Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plan canicule

  • LES CANICULES A VANVES INVITENT A RE-NATURER LA COMMUNE

    Cette canicule que vit Vanve n’a rien à voir avec la camicule de l’été 2003 qui avait surpris tout le monde. Elle est plus forte, plus tôt, en Juin, entraînant une pollution qui a amené la préfecture de police à appliquer la circulation alternée  sur Paris, mais aussi dans les 79 Communes de la métropole du Grand Paris (MGP) compris dans le périmétre entouré par l’A 86 avant le 1er Juillet 2019. Et puis Vanves était mieux préparé qu’en 2003 comme l’a expliqué le maire de Vanves en détaillant lors du Conseil Municipal du 25 Juin les mesures du plan canicule communal dont le maître d’œuvre est le CCAS, et qui s’est affiné au fil des années comme l’ont constaté les seniors, mais aussi les vanvéens avec des extensions d’horaires d’ouverture du parc F.Pic (jusqu’à 23H) et de la piscine municipale (jusqu’à 22H certains jours). 

    Voilà 16 ans,  la fréquentation de la Piscine battait des records : 600 entrées en moyenne par jour, ainsi que les grandes surfaces où les vanvéens venaient souvent acheter un produit puis revenaient pour un autre afin de profiter de la fraîcheur donnée par les rayons réfrigérés qui climatisaient en quelque sorte notre magasin. « Ce qui créait une sorte de convivialité sympathique qui ne coûtait rien à personne » témoignait à l’époque Vincent Brossard, directeur d’Intermarché : « La canicule a fait exploser nos ventes de produits qui apportaient un sentiment de fraîcheur : fruits (pêches), légumes (melons), surgelés, glaces, boissons non alcoolisés, eaux, sodas dont on n’arrivait plus à re-charger les rayons. Les ventes d‘eaux minérales avaient triplés (+300%) avec 5000 bouteilles d’eaux minérales vendus en une seule journée ainsi que rayon atomiseur ». Comme aujourd’hui même si cela est moins spectaculaire car il y a un sentiment de déjà vu et vécu Mais des signes ne tromprent pas, comme ses enfants revenant de l’école, s’aspergeant d’eaux avec leurs bouteilles, puis terminant tout habillés (légérement) dans le petit bassin de la place de la République, comme ses terrasses archi remplies en fin de journée.  Le tournoi Open de la section tennis est perturbé avec des rencontres uniquement le matin et en fin d’après midi jouées non en 3 Set mais 2, le 3éme étant remplacé par un time-break. Certains joueurs étaient oxcis en fin  de partie

    Les maisons de retraites sont mieux préparés,  équipés, mobilisés aujoud’hui. Mais heureusement Vanves n’avait pas connu, voilà 16 ans, d’hécatombe comme certains villes voisines « même si on a recensé 16 à 17 décés durant cette période (au lieu de 5 en 2002), dont certains n’étaient pas liés à la canicule» remarquait le directeur de la Maison de Retraites Larmeroux de l’époque, Christian Jochery,  qui avait vécut une période très dure. « On s’en est bien sorti dans la mesure où nous n’avons eu aucun décès dû à la canicule parmi nos 62 résidents sauf 2 qui avaient une pathologie assez lourde et revenaient de l’hôpital. Nous avons eu 6 gros coup de chaleur (40,6°) mais ils s’en sont sortis grâce au personnel qui a veillé notamment à l’hydratation des résidents avec l’aide notamment pendant le week-end de 2 secouristes de la Croix Rouge ». D’ailleurs cinq secouristes de l’antenne Vanves-Malakoff de la Croix Rouge avaient été mobilisés entre le 11 et le 17 Août 2003  pour soutenir efficacement les pompiers, le SAMU,  les hôpitaux, et les maisons de retraites, dont deux à la Maison de retraites Larmeroux. « Les secouristes y ont effectué des rondes toutes les heures pour aider les aides-soignantes à faire boire et à alimenter les pensionnaires ».

