Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

forum des associations

  • LE FORUM DES ASSOCIATIONS DE VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    FORUM : Le Forum des Associations a rassemblé une centaine d’associations dimanche au parc F.Pic sous un soleil radieux contrairement à Brocante qui s’est déroulé la veille sous la pluie «A Vanves, la vie associative ne s’est pas délitée après la pandémie, bien au contraire. Preuve que les vanvéens sont très engagés bénévolement dans les associations. Dans une période pas très simple, peut être que la vie associative va être la plus importante pour maintenir un niveau d’activités, de prendre part aux efforts demandés et à la vie de la cité » a déclaré le maire lors des discours d’ouverture, en présence des deux champions vanvéens de natation de l’équipe de France qui se sont illustrés cet été.

    AGIR SUR LE PLATEAU : Agir sur le Plateau a eu finalement son stand dimanche au Forum des Associations. «Fair-play, Bernard Gauducheau, croisé ce dimanche dans les allées du parc Pic, est allé saluer le président d’Agir pour le plateau. Il a refusé de s’exprimer sur le litige, expliquant vouloir « retrouver une relation cordiale » avec l’association de quartier. « C’est, nous aussi, tout ce que nous souhaitons, insiste Pierre Brousseau. Il n’est pas question de souffler sur les braises. Nous voulons entretenir avec la ville des relations apaisées et être en mesure de formuler des propositions constructives » indiquait le Parisien dans un article paru Lundi matin. «Bernard Gauducheau (UDI) avait refusé d’inviter l’association Agir pour le plateau parce qu’elle avait critiqué l’action municipale. Avant de faire marche arrière, contraint par une décision du tribunal administratif qui, chose rare, pointe un détournement de pouvoir». Du coup, il a laissé entendre qu’un règlement du Forum pourrait établi, afin de bien établir les régles de participation et de fonctionnement

    CONCERTATION : A L’occasion d’une visite au Forum des Associations, Pierre Toulouse, chef de file des écologistes à Vanves, et conseiller municipal EELV indiquait que le maire de Vanves aurait refusée une salle pour qu’ils organisent une réunion d’information et d’échanges sur le PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). Il lui a expliqué que ce n’était pas possible et qu’elle pourrait perturber la concertation menée par GPSO

    ANCIENS COMBATTANTS : Bonne pioche au forum pour les associations d’anciens combattants qui partageaient le même stand. Si la FNACA en profite pour renouveler ses adhésions, l’UNC a fait de nouvelles recrues, ce qui est rare pour être notés : Un membre du  personnel soignant de Percy qui devrait prochainement partir en mission au Tchad, et un couple de militaires professionnels, l’un à la retraite après 25 ans de marine, son épouse toujours en activité à Balard. Dans le cadre des 60e anniversaire de la fin de la guerre en Algérie, les deux présidents, Paul Guillaud (UNC) et Paul Hajder (FNACA) ont décidé de réunir leurs adhérents pour un dépôt gerbe ensemble au carré militaire du cimetière et un déjeuner n commun, fin Octobre ;

  • LE 45 FORUM DES ASSOCIATIONS DE VANVES OUVRE SES PORTES CE MATIN AU PARC F.PIC

    Epilogue heureux pour l’association Agir Pour le Plateau qui sera présent au Forum des Associations aujourd’hui dans le secteur «cadre de vie» après un bras de fer avec la  mairie de Vanves. «N'ayant pas été convoqué comme les années précédentes à participer au Forum des associations, nous nous en sommes émus auprès du maire qui nous a signifié son refus. Nous avons contesté en référé cette position au tribunal qui vient de rejeter cette décision. Nous avons rencontré le maire samedi  matin qui nous a signifié qu'in fine il nous octroyait un stand. Nous vous attendons nombreux dimanche et nous accueillerons avec plaisir tous les nouveaux de notre quartier sensibles à son amélioration » a réagit M.Rousseau, son président. C’est bien la première fois qu’il a fallu en  arriver là pour assurer la présence d’une association à un Forum des Associations de Vanves presque cinquantenaire

    Le premier forum des associations, dénommé alors « kermesse des associations » a été organisé pour la première fois en Septembre 1977 au parc Frédéric Pic. Il  était alors couplée avec le célébre concours de pêche autour de la pièce d’eau jusqu’à ce qu’elle soit polluée par les hydrocarbures à la fin des années 1990, et même d’un feu d’artifice à ces débuts. Une vingtaine d’associations y participaient, avec bien sûr des démonstrations. Elle était organisée alors par le VAL (Vanves Animation Loisirs), organisme socio-culturel, lointain pionnier du PHARE l’actuel organisateur. « L’idée de la kermesse m’est venu du concours de pêche dans le parc. A l’époque, je me disais, «ce n’est pas possible, c’est affreux !» J’en ai parlé à André Roche. Il m’a invité à proposer quelque chose. La première kermesse a été petite, avec peu d’associations, une vingtaine, et encore parce que j’en avais poussé quelques unes en insistant auprès de leurs présidents. Elles étaient installées dans un petit village de toile » raconte Daniel Miguel Maréchal, alors directeur du VAL et du théâtre Le Vanves.

