé, constitué  de 3 quartiers, avec 3 petits points de commerce de proximité, le centre ancien, la gare et le plateau » indique t-elle en affirmant que « même si nous avons  moins de commerces que chez nos voisines d’Issy les Moulineaux et de Boulogne ou de Clamart,  nous croyons au commerce de proximité car il y a des personnes qui en ont besoin, pour qui c’est la seule sortie de la journée, et de rencontres, que ce soit nos boutiques ou le marché qui joue un rôle important. Il est vrai que l’on peut regretter que des commerces ferment, remplacé par des banques, car les propriétaires pratiquent des loyers très élevés. Et lorsque certains commerçants arrivent à la fin du bail, ils ne peuvent pas continuer.  Mais on essaie de faire avec ce que l’on a. Et on fait ce que l’on peut » esxplique Francine Aurand.

    Le second projet est  le marché du terroir organisé à la fin de l’année par la ville, couplé avec la décoration de magasins par le GEV qui commencera plus tôt, à l’occasion du Téléthon. Enfin, le troisuéme projet est l’organisation d’un forum de l’artisanat et du commerce au printemps 2011. « Ce sera le cheval de bataille de la mairie auquel le GEV sera associé, avec les partenariats de la Chambre des Métiers, de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Nou avons beaucoup plus d’artisans qu’on ne croit et qui ont des savoirs-faire à nous faire connaître en dehors des artisans traditionnels ». Ansi Vanves renouera avec une initiatuve lancée voilà 25 ans par l’UCARIVE, l’ancêtre du GEV, qui rassemblait alors les commerçants de Vanves, dont peu se souviennent parmi les commerçants.