Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hôtels

  • LETTRE OUVERTE DU COLLECTIF 4 SEPTEMBRE AU MAIRE DE VANVES CONTRE LA TOUR HOTELIERE

    «Ce n’est pas parce qu’on vote un PLU à 35 m qu’on est obligé d’accepter un permis de construire à cet hauteur» a écrit au maire de Vanves l’association du Collectif du 4 Septembre, en reprenant une expression du maire adjoint chargé de l’urbanisme d’Issy les Moulineaux. Ce Collectif  regroupe des habitants attenant au parc des expositions de la porte de Versailles, de Vanves et d’Issy les Moulineaux fermement opposés au projet MixCité de la société Viparis, gestionnaire du parc, et qui ont réagi avec une lettre ouverte au Maire de Vanves, le 24 Novembre après avoir pris connaissance des décisions du conseil municipal du 15 Octobre dernier qui a donné un avis favorable à la révision de son PLU permettant cette construction

    «Le projet MixCité  consistait, lorsqu’il a été présenté aux riverains, en la construction de deux hôtels à Vanves (rue du Moulin face à l’hôtel Mercure) et à Issy les Moulineaux (angle des rues du 4 Septembre et Ernest RENAN),  de 13 000 m² de bureaux et d’une résidence de type co-living avec 500 logements, le tout le long de la rue du 4 Septembre. Face aux protestations des résidents, y compris auprès des deux mairies concernées, les projets de bureaux et de résidence ont été suspendus (le caractère provisoire ou définitif de cette suspension n’ayant pas à ce jour été confirmé). En revanche les deux hôtels soutenus avec enthousiasme par les deux mairies devraient pouvoir obtenir sans difficultés les permis de construire» constate René Lory, président de ce collectif.

    «Cependant, leur construction nécessite, dans les deux cas, une modification des hauteurs maximales autorisées par les actuels plans locaux d’urbanisme (PLU), nécessitant l’engagement d’enquêtes publiques préalables à ces modifications : 35 mètres au lieu de 25 m pour Issy les Moulineaux ; mais à ce jour aucune enquête publique n’a été lancée ; seule un comité spécifique à ce projet a été organisé par la mairie d’Issy en présence du DG de Viparis qui s’est contenté de confirmé la mise en œuvre de ce projet d’hôtel de 35 m et en rejetant toute possibilité de limiter cette hauteur à 25 m à la demande des riverains. Pour Vanves, les vanvéens ont pu découvrir l’engagement d’une enquête publique par GPSO (délégataire du PLU de Vanves en particulier) qui s’est déroulée du 21 septembre eu 15 octobre, pour une modification du PLU sur une zone dite «périmètre de hauteur spécifique», modification permettant de passer la hauteur maximale de 15 m à 37 m, soit la capacité de construire un hôtel de 12 étages nettement plus haut que le Mercure ou le Mama Shelter et le SOFITEL (porte de la Plaine), d’une hauteur de 7 à 8 étages. Toutes les observations d’habitants adressées au commissaire enquêteur sur la plateforme dédiée étaient unanimes pour rejeter un tel projet et pour les moins opposées demandaient de limiter la hauteur à 25 m (hauteur de l’hôtel Mercure). Le 15 octobre, le conseil municipal a été réuni pour donner un avis (parmi d’autres sujets à l’ordre du jour) sur cette modification n°2 du PLU de Vanves, avis qui sans surprise a été voté favorable par une majorité de conseillers municipaux. Ce qui nous a choqué, c’est le compte rendu qui en a été fait dans le magazine de la mairie « Vanves Infos » du mois de novembre, magazine censé être très largement lu par les vanvéens» précise le président de ce collectif,  en ajoutant : «C’est ce compte rendu qui a motivé la «Lettre ouverte» que j’ai adressée au Maire de Vanves au nom de l’association» à la fin Novembre.

  • VANVES PARTICIPE A L’OPERATION « L'ÎLE DE FRANCE FETE SES RESTOS !

    Vanves fait partie des 95 communes franciliennes qui participeront à partir de ce dimanche  21 Juin, jusqu’au 23 Août 2020 à ce grand événement estival, festif et convivial : «L’Ile de France ses restos !». Une opération lancée par la Région Ile de France qui souhaite soutenir ce secteur de la restauration  qui est l'un des plus impactés par la crise sanitaire et ses conséquences économiques et sociales désastreuses (on estime à plus de 4 milliards d'euros la perte de chiffre d'affaire pour la restauration), dans le cade de son plan de relance de 1,3 Milliards.  

