Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerçants

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    MESQUIN ET STUPIDE

    Les élus et militants ou sympathisants  de droite se plaignent du sectarisme de  leurs homologues de gauche depuis qu’elle est au pouvoir. Mais à Vanves, la droite ou le centre ne vaut pas mieux. Un exemple le démontre. Pas un membre de  la municipalité n’est venu saluer Daniel Buire, libraire et marchand de journaux,  pour son départ à la retraite, le 25 Juin. Le nouveau maire adjoint chargé du commerce aurait même expliqué « qu’il n’est pas question d’aller voir un commerçant qui était sur la liste de Guy Janvier ! ». Ses collègues commerçants apprécieront.

    PLATEAU : UN ARRET SUPPLEMENTAIRE POUR LE 95

    L’association de quartier, Agir pour le Plateau, a saisi le maire de Vanves de son souhait d’avoir un arrêt supplémentaire du bus 95.: « En effet la traversée du périphérique au niveau de la porte Brancion reste périlleuse pour les Vanvéens et d’autre part le bus 95 passe déjà de l’avenue de la porte Brancion à la rue Louis-Vicat puis boulevard Adolphe-Pinard. Il serait donc particulièrement utile pour les usagers qu’un arrêt soit installé rue Louis-Vicat à l’angle de la rue Jean-Bleuzen. Cette nouvelle opportunité ne peut qu’inciter les gens à prendre les transports en commun et développer la desserte de la ville de Vanves ».

    LORSQUE LA GAUCHE SE TITILLE

    L’un des petits jeux auxquels se livrent la gauche pendant le conseil municipal consiste à s’envoyer des piques comme aime le faire Boris Amoroz (FG/PC) en s’en prenant au gouvernement. L’exemple de son intervention sur le projet Legendre Immobilier à l’emplacement de l’ancienne conservatoire est édifiant(cf  l’article du blog du 30 Juillet). » la politique de réduction de la dépense publique du gouvernement soit-disant socialiste, qui se traduit pour les communes par la baisse drastique des dotations, a entre autre pour objectif volontaire de pousser les communes à privatiser et vendre leurs biens et leurs terrains pour équilibrer leurs budgets » expliquait ce dernier en s’en prenant au gouvernement « qui n’engage pas de véritable politique de défense et de promotion du logement social » Mais les socialistes ne manquent pas de réparties comme ce fut le cas à propos des deux vœux déposés par le FG/PC sur les compteurs de gaz et d’électricité intelligents auxquels il est opposé : « C’est dans le cadre de la loi sur la transition écologique et énergétique lancé par le gouvernement que ces compteurs intelligents ont été lancés » a rappelé Jean Cyril Le Goff  (PS) en souscrivant aux propos de Pascal Vertanessian (PS)  relayé par Gabriel Atttal (PS) qui  expliquait « qu’ils permettront de facturer sa consommaton réelle et de la réduire en voyant où chacun peut faire des efforts. Et cela aura une incidence sur l’emploi (10 000 création pour les installer) contrairement à ce que vous expliquez !  »

  • CLAMART DENSIFIE DANS LE VOISINAGE DE VANVES ET DE LA GARE DU FUTUR GRAND PARIS EXPRESS

    Comme le Blog l’expliquait voilà quelques temps, à l’occasion d’un article sur les modifications apportées au PLU de Vanves, beaucoup de communes situées dans le territoire de la Métropole du Grand Paris (MGP) se sont dotés d’un PLU ou ont révisé leur PLU avant le 31 Décembre 2015. Tout simplement parce que la création de la MGP depuis 1er Janvier 2016 prévoit que cette compétence est transférée à l’EPT (Etablissement Public Territorial), sauf pour les communes ayant arrêté le principe d’un PLU avant cette date. Les maires veulent garder la maîtrise du développement de leur commune. Ce qui explique que lors des derniers conseils municipaux, Vanves a donné son avis sur le PLU de ses villes voisines : Après Issy les Moulineaux, ce fut le cas pour Clamart au conseil Municipal du 10 février dernier.

    C’est d’autant plus intéressant que chaque  PLU tant de Clamart que d’Issy les Moulineaux et Vanves ont traité de ce quartier de la gare de Clamart commun à ces trois communes appelé à se développer avec la future gare du Grand Paris Express, à travers des orientations particulières d’aménagement. Sur ce secteur à Clamart, il est prévu un programme mixte comprenant des logements, des bureaux dont la hauteur des immeubles sera de R+4+Combles, des commerces et des équipements dont un hôtel  notamment sur l’emprise de l’ex-parking et terrains SNCF et de l’entreprise Poplain avec ces cuves qui fuitaient (jusqu’au parc de Vanves). Dans le secteur bordant la rue du Clos Montholon, ce PLU ne contient pas d’informations sur le programme d’un éventuel projet mais les hauteurs sont limités à R+4+combles, soit un niveau de plus que sur l’autre côté (vanvéen) de cette rue. « Ce projet de PLU qui affiche clairement une nette volonté de densification du quartier de la gare, ne contient pas de dispositions contraires à l’intérêt de Vanves » a indiqué Pascal Vertanessian maire adjoint chargé de l’urbanisme.

    Boris Amoroz (FG/PC) en a profité pour dire qu’il était contre la politique urbaine du maire de Clamart : « L’objectif de ce PLU est de densifier à l’extrême, de construire des logements dont 300 autour de la future gare du GPE sans prévoir des équipements » a-t-il déclaré en soulevant un autre problème lié au déséquilibre logements/activités. « Ce PLU ne prévoit pas de protéger les zones  pavillonnaire » a-t-il relevé tout comme Anne Laure Mondon (PS) qui constatait que  « les zones pavillonnaires ne sont pas épargnées. En effet, la loi a supprimé le COS mais le PLU de Clamart ne prévoit pas de règles strictes pour éviter une sur densification des zones pavillonnaires… Cette densification posera des difficultés de circulation, de stationnement, d’accès aux équipements publics existants et la Ville de Vanves sera bien évidemment affectée par ces difficultés. Elle créera un déséquilibre habitat/activité avec l’éviction des zones d’activités et d’emploi et notamment du parc d’activité Novéos et des terrains ErDF. Autant d’emplois que perdra le secteur et dont les Vanvéens pourraient aussi être privés ». Mais elle est aussi revenu sur « La fermeture du passage souterrain, qui pénalise les Vanvéens, et a provoqué un fort mécontentement. Les commerçants du quartier de la gare de Clamart déclarent avoir perdu 30% de chiffre d’affaires en raison de la perte de leur clientèle Vanvéenne et Isséenne.Cette opération densifiera également ce secteur et génèrera des difficultés de circulation »

  • L’IMAGE DU JOUR A VANVES : Illumination de Noël ! S’il en restait un !

    Terminé les illuminations de Noël ! Ah bon, parce qu’il y en avait ? Il est vrai qu’à Vanves, en dehors de la place de l’insurrection, plutôt réussi, un bout de la rue Jean Jaurés, l’hôtel de ville, l’église Saint remy,  elles étaient plutôt rares pour ces fêtes. A tel point que des commerçants de V.Hugo, ont regretté leurs absences, pour éclairer leur rue plutôt sombre. Comme l‘expliquait le Parisien,  « nos villes réduisent légèrement la voilure. La plupart des communes refusent les économies drastiques. Il s’agit globalement de faire aussi bien en dépensant un peu moins ». Heureusement certains comerçants  et particuliers ont fait un effort, et restent encore allumées lorsque la nuit tombe encore tôt à cette époque, comme au Relais de Vanvres, sur la place  du Val.