Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

voirie

  • RETOUR SUR UNE REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER A VANVES (suite et fin) : L’ILOT GREC SEME LE TROUBLE AUTOUR DU SQUARE DE L’INSURRECTION

    Si l’entretien et le développement arboré du parc Frédéric Pic ne pose pas trop de problémes – à condition d’expliquer – il n’en est pas de même pour d’autres espaces verts comme l’ont constaté les participants à la réunion publique de quartier du 21 Mai dernier consacré au Centre Ancien-Saint Remy avec le projet de réaménagement du square de l’insurrection

    Le square de l’Insurrection aménagée en 1977 est un espace sensible. Il avait servi pour accueillir le marché pendant les travaux du Centre Administratif/théâtre/Bibliothéque et de la tour d’habitation, et du coup, il avait été réaménagé en espace vert après par l’équipe d’André Roche, requalifiée une première fois voilà quelques années (sous le mandat de Gérard Orillard),  avec l’implantation d’une stéle (sous le mandat du socialiste Guy Janvier) rendant hommage aux vanvens victimes de la barbarie nazie). Une tentative de rebaptiser ce carrefour et son square du nom de Gérard Orillard (sous le mandat du gaulliste Didier Morin) avait échoué, sous la pression des anciens combattants, surtout communistes, car à leurs yeux, le nom donné à ce carrefour rappelait l’acte héroïque (et un peu fou) de jeunes résistants issus de leur rang, abattus par une patrouille allemande au moment de la libération. On ne touche pas un symbole

    Il n’empêche que le maire de Vanves a présenté ce jour là un projet de requalification de cet espace vert afin de le valoriser, alors qu’il parait délaissé, afin de renforcer son aspect végétal, avec de nouvelles végétations et plantations, tout en confortant le lieu de mémoire, avec cette stéle et ce magnifique Séquoia à côté, et cet arbre de la Paix. «L’objectif est d’en faire un véritable espace vert organisé avec un véritable aspect végétal comme on l’a fait pour le square du 11 Novembre » a-t-il expliqué. Mais là, où l’assistance a commencé à tiquer c’est lorsqu’il a annoncé l’aménagement d’un kiosque pour vendre des journaux et magazines, depuis la fermeture de la boutique en haut de la rue A Fratacci, et surtout d’un espace de restauration/vente à emporter.  Il a alors laissé la parole à l’initiatrice de ce projet – une première pour un projet commercial dans ce genre de réunion – dénomé « L’Ilôt Grec ». Des riverains ont fait part de leurs craintes sur les nuisances engendrés, bruit, odeur, déchets dans des poubelles qui débordent, demandant s’il y aura installation de chaises et de tables, ce qui ne sera pas le cas etc…jusqu’à ce que le maire s’énerve quelque peu en assénant : « Si vous êtes peu gêné par la sanisette, vous ne le serez pas par le Grec ». Arguments peu convaincant aux yeux de ses riverains, des anciens combattants et surtout de ceux qui sont à l’initiative de l’installation de la stéle à la mémoire des déportés vanvéens

  • L'IMAGE DU JOUR A VANVES

    Manifestement, il y avait un problème, hier matin, sur le chantier de requalification de la rue Louis Blanc

  • PLATEAU DE VANVES : UNE REUNION DE QUARTIER ASSEZ CHAUDE ET RICHE EN SUJETS

    Si la présentation du projet de station GNV sur le skate park rue louis Vicat était le principal sujet de cette réunion publique de quartier consacré au Plateau qui a attiré beaucoup de vanvéens, d’autres projets et questions ont été abordé. Et notamment les modifications du règlement local de publicité sur lequel le blog reviendra à la fin des réunions publiques de quartier durant lesquelles elles devraient être présentées.

    France LOGIS : Un nouveau projet immobilier est prévu au 34/36 rue Marcel Yol dont il avait été fait rapidement état lors de la présentation du projet d’de résidence hôtelmière à l’angle de cette rue avec Henri Martin à l’emplacement du siége de la société « Feux et joie » : 36 Logements dans un bâtiment R +4 allant du studio aux 5 pièces avec terrasses et un petit jardin à l’arrière, par la société de promotion immobilière France Logis qui est spécialisée dans ces petites opérations de 30 à 40 Logements depuis 30 ans. Un effort sera effectué sur les matériaux utilisés, avec un jeu de briques autour des fenêtres, un enduit blanc sur les façades

    TUNNEL PIETONNIER : La requalification du tunnel piétonnier du métro a été relancé, mis en stand by à cause des restrictions et des difficultés financières. Il est envisagé d’utiliser des matériaux clairs et de refaire l’éclairage. Le chantier qui se monte à 450 000 € bénéficiera de subventions bien sûr, que le maire est allé chercher et qu'il était content d’annoncer: Il a obtenu une participation de 150 000 € de Viparis qui gère le parc des Expositions et surtout qui transforme hall 7 (Palais Sud) en un immense centre deCongrés de 5000 places. « Nous avions mis dans nos orientations du PLU que l’activité du parc des expositions tendait à aller vers l’accueil de congrès en gardant les salons nobles et déménageant à Villepinte, les salons les plus nuisants. Pour obtenir sa participation, j’ai expliqué que beaucoup de congressistes emprunteraient les transports publics et notamment la ligne 13 avec sa station Plateau de Vanves-Malakoff ». Il a indiqué avoir fait la même démarche chez Bouygues Immobilier qui construit la résidence NIWA dont les habitants utiliseront ce passage souterrain. Les participants à cette réunion se sont surtout plaint d’une chaussée glissante dans la partie inclinée de ce passage. « On a prévu un tapis anti-dérapant pour cette entrée de tunnel lorsqu’il géléra » a indiqué le maire

    VOIRIES : Le représentant technique de GPSO a fait le point notamment sur les travaux de la rue Sadi Carnot qui avaient commencé cet été. Il a rappelé qu’il s’agit de travaux d’assainissement et de renouvellement de canalisations d’eau potable où tout est fait del’intérieur avec très peu de tranchées. Selon les riverains, les ouvriers auraient constatés que le sous sol est infecté de rats. Ce chantier s’accompagne d’une requalification de la voirie avec réfection de l’éclairage, des trottoirs et de la chaussée qui a été quelque peu retardée, et démarrera au début de l’année prochaine. Le coût de ce chantier se monte à 1,8 M€ au total. Il a indiqué que devrait aussi débuter la requalification de la rue Marcellin Berhelot avec une rénovation de la canalisation de gaz qui n’était pas prévue

    TOILETTES PUBLIQUES : « Il n’y a pas d’autres endroit que le parc F.Pic si on veut faire pipi » s’est plainte une habitante du Plateau en regrettant qu’il n’y ait plus de toilettes publiques à Vanves. Elle rappelait, pour les anciens, cette exclamation d’une conseillère municipale socialiste restée dans les annales « Moi aussi j’ai des fuites ! » lors d’un conseil municipal présidé par Gérard Orillard à propos des toilettes Decaux installé square Marceau. Depuis elles ont disparues car beaucoup de personnes se plaignaient de leur saleté et des odeurs. Et c’est bien ce problème qui fait hésiter les élus tant à Vanves qu’ailleurs à en installer. Même si de récents rapports montrent la nécessité, parce que justement la population française vieillit, de prévoir des toilettes pour les victimes des « fuites » et de leur prostate, mais aussi des bancs.