Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lr

  • LA LISTE DE VANVES EN TETE DEVOILEE PAR BERNARD GAUDUCHEAU A QUI «LES VANVEENS VONT CONFIER LES CLEFS DU CAMION »

    Bernard Gauducheau (UDI) et son équipe de campagne avaient mobilisé le ban et l’arrière ban de ses militants, sympathisants, fidéles pour remplir le préau de l’école Marceau Jeudi soir pour la présentation des 36 candidats de sa liste «Vanves en tête», pour éviter que l’on raconte, comme pour la présentation de son bilan, que l’assemblée était clairsemée comme il l’a fait comprendre, vertement comme à son habitude, à l’auteur du blog, avec des allusions durant son intervention. Une preuve de fébrilité ?

    «On est dans une belle réunion et configuration. On a commencé notre campagne depuis Octobre, avec une enquête auprés de 700 habitants et commerçants, puis ma déclaration de candidature. Je montre ainsi mon respect des électeurs en ne me présentant pas au dernier moment, 5 à 6 semaines avant le scrutin. Commencer cette campagne six mois avant, pose question. Comment nos adversaires peuvent ils convaincre en apparaissant quelques semaines avant ? On a présenté notre bilan. Il est tellement volumineux qu’en papier, il nous aurait coûté le budget de la campagne. C’est pourquoi, on l’a mis en ligne ! » a-t-il attaqué d’emblée. « Ce soir est important ! A qui va-t-on confier les clés du camion. La question vaut la peine d’être pose car en 6 ans, on peut changer le climat d’une ville ! Il faut faire des efforts permanents pour que la machine tourne dans une mairie où il y a 25 métiers différents. Il faut des élus qui travaillent et tiennent des réunions publiques pour expliquer. Et vous voulez savoir à qui vous allez confier les clés du camion» a-t-il continué en expliquant comment cette liste a été constituée : Il a tenu compte de son expérience, jusqu’à trois mandats dont il est fier. «C’est que que j’ai pas trop mal fait mon boulot. J’ai le moyen d’avoir des gens à la hauteur » a-t-il poursuivi en confiant que c’est une liste sur laquelle il s’est beaucoup investi pour la constituer – « mon épouse pourrait vous le dire » - en tirant profit de son expérience. Une liste de personnes « qui veulent défendre l’intérêt général et qui en ont le sens » a-t-il insisté

    Le maire a indiqué les cinq critéres qu’il avait fixé :

    -Une volonté de tenir compte de l’aspiration de la population en priorité et les appartenances politiques en second. «Sachant que je suis centriste et que je n’ai pas varié quel que soient les aléas politiques. Je n’ai pas quitté le navire. La lise d’intérêt- local est  soutenu par l’UDI, LR, Libres le mouvement de Valérie Pécresse. Ce que j’ai fait, je l’ai fait avec mes convictions. Ceux qui ne donnent des ordres, c’est vous, ce n’est pas les partis politiques !»

    -Cette liste est inclusive et représentatives des catégories socio-professionnelles : « La ville de Vanves évolue, ses habitants doivent pouvoir s’identifier dans les personnes qui les représentent. Il ne faut pas de décalage. C’est ce que j’appelle la représentativité»

    -Une liste qui repose sur des personnes expérimentées rompues au travail partenarial et en équipe. «C’est un impératif ! Savoir travailler aussi avec des partenaires extérieurs »

    - Une nouvelle liste, investie dans la vie locale «qui s’inscrit dans la perspective de développer Vanves au-delà de 2026 »

    - Une liste basée sur des valeurs dont les membres ont signé une charte des valeurs

    « On en a entendu de tous ceux qui veulent raser gratis. Le rôle du maire, c’est du concret » a-t-il insisté en rappelant qu’il s’est présenté « pour remplacer une équipe de « bras cassés » car il ne se passait rien dans la ville. Conduire une ville de 28 000 habitants, c’est une responsabilité. Il y a des gens qui ont dit « il y a un coup à faire ! », ce qui me révolte. Mais être maire, c’est 24H sur 24, 365 J sur 365. Etre élu c’est un engagement très fort, sans faille, c’est faire le choix de donner aux autres le meilleur de soi-même ! » a-t-il conclu

    Il a donné ensuite la parole à chacun de ses 35 co-listiers qui ont donné les raisons de leurs engagements sur cette liste avec 12 sortants,  23  nouveaux avec quelques surprises, le fils d’une ancienne tête de liste PS en 2014, un promoteur immobilier, un président du syndicat d’initiative, la présidence du Challenger Club etc….