    A ses débuts d’ailleurs le VAL  regroupait 5 associations dont le nombre a grossit au fur et à mesure des années : 15 en 1978, 23 en 1982, 32 en 1986, mais les associations politiques, syndicales, confessionnelles n’y étaient pas admises. « J’ai commencé à essayer d’améliorer leur gestion, de les mettre dans le rang administrativement, d’offrir des locaux plus accueillant pour leurs activités ».  Du coup, le Forum des Associations a pris plus de plus en plus d’ampleur au fil des années, le VAL ayant eu eu le mérite d’avoir suscité une ouverture des associations et de leurs membres sur la vie et l’animation de leur commune. « Ce ne fut pas évident au départ. Il a fallu s’affirmer petit à petit comme un service offrant à ses membres des supports, des possibilités d’actions, répondant aux besoins d’associations qui vivaient et agissaient chaxune de leurs côtés. Elles ont appris à sortir de leur petit cercle ».

    Il était devenu l’un des temps les plus fort de la Rentrée, que les maires qui ont suivis,  n’ont pas remis en cause avec des attractions comme les structures gonflables qui sont toujours là, des démonstrations des associations, notamment sportives qui ont disparu, mais remplacées par une porte ouverte du Stade de Vanves  et ses sections. Une autre fois, en 2005, il a a célébré l’Europe avec des associations et 6 groupes musicaux venus des différentes villes jumelles qui ont donné un concert exceptionnel où se sont mêlés folk anglais, jazz des années 30. L’année suivante, il fur placé sous le signe de l’Arménie. Entretemps, le VAL a disparu, remplacé par le service animations, puis associations, et maintenant le PHARE

    Occasion pour les maires que de se féciliter de la vitalité de cette vie asspciative à Vanves depuis de longues années, notamment à travers de la création et de l’arrivée de nouvelles associations, et notamment avec la participation d’associations plus revendicatives, environnementales, citoyennes, de parents d’éléves, cultuelles… qui n’étaient pas invitées au début du Forum. Toutes sont accueillis, jusqu’à présent, jusqu’à ce que certaines soient refusées par la mairie de Vanves, une tendance qui s’est fait jour depuis les dernières municipales, politisant ainsi la vie associative, ce qui est dommage. Mais qu’a contrée l’association Agir Pour le Plateau grâce un référé déposé devant le tribunal auquel il a fait droit en leur permettant d’y participer.    Voilà ce qui se déroule en coulisse de ce forum des associations qui finalement se politise à cause de ses organisateurs

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    AGIR POUR LE PLATEAU EN SUSPENS

    «Nous souhaitions participer comme chaque année au Forum des Associations. Poursuivis par l'ostracisme récent de la municipalité et, au contraire des habitudes, nous n'avons pas reçu de convocation. Nous nous en sommes étonnés auprès du maire qui nous a fait part de sa décision de nous tenir à l'écart et ce sans la moindre explication. Après réflexion, nous avons finalement décidé d'attaquer en référé auprès du tribunal administratif cette décision non motivée. Notre demande a été considérée et passera en audience le vendredi 9 septembre» indiquait cette association vanvéenne dans un communiqué en début de semaine. «Nous vous informerons de la décision qui sera prise par le tribunal en espérant qu'elle nous permettra de nous retrouver au forum du 11 septembre» espérent ses responsable

     

    POKER MENTEUR

    Gabriel Attal, notre ministre vanvéen est à la manœuvre politique. Du grand art, pas de la basse manoeuvre politicienne à la petite semaine comme malheureusement à Vanves. Dés la Rentrée des vacances, alors qu’il commencé à travailler sur la finalisation du budget pour l'année 2023, après avoir reçu tous les ministres, il a proposé de travailler avec les oppositions pour éviter d'utiliser le 49.3, (permettant l'adoption du budget sans vote) et apaiser les tensions. «Je m’étonne de certaines déclarations, notamment côté LR, indiquant leur intention de voter contre, avant même que le projet de loi ne soit connu» expliquait le ministre des comptes publics,  dans les médias. «Si cela ne change pas», il estime que l'exécutif risque de n'avoir «d'autres choix que l'utilisation du 49.3 !  Et je ne me résous pas à cette perspective», assurait-il cependant. Pour tenter d'échapper à un passage en force à l'Assemblée nationale, Gabriel Attal comptait donc, avec Bruno Le Maire, demander aux oppositions de « travailler sur le budget 2023 avant même qu'il ne soit finalisé. Une opportunité d'anticiper certains points de blocage avec les membres de certains groupes politiques, comme le bouclier tarifaire, par exemple. Mais certains, pas dupe, ont senti le piège, car derrière, cette main tendue, il s’agit d’éviter d’apparaitre comme ayant recours au 49.3. « Il y a une petite musique qui tend à donner au gouvernement le beau rôle, et à laisser aux oppositions, le mauvais » c’est-à-dire à lui faire porter la responsabilité à son recours. Eric Coquerel (LFI) président de la commission des finances ira à Bercy pour discuter tout en prévenant : « S’il veut nous refiler le mistigri de l’utilisation du 49.3, s’il dit non à tous nos sujets, il n’y aura pas de possibilité d’avancer !»