    La Police Nationale avait  malgré tout  dû intervenir plusieurs fois pour constater des décès, naturels bien sûr, et notamment 7 fois entre le 11 et le 14 Août 2003 , chez des personnes très isolées, sans ou peu de visites. Les prêtres de Saint Remy et de Saint François étaient surbookés : Ils avaient dû célébrer 17 obsèques en Août, avec une moyenne de 5 à 7 après le 15 Août, les Pompes Funébres étant engorgées. Dés l’été suivant, Vanves qui s’était associé au plan anti-canicule du département des Hauts de Seine (Vermeil 92) mettait en place un dispositif d’urgence ainsi qu’une veille des personnes isolées qui s’est renforcé et affinée au fil des années en montrant son efficacité lors des canicules qui ont suivis

    Mais un tel plan canicule n’est pas suffisant, car il répond à l’urgence face à un phénoméme météorologique. Mais dans une commune comme Vanves qui se densifie en  créant plutôt des nouveaux îlots de chaleur que des nouveaux îlots de fraicheur, comme c’est le cas dans le quartier de l’hôtel de ville,  le fameux triangle du clos montholon, dans le quartier A.Briand… où des pavillons avec leurs jardins disparaissent remplacés par des immeubles… que font ses autorités pour re-naturer la ville, créer des îlots de fraicheurs avec de petites fontaines ou ruisseaux traversants comme dans les éco-quartiers d’Issy les moulineaux ou Clamart, des cours oasis dans les écoles  comme à Paris etc …

    Il y a une vraie réflexion à mener à l’occasion des municipales dans une ville qui se minéralise de plus en plus. Un collégue du maire de Vanves à la Métropole du Grand Vanves était venu l’expliquer à l’occasion du Grand Débat National, Daniel Breuiller, vice présient de la MGP. Mais il avait été invité par les écologistes de Vanves. Pourtant c’est lui qui va lancer mardi prochain la charte «Métropople nature» dont l’objectif est de soutenir et accompagner les dynamiques à l’œuvre en fédérant les acteurs autour d’un engagement fort : faire de la métropole de demain une métropole plus verte, autrement dit un territoire plus respirable, plus vivable, plus agréable.

  • DERNIERES JOURNEES DES VACANCES D’ETE 2013 A VANVES : PETIT RAPPEL HISTORIQUE SUR LA CANICULE DE 2003

    Cette semaine encore calme sur le front des événements politiques et communaux permet  de revenir sur certains événements qui ont marqué cet été ou les précédents. Les canicules des étés 2012 et 2013 n’ont rien à voir avec celle de 2003. Mais cette dernière a justement permis aux collectivités territoriales comme Vanves de mettre en place un plan canicule qui s’est affiné au fil de ses 10 années comme l’ont constaté certains de nos seniors vanvéens

     

    « Certains clients venaient souvent acheter un produit puis revenaient pour un autre afin de profiter de la fraîcheur donnée par les rayons réfrigérés qui climatisaient en quelque sorte notre magasin. Ce qui créait une sorte de convivialité sympathique qui ne coûtait rien à personne » témoignait Vincent Brossard, directeur d’Intermarché dans le numéro de Septembre 2003 du « Journal Le Vanves », mensuel d’informations locales (qui a disparu) en donnant quelques chiffres : « La canicule a fait exploser nos ventes de produits qui apportaient un sentiment de fraîcheur : fruits (pêches), légumes (melons), surgelés, glaces, boissons non alcoolisés, eaux, sodas dont on n’arrivait plus à re-charger les rayons. Les ventes d‘eaux minérales ont triplés (+300%) avec 5000 bouteilles d’eaux minérales vendus en une seule journée ainsi que rayon atomiseur ». Son collègue de Champion (maintenant Carrefour SuperMarket) faisait le même constat. La fréquentation de la Piscine battait des records : 600 entrées en moyenne par jour durant les 15 premiers jours d’Août, avec une baisse à 250/400 entrées aprés. Et le service des Sports veillait à bien arroser la pelouse du terrain de football d’honneur

     

    Heureusement Vanves n’a pas connu d’hécatombe comme certains villes voisines « même si on a recensé 16 à 17 décés  durant cette période (au lieu de 5 en 2002), dont certains n’étaient pas liés à la canicule », notamment à la Maison de Retraites Larmeroux qui avait vécut une période très dure selon le témoignage de son directeur Christian Jonchery. « On s’en est bien sorti dans la mesure où nous n’avons eu aucun décès dû à la canicule parmi nos 62 résidents sauf 2 qui avaient une pathologie assez lourde et revenaient de l’hôpital. Nous avons eu 6 gros coup de chaleur (40,6°) mais ils s’en sont sortis grâce au personnel qui a veillé notamment à l’hydratation des résidents avec l’aide notamment pendant le week-end de 2 secouristes de la Croix Rouge ».

