Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mgp (métropole du grand paris)

  • LES RENDEZ-VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE DE RETOUR A LA VIE NORMALE

    La Campagne est terminé, les élections sont passées, après 9 scrutins si l’on compte les primaires, les vanvéens peuvent reprendre une vie normale, si cela n’avait été le cas, plus de tractages au métro, ni au marché, sa responsable avec le maire adjoint chargé du commerce, n’auront plus de remontées des clients et pourront promotionner le mois du Commerce comme ce fut le cas samedi dernier, les commerçants s’étant pratiquement tous affublés d’une cravate, à l’initiative du président de l’association des commerçants du marché

    Lundi 19 Juin

    A 19H30 au parc Nautique de l’Ile Monsieur (Sévres) : Soirée estival du Challenger Club de Christine Vlavianos sur le théme « Le look de l’entrepreneur »

    Mercredi 21 Juin

    A 14H30 au parc F.Pic, à 17H30 place de la République et Square Jarrousse : fête de la Musique

    Jeudi 22 Juin

    18h30 à la Maire de Boulogne : Conseil territorial de l’EPT (Etablissement Public Territorial )GPSO (Grand Paris Seine Ouest)

    Vendredi 23 Juin

    A 9H au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe au Conseil Métropolitain de la MGP (Métropole du Grand Paris)

    A 18H30 à l’ODE : Vernissage de l’exposition annuelle des Amis des Arts sur le théme « Peintres au bistrot » qui se tient jusqu’au 30 Juin dans le Hall d’accueil du Conservatoire  (Sur la photo l'intérieur du Relais de Vanvres par l'aquarelliste Largililère)

    A 20H30 à l’ODE : Bœuf Jazz avec le Réacteur

    Samedi 24 juin

    A 10H au complexe sportif Marcel Bec : 7éme édition du Festival des Sports de nature avec plus d’une trentaine d’associations mobilisant 200 Bénévoles

    A 10H Au 88 rue V.Hugo : « Portes Ouvertes » desAmis des Arts

    A 10H30 à la Gitrafe  : Café Théo sur le théme : « Combatte pour ? Combattre contre ? »

    Dimanche 25 juin 2017

    A 10 au 88 av. V.Hugo : « Portes Ouvertes » des Amis des arts

    A 10H à Saint François : Messe d’action de grâce suivie d’un apéritif et d’un buffet paroissial à l’occasion des 5 ans de présence au foyer d’accueil de la famille Choutet

    De 14h à 19h au parc F.Pic : 2ème temps fort de la fête de la musique, avec six compagnies artistique qui  offriront une parenthèse poétique et ludique  dans le cadre convivial et verdoyant du parc Pic :CQMD, parrains des fanfares modernes, grooveurs infatigables et globe-trotters patentés avec 30 pays visités,  l’Association Chap’Pays avec sapiscine Minicipale pour les tous petits, le sculpteur Capîllaire Christophe Pavia, le Théâtre de Micro Marionnettes, Le cirque Vivant d’Entre Nous, avec un duo acrobatique, la Compagie Un de ces  4 qui présente les Insurmersibles, un Cirque musical burlesque et mouillé

  • BUDGET 2017 DE VANVES : « Nous parviendrons à garder constants nos objectifs majeurs »

    Le budget 2017 qui sera voté ce soir au Conseil municipal devrait s’élever  à 43,15 M€ en fonctionnement et 6,09 M€ en fonctionnement. 

    Lors du débat d’orientaton budgétaire, Bernard Gauducheau (UDI) avait rassuré en affirmant que « nous parviendrons en 2017 à garder constants nos objectifs majeurs » malgré le gel des dotations de l’Etat, la péréquation, la complexité financière créée par la création de la MGP…Il est vrai la vente des terrains A.Briand (16,2 M€) mais aussi Mary Besseyre (5,2 M€)  a permis de réduire de 50% la dette de la commune, mais aussi  de retrouver des marges d’actions. Elles permetent le  maintien de la qualité de service notamment dans les secteurs éducaifs (enfance, petite enfance, écoles) et sociaux dont les cédits globaux serent inchangésd voire aiugmentés,  avec « une attention particulière sur la situation du personnel communal dans le souci de maintenir un climat social et des conditons de travail favorables à la qualité de services » , soutien à un effort d’investissement essentiel pour ne pas perdre le dynamisme et l’attractivité de Vanves : Le PMS A.Roche avec la réfection dela tribune, la transformation en terrain synthétique du terrain d’honneur, des travaux d’éclairage avec un programme de sécurisation de ses abors et accés pour 2,9 M€, la réfection du tunnel du métro (400 000 €), de la placette Carnot (15 00 €), l’enfouissement desréseaux rue Raphael (106 000 €), la poursuite du programme d’accessibilité dans les bâtiment, le démarage d’un important programme de sécurisation des bâtiments imposé par le contexte lié aux risques terroriste … avec la recherche de subventions extérieures. D’autant plus que la commune ne peut plus compter sur le soutien de GPSO, qui représentent plus qu’un quart de financement des dépenses d’équipements

