Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elections municipales 2020

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE : Un mandat marqué de nombreuses démissions

    Alors que Bernard Gauducheau (UDI) a présenté hier soir à l’école Marceau  le nom des 36 vanvéens de sa liste « Vanves en tête », il est intéressant de rappeler que cette mandature 2014-2020 a été marqué par de nombreuses démissions qui ont aboutit  à ce qu’il manque 3 conseillers municipaux sur les 35 réglementaires

    L’élection départementale en Mars 2015 a eu pour effet d’entrainer un jeu de chaises musicales conséquent au Conseil Municipal de Vanves. Isabelle Debré (LR)  devant choisir de quitter l’un de ses 3 mandats (conseillére municipal, conseillére départementale, sénateur) aprés son élection au Conseil Départemental des Hauts de Seine pour respecter la loi sur le cumul des mandats, démissionna du Conseil municipal, faisant monter Bertrand Voisine comme 1er Adjoint, Delphine Roy (LR) comme nouvelle maire adjointe chargé des affaires sociales et en faisant entrer Anne Marie Souby (LR) au Conseil municipal.. Mais ce n’était pas fini car le maire a forcé à démissionner,  à la rentrée 2015 (Septembre)  Delphine Roy (LR) au prétexte qu’elle n’avait pas le temps de consacrer à sa fonction et qu’elle avait déménagée de Vanves, déclenchant une première crise entre LR et UDI au sein de la majorité.  « Ma situation personnelle et professionnelle ne me permet plus d’assumer les fonctions » déclarait elle, sans convaincre, à la fin du Conseil municipal de Rentrée (Octobre 2015), tout en restant conseillére municipale sans délégation. Elle était remplacé par Patricia Kaazan aux affaires sociales.  Mais ce n’était pas fini, car dans la foulée, Jeremy Coste (UDI) démissionnait  en septembre 2015 puisqu’il était nommé en Nouvelle Calédonie, Dircab du Maire de Nouméa, faisant monter Omar Hijaz (UDI) , ainsi qu’Alain Toubiana (UDI) qui s’expatriait en Israël, permettant à Antoinette Girondo (UDI) d’être élu après avoir été rétrogardé en 2014 à une place non éligible sur la liste, ainsi que  Héléne Freke Gengoux  (LR) qui  démissionnait  du Conseil Municipal en Septembre à cause de contraintes personnelles qui ne lui permettaient plus d’assurer une présence au sein de cette assemblée municipale, remplacé par Catherine Scibilla (UDI).

    Du coup l’Exécutif municipal subissait quelques changements au début de l’année 2016 avec, au conseil municipal du 10 Février 2016  de  Xavier Lemaire(UDI) comme  maire adjoint chargé du commerce, du développement économique et de l’emploi en remplacement d’Alain Toubiana, devenant le 11éme maire adjoint, puisque dorénavant la municipalité ne comptait plus que 11 maires adjoints sur 13 initialement. Des changements de délégation, intervenaient  notamment pour les écoles, avec Xavière Martin (UDI), qui succédait à Jéremy Coste (UDI) et le quartier du Plateau confié à Antoinette Girondo (UDI). Mais ce n’état pas fini, car Laurent Lacomére (LR) faisait le 9 Novembre 2016 son retour au sein du Conseil municipal, aprés la démission d’Anne Marie Souby (LR) qui avait remplacé Isabelle Debré (LR) en 2015 dans l’assemblée municipale.  Il n‘y avait plus de suivant sur la liste de la majorté pour remplacer d’autres partants ou disparition comme ce fut le cas pour Delphine Roy (LR) qui a finalement démissionnée à la fin de l’année 2017, Hanna Sasportas (UDI) partie étudier en Israël, et  le regretté et dévoué Daniel Barrois (LR) décédé  au tout début de l’année 2018 dont le combat contre la maladie a beaucoup marqué ses collégues et amis. Du coup, un nouvel adjoint était élu, en la personne de Sandrine Bourg (LR) le 28 Mars 2028.  Mais les démissions n’ont pas concerné uniquement la majorité puisqu’à la Rentré 2017,  Guillaume Moucheroud, nouveau conseiller municipal EELV remplacait Lucile Schmid

