Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

colléges - Page 5

  • VANVES ET LECONSEIL GENERAL : GUY JANVIER EN CAMPAGNE PROVOQUE UN GRAVE INCIDENT DE SEANCE

    Vanves Au Quotidien revient seulement aujourd’hui sur la séance du Conseil Général des Hauts de Seine de Vendredi dernier où Guy Janvier a multiplié les interventions, à cause d’une actualité riche où nos élus ont été très présents. A l’ordre du jour, notamment le rapport de la CRC (cour Régionale des Comptes) sur la pôle Universitaire Léonard de Vinci (PULV) dit « fac Pasqua ». Mais notreConseiller général est intervenu  sur les suites d’un vœu de la gauche demandant de lancer une politique en matière de politique ESS (Economie Sociale et Solidaire), la participatioon d’EDF et de GDF-Suez au FSL (Fonds de Solidarité au Logement),  la subvention à la créche Boule de Gomme à Vanves, la décision modificative n°1 qui est en quelque sorte le budget rectificatif ou supplémentaire de cette collectivité territoriale,  le rapport spécial relatif à l’activité des services du département en 2009. Il amême été à l’origine d’un grave incident de séance sur lequel n’est pas revenu la presse départementale, ni régionale, qui valait comme on dit dans le langage populaire « sn pesant de cacahouettes »

     

    Alors que P.Buchet, maire de Fontenay aux Roses intervenait sur les cantines, Philippe Pemezec, Vice Président et Maire du Plessis Robinson, a sorti et brandit un carton rouge. Du coup, Guy Janvier (PS) a protesté en demandant au président Devedjian de le rappeler à l’ordre – « Mais à qui il s’en est prit là ? »  a demandé Patrick Devedjian. « Mais vous savez très bien de qui je parle » lui a répondu Guy Janvier.  « On ! Si tu as une accusation, ayez le courage de le dire !» s’est exclamé Isabelle Balkany particulièrement remontée qui continuait : « C’est marrant que vous êtes dégonflée ! T’as quelque chose à dire, dit le ! Ou tu ne dis pas au public ! » - « M.Pemezec ! » s’écrie alors Guy Janvier– « Cela veut dire quoi ! M.Pemezec ! Il fait ce qu’il veut ! Et en plus tu t’en prends à lui quand il n’est pas là. Pemezec, il n’a rien fait ! »  - « Je n’ai pas vu qu’il n’était là » admet Guy Janvier alors que le maire du Plessis Robinson reprend sa place.  « Et bien je demande à M.Pemezzec et au président d’avoir une attitude honorable dans notere assemblée » ajoute t-il . « Et quand vous vous pointez avec vos bandoroles et vos machins ! » surenchérit I.Balkany en s’écriant : « laissez-nous nous exprimer ! »

    Du coup Philippe Pemezec s’est expliqué : « La presse s’est fait l’écho d’une procédure judiciaire à l’encontre de M.Buchet pour des faits de hacélement au sein de la mairie de Fontenay. Je respecte la présomption d’innocence mais les faits sont suffisamment grave que M .Buchet en tire les conséquences. Par conséquent, je lui demande de se mettre en congé du Conseil Général, le temps d’asssurer sa défense et de faire tous la vérité sur cette affaire » a-t-il déclaré en terminant sous les huées de la gauche. « Le Conseil général n’a pas à prendre de position dans ce domaine,  ce sont des affaires dont je ne sais pas la valeur, ni la pertinence. Je crois aussi à la présomption d’innocence et cela commence par ne mettre en accusation personne ! » a déclaré P.Devedjian.  Michéle Canet, présidente du groupe PS a répliquée : « La présemption d’innoncence est quelque chose, encore pour nous plus que d’autres,  que les élus doivent faire respecter. N’empêche que tout à l’heure quand M.Pemezec se croyait très malin avec son carton rouge, cela vous a amusé M.Le président,  cela vous a fait sourire !  – «  je n’ai pas fait de relation ! »répond ce dernier  – «  j’ai envie de vous dire que le carton rouge devrait être remis aux élus de droite qui ménent une politique aussi nauséabonde que vous essayez de le faire M.Pemezec ! On reconnait bien vos méthodes et celle d’une partie de la droite de ce département – « pour la présomption d’innoncence, vous n’y êtes pas ! » tebnte P.Devedjian  – « vous faites allusion à un article de presse concernant une plainte contre X. Dans ce dossier, M.Buchet a été entendu. C’est tout ! Vos allusions approchent la diffamation et l’utilisation de ce dossier est pafaitement scandaleux dans nos murs ! Et je vous demande de faire en sorte que cela cesse ici ! »

     

    DES DECISIONS CONCERNANT VANVES

     

    COLLEGES : Le Conseil Général a alloué les subventions de fonctionnement aux colléges pour 2011 : Elles se montet à 105 574,23 € pour St Ex et à 296 993,40 pour Michelet

     

    CANTINES : les tarifs de restauration dans lesx colléges s’élévent enmoyenne à 3,38 € en 2010 avec des variations puisqu’à Saint Exupery, il est de 3,59 €.