    Le groupe PS avait noté  avec satisfaction que « comme l’an dernier, la politique communale entend insister sur les actions prioritaires dans les secteurs éducatifs et sociaux et notamment l’enfance, la petite enfance, l’éducation et l’action sociale dont les crédits globaux sont inchangés voire augmentés » et que « les efforts importants demandés depuis deux ans dans certains secteurs seront stabilisés, notamment dans le secteur de la communication et du protocole » constatait Anne Laure Mondon (PS). Plusieurs  points avaient retenus  par ailleurs, particulièrement son attention : GPSO car « la commune ne peut plus compter sur son soutien pour s’équiper à cause justement de ses modifications financières entraînés par la création de la MGP ». Le personnel communal dans la mesure où il est prévu  « pas de remplacement systématique des départs des agents quel que soit le motif de départ (mutation, démission, retraite, disponibilité…) ». Enfin, les choix d’investissement de la Ville. « 2017 verra le démarrage des travaux d’extension du stade André Roche. Ces dernières années de nombreux investissements ont été réalisés pour des équipements sportifs. Par ailleurs la Ville a acquis en 2015 pour 2 M€ un terrain rue Diderot destiné à accueillir un équipement public, à priori sportif. Offrir des équipements de qualité aux nombreux sportifs Vanvéens est certes important mais la politique d’investissement en matière d’équipement public de Vanves ne doit et ne peut, selon nous, être majoritairement centrée sur un type d’activité.C’est pourquoi, nous regrettons que la Ville n’ait pas conservé les terrains de la rue Mary Besseyre, emplacement symbolique entre la Mairie et le Monument aux morts, qui aurait pu accueillir un équipement public, non sportif, lieu de vie, d’échanges inter-générationnel, associatif et culturel… les possibilités et besoins sont nombreux et pouvaient être étudiés collégialement ».

  • LORSQUE MACRON FAIT DES VAGUES A VANVES CHEZ LES PIEDS NOIRS ET AILLEURS, EN ILE DE FRANCE

    Les militants d’En Marche et les supporters d’Emmanuel Macron se sont fait interpellés Samedi dernier par quelques pieds noirs et anciens combattants d’Afrique du Nord lorsqu’ils distribuaient des tracts devant le marché et place du Val (de Lattre de Tassigny). Le terme dé décolonisation est mal passé comme l’a exprimé Jean Claude Abecassis, président de l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves lors de son assemblée générale annuelle dimanche matin à l’hôtel de ville en présence d’Isabelle Debré vice présidente du Sénat, Bernard Gauducheau, maire de Vanves, quelques élus et représentants d’associations d’anciens combattants  (UNC, FNACA)

    « 35 ans, c’est l’âge de la maturité pour une association qui rassemble plus d’une trentaine  de membres » a constaté JC Abecassis, son président, en évitant de revenir sur la polémique de la commémoration du  19 Mars et en souhaitant que les massacres d’Oran en Juillet 1962 soir reconnu. « Un candidat à la présidentielle en vite à Alger, a osé tenir des propos maladroitsen condamnant la décolonisation. L’ignorance est la cause de ses propos inappropriés en parlant decrime comme l’humanité. Comment tenir de tels propos. On n’a pas eu la volonté d’éliminer une ethnie. On a plutôt permis à sa population de se développer (grâce  au gaz et au pétrole découvert dans ce pays) »  a-t-il expliqué en laissant entendre qu’ils seraient bien resté là bas s’il n’y avait pas eu cette guerre de 8 ans qui les a renvoyé en métropole, l’indépendance de ce pays étant inéluctable. « Ce n’est pas comme cela qu’on rassemble » a-t-il conclu. « Il faut continuer à faire vivre l’âme des pieds noirs et rappeler la réalité des choses » s'est borné à dire Bernard Gauducheau

    Emmanuel Macron lors de son audition par l’Assemblée des Départements de France suscité une vive réaction de  l’association « Grande Couronne Capitale » qui considère qu’il a fait « des propositions inacceptables symbolisant sa méconnaissance totale du fonctionnement des collectivités territoriales et des enjeux de la région capitale ». Dans son programme pour réduire le millefeuille administratif, il propose « de supprimer au moins un quart des départements, là où ils peuvent être rapprochés de l’une de nos grandes métropoles ». Pour  François Durovray président LR de l’Essonne qui la préside, « sa proposition qui consiste à supprimer les départements d’ÎDF relève d’une vision de la région capitale calée sur les années 60, avant les lois de décentralisation. Le candidat socialiste( ?) d’En Marche devrait mettre à jour ses fiches sur l’IDF qui ne compte plus 8 départements mais 7, depuis la fusion de la ville et du département de Paris » a-t-il réagit dans un communiqué : « La mise en oeuvre d’un tel programme constituerait un recul dramatique de la démocratie et de l’efficacité des services publics, et obérerait les chances de Paris de demeurer une ville-monde dans la compétition internationale.». Malgré cette vive réaction d’un départementaliste, la question qui a été déjà soulevé vaut d’être posé lorsqu’on voit la complexité engendré par la création de la métropole du grand Paris.