    Tous les dimanches du 21 juin au 23 août 2020, les communes partenaires proposeront un emplacement gratuit adapté aux restaurateurs qui le souhaitent, en particulier ceux qui ne bénéficient pas de terrasse (rues rendus piétonnes, mise à disposition de parvis etc.). L'opération est ouverte à tous les restaurateurs, y compris ceux qui ne sont pas habituellement ouverts les dimanches. Les restaurateurs participants à l'opération seront invités à faire un geste commercial. L'objectif est d'encourager les Franciliens à se rendre au restaurant, tout en offrant aux restaurateurs les meilleures conditions d'accueil. Pour rendre ces moments encore plus festifs et y associer les acteurs culturels, eux aussi très durement touchés par la crise, des animations artistiques, spectacles de rue et concerts en plein air seront proposés.  La Région s'engage pleinement et mobilise pour cette opération tous ses partenaires et mécènes, et met à disposition des communes ses outils de communication et de promotion. «Grâce à l'engagement de tous, cet évènement permettra aux Franciliens de retrouver cette convivialité propre aux acteurs de la gastronomie française et francilienne, qui nous a tant manqué pendant cette période troublée» explique Valérie Pécresse présidente du Conseil régional qui souhaite voir, durant cesdimanches, de grande tablée s’organiser en plein air partout en Ile de France.

    Beaucoup de mesures ont été prises par les communes à l’instar de la ville de Paris qui a permis aux bars-cafés-restaurants d’étendre leurs terrasses sur des emplacements de stationnements, ou sur des places ce qui est le cas à Vanves, de couper temporairement la circulation dans certaines rues entre 19H et 22H. Mais est-ce que cela sera suffisant, car les professionnels du secteur estiment entre 20 % et 25 % la part des établissements qui vont disparaître dans les mois qui viennent, entre ceux qui ne rouvriront pas du tout leurs portes et ceux qui ne tiendront pas le choc. Le secteur, qui compte 168.000 restaurants et 38.800 bars ou cafés dans l'Hexagone, a été sévèrement mis à mal par le confinement instauré mi-mars. A la date du 9 juin, un total de 8 milliards d'euros de Prêts garantis par l'Etat (PGE) avaient été accordés au secteur du tourisme, dont 6,42 milliards d'euros uniquement pour les hôtels, cafés et restaurants, selon les données du quai d'Orsay

  • A COTE DE VANVES : UNE VERSION INEDITE DE «PAUL» AU PARC DES EXPOS

    Les vanvéens qui habitent prés du parc des expositions ou qui le longent en passant du côté de la porte et de l’avenue  de la Plaine ont pu s’apercevoir des changements dûs au vaste chantier de rénovation mené actuellement par Viparis.  Le pavillon 8 qui avait accueilli la grande réunion parisienne d’En Marche avec Emmanuel Macron le 10 Décembre dernier et plein d’autres meetings politiques et salons, a éé détruit. On voit encore les gravats.  Il doit laisser place à deux hôtels, un Novotel de 245 chambres, et un Mama Schelter de 200 chambres. Le chantier du Paris Convention Centre, plus grande centre de congrés d’Europe, équipé d’une salle pléniére de grande modularité de 5000 places au sommet du Palais Sud (Hall7) se termine. Il doit être inauguré le 22 Novembre prochain.

    Ses derniers jours, après l’ouverture du kiosque Maison Pradier, en décembre dernier, et d’un restaurant McDonald’s premium au mois de juin, s’est déroulé l’inauguration du Café de l’Innovation PAUL. Exclusif pour Viparis, ce concept unique de boutique PAUL, au design unique et épuré, est équipé d’un pétrin et d’un fournil. Il propose à la clientèle de centre-ville une nouvelle gamme de pains et de viennoiseries sept jours sur sept et fournit l’ensemble des points de vente PAUL du Parc des Expositions. Dotée d’une architecture unique, jouant sur les tons blancs et gris épurés, cette boutique est composée de deux espaces de vente, un côté parc et un côté centre-ville à l’entrée porte de Versailles, comprenant une terrasse spacieuse et une grande salle conviviale avec de longues tablées. À côté des grands classiques du sandwich, de la pâtisserie et de la viennoiserie qui font le succès de PAUL, une  gamme de produits «  collection blanche » a été développée pour Paris Expo Porte de Versailles : tartelette panna cotta - framboise,  saint-honoré blanc, benoîton aux pépites de chocolat blanc, meringue...

    Le Café de l’Innovation PAUL s’inscrit dans la nouvelle offre de restauration élaborée par Areas afin d’accompagner Viparis dans la transformation de Paris Expo Porte de Versailles en un site ouvert sur la ville. « Avec l’ouverture du Café de l’Innovation PAUL, unique tant par son architecture que par sa large gamme de produits, Areas illustre sa capacité à proposer des offres de restauration modernes et attractives, adaptées aux attentes des différents publics du parc et des riverains. Une trentaine d’enseignes internationales et françaises complèteront l’offre d’ici fin 2018 » indiquait Alexandre de Palmas, directeur général d’Areas en France et en Europe du Nord. «Grâce au portefeuille d’enseignes partenaires d’Areas, nous positionnons Paris Expo Porte de Versailles comme le lieu événementiel le plus ambitieux en terme de parcours de restauration. Le Café de l’Innovation et son concept unique PAUL illustrent notre volonté d’offrir le meilleur à tous nos clients et d’ouvrir le parc à tous les Parisiens» ajoutait Pablo Nakhlé Cerruti, directeur délégué de Viparis