  • LA LISTE VANVES EN TETE (UDI/LR) DANS LE DESORDRE

    Les anciens : Bernard Gauducheau,  Sandrine Bourg, Michel Dingreville, Françoise Djian, Nathalie Le Gouallec, Laurent Lacomére,  Xavier Lemaire, Erwan Martin,  Xaviére Martin,  Bernard Roche, Catherine Scibilla, Francine Thuillez, Pascal Vertanessian, Bertrand Voisine

    Les nouveaux; Brigitte Beeckmans, que Broez, Anne Caroline Cahem, Kevin Cortes, Rami Daoudi, Véronique Leornardis, Philippe Dos Santos, Wadim Forest, Stephanie Gazel, Marta  Grzesviak, Ury Israël, Rita Kapro, Fatan Lakhlifi, Laurent Grand-Jacques, Marc Machado, Julia Messier, Bernard Ollivier, Baptiste Pavlidis, Fabiennne Roulleaux, Isabelle Sicart, Charles Eric Van de Casteele, Christine Vlavianios, Estelle Weber  

    Les partants : Marie Françoise Goloubtzoff, Maxime Galiardi, Françoise Saimpert, Patricia Kaazan, Valérie Vignaud,  Nicolas Monte, Hervé Holvoet, Gérard Jeanne-Rose, Yoann Marcet,  Marie France Mugnier, Philippe Thieffine, Omar Hijaz, Antoinette Girondo.

  • 2020 EST UNE ANNEE D’ELECTION MUNICIPALE AVANVES : La 14éme avec 3 alternances

    Vanves vivra en Mars 2020 sa quatorziéme élection municipale depuis la libération et peut être son 33e maire depuis 1789 ou 8éme maire depuis 1944, et peut être sa 3e alternance en 73 an.

    Les maires au lendemain de 1944 avaient été nommé par le comité de Libération. C’est peut être ce qui explique que Vanves ait eu à sa tête un maire communiste entre 1944 et 1947 : Albert Pellegeay qui a conduit la liste dénommée « Union Patriotique Républicaine et Anti-Fasciste » aux élections municipales de mai 1945. Il s’était fait remarqué en débaptisant certaines rues pour leur donner le nom de patriotes de Vanves fusillés par les allemands durant la seconde guerre mondiale, et surtout le bd du Lycée en bd de Stalingrad. 

    Première Alternance : René Plazanet a repris la mairie en 1947  et  l’a dirigé jusqu’en 1965 en cumulant ses mandats de  sénateur de la Seine entre 1952 et 1959, puis de  député en novembre1958 jusqu'en 1962. Il a asssuré la transition entre la IVéme et la Véme République en subissant les contrecoups de la puissance des communistes, des effets de la guerre d’Algérie et de la crise du logement en région parisienne. André Roche (UDR) lui a succédé en 1965, et a été le second maire bâtisseur du XXéme siécle après Frédéric Pic, pendant ses 15 ans de mandat car il a commencé à transformer et à refaçonner le visage de Vanves que terminera son successeur Gérard Orillard (RPR) lui a succédé en 1980 pendant 11 ans en terminnt les grands travaux lancés par son prédéceseur avec la ZAC du Plateau surtout. Didier Morin (RPR) restera dans l’histoire de Vanves comme un maire de transition, entre 1991 et  1995  qui a réussit à faire perde la majorité municipale d’une voix, ce qui est très rare en France, provoquant la seconde alternance qu’a connu vanves : Guy Janvier  (PS) s’est ainsi retrouvé élu Maire de Vanves à une voix de différence, un certain 18 Juin 1995,  avec une équipe pas du tout préparée (sur la photo lors de l'installation de la nouvelle équipe le 22 Juin 1995).

    En 2001, troisiéme alternance :  Bernard Gauducheau (UDI) reprenait la mairie pour 3 mandats. Peut être une quatriéme en mars prochain ? Avec un enjeu de taille en ses temps de parité : l’élection de la première femme maire de Vanves