     

    D’ailleurs cinq secouristes de l’antenne Vanves-Malakoff de la Croix Rouge avaient été mobilisés entre le 11 et le 17 Août pour soutenir efficacement les pompiers, le SAMU,  les hôpitaux, et les maisons de retraites, dont deux à la Maison de retraites Larmeroux. « Les secouristes y ont effectué des rondes toutes les heures pour aider les aides-soignantes à faire boire et à alimenter les pensionnaires ». La Police Nationale a malgré tout  dû intervenir plusieurs fois pour constater des décès, naturels bien sûr, et notamment 7 fois entre le 11 et le 14 Août, chez des personnes très isolées, sans ou peu de visites. Les prêtres de Saint Remy et de Saint François étaient surbookés : Ils ont dû célébrer 17 obsèques en Août, avec une moyenne de 5 à 7 après le 15 Août, les Pompes Funébres étant engorgées

     

    Un bon quadrillage des personnes âgées par les différents services municipaux ou para municipaux et une bonne réactivité de ses responsables ont permis d’éviter le pire, comme le racontait Maryse Aonnepel, infirmière coordinatrice de services de soins à domicile de l’institut Lannelongue : « J’ai fait tout d’abord un rappel à nos aides soignantes et nos infirmières sur la déshydratation de la personne âgée et le mode d’observation pour savoir la dépister sur le plan médical. J’ai édité d’autre part une petite feuille avec des consignes qu’elles pouvaient laisser au domicile des patients. Moyennant quoi, on n’a pas eu de soucis particuliers avec les 46 patients que l’on avait en charge dont 6 étaient en vacances. Un seul d’entre eux a un problème d’hyperthermie qui n’a pas nécessité une hospitalisation ». Le CCAS constatait un peu plus tard que « l’action efficace des personnels du réseau de santé vanvéens avait permis de limiter les dommages humains. Des mesures d’attentions particulières ont été immédiatement mises en place : achat de brumisateurs, distribution d’eau, incitation des résidents à prendre des douches, à s’hydrater ».

     

    Curieusement, dans le V.I. de Rentrée (Septembre 2003), aucun mot dans l’éditorial du Maire, aucun article, sauf une allusion dans la tribune des écologistes « Assez d’Hypocrisie », puis une autre dans l’éditorial du maire du V.I. d’Octobre 2003 : « Après les événements dramatiques de cet été dus à la canicule, il faut rappeler l’importance de renforcer les liens qui nous unissent tant au sein des familles que dans le cadre professionnel, amical, des relations de voisinage, de quartier…les associations constituent l’un des maillons qui assurent la cohésion du tissu social ». Avec un article sur « La Croix Rouge contre la Canicule ». L’été suivant, Vanves qui s’était associé au plan anti-canicule du département des Hauts de Seine (Vermeil 92) mettait en place un dispositif d’urgence ainsi qu’une veille des personnes isolées. Un petit fascicule qui recensait les risques et les gestes de secours, ce qu’il faut faire et ne pas faire, avec des numéros utiles, était envoyé à l’ensemble des seniors. Une personne chargée de recenser les personnes les plus fragiles et les plus isolées avait  été recrutée pendant les 3 mois d’été. Les aides à domicile municipales avaient été sensibilisées sur les symptomes nécessitant une alerte médicale et une équipe d’astreinte était prévue pour intervenir en urgence chez les personnes qui seraient signalées en danger. Un système qui s’est renforcé au fil des années en montrant son efficacité comme ce fut le cas  durant les étés de 2012 et de 2013 mais lors de canicules de moindre ampleur

  • LE POLE SENIOR A VANVES : AMELIORER LEUR QUALITE DE VIE AU QUOTIDIEN

    Cette semaine bleue se termine aujourd’hui par un « Parcours de Conduite » pour les seniors avec 3 autos écoles de la ville. Les participants auront le droit à une demi/heure de conduite sachant que les véhicules partiront pour une heure et demi de parcours avec 3 seniors. A leur retour ou avant de partir, puisqu’il y aura deux groupes par auto-école, ils pourront  visiter de commissariat de police de notre ville. A la fin de l’après midi à l’hôtel de Ville, le maire leur remettra  des diplômes « parcours de conduite ». C’est l’occasion de rappeler l’action de la ville à travers son « pôle senior » dont l’objectif principal est d’améliorer leur qualité de vie au quotidien, à travers le rapport d’activités 2010 des services municipaux qui donne des chiffres intéressants.