  • LA LISTE VANVES EN TETE (UDI/LR) DANS LE DESORDRE

    Les anciens : Bernard Gauducheau,  Sandrine Bourg, Michel Dingreville, Françoise Djian, Nathalie Le Gouallec, Laurent Lacomére,  Xavier Lemaire, Erwan Martin,  Xaviére Martin,  Bernard Roche, Catherine Scibilla, Francine Thuillez, Pascal Vertanessian, Bertrand Voisine

    Les nouveaux; Brigitte Beeckmans, que Broez, Anne Caroline Cahem, Kevin Cortes, Rami Daoudi, Véronique Leornardis, Philippe Dos Santos, Wadim Forest, Stephanie Gazel, Marta  Grzesviak, Ury Israël, Rita Kapro, Fatan Lakhlifi, Laurent Grand-Jacques, Marc Machado, Julia Messier, Bernard Ollivier, Baptiste Pavlidis, Fabiennne Roulleaux, Isabelle Sicart, Charles Eric Van de Casteele, Christine Vlavianios, Estelle Weber  

    Les partants : Marie Françoise Goloubtzoff, Maxime Galiardi, Françoise Saimpert, Patricia Kaazan, Valérie Vignaud,  Nicolas Monte, Hervé Holvoet, Gérard Jeanne-Rose, Yoann Marcet,  Marie France Mugnier, Philippe Thieffine, Omar Hijaz, Antoinette Girondo.

  • A VANVES, LES PARTIS FETENT NOEL ET PREPARENT LES RENDEZ-VOUS DE L’ANNEE NOUVELLE

    Gabriel Attal, député LRM de la 10éme circonscription a participé samedi à un tractage etune distribution de ballons sur le parvis de la Défense samedi dernier avec des collégues altoséquanais. «Cette dernière action terrain de grande ampleur sur 2017 avait pour objectif de défendre et promouvoir les mesures du gouvernement engagées en faveur de l’augmentation du pouvoir d’achat». Il participera à la réunion du comité vanvéen LRM Mardi soir au Tout Va Mieux, où la section UDI de Vanves fête ce soir Noël, avec plus de 70 adhérents et sympathisants autour du maire de Vanves. Voilà pour les dernières actions d’une année bien remplies en élections des élus et des antennes vanvéennes de l’UDI et de LRM, alors que du côté PS et des LR, c’est plutôt un électrocardiogramme plat, lorsque ce c’est la démissionnite chez les Républicains et la débendade chez les socialistes. En attendant LRM occupe le terrain sur le Grand Paris qui sera au rendez-vous du début de la nouvelle année, n otamment avec le Grand Paris.

    Ainsi la marche du Grand Paris organisé voilà plus d’une semaine, a mobilisé des centaines de marcheurs parisiens et franciliens. «À partir d'un travail réalisé depuis plusieurs semaines par un groupe de travail d'une centaine d'experts, la marche a permis de former les adhérents aux problématiques parfois complexes du Grand Paris, puis à aller à la rencontre des habitants de la métropole. Le questionnaire en ligne réalisé pour l'occasion a déjà récolté près de 2000 réponses, nous allons continuer de le diffuser. Une première synthèse sera présentée ces jours-ci et sera enrichie par la suite pour un échange avec le gouvernement et les élus» indiquait Philippe Zaouati, référent LRM de Paris qui ajoute : «La République En Marche souhaite que le projet du Grand Paris soit un vaste et ambitieux projet de développement économique, social et culturel pour la première métropole française. Nous avons pourtant le sentiment qu’il est aujourd’hui trop souvent réduit à des enjeux d’infrastructures et de transports et surtout, mal compris et éloignés des attentes concrètes des franciliens qui doivent pourtant en être les premiers bénéficiaires. C’est pourquoi, afin de rapprocher ce grand projet des citoyens, La République En Marche a lancé cette «Marche du Grand Paris» pour comprendre comment les habitants appréhendent les enjeux du Grand Paris et pour recueillir leurs attentes et préoccupations concrètes».
    LRM a d’ailleurs créé un groupe dédié au Grand Paris pour réfléchir à la contribution de LRM à ce grand projet. Ce groupe, composé de plus d’une centaine d'adhérents de la métropole, est structuré autour de plusieurs thématiques : Institutions, démocratie et citoyenneté ; Transports et mobilités ; Environnement, air, énergie et climat ; Urbanisme, aménagement et cadre de vie ; Logement, cohésion sociale et territoriale ; Développement économique, numérique et innovation. Il rassemble également plusieurs députés LREM : Pacôme Rupin, député de la 7ème circonscription de Paris, Céline Calvez, députée de la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine et Guillaume Gouffier-Cha, député de la 6ème circonscription du Val de Marne, ainsi que Julien Bargeton, sénateur de Paris. Ue initiative à suivrede près, alors que Emmanuel Macron devrait annoncer ses intentions concernant laRégion et la métropole du Grand Paris en Janvier.