     

    SUBVENTION : Le Conseil Général a accepté d’allouer une subvention d’investissement de 125 350 € (23% du coût des travaux se montant à 545 000 €) à la ville de Vanves pour ses travaux d’aménagement de la créche Boule de Gomme. « Cet établissement avait été partiellement rénové en 2003. Les services de la PMI, lors d’un contrôle, avaient relevé des problèmes de non-conformités des locaux à la réglementation en vigueur sur l’hygiéne et la sécurité » expliquait t-on dans le projet de délibératiion en indiquant « qu’un projet d’aménagement adapté au cadre pédagogique et aux exigences d’hygiéne et de sécurité a été élaboré ».

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE : BIO, GAULLISME, SOCIALISME

    SAINT EXUPERY : UNE SEMAINE DE  BIO A LA CANTINE

    Le collége Saint Exupery fait parti des 22 colléges altoséquanais impliqués dans les animations prévues dans le cadre de la « semaine Bio », organisées par le Conseil Général avec Sodexo et Avenance. Ses collégiens feront parti des 5800 demi-pensionnnaires qui dégusteront des repas aux saveurs bio, avec notamment des concombres sauce Bulgare, des demi-pomélos, des tagines d’agneau, des raviolis au tofu, du sauté de porc à la diable, du filet de hoki à l’armoricaine, des haricots verts persillés, des aubergines grillées à la provençale, du brie, du Saint Paulin, des crémes caramel et des fruits de saisons…

    Ils devraient re-décourir ou approfondir leurs connaissances de l’agriculture biologique, en échangeant avec des agriculteurs, des transformateurs et distributeurs de la filière…qui leur expliqueront la rotation des cultures, l’engrais verts, le compostage, la lutte biologique, l’utilisation de produits naturels comme le purin d’Ortie, et le sarclage mécanique pour maintenir la productivité des sols et le contrôle des maladies et des parasites…

    Il faut savoir que, depuis maintenant 2 ans, les repas proposés par le Conseil Général des Hauts de seine dans les espaces restaurations des colléges, sont composés, à partir de 25% de produits issus de l’agriculture biologique, sans modification tarifaire pour les parents. Au-delà de cette action visible, il exige dans le cahier des charges, des produits et fruits de saison (impliquant le raccourcissement des circuits de transport), la fourniture d’un pain non industriel, la présence de volailles et de viandes certifiés (VQF, Label Rouge), l’exclusion de produits étiquetés OGM.

     

    GAULLISME VANVEEN

    « Nous étions là bien avant Dominique de Villepin ne décide de la création de son parti. Il n’y a aucune stratégie de notre part si ce n’est de faire émerger les idées gaullistes dans l’action du gouvernement » a déclaré Isabelle Debré  à l’occasion de la célébration du 70éme anniversaire de l’appel du Général de Gaulle, qui verra se mobiliser le Club de Michéle Alliot Marie, ministre de la Justice, Le Chêne dont elle fait partie, en organisant des réunions portant sur les atouts de la France et les piliers du Gaullisme. D’ailleurs, samedi matin, au marché, des individus au look genre SDF ou clochards, distribuaient un tract du Club Villepin appelant à participer à son rassemblement du 19 juin prochain.

     

    SOCIALISME VANVEEN

    Fabian Estellano, conseiller municipal, secrétaire de la section PS a sorti le n°2 de son mini-journal « Mon socialisme vanvéen » où il aborde plusieurs sujets : les réunions publiques « qui ne peuvent plus rester vide », le devenir de notre ville qui « ne doit pas rester uniquement une cité où dormir » en favorisant les animations et les aménagements  - « quelques bancs et animations sauveraient cette place bien moribonde » de la République » -  le sports « qui n’est pas toujours mis au niveau qu’il mériterait » - l’été avec la création d’un plage verte dans le parc F.Pic…etc…Comme il le dit : « Aujourd’hui conseillers municipaux de l’opposition, mais sans nul doute demain aux commandes de notre cité, nous avons dés maintenant des ambitions claires et des projets pragmatiques pour développer Vanves ».

  • VANVES ET LE CONSEIL GENERAL : RMISTES, CANTINES, CHORUS

    Retour à l’emploi des RMIstes :

     

    L’échec du recours au privé !