     

    Ainsi le CCAS soutient financiérement les seniors les plus démunis pour l’emploi de personne à domicile ou pour la livraison de repas à travers le CESU. Celui-ci permet de financer une partie de leur dépense d’aide à domicile -  78 seniors ont bénéficié d’une partie des 9980 chéques accordés représentant un  montant de 69 202 € en 2010 – ou de repas portés à domicile (à 24 bénéficiaires) : 11 234 CESU repas ont été attribué en 2010 représentant 8 594 repas livré par Avenance pour un coût de 56 966 €.  Il gére un service télé alarme avec les sociétés LOCINFOR et Europ Assistance, sachant que l’objectif à terme est de n’avoir qu’un seul systéme, dont bénéficient 172 vanvéns dont 29 nouveaux en 2010.

    Le CCAS distribue une allocation différentielle dont le montant mensuel varie de 44 à 124 €  qui offre aux personnes âgées un complément de ressources, sous réserve qu’elles aient fait valoir tous leurs droits aux aides légales et en particulier ceux de l’ASPA (Allocation Spécifique Personnes Agées) : 21 vanvéens en  bénéficient, ce qui représente une dépense de  24 228 €  et ont le droit à des bons d’achats alimentaire d’un motant de 40 € pour les personnes seules et de 60 € pour un  couple à l’occasion des fêtes de fin d’années.  Ce service a développé l’aide à la démarche qui consiste à les acompagner dans leur démaches administratives : 16 en ont bénéficié en 2010

     

    La Ville de Vanves bien évidemment un plan canicule et de prévention contre l’isolement des personnes âgées depuis 2004. Un recensement effectué chaque année,  permet de connaître les personnes qui pourraient avoir besoin d’une intervention rapide et adapté des services tant sanitaires que sociaux.  1613 courriers d’informations et formulaires d’inscription et de renouvellement  ont été envoyés en 2010 auxquels 904 seniors ont répondu (56%). Depuis 2008, les outils d’investigations se sont affinés et ont permis de déceler un grand nombre de personnes fragiles : Le registre comptait 495 Vanvéens dont 322 personnes autionmes entourées (65%), 149 fragiles et isolées (30%) et 23 très fragiles et isolées (5%) Ces deux dernières catégories ont bénéficié prioritairement des appels téléphoniques et des visites à domicile, et surtout pendant Juillet/août où le CCAS met en place un plan local avec relais téléphonique, équipe d’intervention à domicile…

     

    Le CCAS a mis en place une  coordination gérontologique qui permet l’animation d’un véritable réseau de professionnels locaux du secteur médico-social et le suivi de situations lourdes à domicile ou en sortie d’hospitalisation. L’évaluatrice de cette coordination a effectué 64 visites à domicile et réalisé 186 entretiens d’orientaions en 2010. Le service a accompagné 14 situations complexes de personnes âgées souvent isolées ayant abouti pour 5 d’entre elles à des placements en maison de retraites, et effectué 5 demandes de protection juridique. Ce service a instruit 92 dossiers d’APA (allocation Personnalisée pour l’autonomie) et 15 dossiers ASPA pour les personnes ayant un nniveau de ressources très faible (ex-minimum vieillesse).

    La résidence Danton qui a fait l’objet d’un audit dont les conclusions et les implications ont été présenté à ces résidents, accueille actuellement  84 résidents dans ses 81 logements dont 10 deux-piéces. Les plus anciens sont là depuis 27 ans, sachant la durée moyenne du séjour est de 8 à 12 ans. Ils ont bénéficié de 110 demi journées d’animations sur places. Prés de 9300 déjeuners ont été srvis dans cette résidence dont 800 repas festifs auxquels s’ajoutent les 1917 collatioons de soir portés en étages aux résidents.

     

    Enfin, plusieurs événements ont marqué cette année 2010 : Le forum Giga Seniors avec le Conseil Général qui a attiré 700 seniors le 9 Avril 2010. Le banquuet du Nouvel an le 10 Janvier 2010 au Pavillon Dauphine avec 809 personnes qui a côuté 46  480€ € à la ville. 150 ballotins de 500 gr de chocolats ont été disribués aux personnes seules, et 400 de 750 gr aux couples pour Noël.