     

    Guy Janvier (PS) est à l’origine non pas du rapport, mais de sa divulgation par le Conseil Général qui l’a amené à décider de ne pas reconduire le marché « Energie Emploi 92 » passé le 26 Janvier 2006 avec la société  canadienne Ingeus qui était chargé de remettre dans l’emploi durable les RMIstes depuis plus de 2 ans et de confirmer le caractère durable de l’emploi par une évaluation après un an d’emploi. Il estime que les objectifs de résultats qui avaient été fixés par la convention initiale, sur une durée de 4 ans, n’avaient pas été atteints : 5011 chartes d’adhésions signées soit 77% de l’objectif fixé au départ (6500 chartes), dont 42% d’accès à l’emploi (2121 adhésions) avec 918 maintiens dans l’emploi pendant 3 mois, 708 pendant 6 mois et 492 pendant 12 mois. Les CDI représentaient 39%, les CDI 36,8%, les contrats aidés 11,2% et en intérim 13%. Enfin, 2208 sorties du programme étaient enregistrées dont 13% pour maintien dans l’emploi 12 mois après, 4% pour création d’entreprises, 41% étant injoignables.

    Guy Janvier (PS) qui avait demandé depuis prés d’un an, la communication des chiffres, n’est pas étonné par ces résultats : « Ce  n’est pas surprenant puisque le public était des allocataires de plus de 2 ans du RMI. Dans leur cas, le retour à l’emploi est plus difficile que pour des gens qui sont au chômage depuis un ou deux mois » constate il en ayant relevés les principales conclusions de ce rapport lors de la séance budgétaire : « La non-atteinte de l’objectif d’accompagnement de 6500 bénéficiaires du RMI (sur une liste initiale de 14 000) est clairement un motif d’insatisfaction, d’autant que les moyens de communications déployés et facturés par le prestataire ont été très importants (990 890 €). Même si le taux d’accès ou de retour à l’emploi peut paraître important (42%), les résultats relatifs au maintien de l’emploi durable, qui constituait l’objectif prioritaire du marché sont très insuffisants (492 bénéficiaires après 12 mois contre un objectif contractuel de 900 au minimum. Par ailleurs, le taux de rupture du contrat de travail dans les 3 premiers mois (41%) révèle une insuffisance d’accompagnement dans l’emploi ».

    Et le rapport de constater que « le coût de ce marché apparaît comme important au regard des résultats obtenus par Ingeus » tout en proposant de confier le placement dans l’emploi, avec la mise en œuvre du RSA, au pôle Emploi, au travers par exemple d’une convention de partenariat. Et Guy Janvier (PS) d’enfoncer le clou : « Cette décision est très importante parce qu’elle prouve que l’on a besoin d’évaluations, ce que je réclame depuis j’ai été élu au Conseil général (en 2004) et notamment des 460 dispositifs qui ont été recensés sur financement public. Quand j’ai enfin l’évaluation que je réclame, on s’aperçoit qu’il y a un certain nombre de choses à revoir.  Il n’y a pas d’à priori en disant que le privé fait mieux que le public. Mais lorsque le privé ne fait pas des choses miraculeuses, autant se retourner vers le public ».

     

    ENQUETE A SAINT EX SUR LA CANTINE

    Le collége Saint Exupery fait parti des 9 colléges altoséquanais qui sont concernés par l’enquête de satisfaction réalisé par le conseil général et Sodexo cette semaine sur les espaces de restauration confiés à cette société isséenne. Les collégiens de Saint Exupery sont ainsi consultés sur le temps du déjeuner pour connaître leur avis sur la prestation fournie par Sodexo grâce à un questionnaire d’une trentaine d’items distribué au début du service. 5 minutes suffisent pour y répondre. Les questions sont réparties en deux parties : « Vous aider à mieux manger » avec des questions sur la variété des entrée, le double choix des entrées, les plats chauds, la présence de denrées bio etc… et « Mieux vous recevoir » sur l’ambiance, la qualité des repas, l’attente, le personnel de service etc…Les résultats seront connus dans la première quinzaine de mai.

     

    CHORUS DES ENFANTS

    Dans le  cadre du « Chorus des Enfants » organisé par le Conseil Général, 17 spectacles variés, créatifs, pétillants seront donnés pour le jeune public. Ils s’adressent aux enfgants de 1 à 10 ans.  Vanves accueillera l’un d’entre eux le dimanche 28 Mars 2010 : Gangpol & Mit et Juicy Panic présenteront un spectacle de magie déjantée : « Carton Park » au théâtre le Vanves à 17H